Peugeot 3008 restylé avant
Essais

Essai du nouveau Peugeot 3008 : il sort les crocs

Pour rester aux avant-postes, le Peugeot 3008 passe par la case restylage en cette fin d’année 2020. En plus d’un look modernisé, il fait le plein de technologie.

Peugeot 3008 restylé arrière

La seconde génération du 3008 est apparue en 2017 et a su rehausser l’image de marque de Peugeot avec un design marquant et une planche de bord novatrice. Les clients ont apprécié puisqu’ils ont été 800 000 à être séduits en quatre ans. Une vraie success story pour la Peugeot.

Pour continuer sur cette lancée, il fallait se mettre à niveau de la concurrence qui ne cesse de progresser (Volvo XC40, Ford Kuga, Seat Ateca). Que les adeptes du 3008 se rassurent, les changements sont mesurés avec principalement une mise à jour technologique (conduite semi-autonome) et un design retravaillé qui se remarque surtout à l’avant.

Un style plus  »mordant »

Pour ne pas brusquer les clients, Peugeot a choisi de faire évoluer son 3008 en douceur sans transfigurer sa ligne. Cependant, la face avant ne passe pas inaperçue, notamment avec cette calandre qui voit ses bords supprimés. Elle est désormais largement élargie jusqu’à se retrouver sous les nouveaux blocs optiques, retravaillés et affinés. Les crocs LED, déjà vus sur d’autres modèles de la marque, font aussi leur apparition.

Peugeot 3008 restylé calandre
Peugeot 3008 restylé calandre

Si le profil ne change pas, l’arrière voit les feux se moderniser avec une nouvelle signature lumineuse 3D allumée en permanence, à l’image des feux de jour à l’avant. Gimmick qui fait plus  »moderne », les clignotants sont désormais à défilement et ce, sur toute la gamme.

Peugeot 3008 restylé feux arrière

Le 3008, comme son grand frère 5008, peut, en option (300€) sur les versions hautes GT et GT pack, se doter d’un black pack remplaçant tous les chromes par des éléments en noir (calandre, logos, encadrement des vitres etc) pour un look plus sportif.

Un histoire de taille

Pas de gros changement visible dans l’habitacle, seule la tablette centrale passe de 8,5 à 10 pouces (sur les finitions les plus hautes), comme sur les 208 et 2008. En dessous, les touches piano permettent d’accéder aux différents menus, mais toujours pas de boutons en accès direct pour régler la climatisation. C’est surtout sur le plan de la technologie que le 3008 progresse. Il est le premier de sa catégorie à pouvoir se doter de la vision nocturne (1 400€). Une caméra infrarouge permet de détecter les piétons, cyclistes ou animaux au-delà de la portée des projecteurs. L’image est visible au niveau de l’instrumentation digitale.

Peugeot 3008 restylé planche de bord

Autre avancée, la conduite semi-autonome de niveau 2 est désormais disponible avec un nouvel assistant au positionnement dans la voie, plus efficace que l’aide au maintien dans la voie de série. À la place de simplement placer le 3008 au centre de sa voie, le système mémorise la position voulue à l’enclenchement. Une aide bienvenue permettant une meilleure cohabitation entre les voitures et les deux roues.

Peugeot 3008 restylé touches piano
Peugeot 3008 restylé i-cockpit
Peugeot 3008 restylé écran central
Peugeot 3008 restylé banquette arrière

Toujours aussi habile sur la route

Après avoir laissé la voiture conduire, presque toute seule, il est temps de reprendre le contrôle. Les possesseurs de l’ancien 3008 ne seront pas dépaysés et retrouveront les mêmes sensations de conduite, la plateforme EMP2 n’évoluant pas et les réglages du châssis étant conservés. Une excellente nouvelle puisque le 3008 fait référence dans sa catégorie en matière de compromis confort / tenue de route. Le petit volant, plébiscité par les clients, bien qu’il puisse cacher les compteurs suivant votre position de conduite favorite, dirige un train avant précis et renseigne suffisamment sur l’état de la chaussée et le niveau d’adhérence disponible. L’amortissement sait rester assez souple pour préserver les occupants sans se montrer trop lâche en cas de conduite dynamique.

Peugeot 3008 restylé avant

Notre exemplaire d’essai était équipé par le 1.2 Puretech 130 ch associé à la boite automatique EAT8. Le trois cylindres octroie de bonnes relances au 3008 et sait rester discret une fois la vitesse de croisière atteinte. La boite de vitesse égrène ses huit rapports avec douceur tout en sachant se montrer réactive en cas de besoin. Enfin, les bruits d’air et de roulement sont bien maitrisés. De quoi parcourir de longs trajets en toute quiétude, d’autant plus que la sono Focal est d’excellente facture.

Peugeot 3008 restylé arrière

Un équipement enrichi

Disponible à partir de la finition Active, le nouveau 3008 voit ses prix d’accès augmenter de 800 € en essence et de 1 000 € en diesel soit respectivement 29 060 € et 31 310 €. Seule la finition haute GT ne subit pas d’inflation. Si le 3008 ne se brade pas, cette augmentation tarifaire se justifie par un équipement plus fourni : les phares à LED, l’accès et le démarrage sans clé, les clignotants à défilement et le freinage d’urgence sont ainsi disponibles dès l’entrée de gamme. Par rapport à la concurrence, il se situe entre les généralistes Renault Kadjar ou Citroën C5 Aircross et les Volkswagen Tiguan ou Audi Q3. Un placement astucieux avec des prétentions plus haut de gamme que les premiers cités et un contenu technologique en hausse (du moins sur les versions les plus huppées).

Peugeot 3008 restylé avant

Un 3008 rajeunit

À l’occasion de son restylage, le 3008 ne prend pas de risque et fait dans la continuité. Le plus visible est sans conteste la nouvelle face avant qui reçoit les crocs LED, nouvelle signature de Peugeot et une calandre élargie. Il est aussi désormais possible d’opter pour un black pack, mais  seulement en finition GT / GT Pack. Les principaux changements sont invisibles avec un contenu technologique en hausse (conduite semi-autonome, vision de nuit) pour se mettre au niveau de la concurrence. Mais toutes ces nouveautés ne sont disponibles qu’en finition haute ou en options quand les tarifs tendent vers la concurrence allemande.

Peugeot 3008 restylé avant
Peugeot 3008 restylé arrière

 

 

Jean-Baptiste TRICHOT

Jean-Baptiste TRICHOT

Passionné le monde de l'automobile depuis tout petit, j'adore échanger et partager avec d'autres amoureux d'auto. Nouvelles ou anciennes, stars des showrooms ou modèles oubliés, elles m’intéressent toutes, surtout si je peux être au volant !

Shares