Actualités

Les français souhaitent-ils garder leur véhicule ?

La voiture ne serait plus en vogue pour se déplacer, c’est ce que l’on peut croire à en juger par les mesures politiques visant à limiter drastiquement son utilisation pour défendre l’environnement. Néanmoins, une très large majorité des Français reste attachée à son véhicule personnel comme le montre une enquête réalisée par 40 millions d’automobilistes.

84% des Français souhaitent garder leur véhicule

L’enquête de l’association 40 millions d’automobilistes permet de constater que 84% ne sont pas prêts à se passer complètement de leur voiture. Si on isole les résultats en zones rurales, c’est 92% des Français qui veulent garder leur voiture. Dans ces régions, elle est indispensable, 4 Sur 5 déplacements sont faits grâce à un véhicule personnel. Comment aller chez le médecin, faire ses courses ou même aller travailler sans voiture lorsque la ville la plus proche se trouve à une trentaine de kilomètres ? Pour ces Français, se passer de sa voiture est totalement chimérique.

Des résultats différents en ville

Néanmoins, la proportion de français voulant conserver son véhicule diminue dans les villes de plus de 20 000 habitants. Cependant, les urbains restent attachés à leur véhicule personnel car 77% utilisent leur véhicule au moins une fois par semaine. Des résultats et une utilisation différente certainement en raison d’un mode de vie différent et des contraintes à la circulation plus importantes. Dans de nombreuses villes françaises, il devient à l’inverse des campagnes chimérique de se déplacer avec son véhicule, les usagers préfèrent alors les transports en commun plus faciles. De plus, les ZFE qui se déploient progressivement dans certaines communes sont un nouveau frein à l’usage de la voiture personnelle. La voiture tend alors à devenir un outil qui sert lorsqu’aucune alternative de transport est possible.

L’automobile, sujet de clivage

À la vue des résultats de cette enquête, il est plus aisé de comprendre comment l’automobile et les sujets qui gravitent autour sont devenus un point clef de la campagne présidentielle de 2022. Les différentes mesures restrictives déjà mises en place, les futurs projets et le prix des carburants ont donné des oppositions entre les candidats. L’enquête de 40 millions d’automobilistes permet de mettre en exergue que 33% des Français donneront leur vote en faveur d’un candidat défendant les conducteurs.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares