Essais

Essai Seat Ibiza TSI 110 DSG7 : en toute simplicité

La Seat Ibiza poursuit tranquillement sa carrière dans son coin, mais n’en reste pas moins une citadine capable et pas inintéressante.

essai seat ibiza 110 2022 1

Il est vrai que la Seat Ibiza n’a plus sa gloire d’antan. En 2022, elle n’est qu’à la 85ème place des voitures les plus vendues dans l’Hexagone, loin derrière ses sœurs partageant la même plateforme, les Skoda Fabia et Volkswagen Polo. Mais l’ibérique ne manque pourtant pas d’arguments, à commencer par des prestations routières sérieuses et rassurantes. On ne peut pas dire que l’on s’amuse follement au volant, avec un châssis très stable plus que joueur, mais l’Ibiza se montre tout de même dynamique, avec un train avant volontaire commandé par une direction à la consistance suffisante et à la précision correcte. Difficile de tout avoir, aussi la bonne agilité se paye par un amortissement un peu ferme, notamment en ville et avec des jantes de 17 pouces (comme notre modèle d’essai) ou plus. Des roues de 16 pouces sont plus indiquées pour gagner un peu en qualité de filtration, bien que le tout n’ait rien d’insupportable, surtout sur route et autoroute.

essai seat ibiza 110 2022

Large gamme moteur

L’Ibiza dispose d’une large gamme moteur, allant du petit 3-cylindres atmosphérique 1.0 MPI 80 ch, suffisant en ville mais à la peine sur les grands axes, au 4-cylindres 1.5 turbo de 150 ch sur les finition hautes FR et FR Xclusive. Ce dernier se montre performant sans être glouton, mais le choix le plus judicieux pour une grande majorité d’acheteur se trouve du côté des 3-cylindres turbo 1.0 TSI 95 et 110 ch. S’il n’y a que peu de différence de performances entre les deux, seul le plus puissant peut recevoir la boite automatique DSG à double embrayage et 7 rapports qui équipe notre auto du jour.

essai seat ibiza 110 2022 2

Pratique en ville et dans les bouchons, la DSG souffre toutefois d’une gestion perfectible car elle est trop typée éco en position Drive. Les rapports passent très tôt et dès qu’il y a un peu de relief, le bloc se retrouve souvent en sous régime à moins que l’on enfonce franchement la pédale d’accélérateur, auquel cas le moteur s’emballe alors que l‘on voulait juste faire rétrograder la boîte. En mode S, elle est plus réactive mais garde alors parfois les rapports un peu plus longtemps que de raison, aussi vaut-il mieux le réserver aux routes montagneuses ou au phases de conduites enjouées.

essai seat ibiza 110 2022 9
essai seat ibiza 110 2022 8

Notez que l’ensemble s’avère relativement raisonnable côté consommations, avec 7,6 l/100 km relevés sur un parcours de 650 km comprenant une bonne partie d’autoroute. Mais si la boîte automatique ne vous est pas indispensable et que vous faites peu de voie rapide, le TSI 95 ch sera largement suffisant, d’autant qu’il permet d’économiser entre 500 et 2 000 € par rapport au 110 ch, à finition équivalente.

Toujours dans le coup stylistiquement

essai seat ibiza 110 2022 13
essai seat ibiza 110 2022 10
essai seat ibiza 110 2022 12
essai seat ibiza 110 2022 11

Pour le reste, ce n’est pas le petit restylage qu’a subi la Seat en 2021 qui l’a métamorphosé. On retrouve donc toujours des lignes tendues, un style dynamique et des arrêtes saillantes sur l’Ibiza, qui affiche désormais son nom façon écriture manuscrite au milieu de la malle arrière.L’habitacle a plus été concerné par la mise à jour de mi-carrière, avec l’arrivé d’un nouvel écran sur la console centrale, façon tablette et non plus intégré comme avant, ainsi que des matériaux moussés qui influent positivement sur la qualité perçue en partie haute de la planche de bord.

essai seat ibiza 110 2022 4

Sans surprise, les passagers arrière sont un peu moins bien lotis puisqu’ils doivent se contenter de contreportes entièrement faites de plastiques durs. Reste que la place qui leur est allouée est décente et deux adultes pourront voyager sans être groggy, pour peu que les sièges avant ne soient pas reculés à fond. De même, le coffre est dans la bonne moyenne avec 355 litres annoncés.

essai seat ibiza 110 2022 3
essai seat ibiza 110 2022 7
essai seat ibiza 110 2022 5
essai seat ibiza 110 2022 6

Pas de quoi bouder cette petite Seat, qui s’affiche en outre à des tarifs raisonnables. Comptez 16 990 € en entrée de gamme avec le petit MPI 80 et à partir de 23 100 € pour la finition intermédiaire Xcellence de notre modèle d’essai, déjà bien équipée (caméra de recul, navigation sur écran 9,2 pouces, chargeur à induction, accès et démarrage sans clé…) avec le TSI 95 ch. Il vous en coutera 25 100 € pour cette même finition avec la TSI 110 ch et la boîte DSG7.

Un grand merci à Clémence (Les Enjoliveuses) pour son aide sur les images dynamiques.

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares