Les duels inédits de 2016 : Infiniti Q30 contre Audi A3

Les duels inédits de 2016 : Infiniti Q30 contre Audi A3

Tout au long du mois d’octobre, Abcmoteur vous donne un avant-goût des grands matchs de 2016, avec une nouveauté qui vient d’être dévoilée à Francfort et sa plus grande rivale. L’occasion de voir « sur le papier » qui part avec une longueur d’avance.

Après les rencontres Mégane/308 et Tiguan/Kadjar, voici une opposition entre la première compacte chic d’Infiniti et la reine de la catégorie. Un duel sur lequel plane l’ombre de la Mercedes Classe A, qui prête sa base technique à la Japonaise.

Design

Impossible de savoir qu’une base de Classe A se cache sous la carrosserie de la Q30. La Japonaise mesure 13 cm de plus que sa cousine. Infiniti a fait un choix curieux : donner de faux airs de crossover à l’auto, avec une garde au sol élevée et des passages de roue en noir laqué… alors qu’une version typée SUV, la QX 30, arrive (à noter que la finition Sport est tout de même abaissée de 15 mm).

Audi A3 - Infiniti Q30

L’asiatique va miser sur son design original, très galbé, pour attirer des clients en quête de différence. Il est sûr que son aspect est bien moins sage que celui de l’A3, au design désormais archi-familier… voire lassant.

Avantage : le style, c’est une affaire de goût personnel !

Présentation intérieure et finition

Si l’extérieur n’a rien à voir avec Mercedes, patatras dans l’habitacle de la Q30. La liste des éléments repris à l’Allemande est longue. Le haut de la planche de bord est certes inédit, avec notamment un écran mieux intégré (et tactile) et des aérateurs anguleux, mais tout le reste est quasiment du recyclage. Faire des économies, pourquoi pas sur les sièges, mais ne pas proposer un volant ou des compteurs spécifiques, cela est fort mesquin.

Infiniti Q30-2

Audi A3 - 1

L’Infiniti propose au final une ambiance très différente de l’A3. La présentation de l’Allemande est nettement plus légère, avec un nombre réduit de commandes. Si la Japonaise montre une qualité de fabrication un poil supérieure à la Classe A (avec quelques matériaux propres, comme le Sofilez qui imite le daim), elle est loin du niveau de l’Audi, qui met la barre très haute dans la catégorie. Côté habitabilité, aucune ne domine l’autre, et le coffre est comparable (380 dm3 pour l’A3, 368 pour la Q30).

Avantage : A3, de peu

Equipements

La Q30 fait dans le classique. Elle propose l’aide au stationnement, le système anticollision, la surveillance des angles morts ou encore le freinage d’urgence automatique. L’Audi fait aussi bien… mais pas encore mieux. Sans aucun doute, le modèle des anneaux va prendre l’avantage en 2016, lorsqu’il sera restylé. Il y a de grandes chances pour qu’il adopte les dernières technologies de la marque, notamment en matière de conduite autonome. Il est déjà acquis que les versions haut de gamme adopteront le virtual cockpit, l’instrumentation digitale personnalisable.

Avantage : égalité… pour l’instant

Infiniti Q30

Audi A3 - 3

Moteurs

Empruntant sa base technique à la Classe A, la Q30 reprend aussi logiquement ses moteurs. Mais pas tous. On retrouve pour l’essence les 1.6 de 122 et 156 ch ainsi que le 2.0 turbo 211 ch. Côté diesel, c’est un grand écart avec un 1.5 109 ch et un 2.2 170 ch ! Reste à voir si au fil des mois, Infiniti en proposera plus, avec notamment des entrées de gamme moins puissantes comme sur la A.

En face, l’A3 bénéficie d’une offre pléthorique. En essence, il y a le 1.2 TFSI 110 ch, le 1.4 TFSI en 125 et 150 ch ou encore le 1.8 TFSI 180 ch. Côté diesel, on trouve le 1.6 TDI 110 ch et les 2.0 TDI 150 ou 184 ch. Sans oublier les sportives S3 300 ch et RS3 367 ch… et la version hybride e-tron (lire notre essai) !

Signalons qu’Infiniti insiste sur le fait que ses ingénieurs ont revu de nombreux réglages. La Q30 devrait ainsi être plus confortable que la Classe A. Jouant davantage la carte du luxe, elle est aussi promise plus silencieuse que ses concurrentes, dont l’A3.

Avantage : égalité, la Q30 devant compenser sa gamme moteurs plus réduite par un meilleur confort.

Infiniti Q30-3

Audi A3 - 2

Verdict

Face à une A3 incontournable, la Q30 n’a pas à rougir, du moins sur le papier. La confrontation en réel s’annonce fort intéressante, surtout si les ingénieurs de la marque ont vraiment corrigé les défauts de la Classe A, à savoir son insonorisation et ses suspensions sèches. La Q30 jouera la carte de l’exotisme. Reste à savoir où se positionnera Infiniti en matière de tarifs. Un gros souci pénalise cependant la Q30 du départ : un réseau de distribution ridicule, avec une douzaine de concessions en France ! Infiniti compensera en apportant un grand soin au service.

L’Audi TT RS commence à montrer ses muscles

L’Audi TT RS commence à montrer ses muscles

Déjà disponible en S (lire notre essai), l’Audi TT va encore monter en puissance avec la version RS qui a été dernièrement surprise en test sur le circuit du Nürburgring…

Près de 400 ch pour aller chercher la M2 ?

La dernière prise des photographes espions de Worldcarfans ne laisse guère de doute sur la nature du prototype qui a été immortalisé à l’essai sur piste. Il s’agit très probablement du TT RS, soit la version la plus musclée du coupé aux Anneaux qui viendra remplacer le modèle actuel sorti en 2009.

Audi TT RS

Sur les différents clichés, on peut déjà deviner les quelques changements d’apparence que l’on pourrait découvrir au salon de Genève, au mois de mars 2016 prochain. A l’avant, le bouclier sera intimidant avec ses entrées d’air agrandies. Le profil devrait exhiber de nouvelles jantes de grande taille, ainsi que des jupes latérales pour assoir l’auto visuellement. La poupe n’est pas en reste avec les deux traditionnelles sorties d’échappement ovales – une des caractéristiques des modèles RS – et un aileron fixe devrait être ajouté ultérieurement.

De 340 ch, le TT RS pourrait passer à 400 ch, voire même davantage pour le TT RS Plus se contentant jusqu'à aujourd'hui de 360 ch

De 340 ch, le TT RS pourrait passer à 400 ch, voire même davantage pour le TT RS Plus se contentant jusqu’à aujourd’hui de 360 ch

Audi TT RS -3 Audi TT RS -4

Sous le capot, les pronostiques actuels laissent croire que l’on retrouvera le cinq-cylindres essence 2,5 l TFSI, mais uniquement associé à une boîte à double embrayage S tronic. La transmission intégrale quattro devrait encaisser une puissance qui atteindra les 400 ch, si ils ne sont pas dépassés avec la version Plus ! Pour rappel, la RS 3 utilisant le même bloc développe 367 ch tout en gratifiant son conducteur d’une sonorité atypique…

De quoi déclarer à la guerre à la BMW M2 que l’on vient de vous présenter sur Abcmoteur ! Le prix de vente est estimé à environ 60 000 €.

A suivre.

Essai Audi R8 : 610 ch confrontés à toutes les conditions

Essai Audi R8 : 610 ch confrontés à toutes les conditions

En 2007, Audi se hissait au niveau de marques prestigieuses telles que Porsche, Ferrari et McLaren en lançant un coupé 2 places qu’est la R8. Huit ans et 27 000 unités plus tard, la marque aux Anneaux commercialise la deuxième génération de son modèle recevant une allure plus agressive et des technologies à la pointe, mais conservant le meilleur : son V10 5,2 l FSI atmosphérique.

essai Audi R8 II V10 Plus

En tant que fondateur d’Abcmoteur, je suis particulièrement heureux et fier de vous présenter le premier essai routier d’une supercar sur le blog. Pendant deux jours, j’ai été au volant de la nouvelle R8 V10 Plus de 610 ch dans le sud de la France, plus précisément aux alentours de Valence, pour tester l’Allemande au quotidien. J’ai pu rencontrer presque toutes les conditions de roulage possibles au cours de cet essai exceptionnel à découvrir dans la suite !…

Une R8 sérieusement aiguisée

En observant cette silhouette large et basse qui nous est familière, la R8 n’aura pas de mal à être reconnue. Les pouces levés, coups de klaxon et enfants courant après elle témoignent de la popularité du modèle. Pourtant, de nombreux changements ont été opérés par les designers d’Audi qui ont abandonné les formes arrondies, en échange de traits tirés à la règle !

Audi R8 II V10 Plus Bleu Ara cristal

La calandre Singleframe aux coins désormais biseautés occupe toujours toute la hauteur du museau de la bête. La grille n’est plus composée de barrettes verticales, mais de petites alvéoles tel un nid d’abeille. Aux extrémités, les entrées d’air sont du genre menaçantes avec leurs deux ailettes légèrement inclinées venant s’aligner avec les optiques acérées à led et laser…

avant Audi R8 II V10 Plus

Le 1,94 m de large lui donne une forte présence amplifiée par la faible hauteur de 1,24 m

Audi R8 II V10 Plus calandre

Audi R8 II V10 Plus calandre-2

Audi R8 II V10 Plus lame carbone

Le profil, qui est sans doute ma partie préférée, demeure le plus fidèle à ce que l’on connaissait. La porte creusée pour amener de l’air frais au moteur semble identique, tandis que le Sideblade, ici en carbone noir, est maintenant en deux parties et me plaît davantage. Les jantes de 19 pouces à 5 branches doubles (finition titane mat, polies brillant) lui correspondent bien.

Audi R8 II V10 Plus profil Audi R8 II V10 Plus jante Audi R8 II V10 Plus entree air Audi R8 II V10 Plus frein ceramique Audi R8 II V10 Plus trappe reservoir

La partie la plus intimidante est sans conteste la poupe ! A l’opposée de la face avant pouvant paraître pas assez virulente, l’arrière paraîtrait presque surdimensionné ! Les feux s’étirent sur les deux ouïes laissant apercevoir quelques éléments de la mécanique, comme pour renforcer le côté bestial. A cela, il faut ajouter l’aileron, le diffuseur conséquent, ainsi que les deux sorties d’échappement rectangulaires.

Audi R8 II V10 Plus 3-4 arriere Audi R8 II V10 Plus arriere Audi R8 II V10 Plus compartiment moteur Audi R8 II V10 Plus aileron arriereVous êtes maître à son bord

Si le changement est perceptible à l’extérieur, l’intérieur change pour le coup complètement ! Oubliez la planche de bord massive, les compteurs à aiguilles et les nombreux boutons. Audi a nettement simplifié la présentation en rassemblant toutes les fonctions devant le conducteur, dans la lignée du dernier TT (lire notre essai).

Audi R8 II V10 Plus habitacle

Les boutons inférieurs du volant rappellent la Ferrari 458 Italia, mais la R8 garde ses commodos pour les clignotants, essuie-glace, … Derrière, le tableau de bord entièrement digital baptisé « virtual cockpit » – qui se généralise chez Audi – prend place. C’est grâce à celui-ci que l’on obtient aussi la navigation, la caméra de recul, … et toutes les autres fonctions de l’ordinateur de bord. Par conséquent, on constate que de la place a été libérée au centre. Les boutons de l’air conditionné n’ont pas disparu afin d’y avoir accès le plus facilement possible. Ils sont maintenant très esthétiques.

Audi R8 II V10 Plus poste conduite

L’écran de 12,3 pouces est unique sur le segment. Il faut un peu de temps pour naviguer aisément à travers les menus

Audi R8 II V10 Plus boutons volant

Sur le tunnel de transmission partiellement recouvert d’un insert en carbone, la boîte de vitesse S tronic est à portée de main, tout comme les commandes de l’ordinateur de bord – également présentes sur le volant – qui peuvent être utilisées par le conducteur, comme le passager qui sont installés dans les sièges Sport.

Audi R8 II V10 Plus sieges Sport

On ne sent pas confiné dans l’habitacle, mais les montants latéraux du pare-brise sont un peu épais

Audi R8 II V10 Plus S tronic 7

Audi R8 II V10 Plus boutons air conditionne

La qualité de finition est soignée, mais n’a pas créé chez moi l’effet « waouh » comme lorsque j’avais découvert le TT. Peut-être que je m’habitue aux intérieurs Audi…

Rouler au quotidien en Audi R8, chiche ?

Passons maintenant au plus intéressant : la conduite ! L’attente interminable est sur le point de prendre fin lorsque j’aperçois sur le parking de la gare TGV de Valence plusieurs R8 alignées. La pluie tombe intensément, mais l’exemplaire en Bleu Ara cristal me fait sérieusement de l’œil ! C’est donc les clefs de cette livrée que je récupère avec mon binôme qui me laisse le privilège de commencer l’essai derrière le volant !

Audi R8 II V10 Plus-8

Premier détail qui a son importance : il faut changer ses habitudes en matière de chargement. En effet, le coffre placé à l’avant de la R8 est loin d’être gigantesque puisqu’il embarque seulement 112 litres. Deux sacs à dos peuvent tenir, mais certainement pas une valise cabine ! En descendant dans l’habitacle, on note tout de même un espace entre les sièges et le compartiment moteur. De quoi y placer quelques petits bagages et venir accrocher son blouson sur le porte-manteau.

Audi R8 II V10 Plus coffre

Avant de presser le bouton de mise en route, je règle électriquement le siège, tandis que le volant a encore le droit à un réglage manuel. Plutôt qu’écrire « mise en route », il serait plus adapté pour la R8 de parler de « mise à feu » tant le réveil des dix cylindres se fait entendre les premières secondes suivant le démarrage (voir la vidéo en fin d’article) ! Heureusement, la sortie du parking se fait sans encombre et en douceur, car autant vous dire que lorsque vous manœuvrez plus de 200 000 €, vous retenez votre respiration !

La chaussée étant complètement trempée, les premiers kilomètres en agglomération se font avec un œuf sous le pied, la boîte en automatique et le mode de conduite confort. L’accélérateur se montre sensible et une pression de 20 % sur celui-ci suffit déjà à déposer 99 % de la production automobile que je vais rencontrer. La direction (à crémaillère avec assistance hydraulique) suffisamment ferme, précise et sans temps mort permet de placer l’auto avec grande facilité. Son gabarit est complètement oublié et l’on se sent tellement rapidement à l’aise que l’on pourrait se croire à bord d’un gros TT…

Audi R8 II V10 Plus dynamique-4

C’est qu’à partir de la fin de la matinée du lendemain que le bitume sèche, de quoi s’autoriser une conduite plus dynamique et cela tombe bien puisque nous nous dirigeons vers des routes peu fréquentées et quelques cols. L’envie d’atteindre la butée de la pédale de droite pour obtenir un aperçu des 610 ch (à 8 520 tr/min) et 560 Nm de couple (à 6 500 tr/min) me démangeait, encore faut-il trouver une ligne droite adéquate ! L’accélération (0 à 100 km/h en 3,2 s) vous plaque contre le dossier tout en passant les rapports dans un laps de temps très court ! Arrivé en 3ème, vous perdez déjà le permis (0 à 200 km/h en 9,9 s) ! La sonorité du V10 et la motricité sans faille de la transmission quattro (jusqu’à 100 % d’un essieu à un autre) rend addict à ce jeu !

Audi R8 II V10 Plus conduite

Même le brouillard était de la partie !

Audi R8 II V10 Plus-dynamique-13

Dans le sinueux, le châssis (40 % plus rigide et 15 % plus léger) fait des merveilles avec le moteur en position centrale arrière. Lorsque je regarde les vitesses de passage en courbe, et même lors de virages plus serrés, je me surprends à constater qu’elles sont bien au-dessus de ce que je pensais. La facilité à emmener le coupé y étant pour beaucoup… Le poids à vide est contenu à 1 555 kg, tandis que le freinage assuré par des disques céramiques se montre diabolique d’efficacité tout en restant aisément dosable ! Le drive select positionné sur « dynamic », la suspension magnetic ride se rigidifie, tout comme le volant, et l’accélérateur devient plus réactif, sans oublier l’échappement sport qui se met à crépiter au lever de pied !

Audi R8 II V10 Plus dynamique-5

Audi R8 II V10 Plus-13

Ne pensez pas qu’un col fasse trembler la R8 et son grand gabarit. Elle ressort de chaque virage comme une bombe !

La boîte à double embrayage S tronic 7 n’est pas loin de la perfection en mode S tant elle réagit promptement aussi bien à l’attaque que lorsque le rythme se calme. En mode manuel, je regrette de ne pas être gratifié d’une décharge au passage d’un rapport supérieur, alors qu’un à-coup, peu agréable, se fait presque systématiquement sentir au rétrogradage. Un bémol vite oublié tant le modèle le plus rapide d’Ingolstadt se montre polyvalent et s’approche de près du sans faute après ces deux jours mémorables à son volant !…

Vous devez patienter ? Pas de problème, la nouvelle R8 en profitera pour mettre le moteur en roue libre ou désactiver une partie des cylindres

Vous devez patienter ? Pas de problème, la nouvelle R8 en profitera pour mettre le moteur en roue libre ou désactiver une partie des cylindres

Audi R8 II V10 Plus dynamique-9

En tirant dans le V10 5,2 l FSI, la consommation moyenne affichée est de 18,8 l/100 km. C’est loin d’être affolant au regard de la cavalerie !

Comme souvent chez Audi, « tout est trop facile ». Comprenez par là qu’il peut être un peu frustrant pour certains de voir que l’auto demande si peu d’effort à être menée à bon rythme, soit tout l’inverse d’une Alfa Romeo 4C (lire notre essai). Pour autant, j’ai conscience que la voiture ne m’a pas encore tout dévoilé. Les conditions ne permettaient pas de la découvrir dans sa totalité, un détour par un circuit serait tout indiqué pour savoir ce qu’elle a dans le ventre. D’autant plus que la précédente R8 V10 Plus m’avait surpris par son comportement sur le Bugatti !

Audi R8 II V10 Plus-dynamique-11

Ce qu’il faut en retenir

Les plusLes moins
– le V10 atmosphérique (de plus en plus rare !)
– la polyvalence
– la boîte très rapide
– la motricité et la facilité de conduire vite…
– … qui peut aussi frustrer
– boîte trop lisse en mode sport et des à-coups de transmission en manuel
Modèle essayéPrix (hors options)
logo audiAudi R8 V10 Plus BVA7199 000 €
Modèles concurrentsPrix (hors options)
logo lamborghiniLamborghini Huracan Paris 2014Lamborghini Huracan V10 5,2 l 610 ch – 203 400 €
logo FerrariFerrari 488 GTB avant Paul Ricard 2015Ferrari 488 GTB V8 670 ch – 209 240 €
logo mclarenMclaren 570s 2015 - 14McLaren 570S V8 570 ch – 183 250 €

Et aussi : Porsche 911 Turbo S, Nissan GT-R Nismo, …

L’essai vidéo

Ce bel essai s’apprécie aussi en vidéo ! Je vous livre mon ressenti à chaud en compagnie de l’ami Yvan d’Automotive Press :

Merci à Guillaume de W3sh pour le départ arrêté de l’Audi R8 blanche.

Votre supercar pour tous les jours ?

La précédente R8 avait fait ses preuves, la nouvelle enfonce le clou en améliorant sa copie comme j’ai pu le constater sur plusieurs centaines de kilomètres. Facile d’accès, performante et grisante, la supercar des Anneaux séduira les clients du segment ne souhaitant pas verser dans l’exubérance que Ferrari et Lamborghini représentent.

Audi R8 II V10 Plus-10

En revanche, pour ceux qui hésitent, l’inflation du tarif de l’Allemande pourrait peser dans la balance. Pouvant être acquise contre un chèque de 199 000 € (contre 174 500 € pour la génération précédente), l’Audi R8 II V10 Plus se place en face de la Lamborghini Huracan (610 ch / 203 400 €) utilisant la même mécanique, au-dessus de la McLaren 570S (570 ch / 183 250 €) accusant un déficit de 40 ch et n’est pas très éloignée de la Ferrari 488 GTB (670 ch / 209 240 €) offrant 60 équidés de plus…

Fiche technique Audi R8 II V10 Plus 5,2 l FSI 610 ch S tronic 7

Informations générales
Commercialisation22 octobre 2015
PaysAllemagne
Carburant/énergieessence
Prix du neuf199 000 €
Mécanique
Cylindréedix-cylindres 5,2 l atmosphérique
Puissance610 ch à 8 520 tours/min
Couple560 Nm à 6 500 tours/min
Transmissionintégrale (4×4)
Performances
Vitesse max330 km/h
0 à 100 km/h3,2 s
Consommationcycle mixte : 12,3 l aux 100 km
Rejets de CO2287 g/km
Poids et mesures
Poids à vide1 555 kg
DimensionsL : 4,42 m / l : 1,94 m / h : 1,24 m
Réservoir73 litres
Volume de coffre112 litres
Pneumatique AV/AR245/35 R19 – 295/35 R19

Equipements Audi R8 V10 Plus

> En série :

  • EDS : blocage électronique de différentiel
  • Système de navigation avec carte en modèle de terrain 3D
  • Clignotants à led à affichage dynamique
  • Radars de stationnement avant et arrière
  • Connexion à internet
  • Système audio Bang & Olufsen 550 watts avec 13 haut-parleurs
  • Différents éléments en carbone
  • Freins céramiques
  • Jantes 19 pouces
  • Sellerie en cuir Nappa, sièges baquets ou sièges Sport
  • Volant Performance R8 en cuir multifonction et 4 satellites de commande

> En option :

  • Sortie d’échappement Sport : 2 230 €
  • Audi parking system avec camera de recul : 730 €
  • Amortissement adaptatif Audi magnetic ride : 2 110 €
  • Direction dynamique : 1 640 €
  • Phares à led avec éclairage laser Audi : 3 960 €
Un missile de 610 ch prêt à poser ses roues sur Abcmoteur

Un missile de 610 ch prêt à poser ses roues sur Abcmoteur

Dans le coup d’œil dans le rétroviseur de septembre 2015, je vous annonçais non sans excitation qu’Abcmoteur allait prendre le volant d’une supercar allemande. La publication de l’essai approchant, il est donc temps pour moi de votre met l’eau à la bouche !

teasing Audi R8 V10 Plus

Il faut bien trois Audi R8 pour reproduire les couleurs du drapeau français !

Oui, vous avez bien sous les yeux la nouvelle Audi R8, la V10 Plus de 610 ch tant qu’à faire ! C’est sur les routes du sud de la France que les essais se sont déroulés pendant deux jours. De quoi faire la connaissance avec la bête que voici en vidéo histoire de vous rendre encore plus impatients chers lecteurs !

A très bientôt pour découvrir mon avis complet sur cette deuxième génération de la R8 ! 😉

Les modèles du groupe Volkswagen trichant sur le diesel

Les modèles du groupe Volkswagen trichant sur le diesel

De quelques centaines de milliers de voitures du groupe Volkswagen trichant sur les émissions polluantes, la firme allemande a rapidement avoué que le nombre est en réalité considérablement plus important : 11 millions ! Cette affaire ne se limite donc plus aux Etats-Unis. Elle s’étend désormais à l’Europe et par conséquent à la France. L’occasion pour Abcmoteur de vous indiquer quels sont les modèles des différentes marques (Volkswagen, Audi, Skoda et Seat) potentiellement touchés par ce logiciel manipulant les niveaux de dioxyde d’azote (NOx) des diesel.

La liste des 66 modèles qui seraient impactés par le « scandale Volkswagen »

Si vous avez acheté une auto du groupe Volkswagen entre 2008 et 2015, il est malheureusement fort probable que vous soyez concerné par ces motorisations diesel trichant sur la pollution. Il s’agit de TDI Common Rail trois et quatre-cylindres d’une cylindrée de 1,2 l, 1,6 l et 2,0 l répondant à la norme anti-pollution Euro 5. Ils sont connus sous les types EA189 et EA288. Les propriétaires ayant choisi un moteur essence ne sont pour l’instant pas touchés.

Volkswagen Golf Skoda Fabia Seat Leon SC Audi A6

Volkswagen (23 modèles) :

Polo, Golf, Golf SW, Golf Plus, Golf Cabriolet, Jetta, Passat, Passat SW, Passat CC, Tiguan, New Beetle, New Beetle Cabriolet, Eos, CC, Touran, Sharan, Caddy, Caddy Maxi, Cady Camper, Caravelle, T5, California, Scirocco.

Audi (19 modèles) :

A1, A1 Sportback, A3, A3 Sportback, A3 Berline, A3 Cabriolet, A4, A4 Avant, A4 Cabriolet, A4 Allroad, A5 Sportback, A5 Coupé, A5 Cabriolet, A6, A6 Avant, TT Coupé, TT Roadster, Q3, Q5.

Skoda (10 modèles) :

Fabia, Fabia Combi, Octavia, Octavia Combi, Roomster, Roomster Scout, Rapid, Superb, Superb Combi, Yeti.

Seat (14 modèles) :

Ibiza, Ibiza SC, Ibiza ST, Leon, Leon FR, Leon SC, Leon ST, Exeo, Exeo ST, Altea, Altea XL, Altea Freetrack, Toledo, Alhambra.

Bien entendu, il se peut que d’autres modèles soient ajoutés à la liste. D’autres constructeurs pourraient également être accusés de fausser les émissions de leurs véhicules… En outre, on ne sait pas encore si en France les voitures seront rappelées pour retirer le système de triche semble-t-il fourni par Bosch.

Le plus petit des SUV Audi s’appellera finalement Q2

Le plus petit des SUV Audi s’appellera finalement Q2

Le futur SUV citadin d’Audi appelé jusque-là « Q1 » vient d’être photographié en cours de développement, mais en réalité la marque aurait retenu le patronyme « Q2 ». Abcmoteur vous livre les dernières informations sur ce modèle qui sera présenté l’an prochain…

Une gamme Audi toujours plus grande

Comme annoncé fin 2013, la firme aux Anneaux s’attèle bien à commercialiser un modèle en-dessous du Q3 qui est actuellement le plus petit SUV d’Audi. Ce Q2 – et non Q1 comme nous l’apprend Indian Autos Blog – réitérera en quelques sortes le coup de l’A1. Lors de la sortie de la citadine, le constructeur avait surpris son monde. Et pourtant, aujourd’hui le succès est au rendez-vous. Avec son Q2 d’une longueur d’environ 4,20 m, la marque s’attaquera notamment au Mini Countryman. Voici un premier aperçu de l’auto grâce aux photos espions de Carscoops :

Audi Q2 spyshot Audi Q2 spyshot-3

Ces spyshots montrent l’Audi Q2 encore lourdement camouflé. Toutefois, on se rend compte que ce modèle devrait davantage ressembler à une citadine surélevée qu’à un SUV de type Nissan Juke. Sous la carrosserie, c’est la plateforme MQB raccourcie qui officie, la même qui est utilisée par le dernier Volkswagen Tiguan.

Audi Q2 spyshot-2

Du côté de la mécanique, la palette des motorisations serait composée de trois-cylindres et quatre-cylindres essence allant de 95 à 231 ch pour l’éventuel SQ1. En diesel, les quatre-cylindres seront probablement que deux (90 et 116 ch). Bien entendu, la boîte S tronic à double embrayage sera disponible, tout comme la transmission intégrale quattro.

Pour découvrir l’Audi Q2, il faudra patienter jusqu’au salon de Genève qui se tiendra au mois de mars 2016.

A suivre…

L’Audi A4 se met déjà au sport avec la S4

L’Audi A4 se met déjà au sport avec la S4

Audi aura donc fait coup double à Francfort en présentant l’A4 Berline et Avant, mais aussi la sportive S4 Berline et Avant ! Malgré son air très sage, la S4 s’offre toute de même plus de 350 ch sous son capot…

L’A4 se multiplie à vitesse grand V

Les constructeurs automobiles deviennent de plus en plus rapides à présenter leurs déclinaisons. Alors qu’auparavant, il fallait patienter un an ou plus avant d’avoir par exemple le break, Audi nous prouve qu’il est capable de dévoiler presque simultanément une berline et un break avec leurs versions sportives. La S4, sous son apparence discrète, devient encore une fois plus performante en améliorant son V6 3.0 TFSI qui troque son compresseur mécanique pour un turbo.

Audi S4 Berline B9

Sans ses quatre sorties d'échappement, la S4 se confond facilement avec une simple A4...

Sans ses quatre sorties d’échappement, la S4 se confond facilement avec une simple A4…

Audi S4 Berline B9-3

Les jantes sont de série en 18 pouces et peuvent atteindre 19 pouces en option

Il en résulte un gain de puissance de 21 ch et 60 Nm de couple, soit un total de 354 ch et 500 Nm (dès 1 300 tr/min). Le bloc en profite également pour devenir plus léger et un tantinet plus efficient avec une consommation moyenne théorique de 7,4 l/100 km, contre 7,7 l auparavant. A l’épreuve du 0 à 100 km/h, l’Allemande s’exécute en 4,7 s, en progression de 0,3 s. La boîte n’est plus à double embrayage S tronic, mais une Tiptronic à convertisseur à 8 rapports malheureusement gage d’une sportivité moindre.

L'Audi S4 peut compter sur son intérieur soigné pour séduire

L’Audi S4 peut compter sur son intérieur soigné pour séduire

Audi S4 Berline B9-5 Audi S4 Berline B9-6

Toutefois, la transmission intégrale quattro permettra d’obtenir une bonne adhérence dans la majorité des situations, tandis qu’un différentiel arrière actif disponible en option devrait améliorer l’agilité. En outre, à terme arrivera la RS 4, nettement plus musclée.

Audi S4 Berline B9-7 Audi S4 Berline B9-8 Audi S4 Berline B9-9

Sans surprise, le prix subit également une inflation à la hausse. Les amateurs de berline rapide devront s’acquitter d’un chèque de 64 400 € au minimum, quand le break demandera une rallonge de 1 350 €.

Audi e-tron quattro concept : sa mise en série déjà prévue

Audi e-tron quattro concept : sa mise en série déjà prévue

Les constructeurs premiums allemands vont prochainement lancer leur offensive 100 % électrique. Après la Porsche Mission E dont je vous ai parlé hier, voici l’Audi e-tron quattro concept annonçant également un modèle de série !…

Du nouveau pour le style Audi !

En découvrant l’e-tron quattro, il est agréable de se faire la réflexion qu’Audi commence à amorcer sérieusement un virage stylistique. Il suffit de regarder la calandre avec seulement quelques barrettes chromées, le dessin du capot et des optiques pour remarquer du changement.

La face avant est peut-être un peu chargée et les protections en plastique pour l’aspect baroudeur sont sans doute trop larges, mais un concept-car doit faire tourner les têtes. Le fin liseré rouge reliant les deux feux de la poupe – la nouvelle tendance ? – est du plus bel effet… Du côté des dimensions, ce SUV mesure 4,83 m de long, 1,93 m de large et seulement 1,54 m de haut. De quoi le situer entre les Q5 et Q7.

Le coefficient de traînée est de seulement 0,25. Une performance obtenue notamment grâce aux éléments aérodynamiques actifs et aux rétroviseurs extérieur remplacés par des caméras

Sans surprise, l’intérieur se révèle être relativement épuré en évinçant presque tous les boutons. La majorité des fonctions de l’auto se commandant grâce aux écrans tactiles. Bien entendu, le conducteur profite d’un tableau de bord entièrement numérique – l’Audi virtuel cockpit –, comme c’est le cas sur les récents Q7, TT et A4. L’auto peut accueillir quatre personne et 615 litres de bagages dans son coffre.

L’année de présentation du modèle de série déjà fixée

Vous vous demandez sans doute quelles sont les caractéristiques techniques de l’Audi e-tron quattro ? Elles sont assez impressionnantes, puisque l’Allemande développe une puissance de 435 ch grâce à ses trois moteurs électriques répartis sur le train avant et arrière. Pendant un court instant, il même possible d’obtenir 592 ch et 800 Nm de couple histoire de clouer au sol un certain Tesla Model X ? Le 0 à 100 km/h s’établit en 4,6 s et la vitesse maximale s’en tient à 210 km/h.

En termine d’autonomie, car c’est bien à ce chapitre que les véhicules électriques sont attendus, l’e-tron quattro annonce plus de 500 km. Un score le plaçant parmi ce qui se fait de mieux sur le marché dont la marque américaine Tesla fait partie. Le chargement complet réalisé à partir d’une borne spécifique d’une puissance de 150 KW demande 50 minutes.

Pour ceux qui se seraient laissés électrisés par ce SUV, voici la déclaration d’Ulrich Hackenberg qui est en charge de développement technique chez Audi : « Audi présentera un SUV sportif haut de gamme tout électrique début 2018.  L’Audi e-tron quattro concept en donne un aperçu concret ».

Le pavillon de l’Audi e-tron quattro concept reçoit un panneau photovoltaïque permettant de recharger ses batteries lorsque la météo est ensoleillée

Vous pouvez donc dès maintenant commencer à économiser pour celui qui devrait s’appeler Q6. Le prix de vente sera très probablement aux alentours des 100 000 €…

Nous avons approché la nouvelle Audi A4

Nous avons approché la nouvelle Audi A4

La cinquième génération de l’Audi A4 a été révélée officiellement il y a maintenant un peu plus de deux mois. Après vingt ans de carrière, la berline familiale ne paraît pas avoir beaucoup évolué en scrutant l’extérieur… Abcmoteur est donc allé l’observer de plus près lors d’une présentation statique afin de se faire un premier avis sur l’Allemande qui arrivera en concessions à partir du mois de novembre prochain.

Il faudra encore attendre pour une rupture stylistique

En rentrant dans le Studio des Acacias (Paris XVIIème), deux A4 sont disposées dans la salle. La première est une berline blanche et la seconde un break de couleur marron. N’ayons pas peur des mots : l’effet de surprise est inexistant.

Audi A4 B9 Berline Audi A4 B9 Avant

Il faut dire que l’Audi A4 (B9) ne surprend pas l’œil en conservant l’allure générale de sa devancière tout en ne prenant pas le risque d’esquisser une soupçon d’originalité dans son dessin. Certes, la calandre possède des coins plus cassants et les optiques arborent une forme de « L » retourné moins consensuelle, mais rien ne vient réellement trancher avec ce que l’on connaissait. Pour sa défense, l’A4 garde un style sobre et sans faute de goût, ce qui n’est pas le cas de la concurrence versant parfois dans la surenchère pour appâter le client…

Audi A4 B9 Berline avant

Les optiques Matrix LED ont leur signature lumineuse spécifique

Audi A4 B9 Berline profil

Bien que l’Audi A4 (B9) semble plus grande en se tenant à côté d’elle, les dimensions ont à peine changé : 4,73 m de long (+ 3 cm), 1,84 m de large (+ 1 cm) et 1,43 m de haut (=)

Audi A4 B9 Berline jante

Audi A4 B9 Berline calandre

Audi A4 B9 Berline optique arriere

Les feux arrière sont travaillés et à LED. Les clignotants de la proue et de la poupe sont à défilement

Il est à noter que la prochaine A4 (B10) qui déboulera aux alentours de 2022 sera sous l’ère de Marc Lichte, ce qui peut laisser espérer un renouveau de son design. Une annonce récente de la firme aux Anneaux indique que les futures A6, A7 et A8 devraient s’inspirer du concept Prologue (lire : Audi Prologue : nouvelle ère ?), une bonne nouvelle donc !

Audi A4 B9 Avant face avant

Cette couleur lui est sans doute plus valorisante qu’un simple blanc

Audi A4 B9 Avant calandre

Audi A4 B9 Avant face arriere

Audi A4 B9 Avant jante

Coup de jeune pour l’intérieur !

Oubliez la précédente planche de bord imposante, celle de la nouvelle A4 est nettement plus aérienne et dégagée. Le nombre de boutons a été réduit et l’écran (jusqu’à 8,3 pouces) est maintenant posé au-dessus de la centrale au lieu d’être encastré. Tout comme sur le dernier Q7, les ouïes de la ventilation parcourent presque toute la largeur de la planche de bord et l’instrumentation se trouvant derrière le volant est entièrement digitale (12,3 pouces). Pour l’avoir testée lors de l’essai du TT II, c’est tout simplement génial !

Audi A4 B9 Berline poignee porte

Les poignées de porte s’actionnent d’une nouvelle façon

Audi A4 B9 Avant interieur

La présentation et les matériaux sont toujours très soignés chez Audi

Audi A4 B9 Avant sieges

Les sièges épais et enveloppants devraient être de bon alliés sur de longs trajets

Audi A4 B9 Avant tableau bord

Avec cet écran, l’A4 révolutionne son tableau de bord. De nombreux équipements de sécurité sont également de la partie (assistance à la conduite dans les embouteillages, mode de conduite prédictif afin d’économiser du carburant, …)

Audi A4 B9 Avant BVA

Audi A4 B9 Avant contre-porte

Audi A4 B9 Avant coffre

Sur le break, le hayon électrique est de série pour avoir accès aux 505 dm3 du coffre

Il reste maintenant à attendre un éventuel essai pour connaître totalement la berline d’Ingolstadt, notamment en terme de conduite !…

> Pour en savoir plus sur l’Audi A4 (B9), je vous recommande notre présentation détaillée.

Salon de Francfort 2015 : le programme du premium allemand

Salon de Francfort 2015 : le programme du premium allemand

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Salon de Francfort 2015. Les nouveautés défilent, la tension monte ! Abcmoteur a décidé de faire le point sur le programme de ce grand show, en listant les nouveautés déjà annoncées, celles attendues et les surprises potentielles. Après les Français, place aux rois du Salon : les constructeurs haut de gamme allemands.

Mercedes : feu d’artifice

La firme à l’étoile est déjà désignée reine du Salon. Son menu est pantagruélique. Il est normal d’en mettre plein la vue quand on joue à domicile. Mais là, il y a de quoi devenir aveugle. La tête d’affiche, car c’est le modèle qui sera le plus vendu, est le nouveau GLC. Ce SUV compact, basé comme son nom l’indique sur la Classe C, remplace le GLK.

Mercedes-Benz GLC 220d 4MATIC (X 253) 2015> Lire : Mercedes GLC : on efface tout et on recommence

Autre star chez Mercedes : la nouvelle Classe C Coupé. Le programme est d’ailleurs chargé rien que pour elle, car en plus de la version « classique », il y aura à Francfort la 63 AMG, l’Edition 1 imaginée pour le lancement ainsi que la variante DTM !

Mercedes-Benz C-Klasse Coupé (C 205) 2015Mercedes-Benz C-Class

Lire : Mercedes Classe C Coupé : chérie, j’ai rétréci la S Coupé

Mercedes-AMG C 63 S Coupé (C 205) 2015

Lire : Mercedes-AMG C 63 Coupé : brute élégante

Mercedes-AMG-C-63-Coupe-Edition-1 DTM> Lire : La Mercedes-AMG C 63 Coupé Edition 1 se la joue DTM

Et ce n’est pas tout ! Mercedes exposera aussi à Francfort en première mondiale la déclinaison cabriolet de la Classe S. C’est le retour de cette carrosserie dans la gamme de la limousine étoilée après 44 ans d’absence. Il ne faut pas oublier aussi, dans un tout autre registre, la Classe A restylée.

Mercedes-Benz S-Class Cabriolet (A 217) 2015

> Lire : Mercedes Classe S Cabriolet : yacht roulant

Mercedes-Benz A-Klasse (W 176) 2015Mercedes-Benz A-Class (W 176

> Lire : Mercedes présente une Classe A restylée plus sportive

La liste est longue… et on imagine bien Mercedes lever le voile sur une ultime surprise le jour J !

Audi : l’A4 génération B9 en vedette

Une grosse vedette dans le bâtiment Audi, spécialement construit au cœur du Salon : la neuvième génération de l’A4, disponible en berline et en break. Dévoilée fin juin, elle a déjà un air familier… ou alors c’est parce que le design change par toutes petites touches !

Nouvelle Audi A4 2015 - 10

> Lire : Audi A4 : si, si, elle est nouvelle !

Autre gros morceau, pas encore dévoilé lui : le concept e-tron quattro. Annoncé par des teasers, ce prototype donnera un avant-goût d’un SUV-coupé motorisé par l’électricité. Et la firme aux anneaux a déjà confirmé une mise en production pour 2018. Détail intéressant : ce concept promet des évolutions esthétiques chez Audi, à l’image des études de style Prologue.

Audi e-tron quattro concept – Exterior Sketch

> Lire : Audi donnera un avant-goût du Q6 à Francfort

Le reste du menu Audi est constitué d’évolutions ou d’élargissements de gamme. L’A8 sera ainsi présentée avec deux nouvelles variantes : une S8 Plus de 605 ch et une A8 L blindée pour les grands de ce monde. Du côté des SUV, le SQ5 adoptera aussi le badge Plus avec un diesel gonflé à 340 ch.

Audi S8 Plus - 4

> Lire : Audi S8 Plus : la RS qui ne dit pas son nom

Audi-SQ5-TDI-plus

Des surprises à attendre ? Mystère à ce niveau. On voit bien la firme venir avec la nouvelle S4 !

BMW : deux gros lancements

Gros Salon aussi pour BMW, même si ses deux premières mondiales sont déjà connues depuis trois mois. Il s’agit des toutes nouvelles Série 7 et X1. Sans surprise, pas de révolution pour la première, mais un contenu technologique toujours plus riche.

nouvelle BMW Serie 7 2015-12

> Lire : Nouvelle BMW Série 7 : la grande berline en propose toujours plus

Pour le second en revanche, tout change. Le X1 abandonne la silhouette de break surélevé pour une allure bien plus SUV. Il soigne davantage sa finition, sa modularité et son habitabilité. Enfin, il passe à la traction en empruntant sa plate-forme à la nouvelle Mini !

Bmw X1 2016 - 20

> Lire : Nouveau BMW X1 : en avant !

BMW profitera aussi du Salon pour exposer la Série 3 restylée et sa version hybride 330e. Autre hybride rechargeable au menu : le Série 2 Active Tourer, en 225xe. Dans un tout autre registre, il y aura en première mondiale la nouvelle voiture de compétition de la marque, la M6 GT3. En revanche, pas sûr que la M4 GTS Concept soit de la partie.

BMW 225xe Active Tourer - 4

> Lire : Le BMW Série 2 Active Tourer électrifié

Porsche : la 911 en mode turbo

Evénement chez Porsche. La 911 type 991 passe par la case restylage. Les changements sont subtils, mais apportent un joli coup de frais à la plus célèbre des sportives européennes. Le plus important est sous le capot arrière : les nouvelles Carrera et Carrera S adoptent un flat six bi-turbo !

911 Carrera S / 911 Carrera Cabriolet

> Lire : Porsche 911 : les Carrera mettent les turbos

Il se murmure aussi que Porsche prépare pour le Salon un concept-car annonçant la petite berline électrique que la firme va bientôt commercialiser pour rivaliser avec les modèles Tesla. Mais le doute subsiste, d’autant que ce proto pourrait faire de l’ombre à la reine 911.

Audi donnera un avant-goût du Q6 à Francfort

Audi donnera un avant-goût du Q6 à Francfort

La marque américaine Tesla fait réagir les constructeurs allemands ! Au Salon de Francfort, Porsche pourrait dévoiler un concept préfigurant une berline électrique rivale de la Model S (lire :  Une petite sœur pour la Porsche Panamera à Francfort ?). De son côté, et c’est désormais officiel, Audi lèvera le voile sur l’étude de style e-tron quattro, un SUV branché.

Et la firme aux anneaux est claire : la version de série sera commercialisée en 2018. Elle viendra ainsi concurrencer le Model X, qui devrait être montré sous sa forme définitive d’ici quelques semaines, pour une commercialisation en 2016.

SUV-coupé

Plutôt loquace dès la publication de ces teasers, Audi indique que ce proto a une longueur qui se situe entre celle du Q5 et celle du Q7, soit environ 4,80 mètres. Voilà qui ne laisse aucun doute sur le nom du modèle de série : Q6. Le look s’annonce athlétique, avec des airs de SUV-coupé.

L'e-tron quattro devrait faire souffler un petit vent de fraicheur sur le design Audi.

L’e-tron quattro devrait faire souffler un petit vent de fraicheur sur le design Audi.

Même s’il faut rester prudent face aux dessins des constructeurs, qui exagèrent les proportions pour flatter l’œil, ces croquis mettent l’eau à la bouche. Surtout, on constate que le design Audi continue d’évoluer par petites touches, ce qui est appréciable. La face avant de l’e-tron reçoit ainsi une calandre hexagonale parfaitement verticale et des optiques en boomerang.

Trois moteurs

Audi précise que l’aérodynamique a été soignée, avec des éléments mobiles à l’avant, sur les côtés et à l’arrière. A la clé, un coefficient de trainée record pour un grand SUV : 0,25. Mieux, selon la firme, l’autonomie atteint les 500 km. La batterie lithium-ion est placée entre les essieux, ce qui abaisse le centre de gravité et préserve l’équilibre du comportement routier.

Audi e-tron quattro concept – Exterior Sketch – Rear

Il y a trois moteurs électriques : un sur l’essieu avant et deux pour l’arrière. La puissance n’est en revanche pas connue. Preuve que tout ceci est réalisable : l’e-tron quattro repose sur la même plate forme « MLB Evo » que le Q7.

Audi e-tron quattro concept – Headlight with e-tron light sign Audi e-tron quattro concept – Cockpit Sketch

> Pour découvrir d’autres images, lisez aussi : Audi commence à dévoiler son SUV 100 % électrique

Le futur Audi Q5 aura des airs de petit Q7

Le futur Audi Q5 aura des airs de petit Q7

Depuis le restylage du Q3 et plus récemment la sortie du Q7 II, le Q5 paraît un peu ancien. Que les amateurs du SUV allemand les plus impatients se rassurent, la succession est assurée !

Une deuxième génération se faisant désirer

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le programme de la marque aux Anneaux est chargé. Après avoir notamment levé le voile cette année sur les R8 et A4, la relève du vieillissant Q5 apparu en 2007 est en préparation. Son design devrait sans surprise s’approcher de près de celui de son grand frère, le dernier Q7, comme le présente cette illustration de Worldcarfans.

Le futur Audi Q7 imaginé en finition S line

Le futur Audi Q7 imaginé en finition S line

Ainsi, le Q5 quittera ses formes toutes en rondeurs pour des traits plus tirés et géométriques comme le veut la tendance actuelle chez Audi. Il laissera aussi de côté sa calandre aux angles arrondis pour adopter la nouvelle aux coins biseautés.

Un système e-quattro

Reposant sur la plateforme MLB Evo partagée avec le Q7, les rumeurs hésitent encore sur la longueur du Q5 II. Sera-t-elle identique (4,66 m) ou progressera-t-elle de quelques centimètres afin de proposer davantage d’espace à bord ? Ses deux principaux rivaux que sont les BMW X3 et Mercedes GLC s’en tiennent à 4,65 m.

Plus léger d’une centaine de kilos, le futur Q7 reprendra les motorisations de la nouvelle A4. En essence, le choix sera constitué du 2,0 l TFSI de 190 et 252 ch, tandis qu’en diesel l’offre sera plus large avec le 2,0 l TDI en 150 et 190 ch, ainsi que le V6 3,0 l TDI en 218 et 272 ch. Le plus intéressant est l’arrivée d’un potentiel système baptisé « e-quattro » utilisant un moteur thermique pour les roues avant et un moteur électrique pour les roues arrière.

Le virtual cockpit découvert sur le TT (lire notre essai) et équipant le Q7 selon les versions répondra présent à bord du Q5 dont la révélation officielle est attendue pour fin 2016. Un concept pourrait faire surface la même année afin de faire monter l’attente…

A suivre.

> Lisez aussi : A la découverte du nouvel Audi Q7

Audi S8 Plus : la RS qui ne dit pas son nom

Audi S8 Plus : la RS qui ne dit pas son nom

Avec ses 520 ch, l’Audi S8 fait pâle figure face aux Mercedes Classe S signées AMG : la 63 a un V8 de 585 ch et la 65 abrite sous son long capot un V12 de 630 ch. Une grande différence que la firme aux anneaux a tenu à effacer avec une nouvelle variante sportive de sa limousine. Pas question pour autant d’oser le badge RS, à l’image peut-être un peu trop délurée pour l’A8. Ici, il est question de Plus.

85 ch de gagnés !

Un nom qui ne laisse guère de doute sur les changements apportés ! Le V8 biturbo 4.0 litres a été revu et sa puissance grimpe à 605 ch ! Le couple maxi passe lui de 650 à 700 Nm, voire même 750 Nm ponctuellement avec un overboost. La fougue de la cavalerie est envoyée aux quatre roues via la boîte tiptronic à 8 rapports et la transmission intégrale Quattro.

Avec 605 ch, la S8 Plus se glisse entre les Mercedes S63 et S65 AMG.

Avec 605 ch, la S8 Plus se glisse entre les Mercedes S63 et S65 AMG.

Les performances sont évidemment gagnantes dans l’opération. Il faut ainsi 3,8 secondes pour franchir la barre des 100 km/h, contre 4,1 secondes avec la S8 classique. En France, la Plus sera dotée en série du Pack Dynamique, qui relève la limite électronique de la vitesse de 250 à 305 km/h ! Ce pack inclut aussi des freins en carbone-céramique et un échappement sport.

Dans la dotation de base des modèles commercialisés chez nous se trouvent aussi les jantes de 21 pouces inédites (chaussées de pneumatiques 275/35), la direction dynamique ou encore la suspension « adaptative air ».

Audi S8 Plus - 2 Audi S8 Plus - 3 Audi S8 Plus - 1

Look discret

La Plus restant une S8, le design ne fait pas dans le tape à l’œil. L’auto reçoit quelques touches de carbone dans les prises d’air ou au niveau du diffuseur. Un becquet est ajouté à la malle. Il peut lui aussi être en carbone, mais en mettant la main au porte-feuille. L’auto est présentée avec une teinte argent mat spécifique. A bord, pas de modification particulière. La Plus adopte un cuir noir avec des surpiqures rouges.

Les optiques Matrix LED, l’éclairage d’ambiance, l’ouverture automatique du coffre par capteur, le système audio Bose ou encore le pack assistance sont fournis en série. Ce qui n’est pas un moindre mal à la vue du tarif : 168.300 € ! C’est 30.000 € de plus que la S8 normale. L’auto sera livrée à partir de novembre, et fera une première sortie officielle au Salon de Francfort où Audi dévoilera aussi la nouvelle A4.

Audi S8 Plus - 5 Audi S8 Plus - 6 Audi S8 Plus - 7 Audi S8 Plus - 8

L’Audi SQ7 tel qu’attendu à Francfort

L’Audi SQ7 tel qu’attendu à Francfort

Dévoilé à la fin de l’année dernière, l’Audi Q7 (lire : A la découverte du nouvel Audi Q7) est déjà disponible avec une large palette de motorisations. Pour cette deuxième génération, le grand SUV aux Anneaux va même être proposé dans une version musclée SQ7 dont Abcmoteur vous livre les premières informations, ainsi qu’une illustration probablement très proche de la réalité…

L’imposant Q7 se met au sport

Le dernier Q7 n’a pas encore atteint ses un an. Pourtant, il sera bientôt en mesure de proposer une palette de motorisations variées. En plus des V6 essence et diesel, développant respectivement 333 et 272 ch, et d’une version hybride rechargeable de 373 ch baptisée e-tron associée au V6 TDI, le constructeur allemand devrait révéler en fin d’année une déclinaison sportive. Le SQ7 est attendu d’ici peu, soit au salon de Francfort qui se tiendra du 17 au 27 septembre prochain.

L'Audi Q7 va prochainement muscler son jeu avec une version SQ7. Est-ce un simple frimeur ou un vrai SUV sportif ?

L’Audi Q7 va prochainement muscler son jeu avec une version SQ7. Est-ce un simple frimeur ou un vrai SUV sportif ?

Déjà surpris par notre photographe espion, l’imposant SUV de plus de 5 mètres a vu une partie de sa fiche technique apparaître sur le web grâce à Autoblog. On peut voir sur la photo que le premier Q7 associé à la lettre « S » sera doté d’un V8 4,0 l TDI affichant 435 ch et un couple estimé à 900 Nm. De quoi supplanter le V8 4,2 l TDI de 385 ch et 850 Nm de l’A8.

Audi SQ7 fiche technique

Les performances de cet engin de plus de 2 tonnes seraient impressionnantes. Le 0 à 100 km/h serait abattu en 5,5 s à l’aide de la boîte automatique tiptronic envoyant la puissance aux quatre roues motrices qui seront sans doute également directrices. La vitesse maximale se situera aux alentours des 300 km/h en mettant de côté la bride électronique habituelle fixée à 250 km/h.

L’Audi SQ7 devrait arriver chez les concessionnaires en 2016 à un tarif présumé de 80 000 €. On espère chez Abcmoteur qu’une variante carburant à l’essence sera également proposée par la suite ! Toujours est-il que le BMW X5 M peut dormir sur ses deux oreilles avec ses 575  ch !…

A suivre d’ici la rentrée. En attendant, voici un prototype du bestiau à l’essai sur le Nürburgring qui aura besoin de passer en carrosserie !…

Audi commence à dévoiler son SUV 100 % électrique

Audi commence à dévoiler son SUV 100 % électrique

Déjà annoncé en mars dernier, l’Audi Q6 – également appelé auparavant Q8 – a maintenant le droit à ses premières images officielles avant de le découvrir sous la forme d’un concept-car à Francfort…

Audi lancera d’ici trois ans le Q6

Non, la marque aux Anneaux n’imitera pas BMW en commercialisant un SUV coupé qui se positionnerait frontalement face au X6 comme l’a fait Mercedes avec le GLE Coupé. Le Q6 (nom de code supposé en interne : C-BEV) sera le rival tout désigné du Tesla Model X qui sera dévoilé cet été en recevant une motorisation 100 % électrique.

Ce premier aperçu sur l'Audi Q6 n'est pas franchement séduisant à cause d'une allure trop massive

Ce premier aperçu sur l’Audi Q6 n’est pas franchement séduisant à cause d’une allure trop massive

Le Q6 hésiterait entre SUV et break surélevé ? Le Prologue Allroad n'est pas loin...

Le Q6 hésiterait entre SUV et break surélevé ? Le Prologue Allroad n’est pas loin…

Reposant sur la plateforme MLB 2 qui est utilisée par le Q7, le Q6 devrait profiter d’une autonomie confortable de 500 km grâce à une batterie donnée pour 90 kWh. Les blocs électriques au nombre de trois seront répartis sur la transmission pour l’un et sur le train arrière pour les deux autres. Ils développeront la puissance combinée de 500 ch et 516 Nm de couple. Une cavalerie impressionnante qui devrait apparaître sur le modèle de série en 2018 pour une commercialisation la même année.

L'éclairage Matrix OLED pourrait être l'une des technologies de pointe reçues par le Q6

L’éclairage Matrix OLED pourrait être l’une des technologies de pointe reçues par le Q6

Le groupe Volkswagen ne semble plus vouloir laisser le champ libre à Tesla. A noter qu’une berline 100 % électrique est prévue chez Porsche…

L’Audi R8 bientôt en V6 ou 5-cylindres turbo ?

L’Audi R8 bientôt en V6 ou 5-cylindres turbo ?

Fin février dernier, nous vous présentions l’Audi R8 deuxième du nom avec seulement un V10 atmosphérique décliné en deux niveaux de puissance. Une motorisation d’entrée de gamme manque donc encore à l’appel. Le site internet Motoring nous apprend que le constructeur aux Anneaux pourrait bien surprendre en introduisant un bloc disposant de six ou même seulement cinq cylindres…

Extinction du V8 atmosphérique chez Audi

En étant proposée à partir de 167 000 € avec le V10 5.2 FSI de 540 ch, le coupé laisse le champ libre à ses rivales moins onéreuses et puissantes telles que la Mercedes-AMG GT de 462 ch (124 900 €). Audi en a bien conscience et prépare actuellement la motorisation qui viendra en remplacement du V8 4,2 l de l’ancienne génération.

Audi R8 II V10 Plus circuit

D’après une personne haut placée de la firme d’Ingolstadt, le 8-cylindres ne pourra pas être reconduit à cause des normes instaurées au nom de l’écologie. Le V8 4,0 l biturbo des RS 6 et RS 7 n’est pas non plus au programme. La R8 la moins puissante serait dotée d’un V6 biturbo (comme la future RS 4 ?) ou bien d’un 5-cylindres 2,5 l turbo à l’image de la RS 3. Voilà qui est assez inattendu pour une supercar de ce pédigrée !

Audi R8 II V10 Plus circuit-2

Quid de la puissance de cette R8 cédant downsizing ? Sûrement entre 430 et 480 ch

Pour rappel, le constructeur a déjà présenté sa version électrique baptisée « e-tron » et il a été évoqué qu’un diesel pourrait être installé dans la sportive…

A suivre !

1er aperçu sur la future Audi RS 4

1er aperçu sur la future Audi RS 4

Il y a quelques jours, Audi a simultanément levé le voile sur son A4 berline et break (lire : Audi A4 : si, si, elle est nouvelle !). Les évolutions ne sont pas visibles au premier coup d’œil et pourtant elles sont bien présentes. Pour la version ultra-musclée à venir qu’est la RS 4, du changement est également prévu.

La concurrence s’est renforcée

Apparue en 2012, l’Audi RS 4 Avant B8 équipée d’un V8 FSI atmosphérique de 4,2 l et 450 ch vient de voir sa production arrêtée définitivement à cause de l’arrivée de la nouvelle génération de l’A4. La RS 4 B9 qui va suivre reprendra les éléments caractéristiques de la gamme RS. L’illustrateur X-Tomi s’est inspiré de la nouvelle RS 3 pour obtenir ces deux images visibles ci-dessous.

Un poids en baisse d'une centaine de kilos fera partie des améliorations reçues par la future RS 4 attendue pour 2016 ou 2017

Un poids en baisse d’une centaine de kilos fera partie des améliorations reçues par la future RS 4 attendue pour 2016 ou 2017

La grande nouveauté attendue pour cette génération future concerne le moteur qui viendra prendre place sous le capot. Le V8 trop peu efficient pour les normes écologiques actuelles – qui sont faussées, mais ce n’est pas le sujet ! – ne sera sans doute pas reconduit. Il s’agira sûrement d’un V6 TFSI biturbo de 3,0 ou 3,6 l de cylindrée développant près de 500 ch.

Une variante berline sera peut-être au programme

Une variante berline sera peut-être au programme

Il faut dire que depuis le peu la concurrence est nettement plus fournie. On peut notamment citer les BMW M3 (431 ch), Mercedes-AMG C 63 (476 ch ou 510 ch en version S) et Alfa Romeo Giulia QV (510 ch). En outre, Jaguar devrait prochainement muscler encore davantage sa XE que nous avons récemment essayée avec son V6 de 340 ch…

A suivre.

Audi A4 : si, si, elle est nouvelle !

Audi A4 : si, si, elle est nouvelle !

Chez Audi, l’avance se fait par la technologie. Et non pas avec le design, qui a bien du mal à évoluer ! Pourtant, la marque a présenté cet hiver plusieurs concepts Prologue, annonçant quelques changements esthétiques. Mais ceux-ci seront visibles sur les prochaines générations d’A6, A7 et A8. La nouvelle A4 présentée aujourd’hui n’est malheureusement pas concernée.

Berline et break en même temps

Heureusement d’ailleurs que cette génération B9 adopte un regard un peu original pour Audi, avec une forme d’aile. Car le reste est très classique et a un gros air de déjà vu. La firme aux anneaux assume ce choix, qui ne nuira nullement aux chiffres de ventes. L’ensemble évolue donc par petites touches, avec par exemple à l’avant une calandre plus anguleuse. Le pli de carrosserie qui parcourt tout le profil est plus marqué.

Voilà qui est plutôt rare pour Audi : la marque renouvelle en même temps la berline et le break Avant.

Voilà qui est plutôt rare pour Audi : la marque renouvelle en même temps la berline et le break Avant.

A l’arrière, les feux sont plus étirés et sont légèrement inclinés vers le bas. Le morceau sur la malle a une forme inutilement complexe ! A noter qu’Audi a dévoilé en même temps la berline et le break Avant, qui ont une longueur identique : 4,73 mètres, soit 3 cm de plus que l’ancienne version. La variante familiale adopte elle aussi des feux plus grands.

Le changement est à l’intérieur

Si le changement de génération n’est pas très perceptible à l’extérieur, il l’est davantage à bord avec une planche de bord transformée. L’A4 abandonne la grosse console centrale verticale pour des formes horizontales, plus légères. Impossible de ne pas penser au nouveau Q7… et à la dernière Passat avec le bandeau d’aérateurs.

Nouvelle Audi A4 2015 - 7 Nouvelle Audi A4 2015 - 2 Nouvelle Audi A4 2015 - 8

Ceux qui n’aimaient pas l’implantation douteuse de l’écran central chez Mercedes seront déçus de trouver la même chose ici ! Mesurant 7 pouces sur les variantes de base, il atteint 8,3 pouces sur les modèles les plus onéreux. Ces derniers seront aussi dotés de l’instrumentation digitale 12,3 pouces, que l’on peut paramétrer.

Le plein de technos

Avec un empattement plus grand de trois centimètres, l’A4 fait légèrement progresser son habitabilité. Mais seules deux personnes seront à l’aise à l’arrière : la place centrale est pénalisée par le tunnel de servitude et une console très envahissante. La variante break annonce un volume de coffre de 505 dm3. Elle reçoit en série un hayon électrique.

Nouvelle Audi A4 2015 - 6 Nouvelle Audi A4 2015 - 11 Nouvelle Audi A4 2015 - 13

L’A4 fait évidemment le plein d’équipements, avec des systèmes désormais incontournables comme le freinage d’urgence automatique, le détecteur de somnolence ou encore le régulateur de vitesse adaptatif. Il y a aussi l’aide à la conduite autonome dans les embouteillages, une vision 360° ou encore un détecteur d’angle mort qui agit sur la direction. L’éclairage d’ambiance est aussi mis à contribution : lorsqu’un passager s’apprête à ouvrir une porte alors qu’un véhicule est en approche, les diodes clignotent.

Déjà sept moteurs

L’A4 repose sur la plate-forme MLB Evo, vue récemment sous la carrosserie du Q7. Les ingénieurs Audi n’ont pas opté pour une carrosserie entièrement en alu comme la Jaguar XE (lire notre essai), privilégiant la technique du « bon matériau au bon endroit ». Un résultat payant car au final, le poids baisse de 120 kg en moyenne ! L’aérodynamique a également été soignée, avec un Cx record de 0,23. Tout ceci se traduit par des consommations en forte diminution.

interieur-Audi-A4-B9

Nouvelle Audi A4 2015 - 5

places arriere Audi-A4-B9

Sept moteurs seront disponibles au lancement. Pour l’essence, le choix se fera entre 1.4 TFSI 150 ch, 2.0 TFSI 190 ch et 2.0 TFSI 252 ch. Côté diesel, on retrouve les connus 2.0 TDI 150 et 190 ch et V6 3.0 TDI 218 et 272 ch. Les déclinaisons sportives S4 et RS4 suivront. Il y aura aussi une variante hybride rechargeable e-tron.

Nouvelle Audi A4 2015 - 3 Nouvelle Audi A4 2015 - 1 Nouvelle Audi A4 2015 - 14