Les nouveautés du permis de conduire
Actualités

Focus sur les évolutions du permis de conduire

Avoir un permis de conduire est une obligation légale pour tout conducteur de véhicule. Il justifie la capacité d’un automobiliste à se mouvoir au volant d’un véhicule, sans compromettre sa sécurité ni celles des autres usagers de la route. C’est un droit administratif qui a fait l’objet de nombreuses réformes depuis son entrée en vigueur. Découvrez tout sur les évolutions du permis de conduire.

Entrée en vigueur du permis de conduire et premiers changements

En France, la mise en place du permis de conduire date de 1893. Elle a été marquée plus tard par deux grandes réformes.

Le certificat de capacité : genèse du permis de conduire en France

En 1893, le permis était connu sous l’appellation de certificat de capacité. Il était délivré dès lors que l’automobiliste réussissait un test de conduite a priori très simple. En pratique, l’examen consistait à prouver son aptitude à faire démarrer un véhicule, à l’arrêter et à le faire circuler. Cette obligation préliminaire a été suivie, peu de temps après par de premières restrictions sur la vitesse de conduite. Les conditions de retrait du permis de conduire et l’obligation d’un contrôle médical pour le conducteur, sont apparues plus tard ; respectivement en 1927 et en 1934.

Le permis de conduire par catégories : première réforme majeure

La première grande réforme du permis de conduire a lieu en 1954 après la Seconde Guerre mondiale. Il a été question de la catégorisation des permis de conduire en fonction des véhicules en circulation. Ont donc été créés, les permis de catégories A, B, C et D. Cette réforme a été suivie de nombreuses réglementations, notamment en rapport avec :

  • la limitation de vitesse,
  • l’obligation d’assurance,
  • le contrôle d’alcoolémie du conducteur, etc.

Le permis à points : deuxième réforme majeure

En 1992, le permis à points a été instauré après un vote au parlement. C’est une réforme majeure qui implique que le conducteur perd des points lorsqu’il commet des infractions au Code de la route.

En pratique, dès l’obtention de son permis, le titulaire détient 12 points qu’il peut progressivement perdre, jusqu’à zéro. La perte totale des points est sanctionnée par l’invalidité et le retrait du permis de conduire. Notez cependant qu’il existe des moyens légaux pour récupérer les points perdus.

Au début des années 2000, le permis de conduire probatoire pour les jeunes automobilistes est apparu. Il s’agit d’un permis avec un nombre de points réduit à 6 au moment de son obtention. Le nombre de points peut évoluer plus tard et atteindre la barre des 12 du permis classique.

Le permis de conduire en ligne

Développement de l’auto-école en ligne

L’époque du passage du permis de conduire en auto-école traditionnelle est presque révolue. Le permis de conduire en ligne est une nouvelle solution qui permet d’obtenir l’examen de la conduite plus facilement grâce à des sessions d’entraînement simplifiées. Via Internet, des prestataires de formation au Code de la route et au permis de conduire proposent des solutions accessibles à distance. D’une auto-école en ligne à une autre, les services suivants peuvent varier :

  • méthode d’apprentissage du Code de la route,
  • nombre d’heures de conduite,
  • formation intégrale au permis de conduire.

La formation intégrale comprend l’apprentissage du Code de la route et des heures de conduite, avant les examens théoriques et pratiques.

Le processus d’inscription dans une auto-école en ligne

Il existe en France un grand nombre d’auto-écoles en ligne, ce qui peut rendre difficile le choix du prestataire idéal. Vous pouvez faire votre choix en tenant compte des critères suivants :

  • packs de formation disponibles,
  • tarifs proposés,
  • durée de validité des forfaits,
  • disponibilité géographique des enseignants accrédités,
  • accessibilité de la plateforme en ligne.

Dès lors que votre choix est arrêté, il faut mettre en place le processus d’inscription. Il est souvent identique, quelle que soit la plateforme choisie. En règle générale, il faut s’inscrire puis choisir une formule de formation en fonction de ses objectifs.

Par ailleurs, les auto-écoles en ligne mettent à la disposition de leurs candidats, un grand répertoire d’enseignants diplômés d’État, présents dans différentes villes. Le choix de l’enseignant est totalement libre. Ce dernier pourra répondre à toutes vos questions relatives au Code de la route et vous accompagner jusqu’à l’obtention de votre permis de conduire.

Les avantages des auto-écoles en ligne

Opter pour une auto-école en ligne est bien plus avantageux que choisir un centre d’apprentissage traditionnel. La formation est plus économique et bien plus flexible.

Flexibilité de l’apprentissage

À l’opposé d’une salle commune de cours classique, l’auto-école en ligne vous permet de suivre les cours à votre rythme. Vous définissez ainsi votre planning de formation personnel, en fonction de vos disponibilités. Tout ce dont vous avez besoin est : un smartphone, un ordinateur ou une tablette et une bonne connexion Internet.

Les centres de formation en ligne proposent des cours et plus de 3000 questions conformes à l’épreuve théorique du permis de conduire. Vous pouvez réviser 24h/24 et 7jours/7. Les interfaces des plateformes sont, pour la plupart, simples et faciles à utiliser pour toutes les catégories d’âge.

De plus, sur la plateforme d’apprentissage, il est possible de suivre votre progression afin de vous améliorer avant l’épreuve du permis. Votre enseignant personnel doit vous faire des commentaires pédagogiques à l’issue de chaque session d’apprentissage. Ceci vous permettra de vous améliorer rapidement pour obtenir votre examen avec succès.

Économie sur les frais de la formation

Il est moins cher de suivre une formation en ligne que de se déplacer en salle de cours traditionnelle. Avec une auto-école en ligne, vous pouvez avoir des forfaits jusqu’à 30 % moins coûteux que les tarifs proposés par les auto-écoles classiques.

Une formation complète pour avoir le permis de conduire coûte en moyenne 700 euros chez un prestataire en ligne. En revanche, il faut prévoir en moyenne 1500 euros pour la même formule de formation en auto-école traditionnelle.

Il en est de même pour le tarif de l’apprentissage du Code de la route. Son coût moyen est de 300 euros avec les frais d’examen compris. Il coûte entre 20 et 60 euros sur les plateformes en ligne, mais il faut y ajouter le prix de l’épreuve théorique fixé par l’État.

Évolution du prix de l’examen au permis de conduire

Avant 2015, la présentation aux épreuves théoriques et pratiques était facturée à volonté par les auto-écoles. Ce sont des frais qu’elles incluent généralement dans le coût de l’apprentissage. Notez cependant que les tarifs varient d’une région à une autre.

Le prix du Code de la route

Depuis la loi Macron en 2015, l’examen du Code de la route est facturé 30 euros pour chaque candidat. L’épreuve théorique du permis, autrefois gérée par les préfectures, a été privatisée par la réforme. L’examen du Code est maintenant organisé par des centres privés accrédités par l’État. Il s’agit en l’occurrence d’organismes tels que : la Poste, SGS ou encore Bureau Veritas.

La décentralisation de l’épreuve a permis de soulager les inspecteurs qui se concentrent uniquement sur l’examen pratique. De plus, les dossiers de présentation à l’examen du Code sont traités plus rapidement, sous 24h.

Avant la loi Macron, le traitement des dossiers de candidature pouvait durer des mois au niveau des préfectures. Les candidats qui échouent à leur premier examen peuvent demander une nouvelle date pour repasser le Code. Ils doivent toutefois payer à nouveau les frais d’examen.

Le prix du permis de conduire

Comme pour l’examen du Code de la route, la présentation des candidats à l’épreuve pratique était autrefois facturée par les auto-écoles. Depuis l’entrée en vigueur de la loi Macron de 2015, le passage de l’examen pratique est totalement gratuit et pris en charge par l’État. Les auto-écoles traditionnelles comme celles en ligne ne doivent en aucun cas facturer le passage de l’examen.

Évolution des épreuves du permis de conduire

L'examen du permis de conduire qui évolu

Pour pouvoir passer le permis de conduire, il faut d’abord réussir l’examen du Code de la route.

L’examen du Code de la route

Le Code de la route a fait l’objet de nombreuses réformes au fil des années. Les dernières datent de 2021 et comportent de nouvelles mesures concernant la limitation de vitesse, les équipements du véhicule, l’environnement, l’évolution des radars. Ces changements influencent sans aucun doute le contenu de l’épreuve théorique.

Néanmoins, depuis son instauration, l’examen du Code de la route est toujours présenté sous la forme d’un QCM de 40 questions. Ces dernières sont tirées de façon aléatoire, à partir d’une banque de questions portant sur les thèmes du Code de la route. Cette banque est évolutive. Avec les différentes réformes opérées, elle est désormais composée de 1000 questions. En pratique, les candidats à l’examen doivent répondre à des questions relatives aux thèmes suivants :

  • le conducteur,
  • les autres usagers,
  • la circulation routière,
  • la route,
  • la mécanique et les équipements,
  • les notions diverses,
  • prendre et quitter son véhicule,
  • la sécurité du passager et du véhicule,
  • l’environnement,
  • les premiers secours.

Les différentes questions posées sont illustrées avec des médias (images et vidéos) et l’examen dure environ 30 minutes. Les candidats ont 20 secondes pour répondre à chaque question après son énoncé. Pour réussir l’examen, il faut répondre correctement à au moins 35 des 40 questions de l’épreuve. Au-delà de 5 mauvaises réponses, le candidat échoue à l’examen et ne peut passer à l’étape de l’épreuve pratique du permis.

L’examen pratique

L’épreuve pratique du permis de conduire a évolué au fil des années. Pendant longtemps, il était simplement question de conduite hors circulation et en circulation sous la supervision d’un inspecteur. Avec les nombreuses réformes, l’examen du permis ne se limite plus à la conduite. Concrètement, il se déroule en 32 minutes et comporte :

  • 25 minutes de conduite minimum,
  • 2 manœuvres obligatoires (un freinage pour s’arrêter avec précision et une manœuvre en marche arrière),
  • 2 questions théoriques (une sur les notions élémentaires de premiers secours et une sur la sécurité routière),
  • des vérifications internes et externes du véhicule.

Les deux dernières étapes sont suspendues jusqu’en juin 2022 pour réduire la durée de l’examen. Pour réussir l’examen, le candidat doit avoir réuni 20 points ou plus. Par ailleurs, il doit à tout prix éviter les fautes éliminatoires comme : le franchissement d’une ligne continue ou la circulation à gauche. L’avis favorable de l’inspecteur lui donne droit au Certificat d’Examen du Permis de Conduire (CEPC). Ce document est envoyé par courrier après les résultats.

Obtention du permis de conduire en ligne

Pendant longtemps, il fallait se rendre au guichet d’une préfecture ou d’une sous-préfecture pour avoir son permis de conduire. Depuis quelques années, tout le processus est numérisé et se déroule sur le site de l’Agence Nationale des Titres Sécurisés (ANTS). Pour passer le Code ou le permis de conduire, vous devez d’abord créer un compte sur le site de l’ANTS. Cette étape préliminaire vous permet d’avoir un Numéro d’Enregistrement Préfectoral Harmonisé (NEPH). Pour vous enregistrer, vous aurez besoin de fournir les pièces suivantes :

  • pièce d’identité et pièce justificative de résidence (au format numérique),
  • photo-signature numérique,
  • coordonnées de contact (adresse email et numéro de téléphone).

Sur le site de l’ANTS, il est mis à la disposition des visiteurs, une vidéo explicative du processus de demande du permis de conduire. Dès lors que la demande est dûment effectuée, vous pouvez vous connecter à votre interface personnelle pour suivre l’évolution de votre requête. Après réception de la demande, l’ANTS analyse votre dossier et donne l’instruction à l’imprimerie nationale de fabriquer votre permis de conduire. Le titre est ensuite expédié à la poste de votre ville de résidence puis livré à votre domicile.

Par ailleurs sur le site de l’ANTS, vous pouvez avoir le résultat de votre examen pratique, 48h après l’avoir passé. Il est également possible d’y faire une demande de permis international, un échange de permis étranger avec un permis français ou encore de signaler une erreur sur votre titre sécurisé.

Passage du permis de conduire rose cartonné au permis électronique

En 2013, le permis de conduire a connu un changement majeur. Longtemps connu sous la forme d’un papier rose à trois volets, le permis de conduire est désormais électronique. Encore appelé permis de conduire européen, il est délivré sous la forme d’une carte plastifiée à l’instar des cartes de crédit classiques.

Plus sécurisé, résistant et très pratique, le permis électronique dispose d’une bande magnétique à travers laquelle le numéro du permis peut être facilement lu. Cette nouvelle carte est délivrée aux nouveaux conducteurs et aux conducteurs qui désirent renouveler ou changer la catégorie de leur permis. L’ancien modèle est toutefois valable jusqu’au 19 janvier 2033.

Notez qu’à l’opposé du livret rose à trois volets, le permis électronique a une durée de validité limitée à 15 ans. Exceptionnellement, ce délai d’expiration est de 5 ans pour les détenteurs des permis de conduire des catégories C et D.

Abcmoteur

Abcmoteur

L'équipe Abcmoteur regroupe des passionnés et des experts. Nous rédigeons des articles et dossiers à plusieurs afin de vous apporter la meilleure expertise sur le sujet.

Shares