Renault Captur 2019
Actualités

Renault dévoile le nouveau Captur : l’heure de la confirmation

Pour rester le SUV urbain le plus vendu en Europe, le Captur garde ses qualités (personnalisation, modularité) et corrige ses défauts (finition, technologies).

Si Renault s’accroche encore sur le segment des grands monospaces, avec les Scénic et Espace, en 2013 il n’a pas hésité à pousser vers la sortie la Modus pour proposer à la place un crossover urbain. La suite, on la connaît : un carton commercial. Le Captur a pris la tête de sa catégorie à l’échelle européenne et ne l’a jamais lachée ! Même si les ventes se portent toujours bien, l’heure du renouvellement a déjà sonné. Renault n’avait sûrement pas envie de voir la clientèle partir vers les concurrents plus jeunes.

Alors que Peugeot a tout changé pour son 2008, le Losange a préféré jouer la carte de l’évolution. Mais l’évolution visible quand même ! Bon, peut-être pas au niveau de l’avant, qui a un air de déjà vu et semble trop proche de la Clio. Mais le reste de la silhouette change bien. La séparation au niveau de la custode devient horizontale, créant un meilleur lien entre le profil et l’arrière. Et c’est justement au niveau de la poupe que la transformation est la plus radicale.

Renault Captur 2019 - Vue profil Renault Captur 2019 - Personnalisation

Coffre géant

Le Captur reçoit d’inédits feux en forme de crochets, inspirés par le concept-car Symbioz. La plaque est rejetée dans le bouclier. Le plus petit SUV de Renault a au final un air plus musclé, mais aussi plus mature et plus imposant. Cela n’est d’ailleurs pas une mauvaise impression, car le modèle s’allonge de 11 cm pour atteindre 4,23 mètres. Il devient un sérieux concurrent à la Mégane. Ce gabarit en hausse permet de compenser l’arrêt de la Clio Estate. L’accent sera toujours mis sur la personnalisation, avec onze teintes de carrosserie, quatre couleurs de toit, quatre packs colorés.

A l’intérieur, sans surprise, on retrouve la planche de bord de la Clio. Ou presque. Plusieurs éléments sont communs, comme le volant et la console centrale mais la partie supérieure a été redessinée. Il n’y a ici pas le bandeau d’aérateurs. Le levier surélevé est en revanche toujours de la partie. La présentation est épurée et peut-être un peu sage, même si le grand écran de 9,3 pouces fait son effet. Les possibilités de personnalisation apporteront aussi de la gaieté. Surtout, on ne va pas se plaindre du bond en avant en matière de présentation. Il en sera de même de la finition, gros point noir du premier Captur.

Renault Captur 2019 - Ecran tactile Renault Captur 2019 - Levier de vitesses

Hybride rechargeable l’année prochaine

Renault a la bonne idée de garder… les bonnes idées. Le Captur conserve ainsi la banquette arrière coulissante, qui apporte une belle modularité. Elle permet d’avoir un volume de coffre géant dans la catégorie, jusqu’à 536 litres. Le modèle perd en revanche son originale boîte à gants tiroir… mais celle-ci n’était pas si pratique, en butant dans les jambes du passager. Le Captur profite de sa refonte pour se mettre enfin à la page côté technologies. Là aussi, il était à la traine. Selon les variantes, il y aura l’aide au maintien dans la voie, le régulateur de vitesse adaptatif, la vision 360°…

Techniquement, le Captur est basé sur une nouvelle plate-forme, la CMF-B. La gamme de motorisations fera dans un premier temps dans le classique. En essence, on trouvera en accès le récent 1.0 de 100 ch. Puis il y aura le 1.3 TCe, avec 130 et 155 ch. Le diesel n’est pas oublié, avec le 1.5 dCi en 85 et 115 ch. L’événement sera l’arrivée d’une variante hybride rechargeable en 2020. Dotée d’une batterie de 9,8 kWh, elle devrait parcourir près de 45 km en mode 100 % électrique.

Renault Captur 2019 - Vue profil Renault Captur 2019 - Vue arrière

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares