Actualités

Audi dévoile l’e-tron GT

Cousine de la Porsche Taycan, l’e-tron GT est un grand coupé quatre portes électrique, déjà décliné en version RS de près de 600 ch.

Après une très (trop) longue campagne de teasers, Audi lève enfin le voile sur l’e-tron GT. Ce modèle devient le nouveau porte-drapeau des véhicules électriques de la marque, mais aussi des véhicules sportifs, puisqu’il est déjà décliné en version RS. Audi parle d’ailleurs du début d’une nouvelle ère avec cette voiture de grand tourisme du futur, qui « démontre à quel point la mobilité électrique sera fascinante ».

L’e-tron GT est un grand coupé quatre portes, avec 4,99 mètres de longueur. Mais la silhouette est athlétique avec une hauteur de seulement 1,41 mètre, un toit plongeant lié à la lunette et des épaules hyper-musclées. On est content de voir que le modèle est quasiment identique au concept-car dévoilé fin 2018. Il fait souffler un vent de fraîcheur chez Audi, avec notamment une réinterprétation de la calandre Singleframe. Il y a un hexagone couleur carrosserie, lui-même logé dans un masque noir qui relie les optiques et les prises d’air. A l’arrière, les feux forment des flèches de chaque côté. S’il n’y a bien sûr pas de sortie d’échappement, un diffuseur renforce l’aspect sportif.

La présentation intérieure est dans la lignée des dernières créations de la marque, avec une planche de bord très anguleuse, au côté plutôt désorganisée. La surprise vient de la modestie des écrans. On s’attendait à un moniteur géant, pour le côté futuriste, on retrouve un équipement semblable à un Q3, avec écran central tactile de 10,1 pouces et Virtual Cockpit de 12,3 pouces. L’e-tron GT garde ainsi des commandes de clim classiques. Remarquez, c’est mieux pour l’ergonomie. Pour ceux qui veulent pousser l’écologie jusqu’au bout, il est possible d’opter pour une sellerie en faux cuir. La moquette et les tapis de sol sont faits avec des matériaux recyclés, dont des filets de pêche !

Les deux déclinaisons techniques sont dotées de deux moteurs, un sur chaque essieu, ce qui donne quatre roues motrices… soit des modèles quattro, mais sans liaison entre les essieux. L’e-tron GT quattro a une puissance de 476 ch, avec un couple de 630 Nm. La RS e-tron GT annonce 598 ch et un couple maxi de 830 Nm. Un mode boost permet d’avoir pendant 2,5 secondes jusqu’à 530 et 646 ch. Les vitesses maxi sont de 245 et 250 km/h. La RS passe de 0 à 100 km/h en 3,3 secondes.

Les deux modèles partagent une même batterie. La capacité nette est de 86 kWh. L’autonomie selon le cycle WLTP est de 488 km pour la classique. En série, la voiture peut se charger en courant alternatif 11 kW, ce qui permet une recharge complète dans la nuit. Un chargeur 22 kW sera proposé en option. On pourra aussi brancher la voiture sur une borne ultra-rapide en courant continu, jusqu’à 270 kW, ce qui permet de retrouver 100 km en 5 minutes. Encore faut-il trouver une telle borne.

La quattro a en série l’amortissement piloté. La RS a d’office la suspension pneumatique, ainsi qu’un blocage controlé du différentiel de l’essieu arrière. En option sur les deux, on peut avoir quatre roues directrices et des freins carbone-céramique.

Les prix sont déjà connus : 101.500 € pour le modèle « classique »… et 140.700 € pour la RS !

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares