Actualités

Téléphone en conduisant : le permis de conduire peut être suspendu

Attention : si vous commettez une infraction en plus de l’usage du téléphone au volant, vous risquez désormais une suspension de permis de six mois.

La loi ne fait pas le pont. En ce week-end de l’Ascension, une mesure importante de sécurité routière entre en vigueur, suite à la parution du décret n°2020-605 au Journal Officiel. Il s’agit d’un renforcement des sanctions lors de l’usage du téléphone au volant. La contravention de base reste la même : lorsqu’un policier ou un gendarme vous voit le téléphone en main (donc l’appareil n’est pas fixé à un support), même si c’est pour lancer une musique, c’est 135 € et un retrait de trois points sur le permis de conduire.

Ce qui change aujourd’hui, c’est que le permis peut être suspendu. Dans quel cas ? Lorsque l’usage du téléphone au volant est cumulé avec une autre infraction au code de la route « en matière de règles de conduite des véhicules, de vitesse, de croisement, de dépassement, d’intersection et de priorités de passage ». En clair : excès de vitesse, non-respect d’un stop, cédez le passage ou feu rouge, franchissement ou chevauchement d’une ligne blanche, non-utilisation du clignotant…

Les forces de l’ordre vont pouvoir garder votre permis 72 heures. Dans ce délai, le préfet pourra décider d’une suspension de permis de six mois. Selon Maître Rémy Josseaume dans le Figaro, la suspension peut même être d’un an en cas d’accident. A la suspension s’ajoutent bien sûr les contraventions pour l’ensemble des infractions constatées.

Voilà plus de deux ans que cette mesure avait été annoncée par le gouvernement. Celui-ci espère que les habitués de ce mauvais comportement réfléchiront davantage avant de toucher leur mobile une fois sur la route.

Pourquoi les sanctions sont-elles plus strictes ?

Le téléphone au volant entraine une amende et un retrait de points, mais cela n’est pas nouveau. Par contre, ce qui change, c’est qu’en cas d’infractions associées, vous risquez un retrait de permis temporaire, de 6 mois à 1 an. Mais pourquoi cette évolution de loi ?

  • La première chose, c’est que vous serez moins efficace, car vous ne conduirez que d’une seule main au lieu de 2. Dans ces conditions, pas toujours évident de bien tenir son volant ou de passer les vitesses en tenant son téléphone.
  • Le second point est tout aussi évident. Vous n’aurez plus les yeux sur la route, et vous prendrez donc de grands risques, même si vous ne jetez que des coups d’œil furtifs sur votre téléphone. Durant ce laps de temps, un enfant peut par exemple traverser la route.
  • Enfin, votre attention peut être distraite. C’est logique, mais votre cerveau sera concentré sur ce que vous faites sur votre téléphone. Vous ne réagirez peut-être pas en temps et en heure, face aux imprévus de la route ou face aux bruits autour de vous.

Si vous avez besoin d’un chiffre, le téléphone au volant est responsable de près de 10 % des accidents de la route.

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares