Nouveautés

Volkswagen dévoile le nouveau Touareg, toujours plus luxueux

Volkswagen a beau être un constructeur allemand, présent sur tous les continents, sa priorité du moment est la Chine. La preuve, il vient de présenter le nouveau Touareg lors d’un événement spécial à Pékin, alors que la voiture aurait pu faire sa première apparition au début de ce mois au Salon de Genève !

L’engin a d’ailleurs été pensé pour plaire à la fois aux clients européens et asiatiques. Pour les premiers, le gabarit reste raisonnable, puisque la longueur est de 4,87 mètres. Un Audi Q7 est par exemple à 5,05 mètres. Pour les seconds, le style verse dans le clinquant. Les chinois aiment quand ça brille, le Touareg abuse donc du chrome au niveau de sa face. C’est mieux avec le pack esthétique R-Line, puisque le chrome est remplacé par du noir. Comme sur l’Arteon, les optiques se fondent dans la grille de calandre. Autres points communs avec la berline coupé : les épaules sont gonflées et les feux étirés. La partie arrière se fait d’ailleurs moins lourde que l’avant.

Du diesel pour commencer

A bord, comme sur la nouvelle Polo, l’instrumentation numérique est visuellement liée à l’écran de l’info-divertissement, ce qui rejette les aérateurs centraux en contre-bas. Mais en nouveau porte-drapeau de la gamme Volkswagen, le Touareg frappe fort avec un écran central de 15 pouces ! C’est donc du 100 % tactile pour la console centrale. Il ne subsiste que des molettes pour les modes de conduite et de transmission intégrale. Il y a une forte ressemblance avec les dernières productions d’Audi, surtout que l’on retrouve un bandeau d’aérateurs face au passager comme dans des modèles des anneaux.

Le Touareg fait le plein d’aides à la conduite : vision nocturne avec détection des personnes et des animaux, aide au maintien active, conduite partiellement automatisée jusqu’à 60 km/h, phares de type Matrix (avec un faisceau lumineux qui s’adapte en permanence aux conditions), affichage tête-haute sur le pare-brise… Côté conduite, l’auto reçoit une direction active intégrale qui selon Volkswagen rend le Touareg « aussi maniable qu’un véhicule compact » et une stabilisation du roulis avec barres stabilisatrices contrôlées électro- mécaniquement.

Le Touareg a fait un régime, perdant en moyenne 106 kg. En Europe, il commencera sa carrière avec deux V6 diesel de 231 et 286 ch. Selon les marchés, un V6 essence de 340 ch sera proposé. Volkswagen indique qu’un modèle hybride rechargeable est en préparation, mais ne sait pas encore il sera lancé en Europe !

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares