Maserati Ghibli Hybrid - Avant
Actualités

Maserati Ghibli : la farce de l’hybride

La première voiture électrifiée de Maserati est une simple hybridation légère. On s’attendait à mieux ! Il faudra attendre 2021 pour cela.

Voilà plusieurs semaines, voire plusieurs mois, que Maserati faisait monter la pression. La marque allait présenter son premier modèle électrifié, une hybride. Les teasers étaient très explicites, avec par exemple la foudre qui s’abattait sur le QG du constructeur. Et au final, que découvre-t-on ? Une voiture à hybridation légère ! Point de rechargeable comme on l’attendait, même pas une hybridation classique, juste du  « mild hybrid ».

Il y a un bloc quatre cylindres 2.0 essence, un alterno-démarreur 48V et un « booster électrique » qui va venir apporter un gain de puissance. Ce booster fonctionne à l’aide de l’énergie récupérée par l’alterno-démarreur, stockée dans une mini-batterie. La puissance maxi est de 330 ch, le couple culmine à 455 Nm. La vitesse maxi est de 255 km/h et il faut 5,7 secondes pour passer de 0 à 100 km/h. Pour Maserati, cet ensemble offre la puissance et les performances du V6 essence de 350 ch avec le rendement du V6 diesel de 275 ch. L’avantage ici est une baisse du CO2 et des consommations par rapport au V6 essence. Mais les rejets de CO2 en cycle WLTP restent haut perchés, entre 192 et 216 g/km. L’auto sera donc toujours frappée d’un énorme malus ! Pendant ce temps, la concurrence propose de l’hybride rechargeable…

Maserati Ghibli Hybrid - Planche de bord

Cette nouvelle motorisation est l’occasion pour Maserati de revoir à nouveau la Ghibli, qui a déjà sept ans, un âge où il est plutôt question de départ à la retraite. La voiture reçoit un nouvel habillage des feux, avec une signature lumineuse en boomerang, clin d’oeil à la 3200 GT. Les ouïes latérales et les étriers ont des touches bleues, pour symboliser l’hybridation. A bord, il y a un nouveau système multimédia avec un écran agrandi de 8,4 à 10,1 pouces.

Maserati Ghibli Hybrid - Feux

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares