La cuvée 2013 aura été une année un peu spéciale pour les radars automatiques. En effet, tous types confondus (fixes, embarqués, mobiles, feux rouges, …), ces automates ont moins flashé en 2013 qu’en 2012… mais pas de panique, car les recettes de l’Etat devraient une nouvelle fois progresser grâce à un taux de réussite plus élevé.

panneau radar automatique 110

Bientôt 1 milliard dans les caisses de l’Etat pour les seuls radars automatiques ? Cela pourrait être le cas dès 2015 ou 2016

Le pactole soutiré aux automobilistes – 1er contribuable de France –, dépasserait les 800 millions d’euros, soit 88 millions supplémentaires par rapport à l’année précédente. Pour 2014, les amendes rapporteraient 1,72 milliard d’euros, dont 870 millions sont attendus pour les seuls radars automatiques (notamment grâce aux conducteurs étrangers européens : 15 millions d’euros rien que pour les Belges)…

Moins de flashs, mais plus de PV réglés

Le chiffre a été communiqué : ce sont donc 18,9 millions d’infractions qui ont été prises en photos l’année passée, soit une baisse de 11 %. Les automobilistes auraient donc levé le pied, mieux déjoué les pièges ou serait-ce la moins haute disponibilité des radars qui seraient en cause (seulement 80 % pendant l’été, contre 95 % en temps normal) ?

Le nombre de PV envoyés a diminué de façon légèrement moins importante (– 8 %), du fait d’un meilleur traitement de la part du CNT (Centre national de traitement) de Rennes et d’un taux de transformation pour les systèmes automatisés s’améliorant de 57,5 à 59 %.

Excès de vitesse, contestation et dégradations

Depuis 2004, la part des grands excès de vitesse relevés par les radars de vitesse ne fait que décroître. Aujourd’hui, seuls 6,1 % des PV concernent des véhicules surpris au-dessus de 20 km/h par rapport à la limitation de vitesse.

La difficulté pour contester un procès verbal n’est plus à démontrer. Seules 16 personnes sur 1 000 osent affirmer leur désaccord pour un excès de vitesse (1 personne en moins qu’il y a un an) et 36 personnes sur 1 000 refusent leur amende pour les infractions de franchissement (feu rouge, passage à niveau, …).

Par ailleurs, contrairement à ce que l’on pourrait penser, 2013 n’a pas été une grande année de destruction de radars malgré l’action, entre autres, des Bonnets rouges. Ce sont 2 300 actes de vandalisme, dont 220 ont été fatales pour la cabine qui a due être remplacée, des statistiques stables par rapport à 2012.

Les cabines qui flashent le plus : le top 10

En 2013, les 2 410 boîtes métalliques installées aux bords des routes ont constaté en moyenne 20 excès de vitesse par jour et 19 en comptabilisent entre 209 et 377 quotidiennement. En revanche, 500 installations enregistrent moins d’une infraction toutes les 24 heures. Le Nord (59) est le département avec le plus de cabines (101), suivi des Bouches-du-Rhône (13) et des Yvelines (78).

Cependant, c’est dans le Rhône (69) que l’on recense le plus de flashs avec 951 000 crépitements, soit près de 20 % du nombre total ! Globalement, ce sont dans les régions Ile-de-France, Rhône-Alpes et Provence-Alpes-Côte-d’Azur que les PV pleuvent le plus.

Comme la Sécurité Routière tient à le souligner : celles que l’on surnomme volontiers « les pompes à fric » sont bien évidemment implantées dans des lieux accidentogènes. La preuve, le top 10 des radars qui flashent le plus est constitué presque exclusivement d’autoroutes, type de voie le plus sûr ayant le plus faible taux de mortalité en France !…

Ville (dép) Voie Sens Flashs/j (total)
1 Clarafond (74) A40 Vers Lyon 377
(137 605)
2 Tours (37) A10 Vers Bordeaux 344
(125 560)
3 Givors (69) A47 Vers St Etienne 326
(118 996)
4 Pierre-Bénite (69) A7 Vers Lyon 313
(114 245)
5 Tanneron (83) A8 Vers Mandelieu La Napoule 284
(103 660)
6 St-Avertin A10 Vers Paris 282
(102 930)
7 Barberaz (73) RN201 Vers Albertville 275
(100 375)
8 Janvry (91) A10 Vers Paris 263
(95 995)
9 Bessey-en-Chaume (21) A6 Vers Lyon 239
(87 235)
10 Bailly-Romainvilliers (77) RD344P Vers Chessy 235
(85 775)

Source du tableau : L’Express