Actualités

Un très généreux coup de pouce en faveur des voitures électriques ?

Alors que l’Union Européenne a affirmé que les véhicules thermiques seront tout simplement interdits à la vente en 2035, les constructeurs doivent s’adapter pour une marche forcée vers l’électrique. Cependant, des aides pourraient venir épauler les constructeurs.

Plus d’1 milliard d’euros d’aide

Le PDG de Stellantis, Carlos Tavares a invité le ministre délégué chargé de l’Industrie, Roland Lescure à l’inauguration de la nouvelle usine du groupe Français à Tremery (Moselle). Sur place, le ministre a annoncé une aide, un coup de pouce généreux de 1,1 milliard d’euros. Une aide qui permettra selon lui une réindustrialisation de la France avec la contrainte de la décarbonisation. En effet, cette nouvelle usine fraîchement lancée prévoit de produire 1 300 moteurs électriques par jour devant équiper les citadines électriques de Stellantis, Peugeot e-208, DS 3 e-Tense, Opel Mokka-e et le Jeep Avenger.

Cette aide ne devrait pas être uniquement réservée à Stellantis. Les marques du groupe Renault pourraient également profiter de ce généreux coup de pouce. On peut aussi imaginer l’étendre à tous les constructeurs produisant des véhicules électriques en France. Le gouvernement a donc choisi un peu plus le camp de l’électrique. Il est pour l’instant impossible d’affirmer que ce choix est le bon choix mais d’autres solutions mériteraient d’être étudiée avant de mettre tous les œufs dans le même panier.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares