Alors que la firme anglaise se porte comme un charme, voilà que la maison mère BMW Group annonce qu’elle « réoriente la stratégie produit et marque de Mini« , comme s’il y avait péril en la demeure. Cela peut sembler étonnant, car Mini affirme déjà que l’année 2015 sera sa meilleure jamais réalisée, conforté par l’excellent bilan du premier semestre (163.000 livraisons). Alors pourquoi changer ? Pour vendre encore plus pardi… et surtout être davantage rentable !

Moins de modèles…

Mini était devenu le champion de la déclinaison. A partir d’un modèle 3 portes, il a réussi à proposer une gamme complète de véhicules, comprenant un break Clubman, un cabriolet, un coupé, un roadster… et même un utilitaire Clubvan. En complément, il y a aussi le plus familial SUV Countryman, lui même dérivé en coupé Paceman !

La seconde mouture du Clubman moderne marque un tournant dans l'histoire de Mini.

La seconde mouture du Clubman moderne marque un tournant dans l’histoire de Mini.

Mais trop, c’est trop… Mini a beau avoir un joli pouvoir d’attraction, il a enchainé les flops avec ces excroissances. Le britannique a déjà commencé à faire le ménage. Les Coupé et Roadster sont passés à la trappe il y a quelques mois et le Paceman va bientôt prendre la porte. La marque anglaise vient de le confirmer : à l’avenir, il n’y aura plus que cinq modèles dans la gamme.

… mais des ventes promises en hausse

Il s’agit des Hatch 3 et 5 portes, du cabriolet (dont la nouvelle mouture devrait être dévoilée en fin d’année), du Clubman nouvelle génération et du Countryman. Si Mini compte les 3 et 5 portes comme un seul modèle, le cinquième membre pourrait alors être un spyder inspiré par le joli concept Superleggera, histoire de ne pas non plus délaisser le secteur du pur plaisir.

photo volee Mini Cabrio

Moins de modèles ne veut pas pour autant dire moins de clients. Au contraire ! Mini délaisse des niches peu intéressantes en matière de volumes de ventes pour se concentrer sur des marchés à fort potentiel. La première étape a été le lancement de la 5 portes l’année dernière. Mais c’est surtout avec le Clubman millésime 2016 que Mini écrit une nouvelle page de son histoire.

Désormais chez les compactes

Jamais une Mini n’avait été aussi grande, avec une longueur de 4,25 mètres. Grâce au nouveau Clubman, la marque accède à la catégorie des compactes premium. Et pourrait faire mouche en détournant une partie de la clientèle des Audi A3 et Mercedes Classe A, le Clubman étant tout aussi polyvalent et apportant une sacrée touche d’originalité. Si les prix sont toujours salés, ils sont comparables aux autos citées au-dessus.

Mini-Clubman-II-5

Mini indique que les véhicules du segment C représenteront 27 % des ventes mondiales d’ici 2020. Inimaginable de se priver d’une part de cet énorme gâteau. Mais cette fois, la firme anglaise ne pourra plus être vue comme un fabriquant de citadines !

Nouveau logo

Autre changement, plus anecdotique : une nouvelle identité visuelle. La marque a lancé avec le Clubman un nouveau logo « officiel » (celui qui apparaît dans les publicités, sur les brochures…) au look simplifié (peut-être un peu trop), suivant la tendance du « flat design ».

Leer

La marque utilisera aussi une nouvelle typographie, plus typée « magazine ». La volonté ? Avoir plus de clarté et d’authenticité. Cela ne devrait guère influencer le nombre de prises de commande, mais il ne faut jamais rien laisser au hasard (n’oublions pas que Mini est à moitié Allemand).