Pour cette ultime publication des nouveautés que vous pouvez apercevoir sur le salon, nous nous attaquons aux voitures de prestige. Souvent créateurs de foules serrées se bousculant pour le petit souvenir, ces modèles inédits contribuent à l’attrait du salon de l’automobile de Paris 2018. Le rêve se poursuit encore !

L’Italie, terre de supercars

Comme toujours, les yeux se rivent rapidement sur les stands italiens lors du Mondial.

Lamborghini et sa nouvelle reine de l’Enfer Vert

 

Pour sa part, en plus de son Urus récemment commercialisé dans l’hexagone, Lamborghini mettait en valeur la plus ultime Aventador jamais conçue : la SVJ. Dans une livrée verte métallisée du plus bel effet, la détentrice du record à date du tour le plus rapide sur la boucle nord du Nürburgring montre ses atouts. Musclée et résolument aérodynamique, l’Aventador SVJ ne fait pas dans la demi-mesure.

Ferrari montre toute sa puissance

 

Ferrari apporte de Modène la fameuse 488 Pista en version découvrable. La Pista Aperta se dévoile dans une sobre couleur blanche, toutefois agrémentée de son bandeau central bleu pour la sportivité. Et du sport, elle en est capable ! Avec son V8 de 720 chevaux et son aérodynamisme particulièrement travaillé, la 488 Pista Aperta ultime promet des performances décoiffantes.

Mais les deux voleuses de vedette sur le stand Ferrari sont bien ces barquettes modernes baptisées Monza SP1 (monoplace) et Monza SP2 (biplace). Sur base de 812 Superfast, les deux bijoux aux quantités de production très limitées embarquent son V12 atmosphérique dont la puissance est même portée à 810 chevaux. Le 0 à 100 km/h est promis en 2,9 secondes.

Vous pouvez découvrir toutes ces beautés ritales dans le fond du pavillon 1.

Bugatti, tout en raffinement, mais aussi en agressivité

 

La filiale luxe du groupe VAG présentait sa Chiron avec la fameuse option du double toit vitré, baptisée Sky View. La firme de Molsheim a également fait la surprise générale d’accompagner sa Chiron d’une Divo. Impressionnante, la dernière Bugatti reprend les codes de la marque en s’éloignant toutefois de la philosophie Veyron / Chiron pour gagner en agressivité et en sportivité. C’est d’ailleurs sur ces axes que la marque a insisté, en dotant la sublime Divo d’un appui plus important, de réglages châssis et suspension plus pointus, afin d’en accroître les performances. Côté motorisation, elle conserve le W16 de 1500 chevaux déjà présent sur sa soeur Chiron.

 

Porsche: renouvellement du Macan

 

Plus en avant du stand Porsche, c’est le Macan restylé qui attire les regards, notamment paré de ce bleu Miami si original. Osé pour un SUV, il apporte toutefois une véritable note de fraîcheur sur un stand dominé par le gris métallisé et le rouge. Dans cette version Facelift, le Macan évolue surtout par la mise à jour de sa face arrière, symbolisée par l’apparition du bandeau LED liant les deux optiques. Pas de risques pris pour la mise à jour esthétique du poulain de Zuffenhausen au vu de l’enjeu commercial. En ses entrailles, le Porsche Macan se contraint à une baisse de puissance sur sa version de base (245 chevaux au lieu de 252) afin de satisfaire les nouvelles normes antipollution. Cependant, son prix, lui, est en augmentation d’environ 2000€.

 

Audi R8 LMS: la star des GT3 s’offre une mise à jour

 

Pour ce qui est de la sportivité, Audi dévoilait la dernière mouture de sa R8 LMS GT3. Ce redoutable bolide, que l’on voit briller depuis de nombreuses années dans les courses d’endurance telles que les 24h de Spa ou du Nürburgring, conserve son V10 atmosphérique à la sonorité enchanteresse. Pour le plus grand plaisir de nos oreilles ! Le fer de lance de la compétition client de la marque aux anneaux évolue en revanche en douceur esthétiquement, au niveau notamment des prises d’air longitudinales et de la calandre. Un avant-goût peut-être de la future mise à jour de la R8 de série ?