gran turismo film nissan gt r tournage
Actualités

Gran Turismo : les coulisses du tournage du prochain film

Vous avez bien lu, 25 ans après son lancement, le jeu Gran Turismo va avoir droit à une adaptation cinématographique. Si on peut rapidement avoir peur de faire face à ce que l’on appelle communément un navet, l’histoire semble intéressante et une information sur le tournage nous donne envie de nous rendre rapidement en salle pour découvrir le résultat.

Une voiture très Gran Turismo pour le tournage

Je ne sais pas pour vous mais quand j’ai joué pour la première fois à Gran Turismo, je devais avoir 8 ans et j’ai rapidement été stupéfait par le nombre de véhicules que je ne connaissais pas encore. En effet, le jeu du studio japonais Polyphony Digital a toujours mis une tonne de voitures japonaises dans ses jeux. Je me souviens encore de l’incroyable nombre de versions différentes d’Eunos Roadster (Mazda MX-5 en Europe), de Nissan Silvia (Nissan 200sx sur le Vieux-Continent) ou encore de Nissan Skyline GT-R. Cette dernière est clairement devenue une des icônes de GT et c’est en toute logique que l’équipe de production s’est servie d’une Nissan GT-R pour tourner les scènes du film.

En effet, la Nissan GT-R (qui a perdu son nom Skyline) a été utilisée comme caméra car comme nous l’apprend un tweet du cascadeur du film, Mauro Calo. Cette GT-R a tourné pendant 7 semaines à la perfection sous des températures allant de -5 à 35 degrés selon les mots du pilote cascadeur. Il nous apprend que le film Gran Turismo qui doit sortir en août 2023 est le film le plus rapide. On a tendance à le croire si l’équipe de tournage a été obligée de se servir d’une GT-R.

Un film inspiré d’une histoire réelle

Un film sur Gran Turismo ne semble pas très passionnant, on voit mal un scénario tourner autour des différents permis à passer, pauses-café, championnats et passage au GT Auto pour faire la vidange dans le jeu. Et il semblerait que Neill Blomkamp, le réalisateur du film non plus ne trouve pas cela très intéressant à mettre en scène.

Effectivement l’histoire retrace le parcours bien réel de Jann Mardenborough, un ado qui a grandi avec Gran Turismo, qui s’est entraîné dur pour gagner la GT Academy. Ce programme vise à faire passer les pilotes virtuels au réel grâce à une compétition qui débute sur le jeu à base de chronos, courses jusqu’à arriver au volant de vraies voitures. Jann Mardenborough est depuis devenu un pilote confirmé qui a gagné de nombreuses courses.

On espère que le film a bénéficié de la même obsession pour la perfection que Kazunori Yamauchi, le directeur du studio éditeur du jeu vidéo Gran Turismo. Le Japonais n’hésite pas à repousser plusieurs fois la date de lancement des jeux Gran Turismo s’il n’est pas satisfait du résultat. Sans quoi, on risque de se retrouver avec un film comme Need For Speed, ambitieux mais raté selon de nombreuses critiques.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares