Actualités

Lexus LFA Nurburgring : la supercar exceptionnelle aux enchères

La Lexus LFA est la supercar développée par les japonais de Toyota. Son développement aura demandé des années avant d’arriver à ce que certains considèrent comme l’une des meilleures supercar du monde. C’est aux Etats-Unis que l’une d’entre elles dans son package Nurburgring est mise aux enchères.

64 Nurburgring

Une supercar ça ne se croise généralement pas à tous les coins de rues, mais encore plus pour la LFA. La sportive nippone était vendue une fortune à l’époque, environ 400 000€ soit quatre fois le prix d’une Nissan GTR ou plus de deux fois celui d’une Porsche 911 turbo. On comprend alors que Lexus n’en a écoulé que très peu entre 2010 et 2012, 500 exemplaires.

L’exemplaire en question est l’une des 64 vendues en package Nurburgring et l’une des 15 vendues dans les spécificités d’homologations aux Etats-Unis. Une rareté qui devrait voir son prix aux enchères s’envoler en raison de sa rareté mais surtout en raison de sa mécanique.

La supercar du japon

Avec une carrosserie en fibre de carbone et un châssis en polymère renforcé de carbone et d’aluminium. En version Nurburgring, elle gagne en appui aérodynamique grâce à un spoiler avant et des ailettes en carbone, l’aileron fixe est aussi en carbone, une suspension révisée pour un usage piste et des jantes allégées. Le freinage est assuré de vous dévisager avec des étriers Brembo à 6 et 4 pistons pinçants des disques en carbone-céramique. La hauteur de caisse est aussi abaissée.

Dotée ainsi, la LFA était prête à partir à l’assaut des circuits du monde dont le fameux Nurburgring. Elle a signé le record de la boucle nord en 2011 avec un temps de 7 minutes 14 secondes. Si aujourd’hui des voitures moins onéreuses peuvent se vanter d’être plus rapide sur le même tracé, son intérêt s’explique dans sa mécanique.

Mécanique sensationnelle

La Lexus LFA est un concentré de technologies. Son V10 4,8 litres atmosphérique produit 563 chevaux. Il est développé en collaboration étroite avec les experts mécaniques de Yamaha. Il intègre des bielles et des soupapes en titane, des pistons forgés ou encore la distribution variable VVT-I de Toyota. Un concentré de technologie pour un moteur étant très très vif dépassant les 9000 tours. Il est aussi très sonore, peut être l’un des plus beaux sons moteur au monde. Lexus a profité de l’expertise musicale de Yamaha pour travailler la boîte à air afin de lui donner un son flatteur.

Un prix atteignant les 2 000 000€ ?

L’enchère actuelle pour ce modèle dépasse les 1 500 000€, l’envolée de son prix traduit l’intérêt pour le véhicule mais plus largement pour les sportives japonaises à travers le monde. L’exemplaire en question est bien conservé et peu kilométré avec 2000 miles (3200km).

La LFA Nürburgring aime le sport mais en bonne Lexus elle n’oublie pas le confort et la qualité de finition, son intérieur est couvert à profusion d’alcantara et de carbone. L’équipement reste complet, les Japonais ont fait le choix de ne pas dépouiller la voiture. Les sièges restent électriques et chauffants, le système audio est un Mark Levinson à 12 haut-parleurs avec lecteur CD/DVD, elle garde une climatisation automatique.

Sur l’exemplaire en vente à Bring a Trailer, les valises Tumi en carbone sont encore présentes de même pour la housse d’origine. Cette version dans sa configuration la plus emblématique pourrait bien dépasser les 2 000 000€.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares