Actualités

Volkswagen ID.4 : nos premières impressions à bord du SUV électrique

Volkswagen lance son premier SUV 100 % électrique. Cet ID.4 est un modèle familial qui annonce une autonomie de plus de 500 km. Nous l’avons déjà approché à Paris.

La révolution électrique de Volkswagen est ambitieuse, prometteuse… mais elle met du temps à démarrer. Il a fallu attendre déjà un an entre la présentation et l’arrivée dans les concessions de l’ID.3, premier membre de la nouvelle famille électrique de VW. Et un an, c’est donc le temps qu’il a fallu pour découvrir un deuxième modèle, ce SUV ID.4. Ce véhicule est bien plus important, puisque contrairement à la compacte, il sera mondial, en étant proposé en Europe, en Chine et aux Etats-Unis.

Volkswagen ID.4 - Sur la route

Nous avons pu approcher en avant-première l’ID.4. Ce modèle mesure 4,58 mètres de longueur. Il se place ainsi entre les Tiguan court et long. Mais il s’en distingue par un design totalement différent, qui reprend les codes inaugurés par l’ID.3 et bouscule vraiment les habitudes de Volkswagen. Le changement tient d’ailleurs dans l’allure générale grâce à la base électrique MEB, qui permet de repousser les roues dans les coins et de raccourcir le nez. Surtout, le design se fait plus galbé (certains diront mollasson) et plus lisse. La calandre est ainsi quasiment gommée, avec une ligne lumineuse qui relie les optiques très « bio-design ». Il y a aussi un bandeau lumineux à l’arrière. Elément caractéristique de la famille ID : les arches de toit ont un aspect alu. Si l’ID.4 est clairement identifié comme un SUV, on lui trouve des airs de break surélevé.

Volkswagen ID.4 - Profil

La planche de bord étonne aussi pour une Volkswagen. La présentation est dépouillée pour ne pas dire basique. Pourtant, il y a ce qu’il faut, avec les incontournables écrans, dont un de 12 pouces au centre, implanté façon tablette. Heureusement, les matériaux nous ont fait meilleure impression que dans l’ID.3 (la compacte déçoit avec ses plastiques durs).Grâce à son empattement allongé, l’ID.4 séduit avec une belle sensation d’espace à bord. Les passagers de la banquette sont bien lotis, autant en espace aux jambes qu’en garde au toit. La banquette ne coulisse pas. Le volume du coffre de 543 litres.

Volkswagen ID.4 - Planche de bord Volkswagen ID.4 - Banquette

Autre curiosité : alors que le cousin technique Skoda Enyaq est déjà promis avec cinq configurations techniques, Volkswagen n’en annonce qu’une. Et c’est la même que pour l’ID.3, avec un moteur arrière de 204 ch, ce qui fait donc une propulsion. La vitesse maxi est limitée à 160 km/h et il faut 8,5 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. De l’ID.3, on retrouve la plus grosse batterie, de 77 kWh. Volkswagen annonce ainsi une autonomie en cycle WLTP de 520 km.

La carrière de l’ID.4 commencera avec une série limitée 1st (27.000 exemplaires). La version 1st de base coûte 47.950 € avec jantes 20 pouces, écran tactile 10 pouces, caméra de recul. La version 1st Max est à 58.950 € avec phares Matrix LED, amortissement piloté, conduite semi-autonome, écran tactile 12 pouces, sièges avant électriques et massants. Il y a un bonus de 3.000 €.

Avec Jalil Chaouite

Volkswagen ID.4 - Arrière

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares