Actualités

Marché automobile : une douzième baisse consécutive

Le marché de l’automobile est marqué par une crise qui dure depuis 12 mois. En effet, ce mois de mai 2022 marque la douzième baisse consécutive qui témoigne d’un marché français du véhicule neuf infecté par une maladie au long terme.

10% de baisse

Ce mois de mai 2022 marque une baisse de 10,1% par rapport à la même période en 2021. En mai 2021, il s’est écoulé 141 040 véhicules neufs contre 126 810 le mois dernier.

Une baisse qui s’explique par une nouvelle contrainte par rapport à 2021, la guerre en Ukraine modifie les stratégies d’approvisionnements et de production des constructeurs. Cela s’ajoute à la crise des semi-conducteurs qui dure depuis des mois. Ces deux éléments influencent à la hausse les délais de livraison des véhicules neufs, les consommateurs peuvent alors différer leur achat ou s’orienter vers un marché de l’occasion en meilleure santé.

Toyota, Stellantis et Renault limitent la casse

Renault enregistre une diminution mais inférieure à la moyenne puisque ses résultats sont 7,5% inférieurs à ceux de mai 2021. Toyota suit de près avec 7,7% de diminution et Stellantis diminue de 9,8%.

La diminution moyenne des autres constructeurs atteint 12,4%.

Les essences en baisse

La part des essences vendues continuent de diminuer mais reste cependant leader car les immatriculations de véhicules consommant ce carburant représentent 36,8%. Les HEV viennent ensuite avec 20,5% des ventes en mai 2022 devant les diesels qui ne représentent plus que 17,8% dans le mix énergétique des ventes de véhicules neufs.

Les 5 véhicules les plus vendus en France le mois dernier

  1. Peugeot 208
  2. Renault Clio
  3. Dacia Sandero
  4. Peugeot 308
  5. Peugeot 2008
Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares