Actualités

Gordon Murray T.50 : un orchestre sous le capot

La Gordon Murray T.50 est une licorne, ceux qui l’ont vu sont rares et ceux qui l’ont entendu chanter sont chanceux. Cette semaine, la création du Britannique Gordon Murray a joué de son V12 sur la piste de Goodwood.

V12 à 12 000 tours

Ce qui rend cette T.50 unique et si attrayante pour tous les passionnés est sans aucun doute son V12 3,9 Cosworth atmo-féerique qui développe 650 chevaux à 12 000 tours par minute ! Rien qu’à la lecture de ces chiffres les poils se dressent mais quand on l’entend, le plaisir auditif est incroyable pour un véhicule de route.

Son de F1

Ce moteur ne tremble pas face aux V10 et V12 de F1 des années 90 qui suivent cette Gordon Murray. Quand ce moteur prend ses tours, il ne semble jamais vouloir s’arrêter et à en juger que par le son, peu de personnes pourraient imaginer que c’est un moteur d’une voiture homologuée.

Le pilote de cette Gordon Murray est un chef d’orchestre installé au centre de l’habitacle ayant pour baguette un levier de vitesses de boîte mécanique. En effet, Gordon Murray s’est inspiré de son autre chef-d’œuvre la Mclaren F1, rien que ça !

Il y a quelque temps le Britannique a dévoilé une seconde supercar, la T.33 avec le même V12 mais qui prend « seulement » 11 000 tours mais toujours en boîte mécanique.

Il est maintenant temps de vous laisser pour presque 6 minutes de bonheur auditif.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares