A la une

La voiture, objet de tension et de pouvoir dans les couples

Une étude du site Caroom s’intéresse aux clichés sexistes en lien avec l’achat automobile et la conduite.

La voiture, une affaire d’hommes ? Un cliché qui n’a (heureusement) plus lieu d’être en 2021, comme le montre une étude réalisée par le site Caroom. Plus de la moitié des femmes (56 %) interrogées pour le sondage ne consulte pas son entourage masculin avant d’acheter une voiture. En 1990, c’était seulement un tiers (32 %). Voilà qui symbolise la remise en cause de la pseudo-expertise de la gent masculine en matière d’automobile ! On note toutefois que l’indépendance vient avec l’âge. Si seulement 36 % des plus de 50 ans demandent l’avis d’un homme, c’est 55 % chez les 18/24 ans.

Autre évolution notable : une proportion croissante de femmes qui décident de l’achat de la voiture du foyer. En 1990, elles n’étaient que 15 % à décider elles-mêmes. En 2021, c’est 45 % ! On est donc quasiment à l’équilibre. C’est d’ailleurs le cas chez les plus âgés.

En revanche, au moment de passer à la caisse, les hommes reprennent le pouvoir. L’étude a ainsi demandé qui parmi les couples prend la décision de dépenser l’argent en qui concerne l’auto. 94 % des hommes ont dit que c’était eux-mêmes… contre seulement 47 % des femmes. 53 % d’entre elles reconnaissent ainsi que c’est leur conjoint qui gère cela.

Un couple sur deux se dispute en voiture

Voilà autant de sujets qui peuvent donner naissance à des disputes. D’ailleurs une majorité de Français se disputent en voiture ! C’est le cas pour 53 % des personnes en couple, même si pour 30 % c’est rarement. On note que les femmes signalent davantage de disputes que les hommes. Parmi les sources de conflit à bord de l’auto, il y a la vitesse pour 28 %, la direction à prendre pour 37 % et bien sûr le style de conduite, pour 47 % !

D’ailleurs, le sondage montre qu’il y a du mieux sur les clichés de la conduite. Ainsi, il n’y a plus que 8 % des personnes interrogées qui pensent que les femmes conduisent moins bien que les hommes. En 1988, c’était 15 %. Dans l’ensemble, 59 % pensent que c’est pareil et 28 % estiment que les femmes conduisent mieux. Mais il y a les habituelles différences de perception. 38 % des femmes pensent qu’elles conduisent mieux ! Tandis que 12 % des hommes trouvent que les femmes conduisent moins bien !

Mais hommes et femmes s’entendent sur un point important : 50 % des deux sexes pensent que ce sont les hommes qui ont le plus d’accidents ! Pour 38 %, c’est kif-kif et pour 8 % seulement les femmes ont plus d’accidents.

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares