En juin 2022, le marché automobile diminue de 14,24%
Actualités

Marché automobile : le mois de juin continu la baisse

Le marché automobile ne se porte pas bien ces derniers temps puisqu’il enregistre en ce mois de juin 2022 sa 13 ème baisse consécutive. Quelle est la baisse du marché en ce mois de juin et quels sont les constructeurs qui s’en sortent le mieux ? Abcmoteur vous fait l’analyse.

14,24% de baisse par rapport à 2021

En ce qui concerne la vente des véhicules particuliers, le marché automobile enregistre une chute de 14,24% en ce mois de juin 2022 par rapport à juin 2021. Avec 171 089 immatriculations c’est un recul puisque 199 508 voitures avaient été enregistrées en 2021.

Cette diminution au mois de juin est toujours inquiétante pour la suite car normalement, cette période est l’une des meilleurs en termes de vente de véhicules neufs. En effet, les Français ont tendance à changer de voiture avant leur départ en congés d’été pour partir sereinement en vacances.

Les 6 premiers mois de l’année aussi en diminution

Si on analyse la moitié de l’année 2022 par rapport à celle de 2021 on s’aperçoit qu’une baisse de 16,34% se laisse observer. Soit environ 150 000 véhicules immatriculés en moins. Toutefois les résultats sont inégaux selon les constructeurs.

Des résultats différents selon les groupes

Renault s’en sort bien avec une augmentation de 4,09%, bien aidé par Alpine et Dacia qui sont en forme. Nissan augmente aussi ses résultats de 18,55% et Mercedes-Daimler de 12,5%.

Toutefois des constructeurs sont plus en difficulté, c’est le cas de Volvo qui baisse de 48,52%Suzuki diminue de 46,52%. Tesla recule également de 39,80%, Toyota de 26,66% et Volkswagen de 36,95%. 

Vers une reprise à la rentrée ?

Si une inversion de la tendance paraît peu envisageable cet été lors des congés, on espère que le marché automobile repartira à la hausse dès la rentrée 2022. Pour cela, il faut encore trouver une solution à la crise des semi-conducteurs qui impacte toujours les délais de livraison des véhicules neufs et trouver un moyen de réduire les prix des carburants permettant alors aux consommateurs d’épargner pour une nouvelle voiture.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares