En 2015, Ford a rendu un rêve possible, en commercialisant officiellement la Mustang en Europe. Mais pour acheter d’autres légendes de la gamme américaine, il faut encore en passer par un importateur, par exemple le pick-up Raptor. Bonne nouvelle, le constructeur va lui même proposer le Raptor chez nous ! Mais pas celui auquel vous pensez peut-être.

Ce ne sera pas le F-150, mais une inédite version Raptor du Ranger, le pick-up « midsize » de Ford. L’engin a été dévoilé il y a quelques jours lors d’un salon… du jeu-vidéo, à Cologne. Le constructeur se fait rare dans les salons automobiles pour aller sur des événements différents à la rencontre d’autres publics. Il faudra se faire patient pour prendre livraison d’un Ranger Raptor, la commercialisation française étant prévue pour mi-2019.

Alors le Raptor, c’est quoi ? L’idée, ce n’est pas d’avoir le pick-up roi des chronos sur circuit. Le modèle est certes le plus musclé des Ranger disponibles en Europe, avec un 2.0 diesel biturbo de 213 ch (couple maxi de 500 Nm). Mais des concurrents européens font mieux : le Mercedes Classe X et le Volkswagen Amarok peuvent recevoir un V6 de 258 ch.

Sacrée gueule

Le Raptor est surtout réglé pour faire des temps en hors piste. Il est équipé de suspensions spécifiques et d’amortisseurs Fox Racing Shox avec pistons de 46,6 mm, avec une technologie « Position Sensitive Damping », pour des forces d’amortissement plus élevées lors du tout-terrain et plus faibles dans des conditions de conduite sur route plus classique. Le freinage est aussi revu, avec quatre disque ventilés de 332 mm.

Mais surtout, le Raptor est chaussé d’énormes pneumatiques BF Goodrich 285/70 R17 avec flanc robuste et dessin adapté aux terrains glissants. La boîte de vitesses est une automatique 10 rapports. Le sélecteur de modes de conduite comporte six réglages, dont un mode « Baja » « pour une performance ultime hors route à grande vitesse, à l’image des pilotes sur le célèbre Rallye du désert de Baja ».

Côté look, ce Ranger en met plein la vue avec ses ailes avant gonflées à bloc. Elles sont en composite, conçues pour mieux résister aux chocs. La calandre intègre le nom de la marque en gros. Le pare-chocs est celui de la version restylée, pas encore lancée en Europe. A l’intérieur, on trouve des sièges avant plus enveloppants. Le cuir recouvre la planche de bord, avec des surpiqûres de couleur bleu, la teinte officielle des produits Ford Performance.