Salon de Francfort 2015 : le programme des Français

Salon de Francfort 2015 : le programme des Français

Plus que quelques jours avant l’ouverture du Salon de Francfort 2015. Les nouveautés défilent, la tension monte ! Abcmoteur a décidé de faire le point sur le programme de ce grand show, en listant les nouveautés déjà annoncées, celles attendues et les surprises potentielles. Chauvins, nous commençons aujourd’hui par les Français.

Renault : pluie de nouvelles stars

La marque au losange est en super-forme. Elle n’avait jamais proposé un programme aussi fourni. Renouveler un modèle capital, pour une marque généraliste c’est fréquent, mais deux en même temps c’est assez rare. Le public découvrira ainsi à Francfort la quatrième génération de la Mégane et l’inédite Talisman, qui prend la relève de la Laguna.

Nouvelle Renault Mégane - 6> Lire : Nouvelle Mégane : Renault réagit et l’officialise

Renault Talisman - 19

> Lire : Renault Talisman : la Laguna est déjà oubliée

Notons d’ailleurs que ces modèles appartiennent à des segments très importants en Allemagne et visent clairement les références Volkswagen à domicile ! Frappant fort, Renault propose même les premières déclinaisons de ces véhicules : la sportive light GT pour la Mégane et le break Estate pour la Talisman.

Nouvelle Renault Mégane - 4 Renault Talisman Estate - 5> Lire : La Renault Talisman fait déjà le break

Avec un tel menu, inutile d’espérer une surprise le jour J. Le Salon sera l’occasion d’en savoir plus sur la compacte, dont peu d’éléments ont été officialisés pour l’instant. Seul petit mystère : le concept de pick-up Alaskan sera t-il de la partie ?

Renault Alaskan Concept - 7> Lire : Renault Alaskan : c’est l’Amérique

Dacia : millésime 2016

Au sein du groupe Renault, il y a aussi Dacia. La marque roumaine exposera à Francfort le Duster Edition 2016. Au menu : quelques modifications esthétiques (jantes 16 pouces et couleur de carrosserie inédites) et des équipements en plus, dont la caméra de recul.

Dacia Duster Edition 2016

Autre nouveauté de la marque : la présentation d’une boîte pilotée Easy-R pour les Logan et Sandero avec la motorisation TCe 90. Tous les blocs proposés chez Dacia se convertissent aussi à la norme Euro 6, avec quelques gains de consommations et d’émissions de CO2 à la clé.

Peugeot : en attendant le 3008…

Le lion est en phase de transition. Après avoir renouvelé de fort belle manière la 308 (lire notre essai), puis la 108 (lire notre essai), Peugeot est en panne de nouveautés depuis de longs mois. Il prépare une offensive produits avec notamment le tout nouveau 3008 mais il faudra attendre l’année prochaine pour découvrir la seconde génération du crossover compact (lire nos informations).

Le Français nous fait donc patienter avec un énième concept-car, certes très réussi, le Fractal. Côté gamme, Francfort sera le théâtre de lancement de la nouvelle sportive de la firme, la 308 GTi, dotée d’un 1.6 THP de 270 ch.

Peugeot-fractal-concept-7> Lire : Peugeot Fractal : l’éveil des sens

Peugeot 308 Gti - 24> Lire : Peugeot 308 GTi : le fauve est lâché

DS : la 4 sans chevrons

Après la 5, c’est au tour de la 4 d’adopter la calandre DS, avec un cadre chromé qui relie les optiques. Celles-ci sont dotées sur les finitions supérieures de la technologie LED/Xénon. La DS 4 profite de son restylage pour voir double. En plus de la version classique, dont la garde au sol a enfin été abaissée, DS propose une déclinaison typé aventure, nommée Crossback. Celle-ci reçoit quelques détails de déco spécifiques.

Nouvelle Ds 4 - 10 Nouvelle Ds 4 - 8> Lire : Une double personnalité pour la DS 4 restylée

DS exposera aussi en première mondiale sa monoplace électrique qui participera au Championnat du Monde Formule E. La DSV-01 arbore les couleurs de Virgin. Enfin, DS a annoncé il y a quelques jours qu’une surprise serait dévoilée le 15 septembre, jour d’ouverture à la presse. Mais selon certaines rumeurs, il ne s’agirait que d’une DS 4 maquillée…

DS Virgin Racing> Lire : DS dévoile sa monoplace électrique DSV-01

Citroën : nostalgie encore

Comme pour Peugeot, pas de grande nouveauté encore chez Citroën. Pour faire le show, la marque a donc concocté un concept plein de nostalgie : le Cactus M. Ce prototype basé sur le C4 Cactus rend hommage à la Méhari, en multipliant les clins d’œil : portes en plastique, habitacle facilement lavable, capote en toile manuelle…

Citroën Cactus M Concept - 22> Lire : Citroën Cactus M : Méhari, es-tu là ?

Citroën exposera aussi en première européenne le concept Aircross, qui annonce le SUV familial que prépare la marque pour 2017. A Francfort, le C4 Cactus bénéficiera de quelques améliorations. Il adoptera enfin une banquette 1/3-2/3. Autre nouveauté dans la gamme du crossover Citroën : une inédite couleur de carrosserie Jelly Red. De son côté la C1 hérite de la teinte Blue Lagoon et peut être commandée avec le freinage automatique Active City Brake.

Citroen Aircross Concept - 21> Lire : Citroën Aircross : le grand frère du Cactus

Dacia veut fêter ses dix ans avec vous ! (article sponsorisé)

Dacia veut fêter ses dix ans avec vous ! (article sponsorisé)

10 ans déjà ! En effet, la marque roumaine née en 1966, puis reprise en 1999 par Renault vient de fêter ses dix années de présence sur le marché français. Remémorons-nous cette belle ascension aussi spectaculaire qu’inattendue que Dacia fête en organisant un concours sur les réseaux sociaux.

La Logan comme point de départ

Nous sommes en 2005 et voilà que Dacia propose aux Français une berline neuve, aux organes éprouvés et sans fioritures au prix de l’occasion ! La Logan ne manquera pas de séduire des millions de clients avec son tarif sans concurrence situé sous la barre des 8 000 € (7 500 € exactement).

Dacia Logan I

L’arrivée du break MCV en 2007 se transformera également en carton commercial, mais ce sera encore davantage le cas avec l’introduction en 2008 de la citadine baptisée Sandero.

En 2010, Dacia sort son SUV Duster « scandaleusement accessible » comme le dit la pub. Proposé à partir de 11 990 €, ce baroudeur va lui aussi séduire les foules et même parfois devenir la deuxième ou troisième voiture du foyer. Les monospaces Lodgy et Dokker débarqués en 2012 sont pour le moment les seuls modèles de la marque à chercher leurs acheteurs.

Et vous, comment étiez-vous à dix ans ?

Ce qui fait la force de Dacia, c’est aussi d’avoir su créer une communauté très importante dans un esprit familial et festif. Les pique-niques géants rassemblent toujours un grand nombre de fans.

Ainsi, pour ses dix ans, le constructeur organise un concours invitant les internautes à poster sur Twitter, Instagram, sur la page Facebook Dacia France et sur son site Dacia 10 ans, une photo d’eux ou de leurs enfants à l’âge de dix ans avec le hashtag #10ansSeulement.

Dacia 10 ans seulement

Un petit clin d’œil qui sera récompensé par un séjour au Parc Astérix (deux jours et une nuit pour quatre personnes) pour l’heureux gagnant qui aura été tiré au sort parmi les 20 meilleures photos retenues par jury.

Une vidéo résume en quelques secondes le jeu-concours #10ansSeulement :

En parlant de vidéo, avez-vous vu celle mettant en scène des enfants de 10 ans en train de conduire une Dacia sur route ouverte ? Ils sont décidément très forts au marketing ! Vous pourrez également découvrir sur le site la série limitée 10 ans proposée sur la totalité de la gamme Dacia.

Le jeu-concours #10ansSeulement se terminant ce vendredi 10 juillet, n’attendez plus pour poster votre petite bouille ! Comme je suis joueur, je commence en publiant une photo lorsque j’avais atteint mes dix bougies ! 😉

Image_10.07.2015_01.15.03_2223

Article sponsorisé.

Une Dacia Kwid bientôt chez nous ?

Une Dacia Kwid bientôt chez nous ?

Hier, Florent vous présentait en détails la nouvelle citadine ultra low-cost de Renault : la Kwid. Destinée aux pays émergents, cette auto légèrement plus longue qu’une Twingo pourrait apparaître dans les concessions européennes du Losange… et plus particulièrement en France ! Cependant, vous ne la trouverez dans les showrooms Dacia, et non pas Renault !

Seulement 4 200 euros !

Souvenez-vous, il y a maintenant dix ans la Dacia Logan arrivait en Europe. Un lancement qui n’est pas passé inaperçu pour cette voiture qui à l’origine n’était pas prévue pour notre marché. En dévoilant la Kwid, le PDG de Renault s’est logiquement fait questionner sur la potentielle commercialisation de la voiture rebadgée du logo Dacia. La marque roumaine assurant la diffusion des modèles à bas prix du groupe dans les pays développés.

Voici celle que les jeunes (et moins jeunes) pourraient s'offrir en première voiture : la Dacia Kwid avec ses airs de Sandero et de Duster

Voici celle que les jeunes (et moins jeunes) pourraient s’offrir en première voiture : la Dacia Kwid avec ses airs de Sandero et de Duster

Carlos Ghosn n’a pas répondu de manière tranchée. Si la venue de la Kwid en Europe n’est pas prévue, elle n’est pas non plus écartée. Vendue à partir de 4 200 euros en Inde, la citadine serait affichée chez nous à un prix nettement plus élevé. Cela est dû au lieu de production qui basculerait au Maroc, à Tanger, et au fait que les normes de sécurité (ABS, airbags, ESP, contrôle de la pression des pneus, appel d’urgence eCall en 2018, …) sont nettement plus contraignantes.

Si vous attendez impatiemment de vous offrir une Dacia Kwid en première voiture et/ou tant que bonne alternative à une voiture d’occasion, sachez qu’elle pourrait apparaître en France d’ici un à deux ans. Elle s’échangerait contre la somme de 6 000 à 7 000 euros. Les rumeurs actuelles la disent équipée d’un moteur trois-cylindres 0,8 l de faible puissance (60 ch ?) associé à une boîte manuelle à 5 rapports pour une consommation réduite.

A suivre.

Renault : 100 jours qui vont compter

Renault : 100 jours qui vont compter

Carlos Tavares, qui dirige PSA Peugeot-Citroën, répète à l’envie que son groupe est « back in the race » (revenu dans la course). Mais si les finances ont bien retrouvé le vert chemin, le planning des nouveautés depuis quelques mois est tout de même maigrichon. Rien à voir avec celui de Renault !

Du jamais vu

Le renouveau du losange a commencé il y a bientôt trois ans, lors du lancement de la Clio IV. La reconquête s’est poursuivie au printemps 2013 avec l’arrivée du Captur, qui depuis se vend comme des petits pains. Il y a eu ensuite une petite pause. Normal : toute la gamme était à revoir ! Les designers et ingénieurs se sont ainsi lancés dans une foule de projets.

renault-captur-2013-4

Le Renault Captur

Avec pour conséquence heureuse un calendrier de lancement de septembre 2014 à septembre 2016 ultra chargé. Renault va entrer cette semaine dans une période charnière. Lors des 100 prochains jours, pas moins de cinq autos vont faire l’actualité de la firme de Billancourt. Et il y en aura pour tous les goûts. A se demander si ce soir, il ne faudrait pas acheter des actions !

De l’ultra low-cost…

Premier événement : la révélation de la Kayou, mercredi. Ce nom ne vous dit rien (et vous faire sourire) ? C’est normal, il s’agit d’une auto inédite : une citadine conçue en priorité pour le marché indien, coûtant 5.000 € environ. Constatant l’échec de la très médiatisée Tata Nano, Renault a retenu la leçon : les indiens ne veulent pas d’une auto trop rustique.

La Kayou sera donc une vraie voiture dont on n’aura pas honte mais qui évidemment ne sera pas au top dans tous les domaines. Il se murmure qu’une version adaptée à l’Europe serait en préparation, avec un prix un peu plus élevé, mises aux normes obligent. Sans surprise, chez nous, l’auto intégrerait la gamme Dacia.

… à la nouvelle Alpine !

En juin (la date précise n’est pas encore connue mais devrait tourner autour du 15), Renault lancera sur le Vieux Continent un modèle qui devrait rapidement devenir un best-seller du marché : le crossover Kadjar. Dévoilé à Genève, ce proche parent du Nissan Qashqai fera rapidement oublier l’échec du Koleos. Mais le lancement commercial de ce modèle devrait vite être médiatiquement éclipsé par un gros événement : la présentation le 11 juin, juste avant les 24 Heures du Mans, d’un concept dévoilant les grandes lignes de la nouvelle Alpine.

Carlos Ghosn à côté du Renault Kadjar sur lequel repose beaucoup d'espoirs

Carlos Ghosn à côté du Renault Kadjar sur lequel repose beaucoup d’espoirs

vue 3-4 arriere Renault Kadjar

Le dernier concept en date d'Alpine

Le dernier concept en date d’Alpine

On va enfin savoir à quoi va ressembler la Berlinette du 21ème siècle ! Après trois ans de rumeurs, la silhouette de cette auto est encore inconnue. On nous promet une voiture qui fait immédiatement penser au modèle originel, sans pour autant tomber dans un excès de néo-rétro. On espère en découvrir plus sur la fiche technique.

Deux piliers totalement revus

Les festivités se poursuivront début juillet (le 6) avec la révélation d’un modèle très attendu : la remplaçante de la Laguna. C’est sûr : le nom sera changé, histoire de prendre un nouveau départ sur le segment des berlines. Contrairement à l’Alpine, l’auto a été aperçue de nombreuses fois sur la route : ses formes sont donc en partie connues. Ce véhicule devrait être une alternative crédible à l’incontournable Passat, avec un design sobre et élégant, des technologies à jour et une finition soignée. Seul souci : les moteurs seront partagés avec l’Espace (voir notre essai). La gamme plafonnera donc dans un premier temps à 200 ch…

prototype remplacante Renault Laguna-2

Un mulet de développement de la remplaçante de la Renault Laguna

Fin août ou début septembre, le losange renouvellera un autre best-seller : la compacte Mégane. Ici, le nom sera repris. Le design ne sera pas révolutionné, car la marque souhaite désormais que ses autos se suivent et se ressemblent pour faire comme la Golf (voir notre essai) ! La Mégane IV ne devrait plus être proposée en carrosserie coupé, ce qui fait que la prochaine RS aura 5 portes !

Amateurs de Renault, vous ne serez donc plus où donner de la tête lors des trois prochains mois. Quant aux autres, plusieurs de ces autos seront peut-être à même de vous faire changer d’avis sur les produits du losange !

Spy-shots : une Dacia Sandero RS dans les cartons !

Spy-shots : une Dacia Sandero RS dans les cartons !

Une Dacia, c’est généralement le choix que l’on fait quand on a besoin d’une voiture. Quand on aime l’automobile, ce n’est pas exactement la première marque qui vient à l’esprit. Pourtant, le prototype que nous vous présentons aujourd’hui pourrait faire un peu évoluer l’équation !

Les détails qui font la différence

Stylistiquement parlant, on pourrait presque passer à côté du prototype sans s’émouvoir plus que ça. Presque. Cependant, en y regardant de plus près, on observe des jantes de Clio IV GT, une double sortie d’échappement et des disques de frein au diamètre majoré. Voilà qui devient intéressant ! Le reste est pour le moment identique à une Sandero classique. Pas sûr que Dacia greffe un kit carrosserie complet sur la citadine, mais on peut quand-même envisager quelques ajouts sur les pare-chocs, des jupes latérales et des jantes spécifiques (consultez notre article avec des illustrations de la Sandero RS).

avant Dacia Sandero RS proto Dacia Sandero RS spyshot Dacia Sandero RS frein a disque arriere Dacia Sandero RS jante Dacia Sandero RS

L’intérieur montre lui aussi quelques signes de sportivité, avec des éléments piqués directement chez la maison mère, Renault. Le volant est ainsi repris de la Clio RS (voir notre essai), le pommeau de levier de vitesses est gainé de cuir avec surpiqures contrastées et enfin un siège semi-baquet accueille le conducteur et se charge de le maintenir efficacement.

habitacle Dacia Sandero RS interieur Dacia Sandero RS

Moins radical que la Clio RS

Sous le capot, on devrait retrouver le 1.2 turbo qui anime la Clio GT. Il affiche 120 chevaux et 190 Nm de couple dans cette dernière, néanmoins on ne sait pas si ces valeurs demeureront, ou bien seront revues un peu à la hausse. Toujours est-il que la Dacia Sandero RS (le nom est provisoire) sera moins radicale que sa cousine sportive au losange, tandis qu’elle fera vraisemblablement l’impasse sur la boîte à double embrayage EDC.

arriere Dacia Sandero RS

Là où elle pourrait surprendre, c’est au niveau du châssis. Les ingénieurs de Renault Sport n’en sont en effet par à leur coup d’essai, en témoigne le longue lignée des Clio survitaminées (Williams, 2RS, 3RS et 4RS) et des Mégane portant le fameux logo. On s’attend ainsi à un comportement fun et joueur, doublé d’une efficacité insoupçonnée.

vue profil Dacia Sandero RS

Et le plus fort, c’est que badgée Dacia, cette petite sportive pourrait se négocier autour des 15 000 euros. Vivement un essai de celle qui pourrait devenir une base prisée des amateurs de trackday (journée circuit pour le loisir) à moindre coût. La présentation devrait intervenir en septembre, pour le salon de Francfort.

Crédit photos : CarPix pour Abcmoteur

Dacia surpris en train de tester une Logan restylée Sport ?

Dacia surpris en train de tester une Logan restylée Sport ?

Nos photographes espions viennent de nous communiquer des clichés pour le moins intrigants montrant une nouvelle version de la Dacia Logan… Que peut bien nous réserver la marque roumaine alors que sa Logan de deuxième génération a été dévoilé depuis seulement deux ans ?

Une nouvelle apparence pour la Dacia Logan

A la vue de ces photos volées, on remarque immédiatement que la face avant cache de potentielles modifications. Ces changements esthétiques concerneraient la calandre, les optiques, ainsi que le bouclier y compris les antibrouillards ?

future Logan

spyshot Dacia Logan

Dacia serait donc déjà en train de préparer la version restylée de la Logan présentée en 2012 ? Cela nous paraît un peu tôt. Par ailleurs, d’autres éléments surprennent…

nouvelle optique Dacia Logan

Des moteurs plus économes et une version musclée ?

En effet, en observant l’auto de profil, on note que les quatre roues possèdent des freins à disque, alors que jusqu’à maintenant toutes les Logan reçoivent des tambours sur les roues arrière pour réduire les coûts. Serait-ce donc un prototype d’une Logan Sport ?

profil Dacia Logan Sport

Après avoir regardé la poupe accueillant une nouvelle sortie d’échappement, le doute est bien permis ! D’autant plus que des composants liés à la suralimentation sont présents derrière la calandre tels qu’un intercooler servant à augmenter la puissance d’un moteur et refroidir la température des gaz chauds d’admission.

spy Logan Sport

avant Dacia Logan restylee

Comme les motorisations de la Logan II phase 2 devront passer la norme anti-pollution Euro VI, le constructeur pourrait en profiter pour ajouter le quatre-cylindres essence turbo 1,2 l TCe de 130 ch équipant déjà la Megane.

photo volee Dacia Logan

Avec un tel niveau de puissance, l’éventuelle « Logan Sport » bénéficierait de performances satisfaisantes (0 à 100 km/h légèrement en-dessous des dix secondes et une Vmax proche des 200 km/h) pour son prix et irait combler les acheteurs de voitures low-cost à la recherche de blocs plus pêchus. On peut même rêver de quelques réglages spécifiques à destination du châssis pour l’occasion…

restylage Dacia Logan

Une version « sportive » d’un modèle Dacia ayant déjà été évoquée à plusieurs reprises, est-ce que le pas sera cette fois-ci franchi ? Seul l’avenir nous le dira, mais une chose est sûre, ces spyshots ne sont pas anodins

Crédit : CarPix pour Abcmoteur

Après la Sandero, Dacia présente les Lodgy & Dokker Stepway

Après la Sandero, Dacia présente les Lodgy & Dokker Stepway

Face au succès des Sandero Stepway et du Duster (voir notre essai), Dacia va logiquement offrir à ses Lodgy et Dokker la finition typée « baroudeuse » (d’ailleurs, nous vous en donnions un aperçu ici et en 2012). Voici les premiers éléments connus avant la présentation au Mondial.

Une allure plus valorisante

Qui dit Stepway dit protections en plastique noir sur les bas de caisse et passages de roue, des renforts style chrome satiné sur la partie inférieure à l’avant et à l’arrière, ainsi qu’une inscription éponyme sur les portières avant.

Dacia-Lodgy-Stepway

Dacia-Lodgy-Stepway arriere

Dacia-Lodgy-Stepway-barre de toit

Dacia-Lodgy-Stepway-inscription

La panoplie est complétée par des antibrouillards cerclés d’un teinte aspect chrome satiné et de barres de toit, coques de rétroviseurs et jantes alliage 16 pouces en « dark metal ». La garde au sol est rehaussée.

Dacia-Dokker-Stepway

Dacia-Dokker-Stepway-arriere

Dacia-Dokker-Stepway-barre de toit

Une teinte exclusive

Les Lodgy Stepway et Dokker Stepway seront proposés en cinq coloris dont le bleu azurite (images) est spécifique à cette finition.

A l’intérieur, là aussi la sellerie est propre à la finition avec des broderies « Stepway » et des surpiqûres bleutées. Une décoration qui se retrouve sur les compteurs du tableau de bord, le volant, les aérateurs et sur les contours de la console centrale. Pour le reste, c’est le noir qui domine.

Intérieur Dacia Lodgy Stepway

Intérieur Dacia Lodgy Stepway

Dacia-Lodgy-Stepway-habitacle

Dacia-Lodgy-Stepway-sieges

Dacia-Lodgy-Stepway-7 places

Les équipements disponibles en série ou en option sont le système tactile de navigation et multimédia Media Nav, la climatisation, le régulateur et limitateur de vitesse, l’aide au parking arrière, … Côté pratique, des filets de rangements sont fixés à l’arrière.

Intérieur Dacia Dokker Stepway

Intérieur Dacia Dokker Stepway

Dacia-Dokker-Stepway-habitacle

Offre moteur réduite

A ce chapitre, le choix sera rapide pour le client, car deux moteurs sont disponibles pour chacun des modèles. Le Lodgy Stepway (5 ou 7 places) se voit proposé en essence TCe 115 ch avec boîte manuelle à 5 vitesses et en diesel dCi 110 ch.

Dacia-Lodgy-Stepway-profil

Pour le Dokker Stepway, le même essence est disponible, mais en diesel c’est le dCi 90 ch qui officiera avec ses 4,5 l/100 km demandés (118 g de CO2/km).

Dacia-Dokker-Stepway-profil

Dacia-Dokker-Stepway-ouverture

Bientôt la suite…

La liste complète des équipements et tarifs sera dévoilée ultérieurement lors du Mondial de l’Automobile de Paris (4 – 19 octobre) où bien entendu les deux modèles du constructeur roumain seront exposés au public.

Renault planche sur une Renault Sandero RS

Renault planche sur une Renault Sandero RS

Actuellement, chez Dacia on propose sûrement l’un des meilleurs rapport prix/prestation. Seulement, avec la montée en gamme progressive des modèles du constructeur roumain, des modèles plus onéreux peuvent être envisagés.

Un projet de Sandero sportive déjà bien avancé

L’un d’entre eux pourrait être une « Sandero Sport » ou « Sandero RS ». En effet, les britanniques d’Autocar nous apprennent que le patron de Renault Sport, Patrice Ratti, leur a livré quelques informations intéressantes lors du salon de Moscou. Dans la volonté d’expansion de la marque Renault sur les marchés émergents tels que la Russie ou le Brésil (les modèles Dacia sont badgés Renault dans ces pays), une version musclée de la Sandero est en projet.

Les modifications apportées à la Dacia Sandero par l'illustrateur Virtual-Car sont légères, mais efficaces

Les modifications apportées à la Dacia Sandero par l’illustrateur Virtual-Car sont légères, mais efficaces

Ainsi, afin de faire connaître le savoir-faire de Renault Sport, une Sandero RS avec un moteur encore non présent au catalogue de Dacia fera très certainement son apparition. Aujourd’hui, la Sandero va jusqu’à 101 ch avec son quatre-cylindres essence 1,6 l. On peut donc imaginer un bloc de 130 à 150 ch, pas beaucoup plus, car M. Ratti précise bien qu’une « Sandero est plus légère qu’une Clio, c’est pourquoi vous n’avez pas besoin d’énormément de puissance ».

Sandero RS

Par ailleurs, il est revenu sur la possibilité d’une Twingo RS et d’un Captur RS… Vivement la suite !

Quid d’une commercialisation en Europe ?

Comme vous l’aurez compris, malheureusement cette potentielle Sandero RS ne sera pas prévue pour chez nous en France, ni même en Europe. Toutefois, on peut toujours espérer qu’un jour une version plus épicée d’un des modèles Dacia fasse irruption sur le marché français…

A suivre.

Pour les 2 ans du Dokker, Dacia propose une série spéciale

Pour les 2 ans du Dokker, Dacia propose une série spéciale

Lancé depuis 2012, le Dacia Dokker a décidé de refaire parler de lui. Pour ses deux premières bougies, le ludospace à bas prix s’offre une série spéciale basée sur la finition haut de gamme Lauréate.

Plus d’équipements pour un prix encore plus intéressant

Le cousin du Renault Kangoo présente la série spéciale « Emblème ». Celle-ci ajoute, à l’intérieur, le système de navigation avec écran tactile, le régulateur limiteur de vitesse, une console centrale en noir brillant, une sellerie en tissus spécifique et des tapis de sol.

Dacia-Dokker-Embleme-2014

Les intéressés par un ludospace bien optionné et pas trop cher devraient être séduits

Dokker-Embleme

A l’extérieur, on retient des jantes alliage de 16 pouces, des vitres arrières surteintées et des barres de toit.

interieur Dacia-Dokker-Embleme

L’habitacle du Dokker est plus qualitatif avec cette série spéciale Emblème

tableau de bord dokker embleme serie speciale

Disponible avec le bloc essence TCe 115 pour 13 750 € ou avec le diesel dCi 90 contre 15 250 €, le prix est supérieur de 500 € à la finition Lauréate. Toutefois, le rapport prix/équipement est encore plus avantageux, car le GPS (250 €), le régulateur limiteur (150 €) et les barres de toit (90 €) atteignent 490 €. Les jantes alliage 16 pouces, les vitres teintées et la console en noir brillant sont donc cadeaux…

Quelques options…

Pour les plus exigeants, des équipements peuvent encore être ajoutés par le biais des options avec notamment la cartographie Europe (100 €), l’ESP (300 €), la peinture métallisée (480 €), l’aide au parking arrière (200 €), la roue de secours avec cric (120 €) et le filet de retenu des bagages (100 €).

logo dacia dokker embleme

Les commandes sont d’ores et déjà ouvertes.

Voiture à 5 000 € : Dacia veut frapper encore plus fort !

Voiture à 5 000 € : Dacia veut frapper encore plus fort !

Renault, avec Dacia, fait partie des rares constructeurs proposant une offre low-cost, et ce, avec un succès toujours grandissant. Pour autant, la marque roumaine ne se repose pas sur ses lauriers avec des ambitions toujours plus grandes. Dernière en date : vendre une voiture pour 5 000 € !

Une Dacia à 5 000 € pour la France… mais pas pour tout de suite

Ce projet, on en parle depuis 10 ans ! Pourtant, aujourd’hui Dacia prépare une petite citadine proposant le strict nécessaire pour un prix de vente défiant toute concurrence : 5 000 €. A ce tarif, il faudra bien évidemment ne pas s’attendre à une Renault Twingo simplement moins bien finie.

Voici la Dacia à 5 000 € réservée (dans un 1er temps) aux pays émergents tels que l'Inde

Voici la Dacia à 5 000 € réservée (dans un 1er temps) aux pays émergents tels que l’Inde. Elle y apparaîtra avec le logo Renault sur la calandre à la différence de chez nous (crédits : Antoine51)

En effet, pour baisser ses coûts, le spécialiste des modèles peu chers va utiliser une ancienne plateforme, celle de la Twingo 2. Moins aboutie, elle coûtera aussi moins chère qu’elle est déjà connue et amortie. En outre, les outils de production existent. Son usine de fabrication sera située là où la main-d’œuvre est la moins onéreuse, soit sans doute au Maroc. Son gabarit réduit la portera autour des 3,50 m et quatre personnes pourront prendre place à bord.

Par ailleurs, les dernières gadgets technologiques (GPS, écran tactile, Bluetooth, commande vocale, …) seront, au mieux, disponibles en option pour certains. Des accessoires inutiles pour une citadine comme le régulateur de vitesse ne seront pas proposés. Tout comme la Logan à sa sortie, les boucliers de carrosserie seront en plastique brut, la couleur de carrosserie apparente dans l’habitacle, les roues des jantes en tôle de 14 ou 15 pouces, les freins arrière à tambour, les rétroviseurs manuels, la climatisation en option et les rangements intérieurs non recouverts en plus d’être réduit en nombre. Il se pourrait même que la télécommande d’ouverture centralisée soit absente sur la clef…

La priorité de Dacia est d’envahir les marchés émergents – et particulièrement l’Inde – avec son auto, avant de signer des bons de commandes en France, car c’est dans ces pays que les plus gros volumes et parts de marché sont à prendre. Et le problème, c’est que si proposer une Dacia à 5 000 € aux indiens est possible, c’est une autre paire de manche pour le marché hexagonal et européens très exigeants sur la sécurité et les émissions polluantes des moteurs.

Des contraintes qui se répercutent sur le prix de vente. L’ABS, l’ESP, des airbags et la norme Euro VI sont notamment au programme. Une équation qui semble difficile à résoudre pour garder un prix attractif.

Plus chère et mieux équipée d’ici 2016 ou 2017 ?

Alors que la mini-citadine Dacia à 5 000 € est attendue pour les alentours de 2015 dans les pays en développement, la France pourrait en profiter d’ici 2016 ou 2017 dans une formule revue et corrigée intégrant notamment les normes de sécurité et de pollution. Les moteurs seront des trois-cylindres essence uniquement et d’origine Renault. Ils ne dépasseront pas les 70 ch.

Mieux présentée, la version française soignera davantage son look mais sera vendue 1 000 ou 2 000 € plus chère...

Mieux présentée, la version française soignera davantage son look en finition haute, mais sera vendue 1 000 ou 2 000 € plus chère pour le prix de base…

Il se pourrait également que Dacia joue la carte de la séduction – pas trop tout de même, il ne s’agit pas de cannibaliser l’entrée de gamme de la nouvelle Twingo – avec une présentation plus avenante que ce que nous avait habitué le constructeur. Une voie que la Duster restylé (voir notre essai) semble avoir ouverte…

A suivre.

Essai Dacia Duster : qu’apporte le restylage au baroudeur ?

Essai Dacia Duster : qu’apporte le restylage au baroudeur ?

Véritable succès dans les crossovers, le Dacia Duster reçoit un restylage à mi-carrière tout en baissant ses tarifs !
Sorti en 2010, ce baroudeur a tout de suite connu un succès au-dessus des attentes de la marque roumaine.
Après 3 années de bons et loyaux services, ce Duster évolue esthétiquement mais aussi sur la partie moteur avec l’ajout d’un nouveau bloc essence.
Deux moteurs diesel (90 et 110 ch) et deux moteurs essence (105 et 125 ch) sont à disposition ainsi que quatre finitions (Duster, Ambiance, Lauréate et Prestige).

dacia duster restyle

Voici le Dacia Duster restylé en finition Prestige (le plus haut niveau de finition)

Nous avons pu essayer sur les routes du sud le 1.5 dCi de 110 ch et le 1.2 TCe de 125 ch dans leur finition haut de gamme (Prestige).

Après restylage : quelles évolutions ?

Extérieurement, les changements principaux sont situés à l’avant avec une toute nouvelle calandre et l’ajout de nouveaux phares. Ces modifications lui donnent un nouveau regard beaucoup plus accrocheur que sur la première version. Mis à part cela, on peut ajouter des barres de toit couleur aluminium avec l’inscription « Duster » (de série sur la finition Prestige).

essai duster 2014

calandre nouveau duster

Sur cette vue rapprochée, on peut voir la calandre retouchée pour le lifting. Elle devient plus classieuse et les optiques de phares gagnent un dessin interne plus moderne

nouveau dacia duster 2014

Pour la partie arrière, aucun changement visible malheureusement

dacia duster phase ii

barre de toit duster restyle

Les dimensions extérieures sont identiques, soit 4,32 mètres de longueur pour 2 mètres de large.
Concernant les motorisations, les deux diesels (90 et 110 ch) et le bloc essence/GPL de 105 ch sont reconduits. A cela s’ajoute le nouveau moteur essence 1.2 TCe de 125 ch disponible dès le deuxième niveau de finition.

Qualité intérieure en progrès

A son bord, la nouvelle planche de bord devient plus fonctionnelle avec l’apparition de deux vide-poches.
Malheureusement, la finition intérieure reste de piètre qualité. Les plastiques bas de gamme sont trop présents dans l’habitacle et on prend un léger coup de vieux à son volant.
Bon point, les commandes de vitres qui étaient auparavant sur la console centrale passent sur les portes, un lieu plus approprié pour leur manipulation.
Côté conducteur, on est bien assis dans un siège qui procure un confort satisfaisant. Le volant n’est pas réglable en profondeur, il faudra donc « jouer » avec le réglage du siège pour trouver une position optimale.

interieur dacia duster restyle

La présentation intérieure, et notamment la planche de bord, devient plus agréable malgré tout avec ce restylage

poste de conduite dacia duster 2014

Dans notre finition Prestige, ce Duster n’est pas avare en équipements. Grand écran tactile de 7 pouces incluant la navigation GPS et les autres menus (radio, prise USB, téléphone, Bluetooth, …), climatisation, volant cuir, régulateur/limiteur de vitesse ainsi qu’un radar de recul ! Imbattable !
A cela s’ajoutent deux airbags latéraux supplémentaires et un ESP devenu obligatoire sur tous les modèles, rassurant en terme de sécurité.
Pour tout ce qui est des autres équipements en option, ils sont à un prix modique, 200 € pour des sièges chauffants par exemple.

Dimensions intérieures inchangées

Les cotes intérieures restent les mêmes après ce restylage. A l’arrière, les nouveaux sièges donnent un surplus de confort.
Les 1,70 mètre de haut du Duster ne gênent pas les passagers de grande taille qui ne sont pas à l’étroit et l’espace aux jambes s’avère dans la moyenne.
Cependant, la largeur à l’arrière est insuffisante pour 3 passagers qui se sentent un peu serrés.
Les vitres arrière surteintées de série sur notre modèle ne nous ont pas déplu avec le soleil présent lors de l’essai.

places arriere duster 2014

coffre dacia duster

Il a du volume ce coffre par rapport à la concurrence !

Le coffre de 475 dm3 spacieux et pratique se place bien par rapport à ses concurrentes sur le marché des 4×4. A titre de comparaison, un Nissan Qashqai sensiblement du même gabarit offre un coffre de 450 dm3.
La modularité peu évoluée de la banquette empêche d’obtenir un plancher plat. En effet, les dossiers se rabattent partiellement et restent donc apparents.

Châssis rassurant

Malgré la hauteur de caisse, ce Dacia Duster réagit bien dans les virages, bien aidé par l’ESP désormais de série. Sa tenue de route nous montre qu’il a été étudié plus pour la route que pour un usage tout-terrain.
Les suspensions filtrent très bien les imperfections de la route. Quant aux mouvements de caisse, ils restent faibles.
A l’usage, les sièges apportent peu de maintien dans les virages et cela devient vite fatigant, plus particulièrement lors de notre essai sur routes sinueuses. L’écran tactile situé trop bas oblige le conducteur à quitter la route des yeux, gênant lors d’une navigation GPS…

chemin boueux dacia duster

De la boue, des ornières et des gués ? Même pas peur pour le Duster !

dacia duster restyle 4x4

Toujours équipé de tambours à l’arrière pour des raisons de coût, on pourrait croire que le freinage n’est pas performant. Effectivement, il n’est pas excellent, mais son poids mesuré (environ 1 200 kg selon les versions) lui permet d’effectuer des freinages corrects et n’a donc pas à rougir de ses concurrentes équipées de disques avant/arrière.
On aurait juste préféré une meilleure accroche sur les freinages d’urgence.

dacia duster restyle 2014_4

Il est à son aise sur tous les terrains

dacia duster restyle 2014_3

En ville, la direction est lourde et demande un peu d’effort lors des manœuvres, mais reste agréable à allure plus élevée.

dacia duster restyle 2014

Deux motorisations nous étaient proposées à l’essai, le diesel de 110 ch et le bloc essence de 125 ch dans la configuration 4×2 (deux roues motrices). Pour obtenir la version 4×4, il faudra débourser 2 000 € supplémentaires (le dCi 110 ch est le seule à pouvoir en profiter).
Notre mazout de 110 ch équipé d’une boite à 6 rapports suffit au quotidien. Son couple maximum, disponible tôt dès 1 700 tr/min jusqu’à 2 500 tr/min, ainsi que sa légèreté lui permettent d’effectuer des relances satisfaisantes.
Son moteur reste bruyant et se fait sentir dans l’habitacle, dont l’insonorisation progresse, mais n’est pas encore parfaite.

dacia duster tout-terrain

dacia duster restyle 2014_2

Quant à la version essence de 125 ch équipée d’un turbo, elle nous a surpris par son couple important disponible très tôt (2 000 tr/min). Ses relances vives permettent au conducteur d’effectuer des dépassements en toute sécurité sans pour autant changer de rapport sur une boite 6 vitesses efficace.
Moins bruyant que le diesel, ce bloc essence se fait oublier plus facilement en écoutant la radio qui reste simple d’utilisation.

profil dacia duster 2014

Par ailleurs, Dacia n’envisage pas l’arrivée de moteurs plus puissants à ce jour.
Concernant le bonus/malus, les deux moteurs essence subiront un malus de 500 € et les diesel resteront en zone neutre grâce à une réduction des émissions de CO2 suite à ce restylage.

Type de moteurMoteurFinitionPrix
essence
1.6 105 ch GPL 4X2Duster11 900 €
Ambiance13 000 €
TCe 125 ch 4X2Ambiance14 500 €
Lauréate15 600 €
Prestige16 700 €
diesel1.5 dCi 90 ch 4X2Duster13 400 €
Ambiance14 500 €
Lauréate15 600 €
1.5 dCi 110 ch 4×2Ambiance15 100 €
Lauréate16 200 €
Prestige17 300 €
1.5 dCi 110 ch 4×4Ambiance17 100 €
Lauréate18 200 €
Prestige19 300 €

Atelier franchissement

Après une journée au volant du Duster 4×2, nous avons pu découvrir sur un atelier franchissement les aptitudes tout-terrain du Duster 4×4.

franchissement duster

La garde au sol permet d’envisager des franchissements loin d’être ridicules

franchissement dacia duster restyle

Avec sa transmission intégrale (disponible sur le 1,5 l dCi 110 ch), le tout-terrain roumain ne se trouve que rarement en difficulté

Les sensations n’ont rien à voir avec un Duster deux roues motrices, on est même étonné par sa capacité à franchir des obstacles. Pente de 40 degrés, bosses le mettant sur 3 roues, aptitude sur sol glissant, traversée d’un gué avec 30cm d’eau, rien ne lui a résisté !

duster boue

passage gue dacia duster

Une bonne expérience pour les personnes n’ayant jamais fait de 4×4 dans des conditions difficiles.

Un 4×4 intéressant

Soyons clairs, ce 4×4 n’est pas un franchisseur tel que serait une Jeep et ce n’est pas ce qu’on lui demande.
Ce que souhaite Dacia en commercialisant le Duster, c’est proposer un 4×4 polyvalent sur tous les terrains sans pour autant exceller dans un des domaines. Confortable, plutôt rassurant sur route, il est à l’aise sur les terrains accidentés, y compris en deux roues motrices. La marque roumaine a rempli ses objectifs !

duster 2014

Bien sûr, on ne peut pas oublier sa finition bas de gamme, sa mauvaise insonorisation ainsi que sa direction lourde à basse vitesse … mais à un tel prix plancher, peut-on espérer mieux ?
Considéré comme une alternative au crossover tel que le Nissan Qashqai 2, le Dacia Duster moins cher à l’achat, même dans sa finition la plus haut de gamme, peut s’avérer un bon choix.
Ce restylage l’a rajeuni intérieurement avec une finition en progrès, mais aussi extérieurement avec une gueule vraiment attachante !

Alors, tenté ?

Dacia Duster restylé : les infos, la gamme, les prix

Dacia Duster restylé : les infos, la gamme, les prix

Dacia Duster restylage - Face avant

Les modifications esthétiques se font rares à l’extérieur. Dacia a jugé que ce n’était pas une priorité.

Dacia se prendrait-il pour un constructeur haut de gamme ? D’habitude, ce sont les premium qui en font le moins possible lors des restylages de leurs modèles ! Ou alors au contraire, à véhicule low-cost, lifting low-cost ? Pas totalement.

Alors oui, à l’extérieur, la marque roumaine ne s’est pas foulée. Selon ses termes, les petites modifications apportées à l’engin renforceraient son côté baroudeur. Elles lui donneraient aussi un côté un peu plus chic, avec par exemple un nouvel habillage pour les optiques avant. La calandre adopte deux bandeaux chromés. C’est ce qui est le plus visible. Les plus observateurs remarqueront ailleurs les nouvelles barres de toit siglées Duster, la canule d’échappement chromée ou encore les jantes 16 pouces « Dark Metal » associées à des pneumatiques de type M+S.

Dacia Duster restylage - 3/4 avant

Un œil exercé remarquera quand même le nouvel habillage des phares et de la calandre. Ce nouvel ensemble fait un peu monter en gamme le Duster.

Le plus intéressant est à bord

En réalité, les plus gros changements se trouvent à l’intérieur, avec une toute nouvelle planche de bord. Bonne surprise, celle-ci est inédite. La marque ne s’est pas contentée de reprendre celle de la nouvelle Sandero. Même si quand on y regarde de plus près, on se rend compte que quasiment toutes les commandes sont partagées avec d’autres Dacia et que la position des éléments est identique. Mais l’emballage est nouveau, avec une large console centrale encadrée par deux inserts verticaux, gage de robustesse.

Dacia Duster restylage - Planche de bord

C’est ici que le changement se remarque le plus, avec une nouvelle planche de bord, un peu plus valorisante visuellement. Niveau qualité, les plastiques restent durs. Mais à ce prix, c’est normal.

L’ergonomie progresse, avec par exemple l’arrivée (enfin) des commandes de vitres électriques dans les portières. Autre petit progrès, l’ordinateur de bord affiche la température extérieure. Pour plus de confort, Dacia a redessiné les sièges avant et les dossiers de la banquette ont été renforcés. Un nouveau cache-bagages prend place dans le coffre.

Nouveau moteur essence

Sous le capot, preuve que Dacia n’est pas le parent pauvre du groupe Renault, on trouve un inédit TCe de 125 chevaux (boîte manuelle 6 rapports), en complément du 1.6 de 105 ch compatible GPL. Curieusement, le 0.9 TCe de 90 ch est absent. Pas de changement côté diesel, avec les connus et fiables 1.5 dCi de 90 et 110 ch. Seul ce dernier est proposé avec la transmission intégrale, facturée 2000 euros.

Dacia Duster restylage - 3/4 arrière

Le « nouveau » Duster se reconnait sous cet angle à ses feux rhabillés et sa canule chromée. Les jantes de ce haut de gamme sont nouvelles, avec des pneus neige/boue.

On ne connait pas la date précise d’arrivée de l’auto dans les concessions. Cela devrait se faire avant la fin de l’automne. Dacia vient tout de même de dévoiler la nouvelle gamme de l’auto. Les commandes seront ouvertes le 8 octobre.

Enfin les équipements modernes

Avec la marque roumaine, on n’est jamais déçu. Et si les prix étaient canons, ils le sont encore plus car, surprise, ils sont en légère baisse à dotation équivalente. Car si certaines versions perdent un ou deux équipements, l’ESP est proposé de série sur toute la gamme (300 euros auparavant).

La version de base, sans changer de prix, gagne aussi des airbags latéraux, qui demandaient avant 500 euros de rajout. Bon, côté confort, c’est toujours vide, direction assistée mise à part.

Le niveau supérieur, Ambiance, rajoute la condamnation centralisée des portes, la banquette 1/3-2/3, les vitres avant électriques ou encore la radio CD avec prise jack et USB. Le prix de cette version baisse de 300 euros en moyenne… mais les antibrouillards et les jantes acier 16 pouces disparaissent. On les retrouve au niveau supérieur Lauréate qui ajoute aussi la climatisation manuelle, l’ordinateur de bord et les rétros électriques.

Dacia Duster restylage - Vue arrière

La transmission intégrale sera réservée au bloc dCi 110 ch. Elle coûte 2000 euros.

La version haut de gamme Prestige est celle qui fait l’objet du plus de changements. A prix équivalent, si elle perd la peinture métallisée, elle propose maintenant de série l’aide au parking arrière, le système de navigation Média Nav avec écran tactile et le régulateur de vitesse. Le Duster se met donc enfin à la page niveau équipements.

Et clairement, c’est cela qui intéresse plus les acheteurs qu’un nouveau bouclier avant. Pas radin Dacia, juste malin !

Type de moteurMoteurFinitionPrix
essence
1.6 105 ch GPL 4X2 Duster11 900 €
 Ambiance13 000 €
 TCe 125 ch 4X2 Ambiance14 500 €
 Lauréate15 600 €
 Prestige16 700 €
diesel 1.5 dCi 90 ch 4X2 Duster13 400 €
 Ambiance14 500 €
 Lauréate15 600 €
 1.5 dCi 110 ch 4×2 Ambiance15 100 €
 Lauréate16 200 €
 Prestige17 300 €
 1.5 dCi 110 ch 4×4 Ambiance17 100 €
 Lauréate18 200 €
 Prestige19 300 €

>> Voir notre essai du Dacia Duster en diesel et essence

Galerie photo

Dacia aura son modèle électrique low-cost

Dacia aura son modèle électrique low-cost

Après les rumeurs d’une sportive chez Dacia, voici une autre information qui agite la toile : un modèle électrique chez le constructeur roumain et c’est de Carlos Ghosn en personne que provient l’information !

Une Dacia Sandero modifiée pour être électrique

Une Dacia Sandero modifiée pour être électrique

Fort de ses 100 000 ventes de voitures électriques avec la Nissan Leaf et la Renault Zoé notamment, l’alliance Renault-Nissan revendique le « titre » de premier constructeur mondial de VE, mais il ne compte en rester là.

En effet, c’est en marge du salon de Francfort 2013 que le PDG de l’alliance a déclaré au site Auto Express qu’un véhicule 100 % électrique fera son apparition chez la marque à bas prix. Ses propos sont les suivants : « Lorsque la demande sera présente, nous serons là (…) rien n’interdira à Dacia de produire une voiture électrique. Croyez-moi, nous (les constructeurs, NDLR) y viendrons tous. Vous ne pouvez pas prospérer dans cette industrie automobile sans véhicule électrique et sans hybride rechargeable ».

Ce n'est encore qu'un concept qui participe à un rallye "vert", mais peut-être que dans les années futures...

Ce n’est encore qu’un concept qui participe à un rallye « vert », mais peut-être que dans les années futures… Il faut dire qu’un prototype d’une Sandero hybride (baptisée Hamster) avait été surpris en 2010 !

Inutile de dire que suite à ces phrases les réactions n’ont pas tardé à fuser ! Proposer un VE low-cost ? Impossible aujourd’hui ! Décidément, si Dacia réussissait ce pari, ce serait peut-être le retour du phénomène Logan qui, rappelons-le, demandait plusieurs mois d’attente avant d’être livrée à cause de son énorme succès !

A suivre de près !…

Le Dacia Duster prépare son restylage pour 2013

Le Dacia Duster prépare son restylage pour 2013

Après la Logan et la Sandero, c’est le Duster qui va passer chez les designers de la marque pour un restylage (comme nous vous l’avions annoncé à la fin de l’année dernière). Si pour le moment le 4×4 roumain laisse peu d’éléments visibles, les paparazzis automobile ont quand même réussi à dénicher quelques évolutions intéressantes…

Solidement camouflée, la face avant, qui recevra l'essentielle des modifications, devrait se doter de phares au dessin plus modernes afin que d'une calandre redessinée

Solidement camouflée, la face avant, qui recevra l’essentielle des modifications, devrait se doter de phares au dessin plus modernes ainsi que d’une calandre redessinée

De profil, la recette devrait être la même comme en témoigne l'absence de camouflages

De profil, la recette devrait être la même comme en témoigne l’absence de camouflages

Pour la partie arrière, les évolutions du Duster 2013 devraient se limiter à une mise à jour des feux

Pour la partie arrière, les évolutions du Duster 2013 devraient se limiter à une mise à jour des feux

Pour l'habitacle, comme on peut le voir ci-dessus, de gros progrès seront faits en matière de style et de qualité perçue

Pour l’habitacle, comme on peut le voir ci-dessus, de gros progrès seront faits en matière de style et de qualité perçue. L’insonorisation et la résistance au crash-test devraient être améliorés

Un Dacia Duster phase II que l’on devrait découvrir en chair et en os au salon de Francfort au mois de septembre prochain… si d’autres fuites n’ont pas lieu d’ici-là !

Pour en savoir plus sur les évolutions moteur, c’est par ici.

Le 4×4 Dacia Duster passe au GPL sans supplément de prix

Le 4×4 Dacia Duster passe au GPL sans supplément de prix

Depuis la suppression du bonus écologique d’Etat d’un montant de 2 000 € pour les véhicules fonctionnant au GPL, ce type de carburation a été presque oublié sur le marché français, les ventes n’en disent pas le contraire… Dacia, qui a écoulé plus de la moitié des voitures GPL l’an passé, enfonce le clou en proposant pour la première fois le Duster GPL.

le duster dans la neige

Avec son Duster GPL, Dacia offre la version GPL pour moins chère que l’essence (malus pris en compte)

Associée au moteur essence 1,6 litre 105 ch, cette bicarburation permet à la marque de passer les rejets de CO2 de son 4×4 (ici, en deux roues motrices) de 167 à 146 grammes, de quoi échapper au nouveau gros malus de 1 500 € dont écopait cette version. Il ne sera plus « que » de 400 € avec des pleins autours de 30 €, car le Gaz de Pétrole Liquéfié est vendu aux alentours de 1 € le litre dans les stations-service qui veulent bien en proposer.

Quant à la consommation, elle passe de 7,2 à 9,2 l/100 km en mixte. Le tout pour un tarif qui reste identique :

Type de moteurMoteurPuissanceFinitionTarifs
essence + GPL
1,6 l 16V105 chAmbiance13 350 €
Lauréate14 350 €

Le kit GPL monté directement en usine sur la chaîne de production, avec son réservoir de 34 litres situé sous le coffre en remplacement de la roue de secours (un kit anti-crevaison vient substitution), permet de parcourir 1 000 kilomètres en additionnant le réservoir d’essence !

La garantie constructeur, quant à elle, demeure de 3 ans ou 100 000 km.

Au tour du Dacia Duster de passer par la case du restylage

Au tour du Dacia Duster de passer par la case du restylage

Après les Logan et Sandero, le Duster commercialisé depuis 2010 – dont le succès ne commence qu’à ralentir ces derniers mois (- 13,4 % depuis début 2012 par rapport à 2011) – va également recevoir quelques retouches.

le duster restyle pour 2013

Dacia uniformise progressivement les faces avant de ses autos, dont le Duster prochainement, afin de compresser autant que possible ses coûts de production

Elles auront lieu comme on peut s’en douter sur la carrosserie avec l’arrivée de la nouvelle calandre Dacia qui est commune à l’ensemble des modèles de la marque. On espère aussi un rafraichissement de la partie arrière qui commence à accuser légèrement le coup des années.

Toutefois, ces modifications ne se limiteront pas à l’esthétique, puisque que du côté des motorisations les évolutions seront présentes. Il s’agira sans doute d’un nouveau bloc essence : le 1,2 l turbo TCe développant 115 ch. Les moteurs diesel (1,5 l dCi 90 et 110 ch) devront, quant à eux, subir simplement quelques améliorations afin de rester dans le coup et réduire leurs émissions de dioxyde de carbone.

A suivre d’ici Genève ou Francfort…

Surprise : Dacia dévoile le Dokker Stepway au salon d’Istanbul !

Surprise : Dacia dévoile le Dokker Stepway au salon d’Istanbul !

Difficile à suivre ! Telle est l’actualité récente du constructeur Dacia qui n’arrête pas de présenter des nouveautés ces derniers temps. Après le Lodgy, le Dokker, les nouvelles Logan et Sandero, voici le Dokker version Stepway !

le dacia dokker stepway vu de l'avant

Les artifices façon « 4×4 » donnent un look sympathique au Dokker et sa garde au sol plus importante lui permettra de crapahuter sur les chemins de terre

C’est à l’occasion du salon de l’auto d’Istanbul, en Turquie, que la marque d’origine roumaine a mis le jour sur la version « baroudeur » de son Dokker alors que rien n’avait encore filtré à ce sujet.

le dokker 4x4 au salon d'istanbul

L’inscription « Stepway » sur la portière devrait disparaître pour la version de série

On apprend que hormis les modifications esthétiques habituelles aux finitions Stepway (bas de caisse bruts, panneaux de carrosserie en plastique, pare-chocs style alu, barres de toit, …), l’auto est également surélevée de quelques millimètres et qu’elle gagne des jantes en aluminium d’une taille de 16 pouces.

la poupe du dokker 2013 combi stepway

Le Dacia Dokker Stepway, un concurrente pour les Peugeot Outdoor et Citroën XTR 5 à 6 000 € plus chers ?

Du côté de l’offre moteur, ce sont les blocs déjà utilisés pour la Sandero Stepway Combi I qui devraient être utilisés, c’est-à-dire l’essence L3 0,9 L TCe de 90 ch (ou alors le 1,6 l MPI 85 ch ?) et le diesel L4 1,5 L dCi de la même puissance.

l'habitacle du dokker stepway

Premier aperçu de la planche de bord de la version Stepway du Dokker qui s’inspire beaucoup de sa grande soeur la Sandero Stepway. Le combispace profite donc des équipements haut de gamme et pour certains spécifiques de la marque tels qu’un GPS tactile, la climatisation, garniture du volant en cuir, …

Le prix reste quant à lui inconnu, mais d’après les habitudes de Dacia, il faut tabler pour la finition Stepway Ambiance sur un prix aux alentours de 12 000 € pour le sans plomb et de 14 200 € pour le mazout. Pour la finition Stepway Prestige, il faut compter environ 1 000 € supplémentaires en plus du tarif de la finition précédemment citée.

A découvrir en concession pour 2013 si sa sortie sur le marché automobile français est confirmée.

Dacia Logan 2013 : une voiture low-cost à maturité

Dacia Logan 2013 : une voiture low-cost à maturité

La Logan. C’est avec ce modèle que l’histoire de Dacia a commencé sur le marché français et se poursuit encore aujourd’hui. Comme sa sœur la Sandero, la Logan aura le droit à une cure de jeunesse pour 2013. Voici en détails les modifications apportées par la marque low-cost sur son auto qui a fait tant couler d’encre à sa sortie.

la nouvelle logan 2013 en vue 3/4 avant

Avec un style plus imposant, la Dacia Logan II ferait penser, en terme d’esthétique, aux productions de Volkswagen selon certains…

la logan 2013 vue de profil en train de rouler

C’est sous cet angle que la Logan diffère le moins de sa devancière

la dacia logan ii en vue 3/4 arrière

Les intéressés peuvent être rassurés : la Logan conserve sa garantie de 3 ans ou 100 000 km

Au chapitre des motorisations, on retrouve les même blocs vus chez la Sandero 2013, c’est-à-dire deux essence, un GPL et deux diesel qui sont :

Type de moteur
Moteur
Puissance
essence
L4 1,2 L 16V75 ch
L3 0,9 L TCe90 ch
GPLL4 1,2 L 16V75 ch
dieselL4 1,5 L dCi75 ch
L4 1,5 L dCi90 ch

Reste maintenant à avoir si le prix de la Logan 2013 va augmenter ? Il reste aujourd’hui inconnu, mais l’on sait que par le passé la différence se situait entre 200 et 300 € en faveur de la Logan par rapport à la Sandero.

l'habitacle de la logan 2013

L’intérieur de berline à bas prix progresse et reprend des éléments au récent Dokker. Les équipements sont également à la hausse avec un GPS tactile notamment

On peut donc prévoir les tarifs et finitions suivants qui sont donc stables :

Moteur/Finition
Logan
AmbianceLauréate
1,2 16v 757 700 €8 600 €9 700 €
1,2 16v 75 GPL8 400 €9 300 €10 400 €
TCe 909 700 €10 800 €
dCi 7510 700 €11 800 €
dCi 9012 400 €

Il est à noter que la Dacia Logan MCV a été retirée du catalogue pour laisser place au Lodgy.