570GT : la voiture pratique selon McLaren

570GT : la voiture pratique selon McLaren

C’est peut-être le communiqué de presse le plus étonnant que nous ayons jamais reçu de la part de McLaren. Non pas parce qu’il décrit des performances vertigineuses façon P1 GTR. Mais parce qu’il est surtout question du confort et de la praticité du véhicule concerné !

Une bulle de verre

Celui-ci se nomme 570GT et est une extension de la gamme Sports Series, inaugurée l’année dernière par les 570S et 540C. Comme son nom l’indique, la GT se veut plus raffinée et mieux adaptée à un usage quotidien. McLaren la déclare conçue pour faire des trajets plus longs. Elle reste cependant une stricte deux places.

McLaren 570GT - 8 McLaren 570GT - 4 McLaren 570GT - 6

La grande différence par rapport à la 570S est une poupe en partie redessinée. A la suite du toit prend place une lunette bombée qui s’ouvre sur le côté pour donner accès à un nouvel espace à bagages. Le volume de chargement à ce niveau est de 220 litres, il s’ajoute à celui du coffre avant (150 litres). Le toit est en verre pour améliorer la luminosité dans l’habitacle.

Les ingénieurs de McLaren ont revu plusieurs réglages techniques pour faire progresser le confort. La suspension est ainsi moins rigide, la direction a été modifiée pour « limiter les sollicitations du conducteur lorsqu’on roule à une vitesse de croisière élevée », l’échappement est plus silencieux. L’auto bénéficie également de nouveaux pneumatiques Pirelli P Zero qui réduisent le volume sonore dans l’habitacle. Ils sont montés sur des jantes inédites (19 pouces à l’avant, 20 pouces à l’arrière).

Près de 200.000 €

Comme le nom l’indique, pas de changement au niveau de la puissance. Le bloc V8 3.8 biturbo développe toujours 570 ch, avec un couple qui culmine à 600 Nm. La puissance est envoyée aux roues arrière via une boîte séquentielle à 7 rapports.

McLaren 570GT - 9 McLaren 570GT - 2 McLaren 570GT - 1

Les modifications entraînent une très légère prise de poids : 37 kg, ce qui porte la masse à sec à 1.350 kg. Pas de quoi bouleverser les performances, avec un 0 à 100 km/h réalisé en 3,4 secondes et un 0 à 200 km/h expédié en 9,8 secondes (3,2 et 9,5 secondes pour la 570S).

En bonne GT, cette McLaren fait le plein d’équipements, avec, entre autres, en série les sièges chauffants, les capteurs de stationnement avant/arrière, la colonne de direction à réglage électrique ou encore le système McLaren Audio Plus 8 HP. Le prix est déjà connu : 196.950 €. Premières livraisons en fin d’année… pour Noël !

McLaren 570GT - 7 McLaren 570GT - 3 McLaren 570GT - 5

Les photos exclusives d’une McLaren P1 GTR homologuée pour la route !

Les photos exclusives d’une McLaren P1 GTR homologuée pour la route !

Nous en avions eu écho il y a quelques mois, des clients et heureux possesseurs de Mclaren P1 GTR avaient manifesté leur envie de voir leurs autos (qui sont rappelons-le exclusivement réservées à la piste) homologuées pour nos contrées. Pour rappel, la Mclaren P1 GTR avait été dévoilé lors du dernier salon de Genève avec une puissance combinée de 1.000 chevaux. A ce jour, les 35 Mclaren P1 GTR ont été vendues à des fidèles clients de la marque ayant déjà une Mclaren P1 dans leur garage.

McLaren-P1-GTR-Barcelona

McLaren donne son feu vert !

Les responsables de chez McLaren ainsi que le département McLaren Special Operations (MSO) ont récemment donné leur aval à Lanzante Motorsport pour réaliser l’homologation en vue de voir rouler ses McLaren P1 GTR qui sont naturellement dédiées à la piste sur nos routes. Comme il est souligné ici, le département McLaren Special Operations (MSO) ne s’occupera que de produire les McLaren P1 GTR destinées à la piste. Lanzante Motorsport est sans doute un nom qui ne vous dit absolument rien mais pour McLaren, ce nom est une partie de son histoire. En effet, c’est sous l’égide de Lanzante Motorsports que la McLaren F1 GTR a triomphé aux 24 H du Mans en 1995. Une notoriété et un passé suffisants pour que McLaren et le département McLaren Special Operations donnent leur feu vert au préparateur britannique pour l’homologation. Les responsables McLaren ont tenu à souligner qu’au besoin la marque apporterait son entière coopération à la réalisation du projet !

McLaren P1 GTR homologuee route

Qui dit homologation, dit modifications…

Comme il a été précisé plus haut, les modifications pour rendre la voiture utilisable sur nos routes ne pourront être apportées qu’après la livraison de celle-ci et non pendant la production. Cette homologation ne concerne pour le moment que l’Europe et le Moyen-Orient comme l’a souligné Lanzante Motorsport. Par ailleurs, Dean Lanzante, le directeur de Lanzante Motorsport a ajouté que chaque P1 GTR homologuée sera étudiée et modifiée au cas par cas, tout dépendra de la position géographique du client (Europe ou Moyen-Orient) et donc de la réglementation en vigueur dans cette zone. Quoi qu’il en soit, il faut garder à l’esprit que la P1 GTR est une voiture encore plus radicale que la McLaren P1 et que Lanzante fera tout ce qui est en son possible pour garder l’esprit de la « GTR » intact !

McLaren P1 GTR homologuee route-2 McLaren P1 GTR homologuee route-3

Nous savons déjà que les modifications porteront sur l’ajout de répétiteurs de clignotants, des feux de position, des suspensions plus adaptées et en ce qui concerne les sièges baquets de la P1 GTR, ils ne sont malheureusement pas homologables et seront remplacés par des sièges de P1 « civilisés ».

McLaren P1 GTR homologuee route-4

Voici quelques images récentes, d’un propriétaire suédois dont sa P1 GTR serait passé par Lanzante Motorsport pour l’homologation. On aperçoit très clairement des changements avec l’apparition de ce qui semble être une antenne radio et des feux de position arrière.

Mclaren 675LT : elle enlève le toit !

Mclaren 675LT : elle enlève le toit !

Après le Coupé, il semblerait que Mclaren ait décidé d’emboîter le pas en proposant sa 675LT en version Spider. Nous avions pu apercevoir quelques spyshots, il y a quelques mois de celle-ci grâce à nos confrères de Motor Authority et c’est désormais chose faite, la 675LT Spider se découvre aux yeux du public.

Pas de surprise en ce qui concerne les spécificités…

En effet, on retrouve sur la version découvrable de la 675LT en tout point, les caractéristiques du Coupé, propulsée par le V8 3.8 litres de 675 ch. La 675LT Spider conserve l’architecture et le mécanisme de toit en dur de sa sœur la 650S Spider. Côté poids, on ne peut être qu’agréablement surpris car l’auto ne pèse que 1270 kilos, soit 100 kilos de moins qu’une 650S Spider et seulement 40 kilos de plus que la 675LT Coupé.

McLaren 675LT Spider-3 McLaren 675LT Spider-2

Des performances stratosphériques !

Avec un 0 à 100 km/h annoncé en 2,9 secondes et un 0 à 200 km/h qui ne demanderait que 8,1 secondes pour une vitesse de pointe de 326 km/h. Pour ce modèle, Mclaren équipe son auto de pneus Pirelli Trofeo-R comme le Coupé.

McLaren 675LT Spider Coupe McLaren 675LT Spider McLaren 675LT Spider-4

Une auto qui se veut élitiste ?    

Comme le Coupé, la 675LT Spider ne sera produite qu’à 500 exemplaires pour un tarif débutant à un prix de 285.450 livres sterling, soit 395.160 euros et pratiquement 140.000 euros de plus que la 650S Spider.

Une petite vidéo de présentation pour la route !

La McLaren 675LT fait le show sur circuit !

La McLaren 675LT fait le show sur circuit !

Lorsqu’on vous présentait la McLaren 675LT à la fin du mois de février dernier, il était clair que ce modèle se plaçant au-dessus de la 650S avait de quoi faire trembler la concurrence. La vidéo qui vient d’être diffusée par la marque annonce la couleur…

La McLaren la plus pistarde après la P1

Disposant de 675 ch et 700 Nm de couple issus de son V8 3,8 l biturbo pour un poids total à sec de 1 230 kg, la 675LT affiche un joli rapport de 549 ch par tonne ! De quoi effacer 0 à 100 km/h en moins de 3 s (2,9 s précisément), de passer la barre des 200 km/h en 7,9 s et de bloquer à 330 km/h en vitesse de pointe. Le carbone est utilisé en abondance et de nouveaux réglages du châssis entrent en jeu afin de rendre inarrêtable le bolide anglais !

Les deux sorties d'échappement rondes en titane ne sont pas avares en vocalises !

Les deux sorties d’échappement rondes en titane ne sont pas avares en vocalises !

Bien que la totalité des 500 unités de la 675LT ont déjà été vendues par McLaren, le constructeur met en scène sa sportive sur son terrain de prédilection : la piste ! La vidéo visible ci-dessous se déroule sur le circuit Parcmotor Castelloli, non loin de Barcelone, en Espagne. Le pilote s’en donne à cœur joie et finira par déconnecter l’ensemble des aides électroniques, dont l’ESP afin de faire partir en fumée le train de pneus arrière !

Laquelle de ces supercars passera devant la Kawasaki H2R ?

Laquelle de ces supercars passera devant la Kawasaki H2R ?

Une moto de 200 ch pour un poids de 200 kg profite déjà de performances exceptionnelles. En présentant la Ninja H2R, Kawasaki ridicule la concurrence, même les machines roulant en MotoGP ne disposent pas d’autant de puissance ! Voilà donc une bonne occasion de comparer cet engin sur deux roues aux références des voitures sportives actuelles.

La puissance ne fait pas tout

Au menu de ce drag race, nous avons une Bugatti Veyron tunée à 1 200 ch, une McLaren MP4-12C de 625 ch et une Nissan GT-R tunée à… 1 350 ch ! Comme vous l’avez vu lors de cet affrontement entre la Ferrari LaFerrai et la Koenigsegg Agera disposant d’un nombre de chevaux similaire, le démarrage et le résultat en bout de ligne droite sont bien différents. Qu’en sera-t-il avec cette moto et ces trois supercars ?

drag race Kawasaki H2R vs Bugatti Veyron

Trois duels pour la Ninja H2R

En regardant les fiches techniques, c’est bien la H2R qui a l’avantage avec un ratio de 1,50 ch/kg en affichant 326 ch et 216 kg. Cependant, vous allez voir que l’une de ces trois autos va quand même réussir à passer devant cette Japonaise compressée !…

Crédit image : capture vidéo YouTube « Kawasaki H2R vs Bugatti Veyron Supercar – 1/2 Mile Airstrip Race 2 »

Après la 570S, McLaren présente la 540C à Shanghai

Après la 570S, McLaren présente la 540C à Shanghai

Il y a moins d’un mois de cela, Florent vous présentait en détails la McLaren 570S située en-dessous de la 650S, et voici que la marque anglaise rempile avec une 540C Coupé au salon de Shanghai !

La McLaren la plus « abordable » du moment

Chez McLaren, on est en pleine expansion et le repos n’est pas à l’ordre du jour. Ces derniers mois, l’actualité du constructeur est particulièrement riche en nouveautés. Pour l’événement chinois, il fallait donc apporter un modèle « inédit » : la 540C Coupé !

McLaren-540C-Coupe

Les jantes sont en 19 pouces à l'avant et en 20 pouces à l'arrière

Les jantes sont en 19 pouces à l’avant et en 20 pouces à l’arrière

L'équipement n'est pas dépouillé avec du cuir, la climatisation, un système audio, la navigation par écran tactile, ...

L’équipement n’est pas dépouillé avec du cuir, la climatisation, un système audio, la navigation par écran tactile, …

arriere McLaren-540C-Coupe

Avec cette auto très proche d’une 570S, McLaren s’adresse à des clients un peu moins fortunés (comptez tout de même 161 250 € !) et recherchant un peu plus de confort – le tarage de la suspension a été revu pour assouplir l’amortissement – en contrepartie d’un peu moins de puissance.

La suspension pilotée permet de choisir entre trois modes : Normal, Sport et Track

La suspension pilotée permet de choisir entre trois modes : Normal, Sport et Track

Les premières livraison n'interviendront pas avant début 2016. Néanmoins, les commandes sont d'ores et déjà ouvertes !

Les premières livraison n’interviendront pas avant début 2016. Néanmoins, les commandes sont d’ores et déjà ouvertes !

portes McLaren-540C-Coupe-3 optique McLaren-540C-Coupe

Cela étant, les 540 ch et 540 Nm de couple issus du V8 3,8 l biturbo et son poids de 1 311 kg en font une arme redoutable ! Sa boîte à double embrayage à 7 rapports lui autorise à abattre le 0 à 100 km/h en seulement 3,5 s, quant il lui faut que 7 s de plus pour atteindre les 200 km/h ! Sa vitesse maxi se situe à 320 km/h. De quoi faire trembler une Porsche 911 Turbo ou une Audi R8

McLaren s’attaque à la 911 Turbo S avec la 570S

McLaren s’attaque à la 911 Turbo S avec la 570S

Voici enfin la baby McLaren ! Mais la firme britannique a une façon bien à elle de descendre en gamme. Son nouveau modèle d’accès n’a pas à rougir de la comparaison avec sa grande sœur 650S, en étant presque aussi performante !

La 570S inaugure la nouvelle famille de "petits" modèles McLaren, nommée Sports Series.

La 570S inaugure la nouvelle famille de « petits » modèles McLaren, nommée Sports Series.

Lorsque le constructeur anglais a confirmé le lancement d’une nouvelle petite sportive, qui était en interne codée P13, on pensait que sa puissance avoisinerait les 500 ch, pour bien marquer la différence avec les autos intermédiaires de la famille Super Series. Mais au final, comme son nom l’indique, la 570S, qui appartient à la famille Sports Series, développe la bagatelle de 570 ch ! C’est 10 ch de plus que la plus musclée des Porsche 911, la Turbo S, rivale toute désignée.

Le moteur est de nouveau le V8 3.8 biturbo. Il délivre un couple maximal de 600 Nm entre 5.000 et 6.500 tr/min, envoyé aux roues arrière via une boîte double embrayage 7 rapports. Les performances sont canons, avec une vitesse de pointe de 328 km/h et un 0 à 100 km/h réalisé en 3,2 secondes. La concurrente allemande annonce 315 km/h et 3,5 secondes.

Mclaren 570s 2015 - 18 Mclaren 570s 2015 - 20 Mclaren 570s 2015 - 21

La 570S tire avantage d’un poids nettement inférieur. Alors que la Porsche pèse à vide 1.605 kg, la McLaren est à 1.313 kg dans sa configuration la plus légère ! Elle est bâtie sur une structure en carbone et sa carrosserie est en aluminium. Ne se refusant rien, la 570S est équipée en série de freins carbone-céramique. Les pneumatiques sont des Pirelli P Zero Corsa.

Si cette anglaise veut manger de la 911, elle est néanmoins très différente dans la philosophie. Elle apparaît moins bourgeoise et davantage taillée pour les circuits. Cela se remarque au premier coup d’œil, avec une silhouette plus agressive. Si la longueur est comparable (4,53 mètres pour la 570S, deux centimètres de plus que la Porsche), l’écart en hauteur est important : la 911 toise la 570S de 10 cm (1,30 m contre 1,20).

interieur Mclaren-570s

sieges Mclaren-570s

volant Mclaren-570s

Mclaren 570s 2015 - 6

Comme ses sœurs, la McLaren soigne son aérodynamique, semblant avoir été dessinée par l’air. Les lignes sont proches des autres productions de la firme, avec des optiques en virgule et des feux en forme de fil lumineux. Petite particularité de la 570S : sa plume noire dessinée dans les flancs.

La différence de philosophie se retrouve à l’intérieur. La planche de bord de la McLaren a l’air davantage d’aller à l’essentiel. Il faut dire que le nombre de boutons a été réduit par la présence d’un écran tactile 7 pouces sur la console. Il reste quelques touches classiques entre le conducteur et le passager. Grâce à de nombreuses options de personnalisation, la 570S peut avoir des allures de petite luxueuse, avec du cuir recouvrant quasiment tout l’habitacle.

Mclaren 570s 2015 - 11 Mclaren 570s 2015 - 12

La « petite » McLaren fait actuellement ses débuts en public au Salon de New York. Elle devrait arriver dans les concessions d’ici la fin de l’année, avec un prix de base d’environ 200.000 €.

McLaren 675LT : héritage des circuits

McLaren 675LT : héritage des circuits

Les modèles McLaren de la gamme Super Series sont comme les bons vins : ils se bonifient avec le temps. En 2011, la 12C avait jeté un pavé dans la marre en atomisant bon nombre de ses concurrentes en termes de performance pure. En 2014, la 650S se posait comme une amélioration de la 12C, qu’elle a fini par remplacer. Pour 2015, McLaren introduit la 675LT, qui vient se positionner juste au-dessus de la 650S.

Carbone a profusion

LT signifie Longtail (« longue queue » en anglais) et est une référence à la McLaren F1 GTR Longtail qui a écumé les circuits à la fin des années 1990. Si sur l’ancêtre l’arrière était effectivement démesurément long, sur la nouvelle venue le travail effectué en vue d’améliorer l’aérodynamisme se montre un peu plus discret.

McLaren-675LT McLaren-675LT-2

Les changements par rapport à la 650S sont tout de même notables : l’avant reprend le même dessin mais le pare-choc adopte un dessin plus agressif avec une lame plus prononcée, les jupes latérales avec leur prise d’air sont inédites et enfin l’arrière est complètement nouveau. Il dispose en effet de sorties d’échappement rondes (en titane s’il vous plait), le design du diffuseur a été largement retravaillé et enfin l’aérofrein actif est deux fois plus larges que sur la 650S. Bien sûr, tous les nouveaux éléments cités précédemment sont faits de fibre de carbone, pour sauver du poids.

McLaren-675LT-3 McLaren-675LT-4 McLaren-675LT-5

L’intérieur se montre très dépouillé et résolument dédié au conducteur. L’alcantara est partout, le carbone aussi, et la présentation ne dépaysera pas les habitués de la marque. Seuls les sièges baquets à coque carbone sont réellement nouveaux et inspirés de ceux de l’hypercar P1.

interieur McLaren-675LT sieges baquets McLaren-675LT

La 675LT joue donc la carte de l’agressivité, ce qui devrait lui éviter les critiques adressées à ses grandes sœurs 12C et 650S que certains jugeaient trop consensuelles. De plus, elle sera disponible avec quatre teintes de carrosserie exclusives : Silica White, Delta Red, Napier Green et Chicane Grey. Le McLaren Orange sera également de la partie.

549 chevaux par tonne !

Vous l’aurez deviné, le patronyme fait référence à la puissance du coupé. 675 chevaux et 700 Nm de couple sont envoyés aux roues arrières, l’électronique se chargeant de réguler le tout pour que le train de pneus puisse durer plus de 100 kilomètres. Les performances sont de tout premier ordre : le 0 à 100 est expédié en seulement 2,9 secondes et la vitesse de pointe culmine à 330 km/h. Le V8 3.8 biturbo est combiné à une boîte de vitesse séquentielle à 7 rapports avec commandes au volant.

McLaren-675LT-9

Grâce à l’emploi de carbone, le poids se limite à 1 230 kilos à sec, ce qui fait de la 675LT la voiture la plus légère de sa catégorie. Même le nouveau monstre de chez Ferrari, la 488 GTB, affiche 140 kilos de plus à puissance équivalente ! McLaren n’a pas communiqué d’informations spécifiques concernant l’évolution du châssis, mais en annonçant que la 675LT est leur voiture la plus orientée piste (hors P1 et P1 GTR), on peut s’attendre à ce que ce dernier ait bénéficié d’une mise au point aux petits oignons.

echappement McLaren-675LT

La McLaren 675LT sera dévoilé durant le salon de Genève début mars. Clin d’œil au passé, la marque a annoncé via son compte Twitter que la F1 Longtail originelle sera également présente sur le stand.

McLaren P1 GTR : la version de production dévoilée !

McLaren P1 GTR : la version de production dévoilée !

L’été dernier se déroulait le concours d’élégance de Pebble Beach, où McLaren avait présenté le concept-car de la P1 GTR. La firme anglaise lève aujourd’hui le voile sur la version finale, avant une présentation officielle au salon de Genève.

Quasi identique au concept

Pour concevoir cette P1 GTR, les ingénieurs de Woking ont suivi une règle simple : la fonction dicte la forme. Toutes les modifications esthétiques qui la différencient d’une P1 de route sont ainsi efficaces sur le plan aérodynamique. Commençons par l’avant, qui s’équipe d’une lame plus agressive, et qui est abaissé de 50 mm. Des « canards » en carbone son également de la partie pour canaliser le flux d’air et augmenter l’appui, tandis que l’essieu avant s’élargit considérablement (+ 80 mm). Les jantes de série ont été remplacées par des homologues en alliage ultraléger à écrou central, et sont équipées de pneus slicks Pirelli.

vue 3-4 avant McLaren P1 GTR avant McLaren P1 GTR vue profil McLaren P1 GTR

L’arrière enfin se pare d’un aileron fixe réglable, 10 cm plus haut que celui de la P1. Le tout est présenté ici dans une livrée jaune et verte, clin d’œil à la décoration de la mythique McLaren F1 GTR Harrods qui s’est illustrée aux 24 heures du Mans en 1995.

vue 3-4 arriere McLaren P1 GTR arriere McLaren P1 GTR McLaren F1 GTR Harrods P1 GTR McLaren F1 GTR Harrods P1 GTR-2

Sans surprise, l’intérieur joue la carte du dépouillement absolu. Le carbone est omniprésent, le petit volant rectangulaire regroupe les commandes essentielles et on note la présence d’un seul siège baquet. La P1 GTR est une voiture qui ne s’appréciera donc que seul, pas de baptêmes en perspective !

interieur McLaren P1 GTR poste conduite McLaren P1 GTR

Quatre chiffres

Histoire de marquer un peu plus les esprits, les ingénieurs se sont penchés sur les deux moteurs pour atteindre la barre symbolique des 1 000 chevaux en puissance cumulée (+ 84 ch). Le moteur thermique, un V8 biturbo 3.8, est donné pour 800 chevaux et le moteur électrique apporte les 200 canassons manquants.

portes McLaren P1 GTR

Une véritable chasse aux kilos a également été entreprise. Le toit est désormais intégralement en carbone, les vitres en polycarbonate et les deux sorties d’échappement sont faites de titane et d’inconel. L’ensemble permet un gain de poids d’une cinquantaine de kilos par rapport à une P1 de route, ce qui place la GTR en dessous des 1350 kilos.

Baby-sitting

1,35 kg/ch, autant dire que c’est très, très violent à l’accélération. Et comme McLaren ne souhaite pas voir toutes ses P1 GTR finir dans le mur à la première sortie circuit, un McLaren P1 GTR Driver Program a été mis en place. Un peu à la manière du Corse Clienti de chez Ferrari, ce programme est destiné à former les possesseurs de l’hypercar pour qu’ils soient en mesure de l’exploiter en toute sécurité. Ainsi, le pilote profite d’un baquet moulé à sa taille, d’une évaluation de ses capacités physiques pour des conseils personnalisés et choisi la livrée de sa voiture en présence du directeur du design de la marque. Une session d’essai aura lieu à Silverstone et la première véritable journée piste se déroulera sur le circuit de Barcelone, en Espagne.

roulage McLaren P1 GTR

Les P1 et P1 GTR font parti de la gamme Ultimate Series de McLaren. Le cœur de gamme, baptisé Super Series, se compose des 650S et 625C (réservée à la Chine) et bientôt de la 675LT qui sera dévoilée à Genève. Enfin, une entrée de gamme Sport Series verra le jour au mois d’avril pour le salon de New-York, avec un modèle dont le nom n’a pas encore été officiellement confirmé.

Tour d’horizon du Salon de Bruxelles 2015

Tour d’horizon du Salon de Bruxelles 2015

Alors que le Salon de Bruxelles – qui a fermé ses portes dimanche dernier – était surtout l’occasion de découvrir le nouvel Audi Q7 en première européenne, ce n’était bien évidemment pas la seule attraction de cet événement ! Malgré sa petite taille, ce salon regroupe un bon nombre de constructeurs, en y présentant tout de même quelques premières européennes et même mondiales. Citons par exemple dans le premier cas, la Mini Cooper S John Cooper Works qui va titiller l’Audi S1 avec ses 231 ch (voir notre essai), les méchants BMW X5 M et X6 M, la Mercedes CLA Shooting Brake, l’Audi Q3 restylé, la Jaguar F-Type AWD ou encore la Mazda 2. En première mondiale, nous pouvions retrouver la toute récente Seat Léon ST Cupra, la Hyundai i30 Turbo, ou encore les Audi A1 et Citroën C4 restylées. Nous avons pu apercevoir certaines d’entre elles lors de notre rapide tour d’horizon, malheureusement pas toutes…

avant BMW X6 M vue 3-4 avant BMW X6 M aile arriere BMW X6 M vue profil Mercedes CLA Shooting Brake poupe Mercedes CLA Shooting Brake avant Mercedes CLA 45 Shooting Brake arriere Mercedes CLA A 45 Shooting Brake avant Jaguar F-Type

Par ailleurs, nous avons pu retrouver plusieurs nouveautés dévoilées en octobre au Mondial de l’Automobile de Paris, avec notamment la Jaguar XE, les Peugeot 208 GTi 30th (voir notre essai) et 308 GT (voir notre essai), le Renault Espace V, la Fiat 500X, etc…

avant Jaguar XE S Fiat 500X

Néanmoins, le Salon de Bruxelles n’aurait pas la même saveur s’il n’avait pas ces petits traits caractéristiques étonnants. Salon des « Utilitaires Légers, Véhicules de Loisirs et Motos », motards comme artisans pourront trouver leur bonheur, chose rare sur un salon automobile. De quoi même trouver une… ambulance sur le stand Renault ! Mercedes n’hésite pas alors à montrer des Vito en peinture flashy bleu mat, quand Volkswagen, Peugeot-Citroën et Ford consacrent une belle partie de leurs stands à ces utilitaires légers.

Triumph Speed Triple Renault Master Renault Trafic ambulance

Autre belle surprise, nous avons pu nous rendre à l’exposition temporaire Dream Cars regroupant plus de 40 voitures d’exception ! Et cela, s’il vous plait, sans oublier les plus récentes ! Nous pouvions alors retrouver les toutes dernières Lotus Exige LF1, McLaren 650S MSO (McLaren Special Operations), Mercedes-Maybach Classe S, Mercedes-AMG GT S, Nissan GT-R Nismo, Noble M600 Convertible en première mondiale – qui présente de faux airs de Porsche 911 Targa et de Lotus Exige S… Une petite note exclusive était à noter du côté de Ferrari avec la F12 Berlinetta « Tour de France 64 », spéciale commande au service de personnalisation de la marque « Ferrari Tailor Made » du concessionnaire bruxellois Francorchamps Motors Brussels en hommage à la victoire du Tour de France d’une 250 GTO de même configuration en 1964. Audi et Porsche virent leurs gammes très bien représentées par une RS7 Sportback, une R8 LMX (dotée de feux laser pour rappel), ainsi que la R18 e-tron du Mans, quand Porsche proposait une 911 GT3, une 911 Targa, un Cayman GTS, un Macan Diesel ainsi qu’une 918 Spyder, tout de même. De quoi être stupéfait de la voir ici, sans pudeur, alors qu’elle était bien cachée, pour quelques privilégiés, au Mondial…

avant Lotus Exige LF1 vue 3-4 avant Lotus Exige LF1 vue 3-4 arriere Lotus Exige LF1 arriere Lotus Exige LF1 McLaren 650S MSO optique McLaren 650S MSO arriere McLaren 650S MSO jante McLaren 650S MSO interieur McLaren 650S MSO vue 3-4 arriere Mercedes-Maybach Classe S avant Mercesdes-AMG GT S optique Mercesdes-AMG GT S Mercesdes-AMG GT S interieur Mercesdes-AMG GT S vue 3-4 arriere Mercesdes-AMG GT S arriere Mercesdes-AMG GT S Nissan GT-R Nismo aile avant Nissan GT-R Nismo aile arriere Nissan GT-R Nismo vue 3-4 arriere Nissan GT-R Nismo arriere Nissan GT-R Nismo feu arriere Nissan GT-R Nismo vue 3-4 avant Noble M600 Convertible arriere Noble M600 Convertible Ferrari F12 Berlinetta Tour de France 64 vue 3-4 arriere F12 Berlinetta Tour de France 64 interieur Ferrari F12 Berlinetta Tour de France 64 Audi R18 e-tron Mans avant Porsche 911 GT3 jante Porsche 911 GT3 arriere Porsche 911 GT3 aileron Porsche 911 GT3 avant Porsche Cayman GTS arriere Porsche Cayman GTS

Voici donc un petit échantillon de toutes ces petites merveilles réunies dans cette exposition !

Enfin, pour les plus aventuriers, un complexe de franchissement 4×4 était installé aux abords du Salon quand les motards pouvaient aussi profiter d’animations dédiées.

devers Jeep Grand Cherokee

Au final, et à l’heure où certains salons sont contraints d’annuler des éditions, nous ne pouvons que nous réjouir de voir exister des petits salons comme celui-ci, sachant que sa fréquentation était en hausse de 12,76 % par rapport à la dernière édition de 2013, avec 434 465 visiteurs ! Donc non, clamons-le haut et fort, et dans la continuité des bons résultats du Mondial de l’Automobile, la passion automobile est toujours bien présente !

salon Bruxelles 2015

McLaren P1 spéciale circuit : elle se nommera GTR

McLaren P1 spéciale circuit : elle se nommera GTR

Lors de l’édition 2013 du Salon de Genève, nous avions assisté à un événement rare : la présentation simultanée de deux hypercars. D’un côté, on avait la Ferrari LaFerrari, qui prenait la relève de l’Enzo, née en 2002. De l’autre, on trouvait la McLaren P1, qui donnait enfin une descendance à la mythique F1, produite entre 1992 et 1998. L’édition 2015 du show Suisse pourrait être le théâtre d’un nouvel affrontement au sommet avec la présentation des déclinaisons « circuit » de ces deux bêtes.

Le communiqué publié pour dévoiler le nom "P1 GTR" était accompagné de ce petit croquis.

Le communiqué publié par McLaren pour dévoiler le nom « P1 GTR » était accompagné de ce petit croquis.

Pour fêter les 20 ans de la victoire au Mans

S’il ne fait aucun doute que la firme au cheval cabré prépare une telle version de la LaFerrari, le projet n’a pas encore été confirmé publiquement. Tout le contraire de ce qui se passe chez les Anglais. McLaren avait déjà annoncé il y a quelques jours l’arrivée d’une P1 « Track » lors de la présentation de ses résultats 2013. Il est allé plus loin avec la révélation des premières informations officielles.

Pour commencer, McLaren a donné le nom de l’engin. Ce sera P1 GTR. Et ces trois nouvelles lettres n’ont pas été choisies au hasard. Elles ont été utilisées par les versions compétitions de la F1 dans les années 1990. La F1 GTR avait gagné les 24 Heures du Mans en 1995. 20 ans plus tard, le clin d’oeil était inévitable.

Production ultra limitée

La P1 GTR sera produite en série très limitée. Pour l’instant, le nombre d’exemplaires prévus n’a pas été donné par McLaren, mais il sera faible. La marque précise déjà que ce sera son modèle le plus rare sur le marché. La fabrication commencera lorsque le 375ème et dernier exemplaire de la version de route sera produit. La GTR sera réservée à un strict usage sur circuit. Elle n’aura donc pas besoin de se conformer aux législations relatives à la circulation sur route ouverte.

McLaren annonce la couleur : la GTR sera « conçue et développée comme la meilleure voiture du monde adaptée pour le mode Race, ce qui lui permettra d’atteindre des niveaux encore plus élevés de performance, de tenue de route et d’adhérence ». Les informations techniques sont encore rares mais McLaren donne la plus importante : la valeur de puissance. Ce sera 1000 ch ! La version route annonce 916 ch, en utilisant un V8 biturbo de 739 ch et un KERS. La GTR adoptera des pneus slicks, un essieu élargi et un style plus agressif.

 2,5 millions d’euros !

Autre information confirmée : le prix. Il est de 1,98 million de livres sterling, soit près de 2,5 millions d’euros. La GTR sera réservée à ceux qui ont déjà une P1 classique. McLaren indique d’ailleurs que c’est suite à de nombreuses demandes de propriétaires de P1 qu’il s’est décidé à faire cette version course. Le constructeur britannique fera profiter aux heureux acquéreurs de cette bête d’un programme sur mesure pour devenir un vrai pilote. Il comprendra des formations de remise en forme, l’accès aux simulateurs de course de McLaren et la participation à au moins six événements internationaux de conduite dédiés sur les plus célèbres circuits de Formule 1 de la planète.

McLaren F1 GTR 1995

Nouvelle McLaren 650S : une base de 12C avec un avant de P1 ?

Nouvelle McLaren 650S : une base de 12C avec un avant de P1 ?

McLaren l’avait annoncé quelques jours auparavant par un teaser, voici son nouveau modèle pour le salon de Genève 2014 : la 650S. Prévue en coupé et en cabriolet, voici en détails la supercar britannique.

MP4-12C revue et corrigée ou vraie nouveauté ?

En faisant le tour de la voiture, il est impossible de ne pas être perturbé. Pour la proue, on remarque clairement l’inspiration de la P1 et à l’arrière, c’est une MP4-12C que l’on retrouve !

McLaren-650S

Voici la nouvelle McLaren 650S, qui fait du neuf avec du vieux !

650S-2014

Les feux avant en virgule sont repris à la 12C. Le splitter apporte plus d’appui et de grip à haute vitesse

McLaren-650S-2014

Les entrées d’air latérales sont redessinées et la poupe – très proche de la 12C – arbore le diffuseur de la GT3

On peut être tenté de dire que McLaren s’est contenté d’offrir un gros restylage de sa MP4-12C, mais des évolutions sur la technique et la mécanique ont été apportées.

Une fiche technique améliorée

Tout d’abord, le constructeur a travaillé sur l’aérodynamique de la 650S. Ces modifications lui permettent d’annoncer un appui supérieur de 24 % à 240 km/h par rapport à la MP4-12C. Par ailleurs, la tenue de route, la transmission et l’agilité de l’auto ont été portées un cran au-dessus.

McLaren-650 S

Les jantes spécifiques à cinq branches sont chaussées de pneus Pirelli P Zero Corsa

L’aileron voit sa fonction d’aérofrein devenir plus efficace et les suspensions ProActive – spécifiques à McLaren – sont recalibrées, notamment pour le mode Sport. L’ABS et l’ESP sont aussi retouchés.

McLaren-650S interieur

Dans cet habitacle qualitatif et relativement sobre, le conducteur retrouvera un système de navigation satellite IRS, le téléphone par Bluetooth, la reconnaissance vocale et la radio DAB digital

Enfin, la dernière évolution concerne le moteur V8 maison. Le V8 biturbo de 3,8 l (nom : M838T) voit sa puissance grimper de 25 ch pour atteindre les 650 ch, tandis que le couple progresse de 78 Nm à 678 Nm. La marque indique que le 0 à 100 km/h est réalisé avec 0,1 s de moins (3 s) et que le temps nécessaire pour abattre les 201 km/h chute de 0,5 s à 8,4 s. Le bloc est accompagné d’une boîte automatique à double embrayage et sept rapports pour passer les équidés aux roues arrière.

Une façon pour McLaren de justifier « S », signifiant « Sport », sur l’appellation « 650S ».

Commercialisation dans la foulée

McLaren veut vendre plus, et il s’en donne les moyens. Ainsi, cette 650S sera vendue dès le printemps prochain en coupé et spider (la 12C demeure commercialisée). Pour rappel, les 375 exemplaires de la P1 sont d’ores et déjà tous écoulés…

Question prix, le surcoût par rapport à une 12C est estimé à 30 500 €. Le tarif d’entrée pour le coupé est d’environ 236 800 € et de 261 100 € pour la version avec toit rétractable.

Quand la Formule 1 se met à l’électrique : voici la première Formule E

Quand la Formule 1 se met à l’électrique : voici la première Formule E

formule e salon francfort 13

A l’occasion de la 65ème édition du salon automobile de Francfort, les visiteurs ont pu découvrir un nouveau genre de Formule 1. La Formule E ! Cette monoplace 100 % électrique pourrait bien constituer l’avenir de la compétition automobile puisqu’on apprend qu’elle disposera même de son propre championnat du monde dès l’année prochaine. Découverte de ce nouveau concept de Formule E alliant à merveille l’écologique et la puissance d’un bolide de course.

Une écolo taillée pour l’asphalte

Qui a dit qu’une voiture électrique ne pouvait pas être puissante ? Cette nouvelle monoplace Formule E, de son nom complet la Spark-Renault SRT01E, pourra s’élancer à l’assaut du bitume à la vitesse maximum de 300 km/h. Par ailleurs, il aura fallu moins d’un an à la joint-venture franco-britannique « Spark Racing Technology » pour imaginer cette nouvelle génération de Formule 1 respectueuse de l’environnement.

La nouvelle "Formule 1" électrique a été présentée au salon de Francfort en Allemagne

La nouvelle « Formule 1 » électrique a été présentée au salon de Francfort en Allemagne

La Spark-Renault SRT_01E est le fruit d'une collaboration franco-britanique

La Spark-Renault SRT_01E est le fruit d’une collaboration franco-britanique

La partie arrière de la Formula E Car ressemble beaucoup à une F1 classique

La partie arrière de la Formula E Car ressemble beaucoup à une F1 classique

 Ainsi, cette Spark-Renault SRT01E, sera équipée d’un moteur 100 % électrique imaginé par les géants Renault et McLaren et de pneus tous-temps 18 pouces de marque Michelin. Coté design, aucun problème, la Formule E n’a rien à envier à une traditionnelle Formule 1. Pour le moment, nous savons que 40 exemplaires de cette Spark-Renault SRT01E seront produits à travers le monde. Alors même si le calendrier inaugural de cette nouvelle Formule 1 s’étalera de septembre 2014 à juin 2015, les premiers tests sur circuit seront effectués dès novembre prochain par le pilote brésilien Luca di Grassi qui avait déjà participé à 18 Grands Prix de F1 sous la marque Virgin.

Un championnat 100 % vert

Dès le mois de septembre 2014, nous pourrons assister à un nouveau genre de compétition automobile. En effet, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a d’ores et déjà affirmé que la compétition devrait intégrer dix équipes différentes avec deux pilotes pour chacune d’entre elles. La particularité de ces courses ? Elles devraient avoir lieu en plein cœur de villes prestigieuses comme Los Angeles, Berlin ou encore Rome !

Les villes du championnat 2014 de FE

Les villes du championnat 2014 de FE

Un véritable spectacle citadin qui ne polluera pas l’atmosphère, voilà à quoi pourrait ressembler le futur de la Formule E !

profil Spark-Renault SRT_01E

roue 18 pouces pneu michelin tous temps

volant formule e

De plus, afin de toucher un maximum de personnes pour les sensibiliser à la préservation de l’environnement, la FIA a déjà signé un accord important avec Fox Sport ce qui devrait attirer pas moins de 180 millions de téléspectateurs dans le monde. Maintenant, on espère juste que ces Formules E nous donneront toujours autant de frissons que les Formules 1 classiques avec leurs sons caractéristiques… Si tel n’était pas le cas, on pourrait bien perdre tout le charme d’un bon vieux Grand Prix !

Pour cela, découvrez ces deux vidéos de la sonorité moteur de la FE dont un burnout en plein Los Angeles !

La nouvelle McLaren P1 2013 atteint le 0 à 300 km/h en 17 s !

La nouvelle McLaren P1 2013 atteint le 0 à 300 km/h en 17 s !

A ne pas en douter, le salon de Genève 2013 est une véritable débauche de puissance ! Les nouvelles supercars sont nombreuses et la nouvelle McLaren P1, forte de ses 916 chevaux tirés d’un moteur hybride V8 de 3,8 l et du bloc électrique KERS de 179 ch issu de la F1, en fait partie !

la mclaren p1 2013

Très impressionnante, la McLaren P1 ira brûler le bitume avec son moteur installé en position centrale arrière (V8 3,8 l de 916 ch) et sa boîte de vitesse séquentielle à 7 rapports. Elle abattra le 0 à 100 km/h en trois petites secondes !

la poupe de la p1

La partie arrière n’est pas moins exubérante avec cet aileron imposant et ce magnifique dessin des optiques

l'habitacle de la mc laren p1

Aujourd’hui, sportive de l’extrême rime avec écologie puisque ce bolide sera capable de parcourir 10 km en tout électrique grâce à sa batterie de 96 kg rechargeable en deux heures

Pour les rares chanceux qui pourraient envisager de s’offrir la bête, ce ne sont pas 500 unités qui seront produites comme cela avait été dit, mais seulement 350 exemplaires. Lors de la vente, il vous faudra signer un chèque d’un montant d’un million de dollars (soit environ 770 000 €)… Chez la concurrence, la Ferrari LaFerrari est encore plus chère !

Caractéristiques techniques de la McLaren P1 2013

Informations générales
Commercialisation2013
PaysRoyaume-Uni
Carburant/énergieEssence/électricité
Prix du neuf770 000 euros
Mécanique
CylindréeV8 3,8 l à injection directe
Puissance737 ch à 7 500 tours/min + 179 ch (132 kW) du bloc électrique
Couple720 Nm à 4 000 tours/min + 260 Nm du bloc électrique
Transmissionarrière (propulsion)
Performances
Vitesse max350 km/h (limitée électroniquement pour l’homologation)
0 à 100 km/h3 s
Consommationinconnue
Rejets de CO2200 g/km
Autonomieinconnue
Poids et mesures
Poids à vide1 395 kg
DimensionsL : 4,590 m / l : 1,946 m / h : 1,170 m
Réservoirinconnu
Volume de coffreinconnu
Pneumatique AV/AR245/35 R 19 – 315/30 R20

La McLaren P1 à Genève

Présentation de l’hypercar aux journalistes…

[sublimevideo poster= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/03/video-mclaren-p1.jpg » src1= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2013/03/McLarenP1-geneve.m4v » uid= »761c51f9″ id= »761c51f9″ width= »576″ height= »324″]

Galerie photo

La casquette McLaren de Button

La casquette McLaren de Button

McLaren racing, c’est une écurie britannique de Formule 1 qui a débuté dans le milieu au Grand Prix de Monaco en 1966. Ayant déjà participé à plus de 700 GP, Vodafone McLaren Mercedes se place derrière la Scuderia Ferrari qui est l’écurie la plus titrée de l’histoire de la F1.

la monoplace mclaren de button

Button sur le circuit de Belgique en 2010

C’est dans les années 80 que l’équipe rencontre le succès. Elle devient une référence en s’associant avec TAG-Porsche puis Honda. Les pilotes que sont Lauda, Prost et Senna offrent plusieurs titres à McLaren Racing à ce moment-là. A partir de 1994, le championnat est moins réussi (quatrième place jusqu’en 1997). C’est avec Mercedes que l’écurie va retrouver le chemin de la victoire en 1998 avec Hakkinen comme comme conducteur dans la monoplace. Ce fut le team le plus menaçant pour Ferrari et Schumacher.

Pour la saison 2011, les deux pilotes du team étaient Jenson Button et Lewis Hamilton.

La caquette officielle McLaren Jenson Button

La boutique Oreca qui propose toute la panoplie du pilote a une gamme « vêtement F1 » aux couleurs de McLaren F1 avec notamment de nombreux modèles de T-shirts (pour homme, femme et enfant), des chemises, des polos, un short, des sweats, des Softshell (manteaux), un blouson et des casquettes. Le choix est vaste dans le racing store et les produits sont simples, sans superflu, tandis que la qualité est d’un bon niveau.

la casquette mclaren f1 de button

La casquette officielle McLaren de Jenson Button permet d’afficher vos couleurs lors d’un Grand Prix !

la casquette officielle de button

Sous cet angle, c’est comme une nouvelle casquette !

Bicolore, la casquette officielle de Button se remarque de loin avec son rouge vif sur toute la partie droite et un peu plus. Sur les flancs gauche et droite, il y a l’inscription « Jenson » accompagnée de la signature du pilote tandis que la partie avant est réservée au sponsor Vodafone dont le logo est brodé. Son prix est de 32,90 € mais la promo actuelle le fait tomber à 23,04 €.

Offrez-vous gratuitement la casquette de Button en participant au concours du blog !

La McLaren MP4-12C GT3 : un moteur V8 biturbo envoûtant !

La McLaren MP4-12C GT3 : un moteur V8 biturbo envoûtant !

Une McLaren c’est une supercar d’exception que seulement quelques chanceux peuvent voir de leurs propres yeux et ceux qui ont pu la piloter sont encore moins nombreux. La MP4-12C GT3 2012, c’est une sportive du constructeur britannique qui a marqué son retour sur le segment des automobiles de route treize ans après avoir mis fin à la carrière de la McLaren F1. Et c’est sans compter sur le prochain modèle, la F1 P12 qui sera commercialisée en 2014 pour un prix bien supérieur !

la face avant de la MP4-12C GT3 sur circuit

La McLaren MP4-12C GT3 ne pèse 1 434 kg pour un prix de vente situé aux alentours de 200 000 €

Mais avant d’apprécier ce futur modèle, écoutons déjà la belle mélodie du V8 biturbo de la McLaren MP4-12C GT3… ses 3,8 litres de cylindrée avec ses 600 ch offrent un résultat pour le moins démonstratif ! Rien de mieux qu’une vidéo sur circuit de l’anglaise avec de belles accélérations, freinages et reprises pour apprécier le chant du V8 :

[sublimevideo class= »sublime » poster= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2012/03/profil-mc-laren-mp412c.jpg » src1= »https://abcmoteur.fr/wp-content/uploads/2012/03/son moteur McLaren MP4-12C GT3 V8 biturbo.m4v » width= »576″ height= »324″]

Capable d’atteindre le 0 à 100 km/h en 3,1 petites secondes, le monstre a une vitesse max de 330 km/h.

Source : TheRacingLine

La prochaine McLaren à 500 unités et une place de moins

La prochaine McLaren à 500 unités et une place de moins

Désormais confirmée, la future McLaren ne verra pas le jour en 2012 comme certains le pensaient mais très probablement d’ici deux ans. Pour cette nouvelle mouture, le constructeur réserve aux futurs clients de nouvelles performances avec un V8 qui fera référence. Ce sera l’ensemble des caractéristiques techniques de la supercar qui seront améliorées pour mettre à terre la concurrence. Cela étant, comment évoluera le prix de la McLaren ?

la future mclaren f1 2014 en vue 3/4 avant

La McLaren F1 2014 promet de ne pas être avare en sensations mais son prix y fera réfléchir tant inflation est importante avec sa devancière. C'est sans compter qu'elle en profite pour faire disparaître sa troisième place !

Pour la nouvelle Mc Laren F1 P12, la marque introduit logiquement de nombreuse nouveautés. Il s’agit d’un moteur V8 bi-turbo de 800 ch, d’un travail accru sur le poids avec l’usage de carbone, l’introduction du système « KERS » (c’est un dispositif permettant d’accumuler de l’énergie électrique lors des freinages pour ensuite l’utiliser comme boost pour un dépassement), … Par conséquent, le tarif de la sportive en prend un sacré coup ! Déjà, la MP4-12C demandait 200 000 € pour la posséder, la P12 est encore à une autre échelle avec un prix qui serait compris entre… 650 000 et 850 000 € ! L’addition est plus que salée et fait donc rentrer cette voiture de sport dans un cercle très restreint de modèles affichant ce tarif. D’ailleurs, son nombre d’exemplaires vendus sera limité à 500 unités le prouve.