Insolite

Un après-midi dans la peau d’un cascadeur !

La ligne droite des stands du Paul Ricard repose sous un cagnard pas possible en cet après-midi d’été. Suite à un appel reçu plus tôt dans la matinée, nous sommes conviés à rejoindre le circuit avec l’ami Pascal Dragotto, pour l’un de ses entraînements. La conversation fut brève :  » Ça te tente de faire du deux roues en Twingo ? « . Il ne nous aura pas fallu longtemps pour accepter l’invitation !

 

Pascal Dragotto et sa Twingo première génération… équipée pour faire du deux roues !

Qui est Pascal Dragotto ? 

le gaillard est actif dans la sécurité routière depuis plus de 26 ans. Il a commencé à effectuer des reconstitutions d’accidents pour les besoins de la sécurité routière en 1988, dans les Bouches-du-Rhône. Aujourd’hui il est reconnu comme pilote professionnel du risque automobile auprès de la DSCR (Délégation à la Sécurité et à la Circulation Routière), de l’académie ainsi que dans de nombreuses préfectures en France.

Il a été le premier à réaliser des crashs test pour la sécurité routière. Accompagné aujourd’hui lors de ses démonstrations par son épouse Laurence, également Intervenant Départemental de la Sécurité Routière (IDSR) et pilote professionnel du risque automobile, ils parcourent la France entière pour réaliser ces démonstrations. Depuis, leur fils Kévin (lui aussi IDSR) réalise les différents crash-tests avec ses parents : « la sécurité routière est une affaire de famille ! » dixit d’ailleurs le paternel. Kévin est également le plus jeune cascadeur de France. Il a débuté sa carrière dès ses 11 ans et il n’est pas rare qu’il offre aujourd’hui sur les événements quelques glisses à bord d’une BMW M3 E46 préparée ou encore d’un Z4M.

Débuter les hostilités avec une Twingo de 2 200 chevaux… 

Qui aurait eu l’idée un jour d’installer un réacteur de Fouga Magister dans une Twingo première génération ? C’est le pari fou que s’est lancé Pascal il y a quelques années. Il faut dire qu’il n’en est pas à son coup d’essai quand on sait qu’il s’est notamment concocté par le passé une Peugeot 206 CC de 15 000 chevaux alimentée en grande partie par de l’eau. Cela vous donne une bonne idée du degré de folie de notre hôte !

Carrossage négatif prononcé pour cette Twingo Jet de 2 200 ch !

Le Fouga Magister est un avion à réaction subsonique conçu en France au début des années 1950, et initialement destiné à l’entraînement des pilotes militaires. Grâce à ses capacités, il a rapidement été adopté comme avion de voltige par plusieurs patrouilles acrobatiques, dont la Patrouille de France qui l’a utilisé pendant 24 ans. Quoi de mieux pour le réacteur d’un d’entre eux que de passer sa retraite à cracher des flammes à bord d’une Twingo I ?!

L’habitacle qui ressemble à tout sauf à celui de la petite citadine de Renault. Certes, on y retrouve un volant. Mais à part ça, difficile de croire qu’il s’agit d’un véhicule terrestre à 4 roues ! L’univers hors du commun n’est pas sans rappeler le cockpit d’un avion, et pour cause…

Activité favorite de notre cascadeur : faire du deux roues en Twingo ! 

Bon d’accord, la proposition a de quoi interpeller. A priori la Twingo préfère sagement transporter vos courses plutôt que jouer les équilibristes aux mains d’un expert. La procédure de bascule est minutieuse, mais finalement enfantine : hormis positionner la rampe au millimètre et connaître le gabarit de l’auto pour ne pas se louper au décollage, il n’y a pas grand chose à faire !  Le faire avec une voiture de série (surtout moderne est avec plein d’électronique) aura probablement pour effet de mettre l’auto en sécurité. Mais heureusement,le châssis de cette Twingo de première génération est spécialement préparé pour l’occasion. Et elle n’affiche que 20 kilomètres au compteur !

On dit souvent qu’une image vaut 1000 mots, c’est bien le cas ici ! D’extérieur, l’angle prononcée de l’auto avec le sol interpelle. Si mettre la voiture sur deux roues ne requière qu’une bonne dose de courage et un peu de précision pour viser la rampe, la maintenir dans cette position ne se fait pas sans une sacrée dose de professionnalisme.

Harnaché dans le siège passager, à nous de vivre l’expérience de l’intérieur. A la seule vue de la rampe, l’esprit se bat avec lui même entre les sentiments de peur et d’excitation. Départ, la rampe se rapproche beaucoup trop vite, les roues la touchent enfin et là l’expérience vire au comique. On se retrouve alors cramponné dans l’habitacle s’appuyant un peu partout, les sens en alerte et complètement désorienté. C’est complètement improbable de flotter au-dessus du sol de cette façon ! On a à peine le temps de comprendre ce qu’il se passe qu’il est déjà temps de retomber sur 4 roues, retour sur la terre ferme qui se fait étonnamment souplement. Seules quelques légères secousses viennent indiquer que l’on est à nouveau à l’horizontal. Le tout n’a duré que quelques minutes, qui resteront gravées dans notre mémoire tant la sensation est inhabituelle !

 

Tous nos remerciements à la famille Dragotto pour leur accueil durant cet après-midi. Vous pouvez suivre leurs aventures sur leur page Facebook ou encore via leur site web.

 

Marc Seilhan

Marc Seilhan

Etudiant en droit, passionné par le monde automobile et plus particulièrement le sport auto, pistard et puriste dans l'âme depuis quelques années déjà, c'est avec plaisir que je rejoins la rédaction du blog Abcmoteur pour assouvir mes deux passions l'automobile et la photographie.

Shares