Sur son site internet, Porsche écrit « Nous avons prouvé qu’on ne pouvait rien nous imposer. Que nous ne suivions aucune tendance. » Voilà qui fait sourire, de la part d’une marque qui réalise plus de la moitié de ses ventes avec ses SUV. Le lancement du Macan en 2014 a fait passer Porsche dans une autre dimension, lui permettant de passer le cap des 200.000 ventes annuelles.

Depuis son lancement, le SUV compact s’est écoulé à plus de 350.000 exemplaires ! On parle quand même d’un véhicule qui en France coûte au moins 58.835 €. Un succès à entretenir donc avec le traditionnel restylage de mi-carrière. Mais les retouches sont évidemment assez légères.

Une fois n’est pas coutume, pour reconnaître le « nouveau » modèle, il faut regarder à l’arrière. Pour être assorti au reste de la gamme, le Macan adopte le bandeau entre les feux. Celui intègre le monogramme de la marque et un liseré lumineux rouge. Mais les designers n’ont pas retouché la partie des feux dans les ailes. Dommage, celle-ci manque de finesse. A l’avant, un oeil exercé remarquera la nouvelle signature lumineuse, formée par quatre traits. Les prises d’air ont été redessinées, mais cela se remarque à peine. La palette de coloris accueille quatre nouvelles teintes, dont ce bleu Miami très flashy !

Grand écran

A bord, il y a un changement visible au niveau de la console centrale. Le Macan adopte un grand écran tactile de 11 pouces, contre 7 pouces précédemment. Pour que celui-ci prenne place, les aérateurs centraux ne sont plus de chaque côté, mais en dessous. Une bonne chose, car cela met fin au vide qu’il y avait à cet endroit auparavant. Le levier de vitesses est toujours entouré d’une myriade de boutons. En option, il est possible d’avoir un volant plus sportif, issu de la 911, qui avec le pack Sports Chrono intègre le bouton « Sport Response ». En appuyant sur celui-ci, la voiture est prête pour une accélération canon.

La liste des équipements s’enrichit d’une aide à la conduite dans les embouteillages. Porsche indique avoir revu quelques réglages du châssis. Mais la marque ne donne aucun détail sur la liste des motorisations. Sur ce point, on devrait en savoir davantage en octobre, lors du Mondial de l’Automobile à Paris.