A la une

Quels changements pour les conducteurs en 2019 ?

Qu’est-ce qui change pour les automobilistes cette année ? Permis, radars ou encore contrôle technique : on fait le point !

Péages des autoroutes : le grand flou pour l’instant !

Traditionnellement, les tarifs des péages augmentent le 1er février. Il est prévu pour cette année une hausse moyenne de 1,9 %. Celle-ci prend en compte l’inflation, ainsi que deux éléments exceptionnels : une compensation suite à un plan de travaux demandés par le précédent gouvernement et… un rattrapage d’un gel des prix en 2015 ! Mais, sur fond de crise des gilets jaunes, le gouvernement a demandé aux sociétés d’autoroutes de faire un effort en 2019. Celles-ci ont proposé un gel des tarifs contre un allongement des concessions, l’exécutif a dit non. L’Etat ne cache pas sa volonté de voir ces entreprises qui font d’incroyables bénéfices rogner un peu sur leurs marges.

Permis : une nouvelle formation pour les jeunes conducteurs, puis une réforme

Les jeunes conducteurs sont invités à suivre une nouvelle journée de formation. 7 heures de cours seront données (par des écoles certifiées par l’Etat). La formation doit être réalisée entre le 6e et le 12e mois après l’obtention du fameux sésame. Pour la Sécurité Routière, c’est la période où commence à s’instaurer un excès de confiance au volant, source de mauvais comportements. Les volontaires y gagnent un raccourcissement de la durée du permis probatoire : 18 mois au lieu de 24 pour ceux qui ont fait la conduite accompagnée, 24 mois au lieu de 36 pour les autres.

Par ailleurs, l’examen du permis devrait évoluer d’ici la fin d’année. Une mission parlementaire avait été mise en place en août 2018, afin qu’elle trouve des pistes pour rendre le passage plus rapide et l’examen plus efficace. De plus, le Président de la République a promis de baisser les coûts drastiquement, sans préciser comment.

Contrôle-technique : un peu plus sévère le 1er juillet

Un gros tour de vis a été donné au contrôle technique en mai 2018, avec notamment les défauts critiques qui nécessitent une réparation immédiate. Il y aura un autre changement le 1er juillet prochain : une vérification plus poussée de l’opacité des fumées (test et contraintes plus sévères), afin de recaler les diesels trop polluants à cause d’un mauvais entretien voire d’un filtre à particules enlevé.

Assurance : la chasse aux contrevenants

Les forces de l’ordre vont avoir accès à un nouveau fichier des véhicules assurés. Ils pourront ainsi détecter facilement les conducteurs dont l’assurance n’est plus en règle ou ceux qui roulent carrément sans assurance, un délit qui peut être puni par une amende de 3.750 €. Les personnes flashées par un radar pourraient recevoir deux PV : un pour l’excès de vitesse, un pour la conduite sans assurance !

Radars : un parc modernisé, le développement des leurres

4.700 radars sont placés au bord des routes françaises. Ce nombre ne devrait pas bouger en 2019. Mais l’Etat va continuer à moderniser le parc, avec des systèmes plus efficaces et plus « piégeurs ». Il y aura plus de radars autonomes, déplacés régulièrement dans une zone. Nos confrères d’Auto Plus annoncent l’arrivée de 400 radars multifonctions, capables de sanctionner plusieurs infractions à la fois (vitesse, feu rouge…). Ceux-ci seront répartis dans 2000 cabines. Celles qui seront vides deviendront donc des leurres ! Par ailleurs, la privatisation de la conduite des voitures à radar embarqué va se poursuivre.

En ce qui concerne le système du bonus/malus, retrouvez notre article dédié.

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares