Actualités

Prime à la casse : de nouvelles règles en août 2020

Les règles de la prime à la casse changent encore ! En fait, c’est le retour au barème classique, celui en vigueur avant les mesures exceptionnelles prises pour relancer le marché après le confinement.

La prime exceptionnelle a donc duré deux mois seulement. Le gouvernement avait en effet limité le dispositif à 200.000 demandes, quota épuisé très rapidement. La mesure a atteint ses objectifs : booster l’activité dans les concessions après les deux mois de confinement et aider les vendeurs à écouler leurs stocks pour sauver leur trésorerie. Preuve d’ailleurs de l’efficacité des aides : la France est le seul pays européen qui a enregistré une hausse des ventes de voitures neuves en juin.

La prime de relance prend donc fin, une nouvelle prime entre en vigueur le 3 août. Mais c’est simplement la remise en place du dispositif qui était valable avant le 1er juin. Plutôt logique, même si le ministre de l’Economie avait laissé entendre qu’une formule à mi-chemin entre la prime de début d’année et celle de relance serait retenue. Au final, les critères de situation financière et de véhicule acheté sont repris sans modification.

Il y a toutefois un élément de la prime exceptionnelle qui a été retenu : le fait de pouvoir profiter de la prime en mettant à la casse une voiture Crit’Air 3. Cela correspond donc à toutes les voitures diesel d’avant 2011 et les voitures essence d’avant 2006. Côté montants, il faut donc de nouveau être un ménage modeste pour avoir les coups de pouce les plus généreux. Voici en détail ce qui est proposé.

A noter que les véhicules achetés peuvent être neufs ou d’occasion et doivent coûter moins de 60.000 €.

Si votre revenu fiscal de référence est supérieur à 13.489 € (+ personnes morales)

  • 2.500 € de prime pour l’achat d’une voiture électrique.
  • 2.500 € de prime pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable jusqu’à 50 g/km de CO2 et qui a une autonomie électrique en cycle urbain d’au moins 50 km.

Si votre revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 13.489 €

  • 2.500 € de prime pour l’achat d’une voiture électrique.
  • 2.500 € de prime pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable jusqu’à 50 g/km de CO2 et qui a une autonomie électrique en cycle urbain d’au moins 50 km.
  • 1.500 € de prime pour l’achat d’une voiture essence (dont hybride simple) avec vignette Crit’Air 1 jusqu’à 137 g/km de CO2 (norme WLTP).
  • 1.500 € de prime pour l’achat d’une voiture diesel avec vignette Crit’Air 2 jusqu’à 137 g/km de CO2 (norme WLTP) mise en service après le 01/09/2019.

Si votre revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 6.300 € ou 13.489 € en étant un gros rouleur*

  • 5.000 € de prime pour l’achat d’une voiture électrique.
  • 5.000 € de prime pour l’achat d’une voiture hybride rechargeable jusqu’à 50 g/km de CO2 et qui a une autonomie électrique en cycle urbain d’au moins 50 km.
  • 3.000 € de prime pour l’achat d’une voiture essence  (dont hybride simple) avec vignette Crit’Air 1 jusqu’à 137 g/km de CO2 (norme WLTP).
  • 3.000 € de prime pour l’achat d’une voiture diesel avec vignette Crit’Air 2 jusqu’à 137 g/km de CO2 (norme WLTP) mise en service après le 01/09/2019.

* Personne dont la distance entre son domicile et son lieu de travail est supérieure à 30 kilomètres ou effectuant plus de 12 000 kilomètres par an dans le cadre de son activité professionnelle avec son véhicule personnel/

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares