Actualités

Présentation Kia ProCeed : gueule d’enfer

Kia nous a invité le temps d’une journée pour découvrir en avant-première son nouveau shooting break : la ProCeed. Petit tour du propriétaire de celle qui permet à la marque coréenne de se démarquer sur un segment d’ordinaire assez conservateur.

 

A la révélation du concept Kia Shooting Break, beaucoup ont rigolé en arguant que jamais une marque coréenne généraliste n’oserait le décliner en série. C’était sans compter sur la détermination des têtes pensantes de Kia qui croient dur comme fer qu’un break osé manquait sur le segment des compactes. Quelques mois plus tard, Kia lève le voile sur la version de production de la ProCeed (arrivée sur nos routes début 2019), et « Dieu que c’est beau » comme dirait l’autre ! Le premier contact avec l’auto nous confirme qu’il s’agit bien là du design le plus intéressant de la gamme.

Si l’avant s’inspire très largement de la berline Stinger, c’est la poupe de la ProCeed qui mérite que l’on se rince l’œil. La lunette arrière très inclinée se termine sur un hayon très arrondi sur lequel les feux courts tout le long. D’aucuns y verraient même une ressemblance avec une certaine Porsche Panamera. Quitte à puiser son inspiration ailleurs, autant que ce soit chez les meilleurs… Le pare-chocs arrière cède à la mode du factice, aussi retrouve-t-on un faux diffuseur ainsi que deux canules d’échappement qui ne sont là que pour le look. Sincèrement, on ne s’en plaint pas, surtout que la nouvelle venue multiplie les clins d’œil sportifs. Liserés rouges le long des bas de caisse, jantes de 18 pouces, garde au sol abaissée par rapport à la cinq portes, tout est fait pour conférer un côté racé à la ProCeed.

Le profil très réussi fait toutefois craindre que les passagers arrière ne seront pas les mieux lotis. Pressentiment confirmé une fois installé à bord : les plus d’1m85 ne seront pas à la fête aux places arrière du shooting break. Les passagers avant, eux, profitent en revanche de sièges sport semi-baquet en cuir et alcantara, du moins sur la finition GT. Parce que la ProCeed se veut avant tout un break stylé, seules les finitions GT Line et GT seront au catalogue. N’espérez donc pas trouver des versions d’entrée de gamme au style un peu plus sage. Si nous n’avons pas pu poser notre séant dans une GT Line, Kia nous a pourtant confirmé que les sièges avant étaient plus typés confort, que l’équipement y était un peu moins riche, et que toutes les motorisations n’étaient pas disponibles. D’une manière générale, l’intérieur diffère très peu de la Ceed.

Crédit photo : Kia.

Nouveau moteur 204 ch

A ce sujet, sachez que 3 blocs essence et 1 diesel se retrouveront sous le capot de la ProCeed. Ce dernier est le 1.6 CRDi désormais connu, puisqu’essayé dans la Ceed et dans le Sportage, en déclinaison 136 ch. Côté essence, le 3-cylindres 1.0 T-GDi de 120 ch et le 4-cylindres 1.4 T-GDi de 140 ch seront de la partie. Plus intéressant, un inédit 1.6 T-GDi de 204 ch trouvera également sa place sous le capot de la GT, afin de matcher avec le look affirmé de l’auto. A l’exception du 3 pattes qui n’est disponible qu’en boîte mécanique, tous les blocs peuvent être associés à la boîte à double embrayage DCT7 maison.

Mais au fait : pourquoi ProCeed ? Simplement parce que le patronyme représentait le modèle le plus sportif de la gamme Ceed quand la déclinaison 3 portes existait encore, et que le nouveau shooting break entend bien reprendre le flambeau en se voulant aussi plaisant à regarder qu’à emmener. De notre côté on a envie d’y croire, vivement l’essai que nous puissions prendre toute la mesure du potentiel de cette ProCeed !

A l’écriture de cet article, les prix, les mesures de performances et les consommations ne sont pas encore connus.

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares