Ces nouveautés qui ressemblent à d’autres modèles

Ces nouveautés qui ressemblent à d’autres modèles

Nous avons tous connu dans nos vies la fameuse sensation de « déjà vécu » : un moment qu’on a l’impression d’avoir déjà connu à l’identique. Je ne l’ai pas rencontré lors de ma visite de Francfort, mais en revanche sur de nombreux stands, j’ai eu des impressions de déjà vu !

Plusieurs nouveautés dévoilées lors du show allemand m’ont fait penser à d’autres véhicules, bien souvent de futurs rivaux. Heureusement, on est loin du clonage façon constructeurs chinois. Ici, les comparaisons se font pour quelques éléments de design à l’extérieur ou à l’intérieur. Petit inventaire de ces similitudes.

Mercedes GLC

Il n’est pas question ici de pointer les mimétismes avec des véhicules de la même famille. Si certains s’agacent de voir les constructeurs user de la photocopieuse au sein de leur gamme, la pratique est tout à fait compréhensible : elle donne de la cohérence à un ensemble de modèles arborant le même logo. On ne reprochera donc pas au GLC de n’être qu’une Classe C break relevée !

Mais le nouveau SUV compact de Mercedes, qui pousse vers la sortie le peu gracieux GLK, nous fait songer de profil à un autre véhicule, concurrent : l’Audi Q5. La ressemblance se situe au niveau du vitrage latéral, avec une troisième vitre qui forme une pointe semblable. La bande de carrosserie autour de la lunette est également proche. Volontaire ?

Mercedes GLC - Audi Q5

Alfa Romeo Giulia

La nouvelle berline d’Alfa, on peut presque la résumer par « j’aime ou je déteste », même si je vous conseille vivement de la voir en réel avant de vous faire un avis définitif. Lors de la publication des premières photos officielles, de nombreux internautes ont pointé les ressemblances avec différentes autos. De profil, l’allure générale fait fortement penser à celle qui sera la cible numéro 1 de l’italienne : la BMW Série 3.

Au niveau de l’arrière, les feux renvoient à plusieurs véhicules : la Kia Optima pour le côté étiré dans les ailes ou la nouvelle Skoda Superb au niveau de la découpe vers la malle. Plus flatteur, le bouclier de cette version Quadrifoglio a de faux airs de Maserati.

La planche de bord n’échappe pas aux comparaisons. Pour elle, c’est Audi qui revient plusieurs fois en tête, avec par exemple un volant qui intègre un bouton de démarrage comme sur la nouvelle R8. Les commandes au niveau du levier de vitesses font également fortement penser aux productions des anneaux.

Alfa Giulia

Kia Optima

De même qu’on ne reproche pas au GLC de ressembler fortement à sa sœur Classe C, on ne critiquera par Kia d’avoir dessiné une nouvelle Optima très proche de sa devancière. Le mimétisme est tel que beaucoup s’y perdent. En revanche, à bord, les designers de la firme coréenne se sont inspirés d’une autre marque.

Les habitués l’auront deviné : cette nouvelle Optima fait furieusement penser la BMW Série 5. Et ce n’est pas seulement le dessin orienté de la console centrale qui peut être pointé du doigt : la forme des commandes est également très bavaroise ! Autre véhicule qui nous vient à l’esprit : la Mazda 6.

Kia Optima BMW Série 5

Infiniti Q30

La marque coréenne attend énormément de sa première compacte, qui doit enfin faire décoller les ventes de la firme en Europe. La Q30 est dérivée de la Mercedes Classe A… et partage beaucoup de pièces visibles à l’intérieur. En revanche, l’extérieur est 100 % inédit, avec les codes de style Infiniti : custode en forme de virgule, large calandre aux contours en arc de cercle…

Mais de ¾ avant, la Q30 ressemble fortement à la Mazda 3. Points de ressemblance : les ailes fortement galbées avec une nervure qui plonge dans les portières ou encore les optiques étirées le long du capot reliées à la calandre par du chrome.

Infiniti Q30 Mazda 3

Renault Mégane

La nouvelle Mégane ressemble d’abord… à sa grande sœur Talisman, et pour Renault, c’est entièrement voulu. L’idée est de faire monter en gamme la voiture. Mais sous certains aspects, l’auto fait aussi songer à d’autres véhicules. De 3/4 arrière, elle a un petit côté Seat Leon.

La forme du vitrage latéral évoque aussi, avec une deuxième vitre qui remonte, le Mercedes GLA. Autre auto qui nous vient à l’esprit avec cet effet de style, bien moins glamour : la première Toyota Auris !

Renault Mégane GLC Auris

Mercedes Concept IAA : impressionnant, mais irréaliste ?

Mercedes Concept IAA : impressionnant, mais irréaliste ?

Décidément, les constructeurs haut de gamme allemands ont la fibre écolo. Comme Porsche et Audi, Mercedes présente également son concept vert simplement nommé « Concept IAA » pour « Intelligent Aerodynamic Automobile »

Une hybride rechargeable ultra-aérodynamique

Alors que les Porsche Mission E et Audi e-tron quattro annoncent très clairement un modèle en série, Mercedes a dévoilé à Francfort un concept-car nettement plus futuriste que l’on ne devrait pas voir arriver en concessions avant un bon nombre d’années. Le Concept IAA est une grande berline de 5,04 m très étirée en longueur. La face avant se veut à la fois simple et agressive avec une calandre occupant toute la partie frontale.

De profil, on remarque une ceinture de caisse haute laissant que très peu de hauteur au vitrage latéral. Heureusement, le très grand toit vitré compense. La partie arrière est impressionnante et peut s’allonger de plusieurs dizaine de centimètres (longueur totale : 5,43 m) afin d’améliorer la traînée aérodynamique de la voiture pouvant descendre son Cx de 0,25 à 0,19. Les roues et un certain nombre d’éléments se déplacent à partir de 80 km/h afin de diminuer le frottement de l’air (à découvrir en vidéo en fin d’article).

Mercedes-Concept-IAA-9 Mercedes-Benz “Concept IAA” (Intelligent Aerodynamic Automobile) Mercedes-Concept-IAA-3

De cette façon, la motorisation hybride rechargeable de 279 ch est la moins sollicitée possible. Avec le mode le plus économe, le Concept IAA ne rejette que 28 g/km de CO2 et peut tenir 66 km en tout électrique. Les personnes à bord pouvant être au nombre de quatre au maximum pourront ainsi profiter de tout le confort de cette limousine ayant des airs de Classe S du futur… L’habitacle revêtu de blanc et les aérateurs de couleur bleue et rose offrent une ambiance atypique.

Mercedes-Concept-IAA-5 Mercedes-Concept-IAA-6 Mercedes-Benz “Concept IAA” (Intelligent Aerodynamic Automobile) Mercedes-Concept-IAA-7

Il est certain que nous sommes encore loin de la commercialisation d’un modèle possédant un aérodynamisme aussi poussé, mais peut-être que d’ici une dizaine d’années ce sera probablement en train d’être introduit sur le haut de gamme. Aujourd’hui, quelques supercars (McLaren P1, Ferrari LaFerrari, …) modifient déjà leur empreinte aéro selon les conditions…

Salon de Francfort 2015 : le programme du premium allemand

Salon de Francfort 2015 : le programme du premium allemand

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Salon de Francfort 2015. Les nouveautés défilent, la tension monte ! Abcmoteur a décidé de faire le point sur le programme de ce grand show, en listant les nouveautés déjà annoncées, celles attendues et les surprises potentielles. Après les Français, place aux rois du Salon : les constructeurs haut de gamme allemands.

Mercedes : feu d’artifice

La firme à l’étoile est déjà désignée reine du Salon. Son menu est pantagruélique. Il est normal d’en mettre plein la vue quand on joue à domicile. Mais là, il y a de quoi devenir aveugle. La tête d’affiche, car c’est le modèle qui sera le plus vendu, est le nouveau GLC. Ce SUV compact, basé comme son nom l’indique sur la Classe C, remplace le GLK.

Mercedes-Benz GLC 220d 4MATIC (X 253) 2015> Lire : Mercedes GLC : on efface tout et on recommence

Autre star chez Mercedes : la nouvelle Classe C Coupé. Le programme est d’ailleurs chargé rien que pour elle, car en plus de la version « classique », il y aura à Francfort la 63 AMG, l’Edition 1 imaginée pour le lancement ainsi que la variante DTM !

Mercedes-Benz C-Klasse Coupé (C 205) 2015Mercedes-Benz C-Class

Lire : Mercedes Classe C Coupé : chérie, j’ai rétréci la S Coupé

Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015

Lire : Mercedes-AMG C 63 Coupé : brute élégante

Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 DTM> Lire : La Mercedes-AMG C 63 Coupé Edition 1 se la joue DTM

Et ce n’est pas tout ! Mercedes exposera aussi à Francfort en première mondiale la déclinaison cabriolet de la Classe S. C’est le retour de cette carrosserie dans la gamme de la limousine étoilée après 44 ans d’absence. Il ne faut pas oublier aussi, dans un tout autre registre, la Classe A restylée.

Mercedes-Benz S-Class Cabriolet (A 217) 2015

> Lire : Mercedes Classe S Cabriolet : yacht roulant

Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176

> Lire : Mercedes présente une Classe A restylée plus sportive

La liste est longue… et on imagine bien Mercedes lever le voile sur une ultime surprise le jour J !

Audi : l’A4 génération B9 en vedette

Une grosse vedette dans le bâtiment Audi, spécialement construit au cœur du Salon : la neuvième génération de l’A4, disponible en berline et en break. Dévoilée fin juin, elle a déjà un air familier… ou alors c’est parce que le design change par toutes petites touches !

Nouvelle Audi A4 2015 - 10

> Lire : Audi A4 : si, si, elle est nouvelle !

Autre gros morceau, pas encore dévoilé lui : le concept e-tron quattro. Annoncé par des teasers, ce prototype donnera un avant-goût d’un SUV-coupé motorisé par l’électricité. Et la firme aux anneaux a déjà confirmé une mise en production pour 2018. Détail intéressant : ce concept promet des évolutions esthétiques chez Audi, à l’image des études de style Prologue.

Audi e-tron quattro concept – Exterior Sketch

> Lire : Audi donnera un avant-goût du Q6 à Francfort

Le reste du menu Audi est constitué d’évolutions ou d’élargissements de gamme. L’A8 sera ainsi présentée avec deux nouvelles variantes : une S8 Plus de 605 ch et une A8 L blindée pour les grands de ce monde. Du côté des SUV, le SQ5 adoptera aussi le badge Plus avec un diesel gonflé à 340 ch.

Audi S8 Plus - 4

> Lire : Audi S8 Plus : la RS qui ne dit pas son nom

Audi-SQ5-TDI-plus

Des surprises à attendre ? Mystère à ce niveau. On voit bien la firme venir avec la nouvelle S4 !

BMW : deux gros lancements

Gros Salon aussi pour BMW, même si ses deux premières mondiales sont déjà connues depuis trois mois. Il s’agit des toutes nouvelles Série 7 et X1. Sans surprise, pas de révolution pour la première, mais un contenu technologique toujours plus riche.

nouvelle BMW Serie 7 2015-12

> Lire : Nouvelle BMW Série 7 : la grande berline en propose toujours plus

Pour le second en revanche, tout change. Le X1 abandonne la silhouette de break surélevé pour une allure bien plus SUV. Il soigne davantage sa finition, sa modularité et son habitabilité. Enfin, il passe à la traction en empruntant sa plate-forme à la nouvelle Mini !

Bmw X1 2016 - 20

> Lire : Nouveau BMW X1 : en avant !

BMW profitera aussi du Salon pour exposer la Série 3 restylée et sa version hybride 330e. Autre hybride rechargeable au menu : le Série 2 Active Tourer, en 225xe. Dans un tout autre registre, il y aura en première mondiale la nouvelle voiture de compétition de la marque, la M6 GT3. En revanche, pas sûr que la M4 GTS Concept soit de la partie.

BMW 225xe Active Tourer - 4

> Lire : Le BMW Série 2 Active Tourer électrifié

Porsche : la 911 en mode turbo

Evénement chez Porsche. La 911 type 991 passe par la case restylage. Les changements sont subtils, mais apportent un joli coup de frais à la plus célèbre des sportives européennes. Le plus important est sous le capot arrière : les nouvelles Carrera et Carrera S adoptent un flat six bi-turbo !

911 Carrera S / 911 Carrera Cabriolet

> Lire : Porsche 911 : les Carrera mettent les turbos

Il se murmure aussi que Porsche prépare pour le Salon un concept-car annonçant la petite berline électrique que la firme va bientôt commercialiser pour rivaliser avec les modèles Tesla. Mais le doute subsiste, d’autant que ce proto pourrait faire de l’ombre à la reine 911.

La Mercedes-AMG C 63 Coupé Edition 1 se la joue DTM

La Mercedes-AMG C 63 Coupé Edition 1 se la joue DTM

Moins d’un mois après la présentation de la version la plus radicale de la Classe C Coupé, à savoir l’AMG C 63 Coupé, Mercedes lui offre déjà une série limitée en l’honneur de la voiture de DTM également dévoilée par la même occasion.

L’Edition 1 disponible en 63 et 63 S

Chaque année, Mercedes, BMW et Audi se disputent la première place du championnat allemand des voitures de tourisme qu’est le DTM (voir notre reportage à Hockenheim). Après BMW, c’est au tour de la marque à l’Etoile de remplacer sa voiture qui reprend la carrosserie de l’AMG C 63 Coupé de série. Cette propulsion de 5,01 m de long et 1 120 kg développe 360 KW (soit environ 482 ch à 7 500 tr/min) et 500 Nm de couple de son V8 4,0 l.

Mercedes-AMG-C-63-Coupe DTM Edition 1 Mercedes-AMG-C-63-Coupe DTM

La 63 S Edition 1 utilise la même livrée se caractérisant par une robe grise et des bandes jaunes. Elle se dote de jantes de 19 pouces à l’avant et de 20 pouces à l’arrière accueillant des freins céramiques offrant une endurance accrue, notamment sur circuit. La 63 Edition 1 est un peu plus discrète avec des bandes non plus jaunes, mais grises. La monte pneumatique sportive et les freins céramiques sont pour le coup en option.

Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 avant Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 arriere Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 calandre Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 jante

Dans les deux cas, le pack aérodynamique AMG est présent. Il comprend une lame avant, des jupes latérales spécifiques, de nouvelles écopes, … de couleur noire. Le moteur V8 4,0 l bi-turbo reste décliné en deux niveaux de puissance (476 et 510 ch) correspondant aux 63 et 63 S « classiques ». L’intérieur reçoit des sièges baquets en cuir Nappa et un volant Performance à méplat, ainsi que quelques touches de jaune.

Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 aileron arriere Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 DTM Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 DTM-2

Une chose est sure, cette fois-ci on ne pourra pas reprocher à l’Allemande d’être trop austère !

Mercedes Classe S Cabriolet : yacht roulant

Mercedes Classe S Cabriolet : yacht roulant

La conférence de presse de Mercedes au Salon de Francfort risque de s’éterniser : le programme de la firme allemande ne cesse de s’allonger. Après la Classe A restylée, le GLC, la Classe C Coupé et sa variante AMG, voici la déclinaison « ouverte » de la Classe S ! C’est la sixième carrosserie de la limousine étoilée.

Gros gabarit

Voilà 44 ans que la Classe S n’avait pas été proposée en Cabriolet. Avec ce retour sur le segment des grandes découvrables quatre places, Mercedes s’attaque à la Bentley Continental GTC. L’Allemande est d’ailleurs plus grande avec 5,03 mètres contre 4,82 mètres.

Suite logique : un an et demi après le coupé, voici la S Cabriolet.

Suite logique : un an et demi après le coupé, voici la S Cabriolet.

Comme toujours, la variante « découpée » ne réserve aucune surprise d’un point de vue esthétique, puisque la carrosserie est identique au coupé. L’auto en impose avec sa large calandre verticale positionnée en amont d’un long capot. Le profil est fluide et le regard se dirige naturellement vers la poupe, qui reçoit des feux horizontaux reliés entre eux par une baguette chromée. Les arceaux de sécurité sont parfaitement intégrés à l’arrière pour ne pas gâcher la ligne.

Rouler décapoté même en hiver

La capote en toile se replie en 20 secondes. La manœuvre peut s’effectuer en roulant jusqu’à 60 km/h. La toile est proposée en noir, bleu foncé, beige et rouge. Et la volonté de Mercedes est qu’elle soit le plus souvent cachée ! Pour profiter des rayons du soleil lors des journées un peu fraîches, on retrouve le système Airscarf, qui diffuse de l’air chaud dans la nuque. Les sièges, les accoudoirs et le volant sont aussi chauffants (du moins en option).

Mercedes-Benz S-Class Cabriolet (A 217) 2015 Mercedes-Benz S-Class Cabriolet (A 217) 2015 Mercedes-Benz S-Class Cabriolet (A 217) 2015

Plus que les températures basses, le vent est ce qu’il y a de plus gênant dans un cabriolet. Pour cela, Mercedes a monté deux dispositifs anti-remous, un au-dessus du pare-brise et l’autre derrière les occupants arrière. De plus, les ingénieurs de la firme à l’étoile ont mis au point une climatisation intelligente, qui s’adapte seule aux positions de la capote. Aucun bouton à toucher.

Déjà une AMG

La Classe S Cabriolet débute sa carrière avec une version S 500 dotée d’un bloc V8 de 455 ch. Il est associé à une boîte auto 9 rapports. La suspension pneumatique est de série, la volonté étant clairement d’en faire un cabriolet ultra-confortable, taillé pour les balades.

Mercedes-Benz S-Klasse Cabrio ( A 217 ) 2015 Mercedes-Benz S-Class Cabriolet (A 217) 2015 Mercedes-Benz S-Klasse Luxuswagenfamilie

Mais pour ceux qui en veulent plus, Mercedes propose déjà une version AMG, la 63, avec V8 5.5 biturbo de 585 ch. La vitesse maxi est limitée à 250 km/h et le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes. La boîte a ici 7 rapports et la puissance est envoyée aux quatre roues. Le design est revu en conséquence, avec les éléments typiques AMG comme la calandre à double barrette au centre ou les quatre sorties d’échappement.

Essai Mercedes CLA Shooting Brake : qu’une affaire de style ?

Essai Mercedes CLA Shooting Brake : qu’une affaire de style ?

Au début des années 2000, de nombreux breaks (Volvo V70, Peugeot 406, …) avaient un style peu avenant à cause de l’intégration du grand coffre donnant l’impression qu’un sac à dos aurait été attaché au reste de la voiture. Depuis, ce type de carrosserie s’est nettement embelli pour devenir presque plus séduisant qu’une berline classique. Mercedes qui offrait déjà une berline racée avec la CLA, vient d’ajouter une déclinaison à hayon !

essai Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport

Et là encore, la proposition de la marque Etoilée est racée et suscite la curiosité de part son positionnement unique sur le marché ! Abcmoteur a donc pris le volant de la Mercedes CLA 250 Shooting Break 4Matic Version Sport BVA7 (2,0 l essence 211 ch) afin d’en savoir plus…

Une proposition inédite

Le temps des Mercedes sobres est bien révolu ! Avec la CLA Shooting Brake, vous ferez tourner les têtes de bon nombre de passants que vous croiserez à son bord, même dans cette teinte discrète appelée argent polaire.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport 3-4 profil

Il faut dire que sous n’importe quel angle, l’Allemande en jette ! La face avant est particulièrement agressive en exhibant une calandre à diamant recevant l’Etoile généreusement dimensionnée (pouvant en option s’allumer au déverrouillage des portes). Le bouclier très aéré n’est pas en reste, d’autant plus qu’une lame de spoiler et un liseré rouge sont de la partie. Petit clin d’œil de la part des optiques recevant à l’intérieur un cerclage de la même couleur…

avant Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport proue Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport

calandre diamant Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport lisere rouge Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport

A l’arrière, la lunette très inclinée du hayon et les deux sorties d’échappement donnent le ton. En revanche, les feux à la forme un peu trop caricaturale ne me convainquent qu’à moitié… tout comme les extracteurs factices qui sont peut-être too much, hormis pour la version AMG récemment passée à 381 ch.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport 3-4 arriere Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport arriere Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport echappement Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport optique arriere Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport extracteur

Ma partie préférée est sans hésiter le profil ! Le dessin du vitrage qui était déjà une réussite sur la berline, devient encore plus séduisant sur le break, car il s’arrête encore plus loin en allant jusqu’au coffre. Les lignes effilées et cette impression que le toit descend énormément au niveau de l’aile arrière font de la CLA Shooting Break un coup de cœur en plus d’être unique !

profil Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport

Le train de roulement sport surbaissé AMG permet de bien poser la CLA Shooting Brake sur ses quatre roues recevant des jantes de 18 pouces

jante 18 AMG Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport jante AMG Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic logo Version Sport

L’opération de séduction se poursuit à l’intérieur

Tout comme à l’extérieur, Mercedes a choisi de flatter la rétine de son propriétaire avec un intérieur stylisé possédant de nombreuses touches de sportivité.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport portiere

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport interieur

Le bandeau décoratif en carbone AMG s’étirant au milieu de la planche de bord dont la partie supérieure est recouverte de similicuir Artico pourrait vous faire croire un instant que vous vous êtes assis dans une AMG 45 ! La CLA continue d’impressionner avec un dessin très travaillé pour les aérateurs, un joli volant à trois branches avec méplat, ainsi que de nombreuses surpiqûres rouges. Le grand écran de 8 pouces (non tactile) est de série.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport console centrale

Petit bémol pour la présentation datée de la console centrale avec ses nombreux petits boutons. Les plastiques de cette dernière et du tunnel de transmission ne sont pas très valorisants

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport aerateur

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport volant

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport compteurs

En m’installant dans le siège enveloppant en cuir, j’aurais apprécié un peu plus de maintien au niveau des cuisses. Pour le reste, la position de conduite est bonne (même si en faisant le difficile je trouve la hauteur d’assise minimum un peu trop haute) et se règle grâce aux boutons situés sur la porte, ce qui est bien plus pratique. Autre avantage de conduire une Mercedes, le levier de la boîte est remplacé par un commodo situé à droite du volant. Le frein à main électrique est caché au niveau du genou gauche. Ces deux spécificités permettent de dégager de l’espace supplémentaire sous la console centrale pour un nouveau rangement.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport sieges sport

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport habitacle Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport commandes porte Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport comodo boite

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport places arriere

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport coffre

Le coffre permet d’emmagasiner de 495 à 1 354 l

Derrière le volant, est-elle aussi dynamique que ses lignes le suggèrent ?

La prise en main de la CLA 250 Shooting Brake dans la circulation urbaine se fait sans difficulté, le gabarit et la visibilité arrière ne posent pas de problème. En revanche, le train de roulement sport surbaissé AMG se fait sentir à chaque imperfection de la route. La boîte paramétrée en mode « E » (qui est le fonctionnement normal en tout automatique) se montre quelques fois brutale, alors que le reste du temps elle se fait oublier.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport dynamique-3

Une fois sur les grands axes, les bénéfices de la direction paramétrique sport AMG se ressentent. Le volant souple à basse vitesse se durcit juste ce qu’il faut quand l’allure est plus élevée. Lorsque j’ai à tourner, j’apprécie la précision et l’incisivité de la direction. De plus, la suspension cesse d’être ferme pour devenir très correcte en terme de confort. Et autre bonne nouvelle, la boîte à double embrayage est rentrée dans le rang en soignant ses passages de rapport, voilà qui est agréable !

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport dynamique-4

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport conduite

Il est dommage que la gestion de la boîte soit trop restrictive

Si au démarrage, le quatre-cylindres 2,0 l turbo de 211 ch s’est animé dans un bruit quelconque, dès lors que l’on enfonce plus copieusement le pied sur l’accélérateur l’échappement se réveille et émet une sorte de détonation au passage d’un rapport supérieur (à écouter dans l’essai vidéo en fin d’article). En rétrogradant, on peut entendre un petit crépitement sympathique… En augmentant le rythme, la CLA Shooting Brake et ses 1 555 kg surprend par son agilité. Que ce soit en courbe ou sur du sinueux, le break Etoilé se débrouille parfaitement bien et se permet de virer à plat. Même si la boîte 7G-DCT n’est pas un modèle de rapidité et de sportivité (pourtant spécifique à la Version Sport !), on se surprend à enrouler à haute vitesse en restant aux alentours des 4 000 tr/min. En demeurant dans les limites du raisonnable, il serait bien difficile de mettre en défaut la transmission intégrale baptisée 4Matic.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport compartiment moteur

Ce bloc essence de 211 ch et 350 Nm de couple n’est pas du genre expressif. Il se contente en moyenne rarement de moins de 8 l/100 km

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport dynamique-2

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport dynamique

Le freinage est puissant et mordant à souhait

Un coup de cœur avant tout

Comme vous avez pu vous en rendre compte en lisant la partie conduite, cette CLA 250 Shooting Brake Version Sport possède un certain dynamisme en profitant d’un châssis rigoureux et efficace, même si l’on ne peut pas aller jusqu’à la qualifier de sportive, notamment à cause de sa BVA7 et de son moteur au tempérament trop neutre.

Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport

Vendue à partir de 38 100 € en 211 ch, l’addition monte rapidement en optant pour le 4Matic et la 7G-DCT (+ 4 450 €), mais c’est surtout la Version Sport qui se paie très chère avec un rajout de 11 900 € nécessaire, soit au total 54 450 € ! Un somme rondelette compensée en partie par les nombreux équipements de série (écran 8 pouces, sièges sport électriques à mémoire et chauffants, garnitures en cuir et similicuir, nombreux éléments esthétiques, radars de stationnement AV/AR, détection de la somnolence, avertissement de risque de collision, …). Le modèle d’essai avec options (détail en fin d’article) est à 60 975 €.

La concurrence étant inexistante sur ce créneau, la Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4 Matic Version Sport mise sur ses charmes pour vous faire oublier son tarif élevé et passer commande !

Nota : depuis l’essai, la CLA a été mise à jour. Elle reçoit la suspension adaptative laissant espérer un confort accru, des modes de conduite et 7 ch de plus pour la 250 (218 ch au total).

Ce qu’il faut en retenir

Les plusLes moins
– la présentation extérieure et intérieure
– le châssis
– la direction
– la sonorité à l’échappement
– la boîte restrictive et manquant parfois de douceur
– la suspension à basse vitesse
– le tempérament moteur
– le prix élevé
Modèle essayéPrix (hors options)
logo mercedesMercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport BVA754 450 €
Modèles concurrentsPrix (hors options)
logo mercedesMercedes-Classe C Break 2014Mercedes Classe C 250 Break 211 ch BVA7 – 41 100 €
logo bmwBmw Serie 3 Restylage 2015 - 22BMW Série 3 Touring 320i xDrive 184 ch BVA8 – 39 000 € (prix avant restylage)

L’essai vidéo

Approchez la Mercedes CLA Shooting Brake de plus près avec notre essai commenté. L’esthétique, l’habitacle et bien entendu la conduite sont passés en revue !

Fiche technique Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport BVA7

Informations générales
Commercialisationmars 2015
PaysAllemagne
Carburant/énergieessence
Prix du neuf54 450 €
Mécanique
Cylindréequatre-cylindres 2,0 l turbo
Puissance211 ch à 5 500 tours/min
Couple350 Nm à 1 200 tours/min, jusqu’à 4 000 tours/min
Transmissionintégrale (4×4)
Performances
Vitesse max240 km/h
0 à 100 km/h6,8 s
Consommationcycle mixte : 6,8 l aux 100 km
Rejets de CO2158 g/km
Poids et mesures
Poids à vide1 555 kg
DimensionsL : 4,63 m / l : 1,77 m / h : 1,43 m
Réservoir56 litres
Volume de coffre495 à 1 354 litres
Pneumatique AV/AR235/40 ZR 18 95 Y – 235/40 ZR 18 95 Y

Equipements Mercedes CLA 250 Shooting Brake 4Matic Version Sport BVA7

> En série :

  • Grand écran central 20,3 cm (8″)
  • Pack Exclusif AMG
  • Pack Version Sport
  • Boîte automatique à double embrayage 7 rapports 7G-DCT avec palettes de commandes au volant
  • Adaptative brake avec fonction hold (aide au démarrage en côte)
  • APA (Aide au Parking Active) : système d’aide au stationnement avec radars de proximité avant/arrière
  • Attention assist : système de détection de somnolence
  • Collision prevention assist plus : système d’avertissement des risques de collision
  • réglage de l’ESP spécifique sport

> En option :

  • Argent polaire métallisé : 850 €
  • Pack d’Assistance à la conduite : 950 €
    • avertisseur de franchissement de ligne
    • détecteur d’angle mort
  • Pack technologique : 2 800 €
    • Command Online : système multimédia avec écran haute résolution couleur 20,3 cm
    • Eclairage d’ambiance avec 12 couleurs différentes et 5 niveaux d’intensité
    • Keyless-Go avec démarrage sans clé, ouverture/fermeture des portes sans clé, accès au véhicule mains-libres
  • Système de sonorisation Surround Harman Kardon Logic7 (12 haut-parleurs hautes performances ; amplificateur DSP multicanaux ; 500W) : 825 €
  • Inserts décoratifs intérieurs en carbone AMG : 1 100 €
Mercedes-AMG C 63 Coupé : brute élégante

Mercedes-AMG C 63 Coupé : brute élégante

« Something fast is coming – quelque chose de rapide arrive ». Mercedes avait annoncé la couleur le mois dernier… et nous ne sommes pas déçus du résultat. La marque allemande vient de lever le voile sur sa nouvelle bête de route née sur circuit : la C 63 Coupé. Cette présentation suit de près la révélation de la Classe C Coupé classique, officialisée vendredi dernier (lire : Mercedes Classe C Coupé : chérie, j’ai rétréci la S Coupé).

Jusqu’à 290 km/h

Elle a des faux airs de GT… et en a le moteur, à savoir un V8 4.0 litres biturbo. Il est décliné en deux niveaux de puissance : 476 et 510 ch, pour la version S. La BMW M4 (lire notre essai) est distancée avec son six cylindres de 431 ch, mais prépare la riposte avec la GTS, tout juste annoncée par un concept, mais à la puissance encore inconnue (lire : Une BMW M4 GTS Concept bien hydratée).

Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015 Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015 Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015

Les deux versions de la C 63 ont un couple maxi de 650 et 700 Nm. Dans les deux cas, la vitesse est bloquée à 250 km/h… sauf si vous optez pour le pack AMG Driver, qui relève la limite à 290 km/h ! Le 0 à 100 km/h est réalisé en 3,9 secondes avec la version S, 4,0 secondes pour la « normale ». La cavalerie est envoyée aux roues arrière via une boîte 7 rapports, avec palettes au volant.

« ESP off »

La transmission offre plusieurs modes de fonctionnement… comme les suspensions, la direction ou encore l’ESP. En 2015, les sportives sont malléables. Le correcteur de trajectoire peut être totalement déconnecté. Les deux modèles sont dotés d’un différentiel autobloquant sur l’essieu arrière : il est mécanique sur la 476 ch et électronique pour la 510 ch.

Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015 Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015 Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015

Côté look, le kit carrosserie est quasi identique à celui de la berline. La face avant adopte ainsi un capot spécifique avec deux bossages supplémentaires, une calandre à double barrette centrale et surtout une large prise d’air traversée par une lame. A l’arrière, les quatre sorties d’échappement et le petit becquet ne laissent aucun doute sur les capacités de l’auto ! La S reçoit d’office des jantes de 19 pouces. A bord, la console centrale singe le carbone.

La nouvelle C 63 Coupé sera dévoilée à Francfort à la rentrée. Le tarif est encore inconnu. Il devrait tourner autour des 95.000 € !

Mercedes Classe C Coupé : chérie, j’ai rétréci la S Coupé

Mercedes Classe C Coupé : chérie, j’ai rétréci la S Coupé

Chez Mercedes, la Classe S Coupé me fait très envie. Mais voilà, son gabarit me pose souci. Avec 5,03 mètres de longueur, elle ne rentre pas dans le garage (c’est plus pudique que de mettre en avant le prix de base minimum délirant de 135.000 €). La firme à l’étoile a pensé à moi : elle propose une version réduite de l’auto, dérivée de la Classe C !

Bon, même si le tarif d’accès restera une somme fort coquette, il sera bien moins défrisant : 38.000 € environ. Pour manœuvrer aussi, les choses seront facilitées. La nouvelle Classe C Coupé mesure 4,69 mètres de longueur (c’est quasiment 10 cm de plus que l’ancienne).

En vente en décembre

L’auto pointe le bout de son capot un an et demi après l’apparition de la berline. Elle pousse ainsi vers la sortie un modèle qui peinait à cacher ses rides, bien que lancé il y a seulement quatre ans… mais à partir de la C de 2007. La première sortie officielle aura lieu au Salon de Francfort, aux côtés des Classe A restylée et GLC. L’arrivée en concessions se fera peu avant Noël.

Il y a quand même des différences avec la S. Regardez par exemple la pointe relevée du vitrage latéral.

Il y a quand même des différences avec la S. Regardez par exemple la pointe relevée du vitrage latéral.

La C Coupé a donc des airs de S Coupé. Rien d’étonnant, la berline étant également inspirée de la limousine. Certains trouveront quand même que la « petite » est moins élégante. Difficile de juger sans voir l’auto en réel, mais il est vrai que quelques aspects me font moi-même tiquer, notamment le dessin du vitrage latéral. La pointe est ici relevée.

Planche de bord connue

Par rapport à la S, les feux sont aussi plus épais. En revanche, l’absence de baguette chromée les reliant est un plus pour la légèreté visuelle. La partie avant est quasiment identique à la berline. Mais le coupé n’est proposé qu’avec la calandre qui intègre le gros logo et la déco effet diamant.

Mercedes-Benz C-Klasse Coupé (C 205) 2015Mercedes-Benz C-Class Mercedes-Benz C-Klasse Coupé (C 205) 2015Mercedes-Benz C-Class Mercedes-Benz C-Klasse Coupé (C 205) 2015Mercedes-Benz C-Class

Même refrain à l’intérieur, où l’on retrouve une planche de bord désormais bien connue (puisqu’elle officie aussi dans le GLC). Comme pour le SUV, ce n’est pas un problème car on aime la présentation soignée de ce tableau… à l’intégration de l’écran près. Le conducteur et le passager sont installés dans des sièges sport intégraux spécifiques. Petit plus bien appréciable : un approche ceinture évite les contorsions vers l’arrière. Mercedes annonce que toutes les côtes d’habitabilité sont en progrès.

Déjà six moteurs

La base est logiquement reprise à la berline. Mais le coupé est abaissé de 15 mm. Mercedes offre le choix en version classique entre deux types de suspensions : l’un typé confort, l’autre plus sportif avec une direction plus directe. En option, la marque propose une suspension pneumatique et un amortissement à pilotage électronique. Le Dynamic Select permet de faire varier des caractéristiques de l’auto selon ses envies et sa façon de conduire.

Mercedes-Benz C-Klasse Coupé C 300, Selenit Grau, Leder Cranber Mercedes-Benz C-Klasse Coupé C 300, Selenit Grau, Leder Cranber

Mercedes Classe C Coupe habitacle

La C Coupé fait ses débuts avec des blocs quatre cylindres. En essence, il y a la C180 avec 1.6 156 ch ainsi que les C200, 250 et 300 dotées d’un 2.0 de respectivement 184, 211 et 245 ch. Pour le gazole, on trouve les C220d et C250d de 170 et 204 ch. Selon la firme à l’étoile, les consommations baissent jusqu’à 20 % par rapport au modèle remplacé.

Et l’AMG tant annoncée via une foule de teasers ? Patience, la fin du compte-à-rebours pour ce modèle est fixée à mercredi !

La Mercedes Classe C Coupé sera dévoilée le…

La Mercedes Classe C Coupé sera dévoilée le…

A Francfort, les constructeurs germaniques jouent à domicile : ils sont donc obligés de mettre le paquet côté nouveautés. Dans le gigantesque hall Mercedes, on ne saura ainsi plus où donner de la tête, avec la présentation déjà programmée de la Classe A restylée (lire : Mercedes présente une Classe A restylée plus sportive), du nouveau SUV de milieu de gamme GLC (lire : Mercedes GLC : on efface tout et on recommence) et de la Classe C Coupé. Les deux premières citées ont déjà été dévoilées officiellement. La troisième le sera le 19 août. Pour nous faire patienter, Mercedes a mis en ligne plusieurs images d’un modèle camouflé.

L’AMG pour commencer !

Mais attention : Mercedes a souhaité donner un petit coup de projecteur sur une variante très spéciale de la C Coupé. Il s’agit de l’AMG 63 ! D’ailleurs, on ne sait pas encore si ce sera la seule version révélée le 19 août ou si la firme allemande détaillera également les déclinaisons plus abordables.

Comme Mercedes le dit, "quelque chose de rapide arrive" !

Comme Mercedes le dit, « quelque chose de rapide arrive » !

La 63 reprendra logiquement la même motorisation que la berline, à savoir un V8 4.0 litres. Ce bloc existe en deux versions, normale 476 ch et S 510 ch (lire : Mercedes-AMG C 63 : la M3 peut trembler). Le Coupé, que Mercedes a clairement orienté plaisir et performances, ne pourrait garder que la plus musclée. De quoi prendre une sacrée avance sur la BMW M4 (lire notre essai) et son bloc de 431 ch (mais une GTS est attendue courant 2016).

Mini S Coupé

Niveau look, à travers le camouflage, on distingue les éléments typiques des « vraies » AMG, comme la lame qui traverse la prise d’air ou la calandre à double barrette centrale. De manière plus générale, la Classe C Coupé sera une petite Classe S Coupé, avec un profil et une poupe similaire : custode pointue, feux horizontaux reliés par une baguette chromée… En clair, la photocopieuse aura encore fonctionné dans les bureaux Mercedes. Mais là, on ne va pas s’en plaindre puisque cela rendra plus « accessible » une auto très désirable (s’ils pouvaient faire de même avec la GT).

Rendez-vous donc le 19 août pour en savoir plus !

Mercedes Classe C Coupe Teaser - 3 Mercedes Classe C Coupe Teaser - 1

Mercedes Classe A restylée : prix de base en baisse mais…

Mercedes Classe A restylée : prix de base en baisse mais…

Si vous souhaitez acheter une Classe A, le moment est venu de faire un choix : soit vous optez pour la version pré-restylage, avec sûrement la possibilité de faire quelques affaires sur stock (à l’échelle de Mercedes), soit vous attendez la rentrée et l’arrivée en concessions de la nouvelle version. Si vous voulez être parmi les premiers livrés, il est d’ores et déjà possible de passer commande.

De 90 à 381 ch !

La gamme comporte sept moteurs essence. Il y a un nouveau bloc d’entrée de gamme de 102 ch (version A 160). Les A 180 et 200 ne bougent pas, avec 122 et 156 ch, tout comme la A 220 4MATIC de 184 ch. La A 250 reste en configuration normale à 211 ch mais la version Sport profite de 7 ch de plus. Enfin, la super sportive A45 AMG grimpe de 360 à 381 ch.

Le restylage est (sans surprise) léger.

Le restylage est (sans surprise) léger.

Il y a moins de mouvements du côté du gazole. La seule grosse transformation est l’adoption de l’appellation « d » à la place de CDI. Les 160, 180 et 200 restent à respectivement 90, 109 et 136 ch. La version 220 gagne 7 ch à 177 ch.

Six finitions

Le niveau de base Intuition évite les pingreries et reçoit l’allumage automatique des projecteurs et des essuie-glaces, la détection de somnolence, l’alerte anti-collision, les rétroviseurs extérieurs électriques et chauffants, la banquette rabattable, la climatisation, la connexion Bluetooth, quatre vitres électriques, la radio avec écran 7 pouces ou encore les jantes 16 pouces.

Mercedes Classe A 250 restylee

L’Inspiration gagne la caméra de recul et le régulateur/limiteur de vitesse, la Sensation l’éclairage à LED. La Fascination se distingue avec son kit carrosserie AMG, l’aide au parking avant/arrière, le Dynamic Select (sélecteur de mode de conduite), la navigation et le toit ouvrant. La Sport soigne son look, avec par exemple des baguettes rouges dans les boucliers. Tout en haut de la gamme, la vraie AMG reprend la dotation de la Fascination (avec le toit ouvrant en moins).

Les tarifs augmentent

Avec son nouveau moteur d’accès, la Classe A affiche un prix de base en baisse : 23.950 € au lieu de 25.150 €. Mais Mercedes n’hésite pas à faire gonfler la facture ailleurs, puisque la 180 essence qui était la version de base démarre maintenant à 25.800 € ! La démarche est un peu la même pour le gazole : le prix de base de la 160 d passe de 25.300 à 25.800 €, celui de la 180 d de 27.150 à 27.550 €…

Les prix

Prix Mercedes Classe A Essence 2015 Prix Mercedes Classe A Diesel 2015> Pour plus de détails sur le restylage de la Mercedes Classe A consultez notre présentation détaillée.

Mercedes présente une Classe A restylée plus sportive

Mercedes présente une Classe A restylée plus sportive

Mercedes est le constructeur qui a la gamme la plus prolifique du marché. Conséquence : la marque a toujours une nouveauté à dévoiler ! Quelques jours à peine après le GLC (lire : Mercedes GLC : on efface tout et on recommence), qui remplace le GLK, la firme à l’étoile lève le voile sur la version restylée de la Classe A. Un samedi ? Oui, Mercedes ayant profité du festival de vitesse de Goodwood pour une avant-première.

Diamants pour tous

D’un point de vue esthétique, les retouches sont légères. Vous vous attendiez à autre chose ? Sur les versions « classiques », on note la présence d’un bouclier avant remodelé, qui n’est pas sans rappeler le concept-car annonciateur de 2011. Toutes les A ont désormais une jolie calandre à effet diamants. Mercedes propose de série ou en option selon les versions des optiques full LED.

Les versions les plus musclées gagnent quelques chevaux et un bouclier plus agressif.

Les versions les plus musclées gagnent quelques chevaux et un bouclier plus agressif.

A l’arrière, les plus observateurs noteront la nouvelle signature lumineuse et le pare-chocs redessiné avec sorties d’échappement visibles. Les variantes les plus onéreuses sont toujours dotées d’un kit carrosserie AMG. Celui-ci a été revu, avec de nouvelles entrées d’air. Les versions Sport conservent la baguette de décoration rouge.

Les CDI deviennent « d »

Pas de révolution à l’intérieur non plus. Il y a un nouveau volant, une instrumentation au graphisme revu et un écran plus grand (8 pouces). Mercedes annonce la présence de nouveaux coloris et matériaux, de selleries inédites et d’un dispositif d’éclairage d’ambiance à LED proposant douze teintes.

Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176 Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176 Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176

La gamme de motorisations est toujours aussi étoffée. Commençons par les blocs qui ne changent pas. Du côté de l’essence, il s’agit des versions A180 122 ch, A200 156 ch et A250 211 ch. Pour le diesel, on retrouve les variantes de 90, 109 et 136 ch. A noter que leur appellation n’est plus CDI mais simplement d.

Elle s’adapte à vos envies

Alors quelles sont les nouveautés mécaniques ? Pour faire baisser son tarif d’accès, la A adopte une nouvelle version de base 160 essence avec un bloc de 102 ch. La variante A250 Sport gagne une poignée de chevaux, passant de 211 à 218 ch. La version 220 d grimpe elle de 170 à 177 ch.

Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176 Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176 Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176

Les modèles les plus puissants et ceux dotés de la boîte automatique 7G-DCT sont équipés du Dynamic Select, un sélecteur de mode de conduite qui agît sur plusieurs paramètres : boîte de vitesses, direction… Côté sécurité, le freinage automatique d’urgence en ville est monté d’office dès le niveau d’accès. Le système de détection de somnolence a été amélioré.

381 ch pour la 45 AMG !

Clou du spectacle, la déclinaison A 45 AMG n’a pas été oubliée. Au contraire : Mercedes l’a revu pour que l’auto retrouve son titre de compacte la plus puissante du monde. L’ancienne mouture de 360 ch avait été doublée par la nouvelle Audi RS3 (367 ch). L’étoile remet les pendules à l’heure avec maintenant 381 ch ! Ce surplus de puissance fait gagner 4 dixièmes sur l’exercice du 0 à 100 km/h. Il ne faut plus que 4,2 secondes pour atteindre la barre des 100 !

Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176

En option, la 45 AMG peut recevoir un nouveau pack Dynamic Plus qui comprend notamment un différentiel autobloquant mécanique sur l’essieu avant, afin d’améliorer la motricité, ainsi qu’un amortissement adaptatif. L’étagement de la boîte auto a été revu pour des passages de vitesses encore plus rapides.

La nouvelle A sera disponible à la commande à partir du 3 juillet. Les livraisons débuteront en septembre.

Le Mercedes GLC déjà en vente

Le Mercedes GLC déjà en vente

On l’a vu il y a quelques jours avec la nouvelle Série 7 (lire : BMW Série 7 : allô, le banquier ?) : les Allemands ont la bonne habitude de mettre en vente leurs nouveautés très peu de temps après leur présentation. Exemple du jour : le Mercedes GLC. Celui qui remplacera à la rentrée le GLK peut déjà être commandé (lire : Mercedes GLC : on efface tout et on recommence).

Trois moteurs au début

Le GLC débute sa carrière avec un choix restreint de motorisations. Il fait l’impasse pour commencer sur les blocs d’entrée de gamme. Le moins puissant des GLC annonce ainsi 170 ch. Il s’agit de la version 220 d, dotée d’un quatre cylindres diesel. Le 250 d reprend ce bloc, poussé à 204 ch. Les amateurs d’essence devront se tourner vers le 250 avec quatre cylindres 211 ch.

Le nouveau SUV de Mercedes débute sa carrière française avec un prix de base de 44.000 €.

Le nouveau SUV de Mercedes débute sa carrière française avec un prix de base de 44.000 €.

A noter que la boîte de vitesses automatique et la transmission intégrale 4 MATIC sont de série. La déclinaison hybride 350 e arrivera plus tard. Le GLC devrait aussi rapidement monter en gamme, avec des déclinaisons sportives AMG (que l’on espère découvrir au Salon de Francfort).

Quatre finitions

La gamme est composée de quatre finitions. Le niveau de base, sans nom, embarque, parmi d’autres équipements, le système de détection de somnolence, l’alerte de risque de collision, le système d’amortissement sélectif, la climatisation automatique bizone, le sélecteur de mode de conduite ou encore le pavé tactile pour naviguer dans les menus du système multimédia.

Mercedes-Benz GLC 220d 4MATIC (X 253) 2015

La version Executive gagne le hayon électrique, la navigation, l’aide au parking avant/arrière ou encore les rétroviseurs extérieurs rabattables électriquement. La Sportine se distingue avec le pack esthétique AMG et l’éclairage intelligent à LED. Le haut de gamme Fascination embarque l’affichage tête-haute, le détecteur d’angle mort, la sellerie cuir, le toit ouvrant panoramique, la suspension pneumatique, l’amortissement adaptatif…

Les prix

Essence

– 250 4MATIC 211 ch > Base : 44.000 €, Executive : 48.700 €, Sportline : 50.950 €, Fascination : 56.100 €

Diesel

– 220 d 4MATIC 170 ch > Base : 46.150 €, Executive : 50.850 €, Sportline : 53.100 €, Fascination : 58.250 €

– 250 d 4MATIC 204 ch > Base : 47.500 €, Executive : 52.200 €, Sportline : 54.450 €, Fascination : 59.600 €

Mercedes GLC : on efface tout et on recommence

Mercedes GLC : on efface tout et on recommence

Pour une fois, avec cette auto, il est possible de dire « tout change, même le nom » ! Suite à la mise en place d’une nouvelle nomenclature, le patronyme GLK passe à la trappe pour un inédit GLC. Il y a une logique dans cette modification : il faut en effet considérer ce modèle comme la déclinaison SUV de la Classe C, au même titre que le GLA est la Classe A 4×4.

Place aux rondeurs

C’est aussi l’occasion d’abandonner un nom qui n’a pas particulièrement brillé face aux BMW X3 (lire notre essai) et Audi Q5. Avec son look trop carré, le GLK n’a pas vraiment séduit. Son remplaçant est très différent, avec un design tout en courbes, bien dans la veine des dernières productions de la marque à l’étoile. D’ailleurs, la filiation avec la Classe C est indéniable, encore plus avec sa variante break. La photocopieuse n’est pas en panne chez Mercedes !

Avec en série la transmission intégrale, la suspension pneumatique et l'amortissement piloté, le GLC frappe fort.

Avec en série la transmission intégrale, la suspension pneumatique et l’amortissement piloté, le GLC frappe fort.

La face avant adopte une large calandre verticale, avec un gros logo, et des optiques en amande. L’élément couleur alu autour de la prise d’air centrale assure le lien esthétique avec le GLA. De profil, retenons la présence d’une troisième vitre latérale en pointe… aux faux airs d’Audi Q5 ! A l’arrière, les feux horizontaux débordent sur le hayon. Petit détail esthétique curieux : la lunette ne suis pas la découpe du coffre : la carrosserie en fait le tour. Tradition Mercedes oblige, un kit esthétique AMG est d’ores et déjà présenté.

Plus habitable

Preuve que le GLC est une Classe C SUV, la planche de bord est commune aux deux véhicules ! Mercedes fait ainsi une belle économie… et au final ce n’est pas un souci, car le design de ce tableau est très réussi (même si l’intégration de l’écran central est étonnamment toujours aussi discutable). En mettant la main au porte-feuille, le système multimédia peut se piloter par un pavé tactile situé entre le conducteur et le passager. Mercedes propose de nombreux habillages : le GLC séduira aussi bien la clientèle traditionnelle avec sa console imitant le bois que les jeunes pères de famille dynamiques avec des placages argentés.

Mercedes-Benz GLC 220d 4MATIC (X 253) 2015 Mercedes-Benz GLC 350e 4MATIC EDITION 1 (X 253) 2015

Mercedes-Benz GLC 350e 4MATIC, EDITION 1, (X 253) 2015, SELENITGRAU met, Designo Leder Nappa Platinweiß, AMG Line Exterieur

Avec 4,66 mètres, le GLC est 12 cm plus long que le GLK. L’empattement en profite pour gagner 11 cm, ce qui améliore l’habitabilité. Le coffre n’est pas en reste : en configuration normale, le volume est de 550 litres, soit 80 litres de mieux. En redressant les dossiers de la banquette (qui se replie selon le format 40/20/40), la capacité grimpe même à 580 litres.

L’hybride du départ

Même refrain sous la carrosserie : plate-forme et moteurs sont empruntés à la C ! Le GLC débute sa carrière avec quatre versions plutôt puissantes. Il y a deux diesel, les 220d et 250d avec quatre cylindres de 170 et 204 ch. Pour l’essence, on retrouve le bloc quatre cylindres 2.0 turbo de 211 ch (GLC 250). L’offre est complétée par la version hybride rechargeable 350e, qui associe le bloc essence 211 ch à un moteur électrique de 116 ch.

Mercedes-Benz GLC 350e 4MATIC, EDITION 1, (X 253) 2015 Mercedes-Benz GLC 350e 4MATIC, EDITION 1, (X 253) 2015 Mercedes-Benz GLC 350e 4MATIC, EDITION 1, (X 253) 2015

Toutes ces variantes sont dotées d’office de la transmission intégrale 4MATIC. La boîte de vitesses automatiques 9 rapports est de série (7 rapports pour l’hybride). Visiblement très haut de gamme dans la catégorie, le GLC reçoit de série une suspension pneumatique et un amortissement piloté. Gadget devenu incontournable : un sélecteur de modes de conduite (5 types) fait varier les réglages de nombreux paramètres. Plus grand que le GLK, le GLC est plus léger en moyenne de 80 km. Sur les versions thermiques, les consommations baissent jusqu’à 19 % !

Le restylage de la Mercedes Classe A découvert en avance ?

Le restylage de la Mercedes Classe A découvert en avance ?

Attendue pour être révélée au cours de cet été, la Mercedes Classe A restylée a été photographiée en avance sans aucun camouflage !

Pas de chamboulement pour la « petite » Mercedes

Après avoir été aperçue en début d’année, puis un peu plus tard avec une partie de son intérieur, la compacte Etoilée serait maintenant connue grâce à un site internet allemand. Celui-ci nous présente une photo volée de l’Allemande vue de 3/4 avant avec ce qui semble être un pack sport.

Connaissant une belle carrière commerciale, la Mercedes Classe A ne changera pas énormément pour son restylage d'après nos informations

Connaissant une belle carrière commerciale, la Mercedes Classe A ne changera pas énormément pour son restylage d’après nos informations

Du moins, on note des changements pour le bouclier avant, de nouvelles grilles, ainsi que des optiques légèrement revisitées. La teinte verte de la carrosserie est également inédite !

Certains parlent d’une dizaine de chevaux supplémentaires pour la plus puissante des Classe A, à savoir l’A 45 AMG possédant à l’heure actuelle 360 ch grâce à son quatre-cylindres 2,0 l turbo essence.

Rendez-vous dans quelques mois pour connaître de façon officielle ce que nous réserve la Mercedes Classe A remise au goût du jour. Elle devrait apparaître en fin d’année au salon de Francfort.

Crédit photo : Mercedes-Fans

Mercedes GLC : de nouvelles photos avant l’officialisation

Mercedes GLC : de nouvelles photos avant l’officialisation

Déjà aperçu à la fin de l’année dernière en version AMG, le Mercedes GLK qui changera de patronyme pour son restylage et devenir le Mercedes GLC a été de nouveau surpris en cours de développement. Cependant, le SUV a profité des beaux jours pour retirer quelques vêtements !

Révélation officielle le 17 juin prochain !

Alors qu’il y a quelques jours, nous vous présentions le concept GLC Coupé qui ressemble de près à la version de série qui viendra concurrencer le X4 de BMW, le GLC classique se montre encore partiellement grâce à nos chasseurs de scoops toujours prêts à appuyer sur le déclencheur de leur appareil photo. Désormais, une bonne partie de sa carrosserie n’est plus cachée derrière des bâches en plastique, ce qui nous permet de distinguer plus facilement les lignes du futur SUV Etoilé. Il reposera sur la plateforme modifiée de la Classe C.

spyshot prototype SUV Mercedes GLC avant prototype SUV Mercedes GLC spyshot prototype SUV Mercedes GLC-2 vue 3-4 arriere prototype SUV Mercedes GLC

Enfin, au chapitre des moteurs, une large palette sera disponible avec notamment un V8 4,0 l biturbo AMG et une version hybride recharge dont nous vous avions déjà parlé dans cet article accompagné d’une illustration donnant un avant-goût plus vrai que nature du GLC que l’on découvrira dans un mois et demi selon nos informateurs.

spyshot prototype SUV Mercedes GLC-3 spyshot prototype SUV Mercedes GLC-4 profil prototype SUV Mercedes GLC spyshot prototype SUV Mercedes GLC-5 spyshot prototype SUV Mercedes GLC-6

Il ira se battre face aux BMX X3 (voir notre essai) et Audi Q5. Ce coup de pinceau pourrait enfin le faire sortir de l’ombre par rapport à ses rivaux germaniques.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

400 ch pour le TT killer de Mercedes !

400 ch pour le TT killer de Mercedes !

Chez Mercedes, on a décidé que l’Audi TT ne pouvait plus continuer à régner parmi les petits coupés sportifs. Pour remédier à cela, la marque à l’Etoile prépare sa riposte. En voici les premières informations.

Le TT bientôt menacé ?

Les Allemands d’Auto Bild et les Anglais d’Autocar ont confirmé tour à tour que Mercedes travaille sur le développement d’un coupé compact. D’une longueur que l’on estime autour des 4,25 m, cette sportive serait basée sur la prochaine génération de la Classe A. Elle verrait donc le jour d’ici… 2019. Ce n’est pas encore pour tout de suite !

Image d'illustration (Mercedes Concept Style Coupe)

Image d’illustration (Mercedes Concept Style Coupe)

Néanmoins, on sait déjà que ce 2+2 places disposera en option de la transmission intégrale 4Matic pour les motorisations les plus puissantes. Autrement, le conducteur disposera d’une simple traction, plateforme de la Classe A oblige ! Une petite déception pour les amateurs de propulsion compacte (suivez notre regard…), mais que les fans d’AMG apprécieront puisque le préparateur officiel sera appelé en renfort afin d’offrir une version survitaminée de 400 ch grâce à un quatre-cylindres 2,0 l turbo essence.

Avec une boîte à double embrayage à 6 rapports, l’accélération au 0 à 100 km/h demanderait moins de 4,5 s !… La vitesse serait limitée électroniquement à 250 km/h. Quant au prix de vente, il est estimé entre 45 000 € et 60 000 €. L’Audi TTS (voir notre essai) a-t-il des raison de trembler ? Réponse d’ici 4 ans, le coupé aux Anneaux aura donc le temps de passer par la case restylage, mais aussi d’appeler le TT RS et son cinq-cylindres 2,5 l à la rescousse !

A noter qu’une déclinaison cabriolet pour le futur petit coupé Mercedes n’est pas écartée.

A suivre.

Que diriez-vous d’une « Mercedes Panamera » ?

Que diriez-vous d’une « Mercedes Panamera » ?

Le succès de Porsche avec la Panamera ne laisse pas les autres constructeurs indifférents. Mercedes qui a maintenant dans sa gamme les CLS et CLA en berline « coupé » 4 portes réfléchirait à un nouveau modèle plus sportif…

Une Mercedes CLS plus athlétique en préparation ?

Partant de ce constat, la rédaction de Top Gear Bulgarie a dessiné une « Mercedes Panamera » qui utilise la forme de la Mercedes-AMG GT tout en lui ajoutant deux portes arrière.

3-4 avant Mercedes AMG GT 4 portes

Le résultat est convaincant, même si il est vrai que la face arrière s’accommode moins bien de cette transformation que la partie avant. Toutefois, cette illustration a le mérite de présenter une berline coupé 4 portes au profil particulièrement racé.

profil Mercedes AMG GT 4 portes

Les rumeurs actuelles indiquent que Mercedes-AMG sortirait cette auto sous l’appellation « GT4 ». Propulsé par le V8 4,0 l biturbo essence d’environ 500 ch, elle serait à un prix situé entre 120 000 et 140 000 €.

Le rendez-vous pour son éventuelle commercialisation est donné pour 2019, Porsche peut encore écouler tranquillement sa Panamera pendant quelques années avant d’être inquiété.

Source : Top Gear Bulgarie

1ères photos espions de la Mercedes C 63 AMG Coupé 2016 !

1ères photos espions de la Mercedes C 63 AMG Coupé 2016 !

Dévoilées en septembre dernier, les berline et break C 63 AMG vont bientôt cohabiter avec la version coupé qui a été surprise en cours de développement par nos chasseurs de scoops !

Arrivée sous le capot du V8 4,0 l biturbo

En croisant ce prototype et malgré son camouflage quasi-intégral, il est impossible de passer à côté du fait qu’il ne s’agit pas d’une classique Classe C Coupé… Les prises d’air élargies aux extrémités du bouclier avant, ainsi que la grosse barrette horizontale parcourant la calandre sont autant d’indices qui confirment que nous sommes en présence d’une version sportive et plus précisément de la remplaçante de l’actuelle C 63 AMG Coupé !

Mercedes C 63 AMG Coupe spyshot Mercedes C 63 AMG Coupe photo espion Mercedes C 63 AMG Coupe

Le profil permet de découvrir des jantes au dessin musclé, que l’on soupçonne sans mal d’accueillir un système de freinage surdimensionné. On remarque aussi une garde au sol diminuée.

profil Mercedes C 63 AMG Coupe 2016 vue profil Mercedes C 63 AMG Coupe 2016 prototype Mercedes C 63 AMG Coupe 2016 mulet Mercedes C 63 AMG Coupe 2016

Pour la partie arrière, les quatre sortie d’échappement de forme carrée ne laissent aucun doute sur la nature de ce mulet Etoilé…

future Mercedes C 63 AMG Coupe vue 3-4 arriere Mercedes C 63 AMG Coupe 2016 photo volee Mercedes C 63 AMG Coupe 2016

Enfin, pour la partie mécanique, la future Mercedes C 63 AMG Coupé attendue pour 2016 prendra le même chemin que les berline et break en passant du V8 6,3 l atmosphérique au V8 4,0 l bitrubo inauguré par l’AMG GT. La puissance sera identique aux C 63 AMG berline et break, à savoir 476 ch et 650 Nm de couple ! Les plus demandeurs pourront même opter pour la version S gonflée à 510 ch et 700 Nm !… De quoi franchir le 0 à 100 km/h autour des 4 s à l’aide de la boîte Speedshift MCT à 7 rapports.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur