Mercedes Classe A 250e - Recharge
Actualités

Mercedes Classe A : un moteur hybride rechargeable

La A 250e reçoit un moteur essence et un bloc électrique qui développent ensemble 218 ch. Grâce à une grosse batterie, il y a une belle autonomie électrique.

Il est devenu impensable de proposer une nouvelle voiture sans une variante écolo, de l’hybridation légère au 100 % électrique. A cela une raison : les prochaines sanctions européennes visant les groupes qui vendront des véhicules trop polluants. Pour sa nouvelle famille de compactes, Mercedes a choisi l’hybride rechargeable. L’allemand vient de présenter la Classe A 250e.

La petite Mercedes adopte ici un 1.3 essence de 160 ch. Il est associé à un moteur électrique de 75 kW, logé dans la boîte de vitesses double embrayage à 8 rapports. La puissance maxi cumulée est de 218 ch. Le couple culmine à 450 Nm. Tout est à l’avant, ce qui fait que la A 250e reste une traction. La belle puissance maxi permet d’annoncer de jolies performances. La vitesse de pointe est de 235 km/h et il faut 6,6 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Notez toutefois qu’en mode électrique, la vitesse maxi est de 140 km/h.

Près de 70 km en électrique

La voiture reçoit une batterie lithium-ion de 15,6 kWh. C’est une grosse capacité pour un hybride rechargeable, encore plus sur une compacte ! Résultat, avec le nouveau cycle de mesure WLTP, la voiture annonce une grosse autonomie en mode électrique : jusqu’à 68 km. De quoi faire une bonne partie des trajets du quotidien. Au volant, un sélecteur permet de faire varier l’intensité de la récupération d’énergie, qui permet de gagner quelques kilomètres d’autonomie.

Mercedes Classe A 250e Hybride rechargeable

Pour faire le plein d’électricité, la trappe de la prise est logée à l’opposée de celle pour le sans-plomb. C’est d’ailleurs le seul changement visuel, en plus des logos EQ Power sur les ailes. Avec une Wallbox de 7,4 kW, il faut 1h45 pour passer de 10 à 100 % de charge. Pour loger la batterie, Mercedes a revu les dessous de la voiture. L’échappement a été raccourci et se termine au centre de l’auto et le réservoir d’essence déplacé sous le coffre. La batterie est ainsi glissée sous la banquette. La soute devrait toutefois perdre un peu de capacité dans l’opération. Les 150 kg de la batterie risquent aussi de nuire au dynamisme de conduite !

Les carnets de commandes seront ouverts dans quelques semaines.

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares