A la une

Essai : que vaut le Citroën C3 Aircross restylé ? (2021)

Lancé en 2017, le petit SUV français se refait une beauté mais ne change pas ses fondamentaux. Nous avons pris son volant du côté de Pont-Saint-Esprit pour le découvrir.

essai citroen c3 aircross 2021 2
essai citroen c3 aircross 2021 11

Le traditionnel restylage de mi-carrière dans la vie d’un modèle peut prendre différentes formes : du simple changement de phares au ravalement de façade complet, chaque constructeur applique ses propres règles. Citroën a décidé de rester plutôt conservateur avec son C3 Aircross. Il faut dire que c’est le deuxième modèle le plus vendu de la marque en France, aussi mieux vaut ne pas prendre de risque et garder ce qui plaît aux clients. En conséquence, la face avant évolue assez pour que l’on remarque les différences mais la silhouette de crossover mi-SUV mi-monospace n’évolue pas.

essai citroen c3 aircross 2021 10
essai citroen c3 aircross 2021 9
essai citroen c3 aircross 2021 3
essai citroen c3 aircross 2021

Au chapitre nouveautés se trouvent de nouvelles optiques à double étage, dont la partie basse est plus fine et agressive qu’auparavant, une nouvelle calandre ave des motifs verticaux et un bouclier redessiné. A l’arrière, rien ne bouge. Outre trois nouvelles teintes de carrosserie (dont le gris Kaki de la photo de couverture de cet article), Citroën a également donné un nouvel écran de 9 pouces à son C3 Aircross (de série sur les finitions hautes seulement), de nouveaux sièges Advanced Comfort et quelques habillages. On note également l’arrivée d’un ESP évolué Grip Control et de l’affichage tête haute sur certaines versions. Pour le reste c’est bonnet blanc et blanc bonnet, rien n’a changé sur la partie mécanique.

Le 110 ch suffisant

essai citroen c3 aircross 2021 13

On retrouve donc toujours le 3-cylindres essence 1.2 PureTech. Jean-Baptiste l’avait essayé en version 130 ch avec la boîte automatique EAT6, je lui ai pour ma part préféré le 110 ch accolé à la boîte manuelle. Déjà, il est bien difficile de discerner une différence de performances dans la vraie vie parce que les deux affichent 205 Nm de couple. Ce qui signifie que les accélérations sont suffisantes mais modestes, et que voyager chargé imposera de bien anticiper les dépassements. Deuxièmement, le plus petit des deux s’est montré raisonnable en conso lors de l’essai, où l’ordinateur de bord s’est stabilisé sur 6,2 l/100 km de moyenne sur un parcours mêlant réseau secondaire et ville. Le C3 Aircross est un peu mois à l’aise sur voie rapide, où les bruits d’air sont assez présents au point de masquer rapidement la sono, il est vrai un peu juste en puissance. De son côté la boîte manuelle s’est montrée douce et assez bien guidée, se faisant rapidement oublier au bout de quelques kilomètres.

essai citroen c3 aircross 2021 12

Voyager à bord du français est loin d’être une punition, notamment parce que le confort est vraiment soigné. Les suspensions sont moelleuses et prévenantes, aussi bien sur les petits raccords de chaussée que sur les plus grosses compressions. Cela ne surprendra donc personne que le C3 Aircross ne soit pas l’auto la plus agile qui soit, à cause d’un roulis marqué. Le centre de gravité haut perché n’arrange pas les choses et l’ESP intervient très tôt pour prévenir tout excès. Mieux vaut donc éviter de le chahuter, surtout que la direction manque un peu de précision et de consistance, tandis que les fameux sièges Advanced Comfort sont en effet confortables mais ils manquent cruellement de maintien latéral et lombaire.

Pratique et spacieux

essai citroen c3 aircross 2021 8

Si l’expérience de conduite ne bouge pas d’un iota, l’espace à bord et la grande modularité de l’habitacle non plus et c’est une bonne nouvelle. Banquette arrière coulissante avec dossier inclinable, siège avant qui peut se rabattre pour les chargements encombrants et grand coffre (entre 410 et 520 l d’après la marque) sont autant d’atouts en faveur du C3 Aircross, qui se veut ainsi l’une des propositions les plus pratiques de la catégorie. La qualité de finition est correcte bien que le plastique soit omniprésent, mais il n’y a rien à reprocher vu les tarifs qui débutent à 18 850 €. En 2021, c’est en revanche moins pardonnable de proposer un chargeur à induction qui est inutilisable par les smartphones les plus grands et de ne s’en tenir qu’à une unique prise USB dans l’habitacle. Quant à l’écran tactile de 9 pouces, il n’est pas beaucoup plus réactif que le précédent et, comme l’immense majorité des systèmes d’infodivertissement du groupe PSA, son interface est assez datée et simpliste.

essai citroen c3 aircross 2021 4
essai citroen c3 aircross 2021 6
essai citroen c3 aircross 2021 5
essai citroen c3 aircross 2021 7

En définitive, le Citroën C3 Aircross restylé ne change pas sa recette et reste l’une des propositions les plus pratiques de la catégorie. Dommage que pour profiter de série de sa grande modularité, il faille obligatoirement choisir la finition la plus haute Shine Pack, ce qui fait grimper la facture à 24 800 €. Un tarif qui reste très raisonnable au vu des prestations, mais qui n’est pas pour autant ultra compétitif face à un Renault Captur de 100 ch en finition intermédiaire Intens démarrant à 24 550 €. Si le Losange se montre bien plus classique (mais pas moins bien fini) dans son habitacle, il profite aussi de prestations routières supérieures aux Chevrons.

essai citroen c3 aircross 2021 1

Merci à Clémence du site Les Enjoliveuses et Frédéric du site LesVoitures.com pour leur aide sur les images dynamiques.

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares