Aujourd’hui devrait être le jour de lancement de la nouvelle génération de radar embarqué à destination de la Police et de la Gendarmerie. Pourtant, tout ne s’est pas passé comme prévu. Alors que les 18 préfectures qui attendaient les 20 Renault Megane pensaient recevoir leur véhicule pour s’en servir dès ce matin, certains départements comme la Moselle ou les Alpes-Maritimes n’ont pas reçu leur radar mobile.

megane radar du 06

Les Megane avec radar embarqué déjà en panne ?

Peu d’informations ont filtré sur la raison de ce contretemps. Toutefois, une bonne partie (si ce n’est pas la totalité – la Sécurité Routière assure qu’il y a déjà eu des flash) des autos qui devaient partir à la traque des automobilistes n’ont pas pu parcourir les routes ce vendredi 15 mars. Un date qui n’est pas anodine, car elle amorçait le retour des vacanciers de la zone C (et donc de gros chiffres pour la verbalisation) !

Les justifications apportées sur ce retard seraient des problèmes de formation des équipes sur le terrain qui ne seraient pas totalement familières avec les nouveaux radars ETM (Equipement de Terrain Mobile), des soucis de fonctionnement (des bugs informatiques et des problèmes électriques…) et les récentes conditions climatiques neigeuses auraient fait ralentir la progression des tests sur les équipements qui ont quand même reçu leur homologation. Rien n’indique que demain les caméras pourront commencer leur travail auprès des conducteurs en excès de vitesse. Le délai pourrait être plus long et s’établir jusqu’à une semaine.

En attendant, le citoyen français retient son souffle et les fabricants d’antiradars se préparent.