Actualités

Mercedes EQA : le GLA électrique

La première compacte électrique de Mercedes est un GLA transformé. L’EQA affiche pour ses débuts une autonomie de 426 km.

En 2021, Mercedes va enchaîner les lancements de véhicules électriques. Avant le porte-drapeau EQS, voici l’entrée de gamme EQA. Et si l’EQS sera le premier modèle électrique vraiment inédit de la marque, avec une base dédiée, l’EQA est tout simplement un GLA revu à la sauce électrique.

La personnalisation esthétique est d’ailleurs limitée aux parties avant et arrière. La proue adopte la calandre Black-Panel réservée aux EQ, c’est à dire un masque noir qui englobe la grille et les optiques, qui sont ici plus effilées que celles du GLA. A l’arrière, un bandeau lumineux est ajouté entre les feux. La plaque d’immatriculation a été rejetée dans le bouclier. Les nouveaux pare-chocs allongent le véhicule par rapport au GLA, avec 5 cm en plus, soit 4,46 mètres.

A l’intérieur, c’est encore plus simple : la planche de bord n’a pas été retouchée ! On retrouve donc la présentation du SUV de départ, avec les deux écrans en enfilade : deux fois 7 pouces sur les versions de base, deux fois 10,25 pouces sur les haut de gamme. A l’arrière, le dossier peut se rabattre en 40/20/40, ce qui sera utile car le volume de coffre est digne d’une citadine, avec 340 litres.

L’EQA est lancé avec une version 250. Celle-ci reçoit un moteur électrique sur l’essieu avant. Il développe 140 kW, soit 190 ch. La vitesse maxi est limitée à 160 km/h. Il faut 8,9 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Côté batterie, ce modèle annonce 66,5 kWh. L’autonomie promise avec le cycle WLTP est de 426 km. Des versions quatre roues motrices et avec plus d’autonomie sont déjà annoncées.

Un assistant à la conduite économique aide à maximiser la recharge par récupération d’énergie, poussant le conducteur à lâcher au plus tôt le pied de la pédale d’accélérateur. Cet assistant s’aide des données du GPS, sachant par exemple anticiper une descente ou une baisse de la limitation de vitesse. L’EQA est de plus doté en série d’une pompe à chaleur.

Mercedes promet un prix de base sous les 50.000 €, pour profiter d’un bonus de 3.000 €.

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares