La Jaguar F-Type va imiter le Cayman pour son restylage

La Jaguar F-Type va imiter le Cayman pour son restylage

Avez-vous déjà imaginé croiser une Jaguar F-Type animée par autre chose qu’un V6 ou bien un V8 ? C’est pourtant un scénario à prévoir à partir de l’année prochaine…

Le charme de l’Anglaise opèrera-t-il toujours ?

Les constructeurs ont beau camoufler leurs prototypes de développement qu’ils testent sur route ouverte, il leur est impossible de supprimer la sonorité des moteurs. C’est en entendant passer une F-Type bariolée que des photographes espions ont compris qu’une modification de taille avait eu lieu sous le long capot du coupé britannique.

Jaguar F-Type 4-cylindres prototype

En effet, les clichés publiés par Autoevolution ne montrent pas une F-Type équipée de son V6 3,0l ou encore du guttural V8 5,0l (lire notre essai). Il s’agit d’un plus banal quatre-cylindres turbo d’après la bande-son. Ce serait donc un dérivé du bloc de 2,0 l et 240 ch équipant la XE 25t (lire notre essai). Bien entendu, il est fort probable que les ingénieurs de la marque ajoutent du caractère et de la puissance à ce moteur afin qu’il puisse offrir des performances suffisantes au Félin.

Jaguar F-Type 4-cylindres prototype-2

Si l’Anglaise souhaite se mettre en position frontale par rapport au Porsche 718 Cayman ayant récemment cédé à la suralimentation, elle devra sortir au moins 300 ch de son « 4 pattes ». L’autre option serait que cette motorisation vienne compléter l’offre actuelle par le bas et proposer trois types de moteur différents. L’hypothèse paraît tout de même peu probable en raison des coûts engendrés.

Exit les quatre sorties du V8 et la double sortie centrale du V6 pour un unique tube moins sexy il faut l'avouer...

Exit les quatre sorties du V8 et la double sortie centrale du V6 pour un unique tube moins sexy il faut l’avouer…

Pour en savoir plus, il faudra patienter jusqu’en 2017. La Jaguar F-Type restylée pourrait se découvrir en coupé et en roadster à l’occasion du salon de Genève se tenant au mois de mars. Tout comme chez Porsche, nous recommandons aux mélomanes d’acquérir les exemplaires précédant le restylage pour profiter au maximum des vocalises de la mécanique…

Jaguar F-Type SVR : fauve prêt à attaquer

Jaguar F-Type SVR : fauve prêt à attaquer

Oubliez le badge R-S, les Jaguar les plus épicées se nommeront désormais SVR, une appellation commune avec Land Rover. Chez le félin, c’est la très désirable F-Type (lire notre essai) qui en profite en premier, aussi bien en coupé qu’en cabriolet.

Jusqu’à 322 km/h

Mais trêve de bavardages, regardons ce que la firme britannique a glissé sous le capot ! La SVR reprend le V8 5.0 suralimenté de la R et bénéficie d’une poignée de chevaux supplémentaires. La puissance passe ainsi de 550 à 575 ch. Le couple est porté de 680 à 700 Nm, disponible entre 3.500 et 5.000 tr/min.

Jaguar F-Type SVR - 13 Jaguar F-Type SVR - 11 Jaguar F-Type SVR - 7

La boîte est toujours une Quickshift 8 rapports, mais Jaguar précise qu’elle a été retravaillée. A noter que la SVR est dotée d’office de la transmission intégrale. En coupé ou cabriolet, il faut le même temps pour passer de 0 à 100 km/h : 3,7 secondes. C’est 0,4 seconde de mieux que la R ! La vitesse maxi du coupé est de 322 km/h, celle du roadster 314 km/h.

En bonne sportive, la SVR fait attention à son poids. Par rapport à la R, 25 kilos ont été gagnés… voire même 50 avec un pack optionnel qui comprend un toit en fibres de carbone et des freins carbone/céramique (disques avant et arrière de respectivement 398 et 380 mm, étriers six et quatre pistons). L’auto est équipée de pneus Pirello P Zero, 265/35 ZR20 à l’avant et 305/30 ZR20 à l’arrière. Plus léger, le nouvel échappement promet une sonorité encore plus sportive.

Time is money !

Esthétiquement, le changement le plus visible se trouve à l’avant. Les deux ouïes verticales sont remplacées par une seule et grande prise d’air. Remarquez, l’arrière n’est pas en reste puisqu’il gagne un grand aileron, dont l’intégration est un peu douteuse, surtout sur le coupé. Priorité à l’efficacité !

Plus généralement, ingénieurs et designers ont travaillé ensemble pour réduire la trainée et la portance. Le bouclier avant couvre ainsi mieux les roues, la jupe a été redessinée, des ouïes ont été ajoutées dans les ailes avant…

Jaguar F-Type SVR - 6 Jaguar F-Type SVR - 5 Jaguar F-Type SVR - 1

Taillée pour les chronos, la SVR n’en oublie pas pour autant les raffinements. Elle reçoit des sièges en cuir avec matelassage en losange. En option, le volant peut être en cuir et « suédé ». Les palettes de changement de rapport ont été agrandies.

Vous avez craqué ? Il est déjà possible de passer commande. Le coupé est facturé 139.500 € et le roadster coûte 146.550 €. Premières livraisons cet été.

Jaguar va se mettre à l’électrique et changer son six-cylindres

Jaguar va se mettre à l’électrique et changer son six-cylindres

Jaguar est une marque en plein renouveau. Pour continuer sur sa bonne lancée, un modèle électrique serait prévu, tout comme un nouveau six-cylindres…

Jaguar a encore plusieurs grands projets

Dernièrement, Jaguar a présenté un certain nombre de nouveautés. Il y a la XE, la XF et le F-Pace, soit le tout premier SUV de la firme anglaise. Selon les sources du site Internet américain Automobile Magazine, un autre SUV est prévu ! Plus petit que le F-Pace, il serait basé sur la plateforme de son cousin le Land Rover Discovery Sport. Surtout, il serait entièrement électrique !

Une illustration du Jaguar E-Pace (crédit : Theophilus Chin)

Une illustration du Jaguar E-Pace (crédit : Theophilus Chin)

On apprend également que l’aérodynamique serait particulièrement travaillée avec un CX de seulement 0,28 (un F-Pace est à 0,34). Le lieu de production serait situé en Autriche, à Graz. Il reste à connaître sa date de sortie, son tarif et l’autonomie du moteur électrique dont on ignore encore la puissance…

L’autre information concerne le V6 3,0 l actuel. Ce dernier serait amené à être remplacé par… un six-cylindres en ligne ! Un retour en arrière pour l’Anglais qui utilisait cette architecture moteur par le passé, notamment sur la fameuse Type E. Ce bloc qui verrait le jour en 2017 obtiendrait un poids et des émissions en baisse. Si cela se confirme, il sera disponible en essence (300, 400 et 500 ch) et en diesel (275, 335 et 400 ch). De tels niveaux de puissance pourraient presque faire douter de l’existence future du V8 !

En attendant, vous pouvez consulter mon essai sur circuit (avec vidéos) de la Jaguar XE S V6. Cette mécanique compressée m’avait particulièrement séduite pour son caractère et sa sonorité.

Les duels inédits de 2016 : Jaguar F-Pace contre Porsche Macan

Les duels inédits de 2016 : Jaguar F-Pace contre Porsche Macan

Tout au long du mois d’octobre, Abcmoteur vous donne un avant-goût des grands matchs de 2016, avec une nouveauté qui vient d’être dévoilée à Francfort et sa plus grande rivale. L’occasion de voir « sur le papier » qui part avec une longueur d’avance.

Après les rencontres Mégane/308, Tiguan/Kadjar et Q30/A3, le tout premier SUV de Jaguar affronte le Porsche Macan. Un concurrent que nous n’avons pas choisi au hasard, puisque la firme britannique l’a clairement désigné comme la cible à abattre.

Design

Décidément, nos duels s’enchainent et à chaque fois la même remarque nous revient en tête : ces véhicules ont des airs de déjà-vu ! Pour le Macan, né il y a presque deux ans, cela s’explique par la grande ressemblance avec le grand frère Cayenne. Mais gabarit inférieur oblige, la silhouette est plus fine… et plus élégante, avec par exemple des feux horizontaux.

Jaguar F-Pace et Porsche Macan

Pour le Jaguar, l’impression de déjà-vu a deux raisons : d’un côté parce que le F-Pace est quasiment identique au concept C-X17 et de l’autre parce qu’il s’inspire de ses sœurs, F-Type et XF en tête. Le style n’est pas révolutionnaire dans la catégorie, mais il a le mérite d’être équilibré et dynamique.

Avantage : toujours une question de goût

Présentation intérieure et finition

Le recyclage de tableaux de bord, il n’y a pas que chez Renault que cela se fait. Jaguar s’y met aussi, puisque le F-Pace reprend des éléments des XE et XF… La présentation n’est pas d’une grande fantaisie, avec une large console centrale qui se prolonge entre les passagers avant. Les versions les plus huppées font le plein de technos, avec en plus de l’écran central de 10,2 pouces, une instrumentation 100 % digitale avec écran de 12 pouces.

Jaguar-F-Pace-interieur

interieur-Porsche-Macan

L’ambiance se veut plus sportive dans le Macan, surtout sur les versions dotées du chrono au milieu de la planche de bord. Ici les compteurs sont toujours à aiguille et Porsche aime le principe du « un bouton = une fonction ». Il y a donc une ribambelle de commandes autour du levier de vitesses. Concernant la finition, il est encore tôt pour juger le F-Pace qui ne sera commercialisé qu’en juin 2016. Mais on espère qu’on ne sera pas déçu comme dans la XE, qui multiplie les fautes indignes d’une Jaguar (lire notre essai).

Avantage : un léger pour Porsche

Equipements

Le Macan est bien doté, avec les éléments incontournables de 2015 et des options au pedigree sportif (comme les freins céramique) mais Jaguar frappe fort. Le F-Pace fera le plein d’aides à la conduite et de technologies bien utiles au confort. Dans le désordre, il y aura une détection de trafic en marche arrière, un affichage tête-haute laser, un régulateur de vitesse adaptatif avec assistance d’embouteillage…

Jaguar-F-Pace-profil

Porsche Macan - 7

Surtout, Jaguar innove avec deux systèmes ingénieux. L’InControl Secure permet de surveiller à distance sa voiture grâce à une application sur smartphone, très pratique en cas de vol. L’Activity Key permet d’abandonner les clés de l’auto dans la voiture. Le conducteur est alors doté d’un bracelet étanche qui verrouille et déverrouille l’auto. On peut ainsi facilement faire une activité sportive sans risquer de perdre ou d’abimer les clés de l’auto.

Avantage : Jaguar, plus innovant

Moteurs

Le Macan est une Porsche… et joue la carte de la puissance ! Il est ainsi proposé en essence avec des versions S et Turbo développant respectivement 340 et 400 ch (V6 essence bi-turbo dans les deux cas). Un diesel de 258 ch est également au programme.

La grande force du F-Pace est de soutenir la comparaison tout en étant proposé avec une entrée de gamme plus accessible. Le Jaguar débutera ainsi sa carrière avec deux V6 essence de 340 et 380 ch. Côté diesel, en plus d’un gros V6 300 ch, le félin sera disponible avec un quatre cylindres 180 ch.

Jaguar-F-Pace-arriere

Porsche Macan - 9

Celui-ci sera même disponible en simple traction pour faire tomber le prix d’accès à 42.740 €… mais sur une finition de base plutôt dépouillée. En montant en gamme, la traction intégrale est de série et les tarifs s’envolent. La version V6 S 380 ch est ainsi facturée 81.070 € alors que le Macan Turbo 400 ch est à 84.830 €. A noter que l’Allemand devrait dans les mois à venir descendre en gamme, sans pour autant tomber sous la barre des 200 ch.

Avantage : Jaguar

Verdict

Voilà un duel très prometteur. Sur le papier, le Jaguar semble mieux armé que le Macan. Celui-ci lui rétorquera qu’il a déjà fait ses preuves sur la route, avec des qualités de premier ordre. Mais là aussi, le F-Pace n’a pas à rougir puisqu’il bénéficie de trains roulants proches de la F-Type (lire notre essai) et d’un poids contenu grâce à l’aluminium. Autre avantage : grâce à une version diesel de base, il s’adresse à une clientèle plus large.

> Lisez aussi notre présentation détaillée : Jaguar lance le F-Pace, le 1er SUV de l’histoire de la marque

Jaguar F-Type R : un salon roulant de 550 ch qui s’apprécie aussi sur circuit

Jaguar F-Type R : un salon roulant de 550 ch qui s’apprécie aussi sur circuit

Pour terminer la semaine, Jaguar a convié Abcmoteur à un test rapide de sa F-Type R Coupé AWD sur le circuit de Mortefontaine. Une proposition intéressante afin d’approfondir quelque peu notre connaissance de l’Anglaise !…

L’élégance sans superflu

Une fois arrivé sur le site du CERAM localisé dans l’Oise (60), en région Picardie, je m’approche jusqu’au circuit. Trois splendides F-Type R sont stationnées. La première est la F-Type R Coupé de couleur grise déjà essayée sur le blog par Arnaud, la seconde une F-Type R Coupé AWD blanche avec deux bandes bleues – celle qui va m’emmener aujourd’hui à plus de 200 km/h – et enfin une F-Type R AWD Cabriolet toute immaculée.

Jaguar F-Type R AWD Jaguar F-Type R Coupe AWD avant Jaguar F-Type R Coupe AWD 3-4 profil arriere Jaguar F-Type R Coupe AWD arriere

Ces autos possèdent des lignes fluides, galbées, élégantes et suggestives. Une véritable réussite à mon sens. Le coup de maître de Jaguar est sans doute d’obtenir une F-Type qui en impose tout en évitant la surenchère stylistique. Le long capot, les ailes arrière marquées et les quatre sorties d’échappement suffisent à offrir une très belle présence au coupé et également au cabriolet qui affiche une poupe très racée que j’affectionne beaucoup.

Jaguar F-Type R Coupe AWD jante Jaguar F-Type R Coupe AWD malle Jaguar F-Type R Coupe AWD echappement Jaguar F-Type R cabriolet AWD poupe

Le plaisir de conduire selon Jaguar

Le temps presse, on me demande de monter à bord du coupé. Il n’est pas nécessaire de me prier pour le faire ! Me voilà donc installé dans le baquet enveloppant décoré de surpiqûres rouges. A l’aide des commandes situées au niveau de la poignée de porte, je règle électriquement mon siège, tout comme le volant à méplat. Ce dernier possède un dessin assez sobre avec tout le même le logo R sur la partie basse. Cette lettre qui se retrouve à plusieurs endroits de l’habitacle (console centrale, appuis-tête, …) me rappelle que j’ai affaire à la plus puissante des F-Type dotée d’un V8 5,0 l compressé développant plus de 500 ch… 550 ch pour être exact !

Jaguar F-Type R Coupe AWD habitacle Jaguar F-Type R Coupe AWD poste conduite Jaguar F-Type R Coupe AWD console centrale

Contact. Les huit cylindres se réveillent bruyamment de leur sommeil. Je l’avais un peu oublié depuis l’essai d’Arnaud et c’est loin de me déplaire ! Accompagné d’un moniteur, je m’insère tout en bas de l’anneau de vitesse. On va se concentrer uniquement sur le circuit routier afin que je puisse réaliser quelques tours qui vont me permet de connaître la piste et le comportement de la voiture à un rythme soutenu.

Dès le premier tour de découverte, la F-Type R affiche un tempérament que je qualifierais de velouteux. Les virages s’enchaînent à haute vitesse avec facilité, la suspension est prévenante et la boîte de vitesse à 8 rapports laissée en automatique se fait oublier. Voici comment rouler vite sans se faire chahuter tout en appréciant la mélodie en provenance de la mécanique.

Me voici au volant de la plus belle Anglaise actuelle !

Me voici au volant de la plus belle Anglaise actuelle !

Passons maintenant sur un mode de conduite typé plus sportif. Instantanément, la boîte descend un rapport et la sonorité du V8 envahit l’habitacle. Que c’est bon ! L’échappement est vraiment une pure merveille à écouter, sans compter qu’il nous offre quelques déflagrations en relâchant les gaz… Une ambiance m’incitant à augmenter le rythme. Le Félin ne montre toujours pas de difficulté à évoluer sur le circuit. La boîte gère correctement les rapports en n’oubliant pas de rétrograder au freinage. Le couple de 680 Nm permet d’atteindre très rapidement les 200 km/h et plus tout en ayant comme l’impression d’évoluer sur un tapis volant tellement la suspension est encore très douce au regard des prétentions de l’animal.

"AWD" correspond à la version 4 roues motrices qui doit sans doute aider à avoir un train arrière moins volage. Une R en simple propulsion aime danser lorsque le circuit Bugatti est mouillé

« AWD » correspond à la version 4 roues motrices qui doit sans doute aider à avoir un train arrière moins volage. Une R en simple propulsion aime danser lorsque le circuit Bugatti est mouillé

La direction manquant un peu de retour d’information et la suspension légèrement trop souple en appui sur de grandes courbes très rapides sont les seuls petits bémols que j’ai pu relever lors de cette prise en main express. Pour vous immerger au mieux dans l’action et découvrir mon ressenti à chaud, voici la vidéo embarquée de l’essai (veuillez m’excuser pour le cadrage qui n’est pas optimum) :

En conclusion, je retiens que cette Jaguar F-Type R Coupé AWD est idéale pour profiter des vocalises de son gros V8 plein de couple et de son confort. Une belle définition du plaisir de conduire permettant de s’évader avec l’un des plus beaux coupés du moment…

Jaguar lance le F-Pace, le 1er SUV de l’histoire de la marque

Jaguar lance le F-Pace, le 1er SUV de l’histoire de la marque

Jaguar a multiplié les teasers pour annoncer son F-Pace. L’ouverture à la presse du salon de Francfort permet enfin de découvrir en détails le premier SUV de la marque anglaise qui ira se placer sur un marché particulièrement juteux…

Fidèle à ses promesses

Le F-Pace était annoncé pour être très proche du concept-car C-X17 dévoilé au même endroit il y a deux ans. En observant ces photos officielles, le Félin ne nous a pas trompé, puisque le modèle de série lui ressemble effectivement de très près. L’allure massive est conservée, tout comme les optiques effilées et le bouclier très aéré. Vu de face, ce SUV doit sûrement se montrer assez intimidant…

Jaguar-F-Pace-avant

Ma préférence va tout de même vers le profil et la partie arrière qui sont plus élégants et racés, sans avoir des traits trop lourds. Le vitrage latéral effilé et surtout la lunette arrière très inclinée offrent une très belle silhouette au F-Pace. Ses rivaux que sont les BMW X3 (lire notre essai) et Audi Q5 prennent un coup de vieux avec leur aspect plus « utilitaire » !

Le F-Pace fait partie des plus encombrants avec une longueur de 4,73 m. Les jantes vont jusqu'à 22 pouces...

Le F-Pace fait partie des plus encombrants avec une longueur de 4,73 m. Les jantes vont jusqu’à 22 pouces…

Jaguar-F-Pace-arriere

La présentation intérieure me rappelle celle de la XE (lire notre essai), mais heureusement ici la finition paraît de meilleure facture avec l’utilisation de matériaux plus valorisants. Les équipements de sécurité tels que le régulateur de vitesse actif et le freinage d’urgence automatique sont bien au rendez-vous. Un affichage tête haute par laser permettant d’améliorer la lisibilité est même disponible…

Jaguar-F-Pace-interieur

L'écran tactile de 10,2 pouces

L’écran tactile de 10,2 pouces

Le coffre peut engloutir 650 litres de chargement

Le coffre peut engloutir 650 litres de chargement

Un SUV orienté vers le haut de gamme

En utilisant la même plateforme modulaire que la XE, le F-Pace fait appel à l’aluminium et profite donc d’un poids plus faible. Par exemple, la motorisation d’entrée de gamme diesel 2,0 l de 180 ch revendique 1 665 kg, quand un X3 pèse au minimum près de 100 kg de plus. Les amateurs de blocs plus musclés, auront le choix entre V6 3,0 l diesel de 300 ch ou en essence entre les 2,0 l 240 ch, V6 3,0 l de 340 et 380 ch. Dans tous les cas, la transmission 4×4 est disponible pour ce SUV qui pourra s’autoriser quelques franchissements.

La transmission intégrale peut basculer jusqu'à 100 % de la puissance sur les roues arrière

La transmission intégrale peut basculer jusqu’à 100 % de la puissance sur les roues arrière

L'amortissement piloté est au catalogue

L’amortissement piloté est au catalogue

En terme de tarifs, comme vous pouvez vous en douter au regard des puissances proposées, la note est élevée. Le prix de base est fixé à 42 740 € avec le petit diesel en finition Pure. L’essence débute à 63 360 € et la série limitée Première Edition (2 000 exemplaires) associé au V6 de 380 ch atteint 88 010 €. L’onéreux Porsche Macan fait donc également partie des modèles visés par le jeune anglais !… La commercialisation du Jaguar F-Pace est attendue pour le printemps 2016.

Jaguar-F-Pace-dynamique

Découvrez ci-dessous en vidéo l’acrobatie réalisée par le F-Pace afin de marquer le coup de son lancement et fêter les 80 ans de Jaguar :

Salon de Francfort 2015 : le programme des Anglais et Italiens

Salon de Francfort 2015 : le programme des Anglais et Italiens

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Salon de Francfort 2015. Les nouveautés défilent, la tension monte ! Abcmoteur a décidé de faire le point sur le programme de ce grand show, en listant les nouveautés déjà annoncées, celles attendues et les surprises potentielles. Après les Français, le premium allemand ou encore les Allemands, Espagnols et Tchèques généralistes, fin de notre périple européen avec les Italiens et Anglais.

Bentley

Evénement pour la firme britannique. Bentley viendra à Francfort avec son tout premier SUV. Dévoilé il y a quelques jours, le Bentayga est doté d’un W12 6.0 de 608 ch, ce qui en fait le 4×4 de série le plus puissant et le plus rapide au monde. C’est aussi le tout-terrain le plus luxueux et sans aucun doute le plus cher ! Voilà qui promet un beau duel avec son compatriote Range Rover.

Bentley Bentayga - 2> Lire : Bentley Bentayga : shocking ?

Jaguar

Autre marque britannique qui exposera en Allemagne son premier SUV : Jaguar. Mais le modèle du félin, nommé F-Pace, sera nettement plus abordable… et plus compact. Il rivalisera avec les Audi Q5 et Mercedes GLC. Pour l’instant, une seule image officielle de l’auto a été publiée. Pour en voir davantage et surtout connaître les informations techniques, il faudra attendre l’ouverture du Salon à la presse. Le F-Pace, qui comme son nom l’indique, s’inspire de la F-Type (lire notre essai), sera commercialisé courant 2016.

Jaguar-F-Pace profil

Land Rover

Pour le moment, c’est silence radio du côté de Land Rover. La marque n’a encore annoncé aucune nouveauté. Pourtant, elle en a bien une dans les tuyaux : la déclinaison cabriolet de l’Evoque, « teasée » officiellement dès le Salon de Genève ! Land Rover attend t-il l’ouverture du Salon pour le dévoiler… ou le réserve-t-il à un Salon plus ensoleillé, celui de Los Angeles (fin novembre) ?

Range-Rover-Evoque-Cabriolet> Lire : Le Range Rover Evoque perd la tête

Mini

Si Mini appartient au groupe BMW, son cœur est toujours britannique. Le Salon de Francfort 2015 marquera le début d’une nouvelle ère pour Mini avec la présentation du plus grand véhicule de son histoire, le Clubman III. Ce modèle est désormais un grand break à six portes, mesurant 4,25 mètres de long. Objectif de la marque : détourner des clients des compactes premium.

Mini-Clubman-II-3

> Lire : La Mini Clubman change de formule

Rolls Royce

Les firmes britanniques sont en forme à Francfort. Rolls Royce dévoilera lui aussi un nouveau modèle, ce qui lui arrive rarement compte tenu de sa petite gamme. Il exposera en première mondiale la Dawn, qui n’est autre que la version cabriolet de la Wraith. Une découvrable ultra luxueuse, que la marque décrit comme le modèle cheveux dans le vent le plus confortable du marché.

Rolls Royce Dawn - 11> Lire : Rolls Royce Dawn : une autre dimension

Alfa Romeo

Pour une fois, c’est Alfa Romeo qui va présenter au sein du groupe Fiat quelque chose de 100 % nouveau à Francfort. Et c’est même un sacré morceau, puisqu’il s’agit de la berline Giulia, qui marque le renouveau d’Alfa. Pour l’instant, seule la version sportive QV de 510 ch a été montrée. On espère donc découvrir le jour J le reste de la gamme, pour voir à quoi ressemble l’auto sans un kit carrosserie.

Alfa Romeo Giulia QV profil

> Lire : Alfa Romeo présente enfin sa nouvelle Giulia !

Ferrari

Avec Ferrari, pas de temps à perdre. Le coupé 488 a été dévoilé en mars au Salon de Genève, voici à Francfort la variante Spider ! Comme pour la 458, qui a servi de base, l’auto est dotée d’un toit rigide rétractable. Dans les entrailles, le nouveau V8 biturbo de 670 ch. Certains espèrent découvrir aussi la variante épicée de la 599, qui pourrait se nommer GTO. Mais Ferrari n’est pas vraiment du genre à dévoiler deux nouveautés dans le même Salon.

Ferrari 488 Spider - 6

> Lire : La Ferrari 488 ôte son toit

Fiat

Fiat va sûrement mettre en avant à Francfort sa « nouvelle » 500. Mais celle-ci a été présentée début juillet et est même visible depuis un mois et demi dans les concessions. Il y aura donc un fort air de déjà vu. Aucun inédit n’est annoncé pour l’instant, et s’il y en a, ils devraient tourner autour de la 500 ! De son côté, le 124 Spider devrait être montrée fin novembre à Los Angeles. Reste la division sportive Abarth, qui pourrait elle aussi exposer sa 500 mise à jour et pourquoi pas la version épicée de la 500 X.

Nouvelle Fiat 500 - 10> Lire : La Fiat 500 se remaquille

Lamborghini

L’info a été confirmée il y a quelques jours : la firme au taureau viendra à Francfort avec la variante Spyder de son Huracan. L’actu est donc très « aérée » pour Lamborghini, car cette présentation fera suite à la révélation de l’Aventador SV Spyder ! L’Huracan sans toit arrivera sur le marché près de deux ans après le coupé. Ceux qui sont intéressés devraient déjà réserver leur auto, car les délais de livraison vont vite exploser.

Lancia

Triste événement sur le stand de la marque italienne. Celle-ci devrait présenter à Francfort sa dernière nouveauté : l’Ypsilon restylée. La citadine chic italienne adopte une nouvelle calandre et un nouveau bouclier avant. Elle met aussi sa connectivité à jour.

Lancia-Ypsilon restylee 3-4 avant

Maserati

Aucun programme pour Maserati. La marque va-t-elle créer la surprise au dernier moment en révélant son premier SUV ?

La Jaguar F-Type SVR imaginée avant son arrivée à Francfort

La Jaguar F-Type SVR imaginée avant son arrivée à Francfort

Le SUV F-Pace n’est pas la seule nouveauté que Jaguar devrait présenter au salon de Francfort dans à peine plus d’un mois, la version la plus radicale du coupé F-Type est également parée à bondir.

Le coupé anglais dans sa version la plus affutée

Du 17 au 27 septembre prochain, le salon allemand sera particulièrement fourni avec de nombreux modèles en première mondiale. Les sportives ne manqueront pas à l’appel. Jaguar sera de la partie avec la F-Type SVR dont voici deux illustrations de Virtuel-Car s’approchant sans doute de très près de ce que l’on découvrira à la rentrée.

Avec son bouclier largement ajouré, la Jaguar F-Type SVR troque sa discrétion contre une allure plus provocatrice

Avec son bouclier largement ajouré, la Jaguar F-Type SVR troque sa discrétion contre une allure plus provocatrice

En plus d’éléments esthétiques évocateurs, la F-Type SVR améliorera son châssis en revoyant sa suspension et son freinage en se dotant de disques aux dimensions majorées. Le V8 5,0 l compressé atteignant 550 ch sur la F-Type R (lire notre essai) devrait atteindre environ 600 ch, de quoi faire encore mieux que les 575 ch de la rarissime Project 7. Le 0 à 100 km/h passerait sous les 4 s, tandis que la vitesse maximale s’approchera des 330 km/h. Le poids total pourrait diminuer d’une centaine de kilos pour passer sous la barre des 1 600 kg.

L'aileron arrière fixe viendra appuyer la F-Type SVR à haute vitesse

L’aileron arrière fixe viendra appuyer la F-Type SVR à haute vitesse

Le Félin britannique préparé par la division spéciale de Jaguar inquiétera-t-il la concurrence ? Il est encore trop tôt pour le dire, mais la fiche technique semble lui en donner les moyens !

En attendant, vous pouvez observer – et écouter – le bolide lors d’un entraînement ardu sur le Nürburgring. Son prix de vente dépassera probablement les 130 000 €.

> Lisez aussi : Les photos espions de la Jaguar F-Type SVR

Le Jaguar F-Pace prend le chaud et le froid

Le Jaguar F-Pace prend le chaud et le froid

Attendu au salon de Francfort, le Jaguar F-Pace continue à faire parler de lui. Après un passage au Tour de France, l’Anglais se montre maintenant lors de tests dans les conditions les plus extrêmes…

Des Emirats arabes unis à la Suède

Avant la mise en série, chaque modèle effectue une batterie inimaginable d’exercices afin d’être le plus au point possible lorsqu’il sera vendu au grand public. Un des aspects de ces séances de torture concerne les températures. Ainsi, Jaguar a fait rouler son SUV à la fois à Dubaï où il fait 50 degrés et en Suède où le thermomètre descend à – 40 degrés !…

Jaguar-F-Pace-dynamique grand froid Jaguar-F-Pace-dynamique chaleur extreme

Dans le premier cas, l’habitacle peut atteindre jusqu’à 70 degrés ! Il faut donc s’assurer que les matériaux résistent à la chaleur et que l’électronique ne surchauffe pas. La climatisation doit aussi être capable de réguler la température ambiante. En cas d’hiver particulièrement rude, il faut disposer d’une transmission intégrale qui soit capable de vous sortir des conditions d’adhérence les plus précaires.

Jaguar-F-Pace-dynamique grand froid-2 Jaguar-F-Pace-dynamique chaleur extreme-2

La marque qui maitrise finement sa communication indique être allé « au-delà des attentes des clients du monde entier ». Il ne serait pas étonnant que le savoir-faire de Land Rover ait été mis à contribution pour développer au mieux le F-Pace qui sera le premier SUV de Jaguar.

Chez Abcmoteur, on est impatient de découvrir en totalité le rival des BMW X5 et Porsche Macan qui sera commercialisé dans le courant de l’année 2016 à un prix estimé de 50 000 €.

Jaguar XE SVR : tueuse de M3

Jaguar XE SVR : tueuse de M3

La XE est le dernier modèle de Jaguar. Cette berline tricorps qui se place en tant que concurrente des BMW Série 3, Audi A4 et Mercedes Classe C, n’a pas fini de faire parler d’elle. Un deuxième assaut, nettement plus musclé que la version S de 340 ch que j’ai pu essayer sur circuit, est d’ores et déjà prévu !…

Le V8 de la F-Type R Coupé

Si vous connaissez bien la gamme de la marque anglaise, vous n’êtes pas sans savoir que la F-Type R Coupé (voir notre essai) est dotée d’un gros V8 5,0 l compressé de 550 ch lui autorisant des performances, ainsi que des accélérations fulgurantes. Ce même bloc a toutes les chances de venir s’installer sous le capot de la « petite » XE dont l’illustrateur X-Tomi nous offre un aperçu avec les deux images visibles ci-dessous…

La vitesse maxi de la sportive britannique dépasserait les 300 km/h !... Ce serait une propulsion ou une transmission intégrale en option

La vitesse maxi de la sportive britannique dépasserait les 300 km/h !… Ce serait une propulsion ou une transmission intégrale en option

Avec une telle puissance, la Jaguar XE SVR ne trouvera pas grand monde à qui parler. Une BMW M3 s’arrête à 431 ch (voir notre essai), tandis qu’une Mercedes-AMG C 63 berline se « contente » de 510 ch version S. Audi proposera sans doute à terme une nouvelle RS 4 capable d’atteindre les 500 ch. Aujourd’hui, son V8 4,2 l atmosphérique développe 450 ch à 8 250 tr/min.

La discrétion ne sera pas son truc !

La discrétion ne sera pas son truc !

Il reste maintenant à savoir si Jaguar proposera une XER avant de mettre sur le marché la redoutable XE SVR qui avait été annoncée pour une commercialisation dans le courant de l’année 2016 selon Auto Express.

A suivre…

Essai Jaguar XE : faut-il choisir l’alternative anglaise ?

Essai Jaguar XE : faut-il choisir l’alternative anglaise ?

Depuis son rachat en 2008 par les Indiens de chez Tata Motors, Jaguar se porte de mieux en mieux. Le coupé F-Type (voir notre essai de la version R) est une réussite, mais il fallait encore commercialiser un modèle de plus grande diffusion. C’est l’objectif de la XE venant se positionner sur le segment des familiales haut de gamme telles que les BMW Série 3, Mercedes Classe C et Audi A4.

La Jaguar XE mise sur son charme pour convaincre, particulièrement fort dans cette version S équipée du V6. Faut-il craquer pour la belle Anglaise ?

La Jaguar XE mise sur son charme pour convaincre, particulièrement fort dans cette version S équipée du V6. Faut-il craquer pour la belle Anglaise ?

Il s’agit d’un marché historiquement dominé par les trois marques premiums allemandes citées précédemment. La firme britannique s’est-elle donnée les moyens de s’accaparer une part du gâteau ? Réponse avec notre essai concernant trois motorisations : deux essence en 340 ch et 240 ch, ainsi qu’un diesel en 180 ch.

Une identité forte

Lors du premier contact visuel, la Jaguar XE s’identifie immédiatement comme une Jaguar en plus de rappeler sa grande sœur la XF que nous avons pu essayer : les lignes de l’auto en imposent et sont dynamiques, tout en gardant une certaine retenue. De l’élégance à l’Anglaise !

vue 3-4 avant Jaguar XE R-Sport 25t

La Jaguar XE en finition R-Sport avec la teinte Bluefire

En observant notre modèle de plus près, j’apprécie cette face avant typiquement Jaguar. La calandre est visible sans être clinquante grâce à un contour chromé discret, la proportion d’agressivité pour le bouclier est bien dosée, tandis que les optiques effilées avec un décroché sur la partie supérieure aimantent le regard.

avant Jaguar XE R-Sport 25t calandre Jaguar XE R-Sport 25t

De profil, on a un long capot valorisant et une ceinture de caisse haute apportant un sentiment de robustesse. La proue demeure très réussie, y compris sous cet angle où elle apparaît presque plus menaçante.

profil Jaguar XE R-Sport 25t

La Jaguar XE se place dans la moyenne avec ses 4,67 m de long

jante 18 pouces Jaguar XE R-Sport 25t

Les jantes sont ici en 18 pouces (Pirelli Centurato P7 225/45 à l’avant et 245/45 à l’arrière)

ouie laterale Jaguar XE R-Sport 25t

En passant à l’arrière de la voiture, je deviens plus sceptique. Les blocs d’optique me paraissent un peu trop surdimensionnés et pas franchement originaux. Ce n’est rien de catastrophique, néanmoins après un si bel avant, on s’attendait à mieux de la part de Jaguar !

vue 3-4 arriere Jaguar XE R-Sport 25t arriere Jaguar XE R-Sport 25t poupe Jaguar XE R-Sport 25t

echappement Jaguar XE R-Sport 25t

Autre détail qui surprend : cette double sortie d’échappement séparée brut de décoffrage logée dans des encoches taillées pour les sorties de la V6. Elles paraissent donc trop petites

En finition S liée obligatoirement à la motorisation V6 :

Jaguar XE S V6 circuit Navarre

Quid de la qualité intérieure ?

Deuxième étape : monter à l’intérieur. Ici, je n’irai par quatre chemins : la qualité déçoit franchement, qui plus est pour une Jaguar ! Les photos visibles ci-dessous montrent la finition haute R-Sport qui représente l’une des plus haut de gamme.

ouverture porte conducteur Jaguar XE R-Sport

habitacle Jaguar XE R-Sport

sieges Jaguar XE R-Sport

Les sièges et la position de conduite sont agréables

Si le dessin intérieur est stylisé, propre à la XE et plutôt réussi, la principale critique se porte à l’encontre des matériaux. Que ce soit le revêtement de la planche de bord ou des contre-portes, le toucher ne donne pas une bonne impression. Les plastiques sont dans leur majorité durs et ne semblent pas particulièrement solides.

interieur Jaguar XE R-Sport

La planche de bord est enveloppante en se confondant aux contre-portes

Cela étant, la berline se rattrape en reprenant des éléments à la F-Type à l’image du volant et des compteurs du tableau de bord. La console centrale présente bien et le sélecteur de vitesse de forme circulaire pour la boîte automatique, signature de Jaguar et Land Rover, est du plus bel effet.

volant Jaguar XE R-Sport

Voici un bien joli volant, même si il est peut-être un peu chargé en boutons

compteurs Jaguar XE R-Sport

console centrale Jaguar XE R-Sport

Le noir laqué de la console centrale la met en valeur. Il est dommage que l’écran tactile de l’ordinateur de bord soit si lent à réagir

 

places arriere Jaguar XE R-Sport

L’espace aux places arrière est un peu juste pour les grands gabarits

 

coffre Jaguar XE R-Sport

Avec 455 litres, le volume de coffre est légèrement en-dessous de la concurrence (480 l pour une Série 3 et 475 l pour une Classe C)

 

carrosserie visible interieur coffre Jaguar XE R-Sport

Pourquoi ne pas avoir pris la peine de cacher cette partie du coffre ? Il faudra faire attention à ne pas arracher de fils lors du chargement !

Une nouvelle plateforme pour dominer la route ?

Après ce premier ressenti en statique mitigé par endroits, qu’en est-il à la conduite ? Pour le savoir, je vous propose une partie sur le circuit de Navarre, en Espagne, avec le bloc le plus puissant, et une autre avec du routier pour les deux autres moteurs.

La Jaguar XE S à l’épreuve de la piste

Sur ce tracé de 3,9 km comportant des virages rapides, une ligne droite de 800 mètres et également des virages serrés, je dispose donc pour une dizaine de minutes d’une XE avec le V6 3,0 l compresseur. Pour le premier tour, je laisse la boîte automatique gérer toute seule les passages de rapport afin de me concentrer sur la reconnaissance du circuit. Cette dernière se fait immédiatement oublier tant son fonctionnement est transparent.

Jaguar XE S V6 pitlane Navarre

Voyons donc ce que nous réserve cette propulsion…

Jaguar XE S V6 pitlane Navarre-2

Il est maintenant temps de hausser le ton en accélérant le rythme tout en utilisant les palettes bien entendu ! Dès les premiers virages, la Jaguar XE surprend par son agilité. L’Anglaise se montre très bien suspendue, elle prend que très peu de roulis et son poids (1 665 kg) ne se ressent pas derrière le volant. D’ailleurs, ce dernier est agréable à manier, car la direction est précise et incisive à défaut de remonter beaucoup d’informations. Un point faible caractéristique des directions électriques.

dynamique Jaguar XE S V6 circuit Navarre

Le rupteur de la V6 est très sympathique… A découvrir en vidéo un peu plus bas !

Par conséquent, on passe d’un virage à un autre avec une grande facilité. Les aides à la conduite sont paramétrées sur le mode sport, ce qui permet de laisser la place à quelques glissades de la part du train arrière qui ne se montre pas immobile, voilà qui est plaisant ! A cela, il faut ajouter la sonorité très sympathique et présente du V6 de 340 ch (à 6 500 tr/min) et 450 Nm de couple (à 4 500 tr/min). Ce six-cylindres se montre autrement plus plaisant que celui de 306 ch de la BMW 435i Gran Coupé (voir notre essai). Il a davantage de caractère.

dynamique Jaguar XE S V6 Navarra

Le freinage se montre à la hauteur : il est à la fois puissant et endurant

 

dynamique Jaguar XE S V6 blanche circuit Navarre

La double triangulation pour le train avant et le multibras évolué utilisé pour le train arrière confèrent à cette auto de très bonnes qualités dynamiques

Le seul grief vient finalement de la boîte ZF à 8 rapports qui lisse complètement les sensations. Que ce soit à l’accélération (0 à 100 km/h en 5,1 s) ou lors d’un rétrogradage, il est quasiment impossible de ressentir un à-coup. Une très bonne chose pour une conduite de tous les jours, mais qui manque dans ces conditions sportives.

Les Jaguar XE 25t et 20d sur la route

Voilà donc qui m’amène à vous parler de mon ressenti sur la route, en-dehors de la piste qui n’est pas le terrain de prédilection de la Jaguar XE (une XER et peut-être même une XER-S sont évoquées pour plus tard). Avec mon binôme, nous avons une boucle d’environ une heure à réaliser aux alentours du circuit avec la motorisation essence 25t, avant de rouler un peu plus longuement sur un autre parcours avec le diesel 20d.

Jaguar XE R-Sport

En suspension sport, la XE sautille un peu, mais ne se montre pas trop ferme. On lui préfèrera la suspension classique ou celle qui est pilotée afin de pouvoir choisir le dureté selon l’envie

Dans les deux cas, on retrouve le bon comportement routier découvert sur la S de 340 ch. La nouvelle plateforme en aluminium inaugurée pour la Jaguar XE fait des merveilles, puisque l’on a un plaisir de conduite qui nous fait oublier que l’on est assis dans une berline. Le bon calibrage de la direction y contribue également. On se surprend d’ailleurs à regarder le compteur au-dessus de la limitation de vitesse tant on évolue avec facilité sur la route.

conduite Jaguar XE R-Sport 25t

Tous les équipement actuels sont disponibles : affichage tête haute, freinage d’urgence automatique, l’assistance au stationnement, une application pour commander la voiture à distance (verrouillage, niveaux des fluides dont le carburant, …), le Wi-Fi, …

Sur l’essence de 240 ch, l’insonorisation a été soignée. La sonorité a été travaillée, mais le 2,0 l turbo se fait oublier lorsqu’il le faut. Les frottements de l’air sur la carrosserie sont aussi brillamment maîtrisés. Le CX  (coefficient de traînée) de seulement 0,26 n’y est certainement pas étranger.

Le compartiment moteur de l'essence 2,0 l turbo de 240 ch qui offre un bon agrément de conduite

Le compartiment moteur de l’essence 2,0 l turbo de 240 ch qui offre un bon agrément de conduite

Du côté du diesel, qui est un bloc de la nouvelle famille de moteurs Ingenium développée par Jaguar Land Rover, les 180 ch répondent bien présents. Néanmoins, on aimerait bien que ce 2,0 l se mette en sourdine. En effet, le 20d mériterait d’être moins sonore et de gronder un peu moins. Une mauvaise manière des motorisations diesel qui tend pourtant à disparaître, notamment chez le concurrent BMW…

Ce qu’il faut en retenir

Les plusLes moins
– un modèle plus original qu’une Allemande
– châssis et comportement dynamiques
– la direction incisive, précise et sans zone morte
– le délicieux V6
– la boîte auto ultra-douce
– la qualité perçue pas à la hauteur du blason
– le 2,0 l 180 ch diesel trop bruyant
– l’habitabilité moindre par rapport à la concurrence
– la boîte auto gommant les sensations en conduite sportive
Modèles essayésPrix (hors options)
logo JaguarJaguar XE 20d BVA8
Jaguar XE 25t BVA8
Jaguar XE S BVA8
39 500 €
42 900 €
61 800 €
Modèles concurrents de la 20d
Prix (hors options)
logo bmwBmw Serie 3 Restylage 2015 - 22BMW Série 3 320d BVA8 (190 ch) – environ 39 100 €
logo mercedesMercedes Classe C 2014 - 18Mercedes Classe C 220 d 4Matic BVA7 (170 ch en transmission intégrale) – 42 950 €
logo audiAudi A4 Berline B8Audi A4 2.0 TDI automatique (190 ch) – 39 760 €

Egalement : Infiniti Q50, Volvo S60, Lexus IS, …

Faut-il franchir le pas ?

Vendue à partir de 37 000 € en diesel 163 ch, la Jaguar XE est étonnamment plus chère qu’une Audi A4 (35 100 € / 163 ch). Néanmoins, cette dernière est en fin de carrière et moins bien dotée. Une BMW Série 3 (38 500 € / 163 ch) est plus onéreuse, tout comme une Mercedes Classe C (38 200 € / 170 ch). Nos motorisations 180 ch, 240 ch et 340 ch sont respectivement vendues à partir de 37 000 € (+ 2 500 € pour la BVA8), 42 900 € et 61 800 €.

malle Jaguar XE R-Sport 25t

A ce niveau de prix (hors options), on attend une berline familiale idéale sur tous les tableaux. La XE se distingue en matière de design et livre un agrément de conduite au top. Cependant, la mauvaise qualité des matériaux de l’habitacle pourrait rebuter et lui écorner son image. De plus, l’habitabilité n’est pas des plus généreuses. Cela étant, nous avons ici une alternative aux productions germaniques omniprésentes qui se révèle être originale et séduisante. Pour le reste, votre choix vous appartient !

Fiche technique Jaguar XE 20d 2,0 l 180 ch BVA8

Informations générales
Commercialisationjuin 2015
PaysAngleterre
Carburant/énergiediesel
Prix du neuf39 500 €
Mécanique
Cylindréequatre-cylindres 2,0 l turbo
Puissance180 ch à 4 000 tours/min
Couple430 Nm à partir de 1 750 tours/min
Transmissionarrière (propulsion)
Performances
Vitesse max228 km/h
0 à 100 km/h7,8 s
Consommationcycle mixte : 4,2 l aux 100 km
Rejets de CO2109 g/km
Poids et mesures
Poids à vide1 565 kg
DimensionsL : 4,67 m / l : 1,85 m / h : 1,41 m
Réservoir56 litres
Volume de coffre455 litres
Pneumatique AV/AR205/55 R17 – 205/55 R17

 

Un SUV Jaguar au-dessus du F-Pace déjà évoqué

Un SUV Jaguar au-dessus du F-Pace déjà évoqué

D’après Automobilemag, Jaguar ne semble pas décidé à se limiter à la commercialisation d’un seul SUV. Un deuxième modèle, plus imposant, serait à l’étude.

Déjà des projets d’agrandissement ?

Alors qu’il y a moins d’une semaine, nous vous dévoilions en avance l’intérieur du prochain SUV Jaguar, à savoir le F-Pace prévu pour 2016, il semblerait que la marque anglaise soit déjà en train de réfléchir à commercialiser un modèle possédant des dimensions nettement plus généreuses.

En guise d'illustration, le concept Jaguar C-X17

En guise d’illustration, le concept Jaguar C-X17

Appelé J-Pace pour montrer qu’il est dans la lignée de la XJ, il serait introduit en 2019, soit un an après la XJ de nouvelle génération. La plateforme utilisée serait celle du Range Rover qui aura été restylé entre temps. Cette structure utilisant de l’aluminium a l’avantage d’être plus légère et de limiter les coûts de développement pour le Félin.

A noter que le SUV devrait être disponible en version normale et en version longue, tandis qu’il profitera de V6, V8 et d’une motorisation hybride rechargeable. Les versions sportives RS et SVR sont même évoquées.

L’avenir nous le dira si cette information est confirmée. La source en profite pour citer deux éventuels concurrents : les Audi Q8 et BMW X7.

Voici l’intérieur du futur Jaguar F-Pace !

Voici l’intérieur du futur Jaguar F-Pace !

Après une image officielle montrant une partie de l’auto et des photos espions, le Jaguar F-Pace fait à nouveau parler de lui avec cette fois-ci des clichés de son habitacle !

Des éléments empruntés à la XE

Alors que la commercialisation du futur SUV anglais qui ira batailler face aux Porsche Macan et BMW X4 est prévue pour 2016, il nous laisse déjà apercevoir une partie de son intérieur grâce à nos photographes espions toujours à l’affût d’un prototype !

spyshot SUV Jaguar F-Pace spyshot habitacle SUV Jaguar F-Pace spyshot volant SUV Jaguar F-Pace

Dans cet habitacle dont l’apparence n’est sans doute pas encore figée, les connaisseurs ne manqueront pas de remarquer des similitudes avec la récente XE ! En effet, on observant ces spyshots on peut se rendre compte que le volant et la console centrale sont repris à la berline familiale. L’écran tactile InControl, le tableau de bord et d’autres éléments semblent également empruntés à cette dernière.

spyshot optique avant SUV Jaguar F-Pace SUV Jaguar F-Pace 2016 arriere Jaguar F-Pace 2016

Le levier vitesse a aussi attiré notre attention, puisque celui-ci est relié à une boîte manuelle ! Cela signifierait donc que le F-Pace serait doté d’une boîte mécanique sur les motorisations d’entrée de gamme. La boîte de vitesses automatique ZF QuickShift à 8 rapports se chargeant de commander la puissance des blocs plus musclés. Pour plus détails à ce sujet, nous vous recommandons notre article s’attardant sur les moteurs attendus sous le capot du futur SUV Jaguar.

poupe Jaguar F-Pace 2016 vue arriere Jaguar F-Pace 2016 action Jaguar F-Pace 2016

Pour les plus impatients, sachez que le rendez-vous semble donné au salon de Francfort, au mois de septembre prochain, afin de découvrir officiellement le Jaguar F-Pace.

A suivre.

Crédit photo : CarPix pour Abcmoteur

Essai Jaguar F-Type R Coupé : séduisante et démoniaque !

Essai Jaguar F-Type R Coupé : séduisante et démoniaque !

On en rêvait depuis longtemps… Prendre le volant d’une des plus belles autos de la production actuelle… J’ai nommé : la Jaguar F-Type Coupé !

vue 3-4 arriere Jaguar F-Type R Coupe

A l’aube de recevoir quelques évolutions (boite mécanique, transmission intégrale, nouvelle direction électrique, déclinaison ultrasportive…), chance nous a été faite de goûter aux 550 ch de la version R qui domine la gamme. Que faut-il en penser ?

Un félin aussi raffiné qu’agressif…

Nous pensons pouvoir l’affirmer : le design de la F-Type Coupé semble faire l’unanimité ! Certains lui trouvent des airs d’Aston Martin et ils n’ont pas tort… Le brillant Ian Callum a en effet signé plusieurs Aston avant de donner naissance au renouveau de Jaguar, depuis cette F-Type. Réincarnation de la Type E, notre belle anglaise s’inspire de son ancêtre par une fine calandre ovale et des jolis galbes. Place est faite toute de même à d’agressives entrées d’air au sein du bouclier avant, plus une fine prise d’air sous la calandre. Les élégants phares se positionnent en léger relief sur les ailes avant, quand l’immense capot très sculpté accueille des prises d’air moteur ; voilà de quoi ne plus avoir de doute sur le tempérament mécanique de l’auto !

essai Jaguar F-Type R Coupe avant Jaguar F-Type R Coupe

Le profil dévoile une extrême pureté, en témoignent les poignées de porte qui s’effacent dans les portières, clin d’œil à Aston Martin. Des petites prises d’air latérales s’invitent au sein d’une structure chromée à l’avant, quand la ligne de toit plongeant doucement vers l’arrière est l’une des plus belles qui soient : l’un des points qui peuvent nous faire préférer le coupé au cabriolet, moins exclusif ! Le long capot, ces jolies jantes de 20’’ et les fins feux épousant des hanches généreuses finissent de nous combler.

profil Jaguar F-Type R Coupe ouie laterale Jaguar F-Type R Coupe

La poupe de l’auto nous dévoile quand à elle une grande lunette arrière qui se confond presque avec le toit panoramique de notre version d’essai, quand l’aileron restera dissimulé dans le but constant d’une simple et élégante pureté. Notre version R apporte toutefois un spectaculaire diffuseur arrière intégrant deux doubles sorties d’échappement qui annoncent la couleur : de quoi présager un réveil sonore du fauve !

arriere Jaguar F-Type R Coupe echappement Jaguar F-Type R Coupe feu arriere Jaguar F-Type R Coupe aileron Jaguar F-Type R Coupe

Long capot avant et arrière ramassé, élégance et agressivité, la F-Type est pleine de contrastes si intelligemment rassemblés : nous pouvons bien parler d’œuvre d’art, qualificatif que ses concurrentes peuvent lui envier.

Finie l’ambiance cuir et bois, place à l’Alcantara et au carbone !

Appuyez sur le bouton placé sur la portière et voilà que la poignée se déploie pour vous inviter à bord ! Poignées, aileron et aérateurs (quand la climatisation est éteinte) sont autant d’éléments qui préfèrent s’effacer pour la sobriété de l’ensemble. L’ambiance à bord est sportive, avec un agréable volant cuir badgé R à trois branches et léger méplat, un combiné d’instrumentation au graphisme étudié, mais surtout de superbes sièges Performance R, ici vêtus de cuir et d’Alcantara.

entree habitacle Jaguar F-Type R Coupe habitacle Jaguar F-Type R Coupe sieges Jaguar F-Type R Coupe

Eléments de première importance pour faire chanter le V8, les palettes au volant, le sélecteur de modes de conduite et le bouton de démarrage sont traités couleur cuivre quand le passager bénéficie d’une large poignée de maintien, qui sera bien utile si le conducteur joue avec les 550 ch !

levier boite ZF8 Jaguar F-Type R Coupe palette volant Jaguar F-Type R Coupe

jante volant Jaguar F-Type R Coupe

La planche de bord présente sinon un dessin simple mais élégant, loin de l’exubérance un peu lourde de celle d’une certaine Mercedes-AMG GT… Le raffinement n’est pas oublié avec un usage généreux du cuir, plus quelques touches d’Alcantara et même de suédine sur les montants de pare-brise et le pavillon ! Ambiance, toujours… Notons toutefois que la F-Type pourra décevoir les plus exigeants en finition : si elle est très honorable globalement, le toucher de certaines commandes manque de raffinement ; l’emblématique Porsche 911, tirée à quatre épingles, saura davantage les satisfaire.

volant Jaguar F-Type R Coupe compteurs Jaguar F-Type R Coupe console centrale Jaguar F-Type R Coupe

Même si elle n’offre que deux places, la F-Type n’est pas si égoïste avec ses passagers ! Les aspects pratiques n’ont pas été oubliés avec quelques assez vastes rangements de proximité, quand le coffre est généreux pour la catégorie, avec 315 litres.

Un monstre d’agrément

Confortablement installé dans les sièges aux multiples réglages électriques, volant ajusté électriquement lui-aussi (chose bien rare et si ergonomique), il est temps de réveiller notre félin… Voilà que le V8 se réveille d’une exquise voix grave et profonde pour se faire plus discret ensuite. Passés les premiers tours de roue, la F-Type dévoile d’étonnantes bonnes manières : c’est avant tout une Jaguar ! Aussi, direction et suspension se révèlent pour le moment agréables, avec une juste fermeté pour rappeler en filigrane que nous avons affaire à un coupé hautes performances. De son côté, la boite automatique ZF 8 – partagée notamment avec BMW et Audi – se fait complètement oublier, et se montre aussi douce qu’intelligente. Les évolutions en ville se font alors avec grand agrément, avec le noble ronronnement du V8. Assez compacte (4,47 m), seule sa largeur assez importante (1,92 m) et sa visibilité arrière limitée pourront entamer notre sérénité à la conduite en ce terrain hostile.

compartiment moteur Jaguar F-Type R Coupe

Une fois sur autoroute, la F-Type se montre toujours une excellente compagne, n’étant pas trop ferme, son V8 sommeillant à 1 300 tr/min en 8e, et qui ne manquera bien sûr jamais de souffle, avec son couple herculéen de 680 Nm…  Tout juste avons-nous trouvé un peu léger le système audio de série de notre modèle d’essai, avec ses six haut-parleurs et 180 W. Orientez-vous vers le système optionnel Meridian !

dynamique Jaguar F-Type R Coupe-4

conduite Jaguar F-Type R Coupe

Sur petites routes, il est temps de faire jouer l’orchestre ! Dans sa position standard, l’échappement laisse s’échapper à partir de 4 000 tr/min un son qui nous rappelle l’Aston Martin V8 Vantage : une belle mélodie, mais jamais vulgaire. Passons désormais en position dynamique. Immédiatement, voilà que le moteur nous gratifie de quelques notes de V8 Maserati, d’explosions et de borborygmes ! Changement d’ambiance ! Ici, la direction se fait plus ferme et directe, la boite est donc plus réactive, la suspension se raffermit et l’échappement sport actif se met en marche. Dès que le pied droit se fait plus lourd, voilà que la voiture est projetée en avant, et vous dans le fond de votre siège, mais sans brutalité. Compresseur oblige, la poussée ne se fait jamais attendre : elle est là dès les plus bas régimes ! Aussi, il ne sera pas nécessaire d’aller chercher la puissance dans les dernières rotations du compte-tour, comme sur les Porsche ou Ferrari atmosphériques. Avantage pour certains, inconvénient pour d’autres !

dynamique Jaguar F-Type R Coupe dynamique Jaguar F-Type R Coupe-6

Sur route ouverte, inutile de dire que vous n’exploiterez que rarement les 550 chevaux (0 à 100 km/h en 4,2 s) qui ne se priveront pas, le cas échéant, de donner de la vie au train arrière, notamment en mode dynamique, quand l’électronique se fait plus permissif ! En haussant le rythme, la voiture cache bien son poids (1 650 kg), et se fait agile et précise, quand la boite garantit des passages de rapports éclairs (avec de temps à autre une détonation de l’échappement !) et rétrograde très bien en entrée de virage en mode sport. Mais tout n’est pas parfait pour autant… La direction ne semble pas encore assez ferme, et manque un peu de précision au point milieu. Idem, sur route bosselée, la voiture a tendance à un peu trop rebondir sur les irrégularités, secouant les passagers, quand la direction montre là encore ses imperfections : la conduite perd en précision, et n’incite pas à profiter pleinement de la voiture.

dynamique Jaguar F-Type R Coupe-7 dynamique Jaguar F-Type R Coupe-5

Finalement, avec une telle puissance, et à moins d’aller sur circuit – où la voiture se débrouille visiblement très correctement –, nous passerons plus notre temps à faire chanter ce tonnerre mécanique et d’en profiter autant que possible, fenêtres ouvertes ! Le cocktail doit être détonnant avec le cabriolet…

Vidéo de l’essai

Après un tour extérieur et intérieur de l’Anglaise, savourez la sonorité de ce gros V8…

Le coupé F-Type R : une affaire en or ?

Nous serions en effet tentés de le dire ! A 104 800 € (hors options) et 120 980 € dans notre version d’essai, notre superbe félin ne fait pas payer très chèrement sa beauté, son raffinement, son grand agrément de conduite et son V8 de 550 ch. Ce dernier absorbera de 10,5 L sur route à plus de 20 L en ville ou en haussant le rythme ! Comptez une moyenne de 15 L, assez honnête pour la puissance.

poupe Jaguar F-Type R Coupe

Une Aston Martin V8 Vantage coûtera presque le double, sans pouvoir obtenir autant de puissance, quand LA rivale 911 s’affichera à plus de 30 000 € plus cher. Cette dernière aura moins de charme, mais une précision de conduite et une finition aux petits oignons, après plus de 50 ans de développement… Question de choix ! A rapport prix/équipement comparable, nous trouverons la dernière Corvette ZO6 et ses 639 ch (!), désormais très homogène, ou encore la redoutable Nissan GT-R, bien plus efficace et radicale, mais plus « roturière ». La F-Type va donc bientôt connaître plusieurs nouvelles variantes : à suivre !

Jaguar prépare une F-Type ultime

Jaguar prépare une F-Type ultime

A Coventry, on surfe sur la vague. La F-Type a été un tel succès que le constructeur britannique n’en fini plus de la décliner ! D’abord cabriolet, puis coupé, introduction d’une transmission intégrale et d’une boîte manuelle sur certains modèles, tout le monde y trouve son compte. Et bientôt, les plus énervés auront à qui parler.

Du lourd

Malgré l’effort de Jaguar pour conserver un prototype le plus proche possible de ce qui existe dans la gamme, la future F-Type SVR (ou R-S, le patronyme n’est pas encore arrêté) a du mal à cacher ses ambitions. Le pare-choc avant se voit greffé une lame avant agressive et le couvercle de malle arrière  reçoit ce qui semble être un aileron fixe des plus suggestifs. Aucun doute que la version de production jouera la carte de l’agressivité maximum, à l’image des versions musclées de la marque au félin (on pense notamment à la XKR-S GT ou à la XFR-S et son aileron façon Subaru STI).

Jaguar F-Type R-S-SVR avant Jaguar F-Type R-S-SVR future Jaguar F-Type R-S-SVR profil Jaguar F-Type R-S-SVR

Autre détail, les freins démesurés qui se cachent derrière les jantes annoncent clairement la couleur. Vivement que nos carparazzi tombent de nouveau sur un mulet de développement, avec plus d’éléments qui se retrouveront en série. Vraisemblablement, le pare choc avant sera légèrement modifié, le diffuseur arrière aussi et les jantes pourraient être spécifiques au modèle. On ne sait pas encore si l’intérieur sera revu (nouveaux sièges ? Alcantara ?).

Dragster

Ce que nous prépare Jaguar Special Vehicle Operation, c’est un peu un muscle-car à la sauce british. Déjà fort de 550 chevaux dans la F-Type R, le V8 5.0 suralimenté pourrait ici atteindre la barre des 600 canassons. Certains prédisent déjà que pour passer toute cette puissance au sol, la transmission intégrale sera imposée. C’est probable, mais pas obligatoire, la très exclusive F-Type Project 7 de 575 chevaux n’en bénéficiant pas. La boîte automatique ZF à huit rapports sera normalement de la partie.

proto Jaguar F-Type R-S-SVR vue 3-4 arriere Jaguar F-Type R-S-SVR photo volee Jaguar F-Type R-S-SVR arriere Jaguar F-Type R-S-SVR

Le châssis devrait lui aussi évoluer avec une suspension adaptée à la hausse de puissance et le poids pourrait baisser, au bénéfice direct de l’agilité.

La Jaguar F-Type la plus puissante de la gamme actuelle sera donc un cabriolet et arrivera dans les prochaines années. La Mercedes-AMG GT se devra de répliquer…

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

Jaguar XF : toute nouvelle, malgré les apparences

Jaguar XF : toute nouvelle, malgré les apparences

Tiens, pour une fois, je vais rédiger à la première personne. Pour donner clairement mon avis, parce que c’est aussi cela Abcmoteur, des gens qui écrivent ce qu’ils pensent. Il y a quelques années, lorsqu’il m’était demandé quelle auto me plaisait le plus, je répondais « la Jaguar XF ». Ce qui pouvait étonner mon interlocuteur… sûrement parce qu’il ne connaissait pas l’auto et imaginait une voiture pour papy.

Mais la XF, moderne et sportive, a marqué le début d’une nouvelle ère pour Jaguar, qui faisait sa révolution esthétique. J’ai été déçu par le restylage. J’étais alors curieux de voir la nouvelle génération, qui vient tout juste d’être dévoilée. Allais-je avoir un nouveau coup de cœur ?

Pas d'erreur, il s'agit bien d'une image de la nouvelle XF !

Pas d’erreur, il s’agit bien d’une image de la nouvelle XF !

Et bien… pas vraiment. Alors que la première XF marquait une rupture avec les autres modèles de la firme, la nouvelle est placée sous le signe de l’évolution. On croirait presque au restylage. La firme britannique imite les allemands en jouant de la photocopieuse. La XF II, c’est un peu le croisement de l’ancienne avec la nouvelle petite sœur XE.

La proue est vue et revue, avec des optiques étirées jusqu’aux roues, une calandre verticale aux bords arrondis, un long capot plat… A mon goût, le pire est à l’arrière avec des formes peu dynamiques. Le dessin de la troisième vitre latérale est mou, les feux sont bien trop gros et les sorties d’échappement sont mal positionnées : trop au centre, elles donnent l’impression que l’auto n’est pas très large. Dommage !

Nouvelle Jaguar Xf 2015 - 9 Nouvelle Jaguar Xf 2015 - 6 Nouvelle Jaguar Xf 2015 - 8

Je suis aussi déçu par l’habitacle. La planche de bord est certes bien dessinée, mais l’ancienne était plus originale et plus légère. Ici, la console centrale est trop imposante… et partage toute sa base avec la petite XE. Comme sur les autres modèles de la firme britannique, on devrait se sentir comme dans un cocon avec un côté très enveloppant : les portières sont dans le prolongement de la planche de bord.

La XF est bien dans son époque avec une instrumentation numérique, basée sur un écran de 12,3 pouces, dont on peut faire varier l’affichage. Au centre, un autre écran de 10,2 pouces pour le système d’info-divertissement, avec la technologie Dual View : le conducteur et le passager ne voient pas la même chose ! Jaguar annonce que la nouvelle XF est l’auto la plus habitable de sa catégorie à l’arrière, grâce notamment à un empattement allongé de 5 cm.

optique avant Jaguar-XF-2015 feu arriere Jaguar-XF-2015

Nouvelle Jaguar Xf 2015 - 18

Cette XF pourrait sûrement me redonner le sourire une fois à son volant. Les ingénieurs de la firme ont mis les petits plats dans les grands pour que l’auto soit plaisante à conduire. La XF repose sur la nouvelle base inaugurée par la XE. L’architecture est constituée à 75 % d’aluminium, ce qui permet d’améliorer la rigidité torsionnelle de 28 % tout en réduisant fortement le poids (190 kg de moins par rapport à l’ancien modèle).

Selon Jaguar, la nouvelle XF est plus légère que ses concurrentes d’environ 80 kg. La répartition des masses est idéale (50/50). Le conducteur peut faire varier les paramètres des amortisseurs, de la direction (à assistance électrique), du moteur et la boîte auto.

habitacle Jaguar-XF-2015interieur Jaguar-XF-2015

La XF débutera sa carrière avec un large choix de moteurs. En essence, l’offre comportera un 2.0 suralimenté 240 ch (340 Nm de couple) et des V6 de 340 et 380 ch (450 Nm de couple tous les deux). Côté diesel, il y aura en haut de la gamme un 3.0 biturbo de 300 ch (700 Nm de couple). Mais l’essentiel des ventes se fera avec les nouveaux 2.0 Ingenium de 163 et 180 ch (couple de 380 et 430 Nm). Pour le 163 ch, Jaguar annonce une consommation en cycle mixte de 3,9 l/100 km, un record dans la catégorie. Ces petits quatre cylindres sont disponibles avec une boîte manuelle 6 rapports ou une automatique 8 rapports. Cette dernière est livrée d’office sur tous les autres moteurs.

Dévoilée au Salon de New York, la nouvelle XF sera commercialisée à la rentrée. Peut-être que d’ici là, le charme aura opéré pour moi.

Prochain James Bond : du nouveau sur le casting automobile

Prochain James Bond : du nouveau sur le casting automobile

En décembre dernier, nous découvrions l’Aston Martin DB10 de Daniel Craig pour le 24ème opus de la saga James Bond. Une autre partie des modèles sélectionnés pour le film vient d’être dévoilée.

Jaguar Land Rover Special Vehicule Operations

Cette fois-ci, c’est le groupe Jaguar Land Rover qui est à l’honneur avec trois voitures. Pour Jaguar, ce sera une C-X75, mais sa motorisation hybride (850 ch) sera remplacée par un V8. Cette supercar audacieuse qui n’avait malheureusement pas eu de carrière commerciale connaîtra donc une seconde vie sur grand écran. Elle sera accompagnée des Range Rover Sport SVR (550 ch) et Land Rover Defender. Ces deux derniers seront soigneusement préparés par les équipes de Spécial Vehicule Operations. Cette division spéciale est en charge de concevoir des véhicules hautes performances à quelques unités tels que la F-Type Project.

Jaguar Land Rover Spectre

Jaguar C-X75 Spectre

La Jaguar C-X75 qui ira se mesurer face à l’Aston Martin DB10

Range Rover Sport SVR Spectre

Land Rover Defender Spectre

Les pneus du Land Rover Defender sont en… 37 pouces !

La sortie en salle de Spectre se fera le 6 novembre 2015.

Spy-shots : les 1ères photos du SUV Jaguar F-Pace !

Spy-shots : les 1ères photos du SUV Jaguar F-Pace !

Il s’appellera F-Pace. Derrière ce nom assez peu original se cache le tout premier SUV de la marque au félin. Même si des mulets de développement ont déjà été aperçus, le prototype camouflé que vous avez sous les yeux aujourd’hui semble être très proche de la production.

Un style fort

Depuis le vent de fraicheur que la F-Type a amené dans la gamme Jaguar, le constructeur tente de surfer sur la vague et de proposer des modèles attrayants. Le concept car C-X17 par exemple, figurait un SUV compact au style dynamique, avec des faux airs de Range Rover Sport vu de trois quarts arrière. Et bien bonne nouvelle, le F-Pace s’en inspirera largement.

spyshot Jaguar F-Pace prototype Jaguar F-Pace Jaguar F-Pace

On retrouve en effet sur le prototype la même silhouette de break surélevé, la même calandre béante (on n’en voit pas les détails, mais les contours suffisent à rappeler l’identité visuelle de la marque) et la même vitre arrière très inclinée surplombée par un becquet. Les phares à LED confèrent un regard acéré au F-Pace tandis que les feux arrière ne sont pas sans rappeler ceux des coupé et cabriolet F-Type.

SUV Jaguar F-Pace photo espion Jaguar F-Pace vue profil Jaguar F-Pace

En bref, Jaguar mise sur un look sportif reprenant les codes esthétiques maison, histoire de se démarquer de la concurrence. Il faut dire que face au populaire Audi Q5 ou au très réussi Porsche Macan pour ne citer qu’eux, le F-Pace aura fort à faire.

photo volee Jaguar F-Pace vue 3-4 arriere Jaguar F-Pace vue 3-4 arriere F-Pace

L’intérieur ne devrait pas dépayser les habitués de la marque. On s’attend ainsi à ce qu’il reprenne un peu des éléments de la récente berline XE et de la routière XF (voir notre essai). L’ambiance devrait être sobre et raffiné, sans oublier une bonne dose d’équipements technologiques.

Motorisations connues

Les XF et XE seront donneuses, encore, d’une bonne partie de leurs motorisations. Pour les diesel, on retrouvera donc des 4-cylindres avec des puissances comprises entre 160 et 200 chevaux, ainsi qu’un V6 3.0 de 275 chevaux pour le haut de gamme. En essence, la gamme devrait démarrer par le 2.0 de 200 chevaux et s’étendre jusqu’au V6 compressé de 340 chevaux. Si Jaguar prévoit de commercialiser une version sportive du F-Pace, nul doute que le V8 5.0 à compresseur du groupe Jaguar-Land Rover sera appelé en renfort, dans une déclinaison d’environ 500 chevaux.

Jaguar F-Pace 2016 arriere Jaguar F-Pace 2016

Le SUV sera bien sûr proposé en transmission intégrale mais il y a de grandes chances que certaines motorisations puissent aussi être disponibles en propulsion. La puissance sera transmise par une boîte de vitesses automatique ZF QuickShift à 8 rapports, pour des économies de carburant accrues.

Le Jaguar F-Pace sera dévoilé en 2016 et devrait être commercialiser dans la foulée. En attendant, vous pouvez re(découvrir) la première image officielle diffusée en guise de teaser.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur