Actualités

BMW innove pour une production plus écologique

L’automobile est pointée du doigt depuis plusieurs années en raison de sa pollution lorsqu’elle roule mais également lors de sa production. D’où la nécessité pour les constructeurs de proposer non seulement des véhicules rejetant moins mais aussi une production créant peu de CO2. BMW innove alors en ce sens avec un nouveau procédé.

L’automobile, une affaire de roues

Les roues sont l’un des éléments constitutifs d’un véhicule. Des tentatives ont été faites pour essayer de réduire leur nombre et de devenir plus économique mais cela s’est souvent soldé par un échec comme en témoigne l’hilarante réputation de la Reliant Robin outre Manche. Il est donc acté que pour un véhicule conventionnel, le meilleur nombre de roues est 4.

Puisqu’il est impensable d’en réduire le nombre sans changer l’utilisation d’un véhicule, BMW a décidé de changer le procédé de fabrication de ses jantes en aluminium. En effet, à partir de 2024, les jantes des marques BMW et Mini seront en fonte d’aluminium produites avec une puissance verte à 100 %. La production des jantes représente à ce jour 5% des émissions de CO2 de la chaîne d’approvisionnement relative aux véhicules BMW. Le groupe achète en moyenne 10 millions de jantes par an dont 95% sont en fonte d’aluminium. Il est alors plus compréhensible de cerner l’objectif de BMW.

Jusqu’à 500 000 tonnes de CO2 en moins

Selon Joachim Post, membre du conseil d’administration de BMW AG responsable des achats et du réseau de fournisseurs : « L’énergie verte est l’un des plus grands leviers de réduction des émissions de CO2 dans notre chaîne d’approvisionnement. Nous avons déjà signé plus de 400 contrats avec nos fournisseurs, y compris des fournisseurs de roues et d’aluminium, les obligeant à utiliser l’énergie verte ». Des exigences qui pourraient faire baisser de 500 000 tonnes les rejets de CO2 dans l’atmosphère d’après le constructeur.

L’aluminium a de bonnes dispositions au recyclage, ce qui facilite la fonte d’anciennes roues. Le besoin d’électrolyse à forte intensité énergétique pour produire la matière première primaire n’est donc plus nécessaire.

Des roues à partir d’aluminium recyclé ?

BMW prévoit par Mini d’utiliser des roues avec 70% d’aluminium recyclé à partir de 2023. La combinaison de 100 % d’énergie verte dans la production et de 70 % de matières premières secondaires peut réduire les émissions de CO2 jusqu’à 80 % par rapport aux procédés de fabrication normaux.

Cette initiative du constructeur allemand s’inscrit dans une dynamique de réduction globale de l’empreinte carbone de sa production. L’objectif est de diminuer les émissions tout au long de la chaîne d’approvisionnement de 20 % par rapport aux niveaux de 2019 et ce d’ici 2030.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares