Le marché de la voiture d'occasion suite au confinement
Actualités

Après le confinement, vaut-il mieux acheter une voiture neuve ou d’occasion ?

La fin du confinement annoncé le 11 mai dernier en France a vu la reprise progressive des différentes activités économiques, dont la vente de voitures. Les concessions ont en effet repris du service après une inactivité totale qui a fait chuter leurs ventes de 88% ! C’est dire si les stocks se sont accumulés, aussi bien sur le marché du neuf que sur celui de l’occasion. On enregistre des rabais historiques pouvant atteindre les 45% dans le neuf et notamment sur les berlines compactes, tandis que la remise est comprise entre 5 et 10% sur le marché de l’occasion.

Pourquoi les Français préfèrent se tourner vers le marché de l’occasion ?

La préférence des Français pour les voitures d’occasion a été observée bien avant le confinement. Les chiffres de la CNPA révélaient une dégringolade du marché du neuf de 7,9 points tandis que celui de l’occasion observait une hausse de 10,5% durant les 2 premiers mois de l’année 2020. Une tendance qui se sera renforcée après le confinement et ce, malgré que de belles promotions sont proposées dans le neuf.

Le baromètre Fidcar fait même état d’une amélioration du commerce de véhicule d’occasion de 5% après la semaine de reprise. Cela s’explique par le fait que l’achat de voitures neuves est historiquement l’apanage des entreprises et des collectivités, au regard du coût que cela engendre. En 2019, posséder une voiture neuve coûtait en moyenne 26 000 euros ! Résultat : un ménage français sur quatre préfère acheter d’occasion selon le CNPA, tandis que l’âge moyen d’un acheteur de voiture neuve est de 56 ans, selon l’INSEE. Acheter une voiture neuve est perçue comme un plaisir que peu de gens peuvent s’offrir, sauf en passant par un mandataire auto.

Une transaction pour une voiture

Des démarches de cession facilitées

C’est sans compter les nombreux autres avantages que comporte l’achat de véhicule d’occasion, notamment la possibilité d’effectuer les démarches de cession en ligne sur les sites tels que portail-cartegrise.fr, un prestataire agréé et habilité à proposer ce service aux particuliers. Si autrefois les démarches liées à l’obtention d’une nouvelle carte grise pouvaient être particulièrement chronophages, cela n’est plus le cas aujourd’hui grâce à l’existence de sites qui proposent ce service dématérialisé. D’ailleurs, toutes les formalités liées à l’obtention de la carte grise se font désormais de cette manière.

La première étape de la démarche consiste pour le vendeur de la voiture d’occasion (l’ancien propriétaire) à effectuer la déclaration de cession dans les 15 jours qui suivent la vente. Cette formalité est nécessaire afin de permettre à l’acquéreur d’immatriculer le véhicule en son nom. Pour ce faire, il sera nécessaire de se munir du certificat de cession dûment rempli par les 2 parties. Généralement, en confiant la déclaration de cession à un prestataire en ligne, il suffira de fournir les informations relatives au véhicule et notamment la date et l’heure de la vente. Puis, renseignez les identités du vendeur et de l’acheteur. Un accusé d’enregistrement de cession sera ensuite envoyé au vendeur pour notifier de la réception de sa demande.

Enfin, ce dernier n’aura plus qu’à fournir le code de cession qu’il aura obtenu au terme de la déclaration, le 2ème exemplaire du certificat de cession, le certificat de non-gage, la carte grise barrée ainsi que le PV de contrôle technique à l’acheteur, afin de lui permettre de procéder aux formalités de demande de carte grise.

Il est important de rappeler que les formalités de demande de carte grise doivent être réalisées dans un délai d’un mois, mais en attendant, le nouveau propriétaire peut circuler grâce au coupon détachable fourni avec le certificat d’immatriculation.

Si vous êtes dans le cas d’une importation d’occasion, ce tuto explique comment faire une carte grise d’une voiture étrangère. Il n’y a pas besoin de certificat de cession, mais la facture d’achat, le quitus fiscal et le COC seront nécessaires.

Les autres avantages de l’achat de voiture d’occasion

Il est indéniable que l’achat de voiture d’occasion permet de profiter de tarifs plus attractifs que dans le marché du neuf. Ce choix s’avère être celui de plus de la moitié des Français, lorsqu’on sait que 55% des voitures neuves sont acquises par les entreprises et les collectivités. Mais il est possible de citer d’autres avantages qui justifient le plébiscite de cette pratique, à commencer par le fait qu’acquérir une voiture d’occasion ne nécessite pas forcément le financement au moyen d’un crédit à la consommation. Les particuliers n’ont aucun intérêt à alourdir leurs charges si une solution plus avantageuse leur est accessible !

Par ailleurs, le parc de l’automobile d’occasion est bien fourni en voitures récentes et en bon état, ce qui offre un choix diversifié aux acheteurs. Les voitures neuves sont en effet proposées relativement tôt par les propriétaires sur le marché de l’occasion puisqu’elles ont tendance à perdre en valeur au fil du temps. À savoir que cette décote s’applique dès les premiers kilomètres et peut atteindre les -50% au bout de 3 ans de circulation pour certains modèles ! Résultat : les propriétaires qui se débarrassent de leurs voitures renflouent les parcs des vendeurs d’occasion avec des modèles très récents et dans un état proche du neuf.

Acheter d’occasion auprès d’un concessionnaire professionnel, c’est aussi avoir la certitude d’obtenir une voiture d’occasion qui a été totalement remise en état et qui fait l’objet d’une garantie constructeur.

Cette pratique permet aussi de profiter des meilleures options et équipements de ces véhicules à un prix moins élevé. Il ne faut pas oublier qu’en achetant une voiture neuve, les finitions et les options supplémentaires sont proposées en sus du tarif initial, obligeant ainsi l’acheteur à mettre encore une fois la main au portefeuille. Alors que sur le marché d’occasion, il suffira de sélectionner une voiture qui a déjà été équipée au préalable par son ancien propriétaire. C’est aussi une façon de favoriser l’écologie en achetant un véhicule déjà produit plutôt que d’en faire produire un neuf.

À cela s’ajoute le fait qu’il n’y a pas de temps d’attente pour pouvoir profiter de son véhicule tandis qu’une voiture neuve doit d’abord être commandée, produite et équipée selon la commande avant de pouvoir être livrée. Autant d’étapes qui peuvent rallonger considérablement les délais d’achat.

Abcmoteur

Abcmoteur

L'équipe Abcmoteur regroupe des passionnés et des experts. Nous rédigeons des articles et dossiers à plusieurs afin de vous apporter la meilleure expertise sur le sujet.

Shares