Actualités

Mondial de l’automobile 2018 : les concept cars

Abcmoteur était bien évidemment au Mondial cette année. Jalil, Jean-Baptiste et Julien ont parcouru pour vous le parc des expositions de la Porte de Versailles en long en large et en travers afin de vous ramener quelques clichés des modèles intéressants. Le mieux est encore de vous y rendre et d’admirer les autos par vous-même, mais si vous souhaitez préparer votre visite au mieux, suivez les guides !

On attaque la visite par un peu de rêve : parfois futuristes, parfois réalistes, les concept cars représentent le summum du savoir-faire des studios de design. Voici une petite sélection de ceux qui nous ont tapé dans l’œil.

  1. Peugeot e-LEGEND

Si vous suivez un tant soit peu l’actualité automobile, vous en avez forcément entendu parler. Le concept e-LEGEND, c’est la vision de Peugeot pour un futur moderne mais passionnant, où le conducteur et son plaisir ne figurent pas au rang des laissés pour compte. Les lignes taillées à la serpe rappellent inévitablement le coupé 504 produit entre 1969 et 1983, mais le e-LEGEND se démarque de son ancêtre avec un mode de conduite 100 % autonome. Le volant peut même s’escamoter, laissant alors au conducteur et son passager la vue sur un énorme écran de 49 pouces à leurs pieds ! Sous le capot, un moteur électrique fort de 462 ch et 800 Nm de couple se charge de propulser le lion, tandis que l’autonomie atteint 600 km selon le nouveau cycle d’homologation WLTP, réputé très sévère. Une pétition tourne déjà en ligne pour que la marque sochalienne aille au bout des choses et passe à la phase de production. Allez Peugeot, faites-nous rêver !

  1. Porsche 911 Speedster

Porsche a mis les petits plats dans les grands pour ses 70 ans en dévoilant un concept de 911 Speedster basé sur la 991 GT3 phase 2. En deux mots : c’est sublime. Le soin apporté à la réalisation est juste hallucinant et le regard est accroché par une multitude de petits détails comme les rétroviseurs ou encore le bouchon de réservoir situé au milieu du coffre avant. Le flat-6 atmo de la pistarde (+ de 500 ch annoncés) ainsi que son châssis finement mis au point sont bien évidemment de la partie et la boîte de vitesses est manuelle, pour le plus grand bonheur des puristes. La production est déjà confirmée pour ce qui sera sans doute l’un des plus gros collectors de sa génération, avec tous les travers que cela comprend.

  1. Hyundai i30 N Option

A ceux qui trouvent l’i30 N un peu trop sage visuellement parlant, Hyundai répond avec un méchant kit carrosserie qui transforme la compacte coréenne en Goldorak. Lame avant, bas de caisse, diffuseur et aileron démesuré se chargent de muscler la ligne, le tout réalisé en fibre de carbone avec une qualité de finition sans reproches. Les jantes polies directement inspirées de la compétition ne sont pas en reste alors que l’alcantara a littéralement envahit l’habitacle de l’i30. Deux sièges baquets fermes au possible mais ultra enveloppant sont aussi de la partie. Il n’est pas exclu que Hyundai se décide à proposer les différents éléments en option dans un futur proche, mais gardez en tête qu’en l’état, le coût de la transformation doublera quasiment le prix de la voiture. Le 4-cylindres turbo de 275 ch reste inchangé.

  1. Renault EZ-Ultimo, EZ-Go et EZ-Pro

Du côté de la marque au losange, on vise plutôt le futur encore assez lointain. A travers une même plateforme, baptisée EZ, le constructeur décline trois « robots-véhicules » totalement électriques et autonomes, chacun avec un but bien précis. L’EZ-Ultimo propose une expérience de mobilité ultra exclusive, où l’intérieur classique de l’auto est repensé comme un salon. Confort et divertissement priment sur tout le reste, la voiture étant bien évidemment connectée en permanence. L’EZ-Go explore quant à lui les solutions de mobilité communes et se veut être une réponse à l’engorgement inévitables de nos villes. Renault parle du EZ-Go à la fois comme un service et un véhicule, avec possibilité d’y monter à une station ou bien en le retrouvant via la géolocalisation. Une sorte de Uber du futur, en somme. Enfin, l’EZ-Pro est dédié aux livraisons et intègre un service de conciergerie, le véhicule autonome permettant une flexibilité totale aussi bien pour le client qui reçoit son colis que pour la société de transport qui gère la flotte de véhicules.

  1. Mercedes EQ Silver Arrow

Une monoplace élancée aux galbes généreux, voilà donc qui rappelle les fameuses flèches d’argent de Mercedes qui tournaient sur les anneaux de vitesse dans les années 30, 40 et 50. Le nouveau concept de la marque à l’étoile en reprend d’ailleurs le nom en y ajoutant le préfixe EQ, signe qu’il appartient à la gamme entièrement électrique du constructeur. Etude de style plus que véritable benchmark pour tester la réaction du public, l’EQ Silver Arrow n’en reste pas moins incroyable à contempler, tant la pureté de ses formes contraste avec la majorité de la production automobile actuelle. Aussi, la puissance annoncée de 750 ch et les 400 km d’autonomie ne seront sans doute jamais vérifiables. Quoiqu’il en soit, c’est une belle preuve que l’abandon progressif des moteurs thermique ne signera pas pour autant la mort des records de vitesse et de la déraison automobile.

  1. Audi PB18 e-tron

Chez Audi aussi on envisage un futur électrique pour les prochains modèles sportifs. En témoigne le PB18 e-tron, un concept façon shooting break qui fait appel à trois blocs pour une puissance combinée de 680 ch, voire 775 ch en mode boost. Quand les choses deviennent sérieuses, il est même possible de faire coulisser le poste de pilotage pour se retrouver au centre de l’auto, pour une vision et un contrôle total. Il fallait y penser ! Côté autonomie, la fiche technique mentionne 500 km, un chiffre plausible uniquement en utilisation paisible. Aéro active, système Torque Vectoring et réponse instantanée des moteurs électriques laissent présager de performances ahurissantes, du moins sur le papier. Nul doute que les années à venir nous réserverons de belles surprises côté supercars. Ne manquera que la bande son pour atteindre le nirvana !

  1. Skoda Vision RS

Terminons avec une proposition bien plus proche de la réalité. Selon Skoda, le sport à court terme sera hybride. Du coup, on retrouve logiquement un bloc essence couplé à un moteur électrique sous le capot de la Vision RS. La puissance combinée du 1.5 turbo et de l’unité électrique atteint ici 245 ch, de quoi permettre à la compacte d’atteindre les 100 km/h en 7,1 s et de pointer à 210 km/h. Si la face avant n’est pas sans rappeler l’ADN de la marque, la lunette arrière avec l’inscription Skoda fait tout de même bien penser à une Volvo V40. Gros avantage de ce mode de propulsion, le rejet de CO2 n’est que de 33 g par km ! La Vision RS ne se voit donc pas pénalisée par un malus, et ça, c’est toujours bon à prendre.

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares