Actualités

Un député veut freiner la tolérance sur les « petits excès de vitesse »

Un député veut imposer une condition à la tolérance des « petits excès de vitesse » excluant alors les villes. Explication de la motivation de cette proposition de loi déposée par le député.

Uniquement hors agglomération

Le projet sur lequel le ministère de l’intérieur travaille en ce moment pourrait se voir exclure d’être effectif sur les voies en agglomération. C’est ce qu’espère le député Pierre Morel-À-L’Huissier (UDI) qui a déposé une proposition de loi visant à ne pas arrêter le retrait de point pour les « petits excès de vitesse » en ville. Dans ce cas un excès de vitesse dans une agglomération engagerait le retrait d’un point du permis de conduire et 135€ d’amende.

Apaiser le débat

Cela peut être vu comme un compromis entre les deux parties. En effet, les associations en défense de la sécurité routière ne voient pas d’un bon œil ce projet. Ils mettent en avant une augmentation du risque pour les plus vulnérables comme les cyclistes ou les piétons en avançant une diminution de la vigilance des conducteurs entraînée par la baisse de la sanction. Le risque de tuer un piéton lors d’une collision avec un véhicule augmente fortement entre 30 et 50km/h. 5 km/h de plus pourraient avoir des conséquences désastreuses.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares