Economie

Le Mondial de l’Auto n’aura pas sauvé le marché français

Au mois d’octobre dernier se tenait le Mondial de l’Automobile. Ce salon est le plus visité du monde et les marques présentes avaient annoncé avoir réalisé sur place des commandes records. Et pourtant, les ventes de voitures particulières du mois de novembre sont encore une fois à la baisse. Après – 3,8 % en octobre, le mois de novembre signe une baisse de 2,3 % (que ce soit en données brutes, comme en nombre jours ouvrables comparable) avec 135 070 immatriculations.

Plus récent que son rival le Renault Scenic, le Citroën C4 Picasso II ne parvient pas à le dépasser

Plus récent que son rival le Renault Scenic, le Citroën C4 Picasso II ne parvient pas à le dépasser

A noter que la part du diesel se relève tout doucement en passant de 61 % à 63 % en l’espace de trois mois.

Les groupes français particulièrement à la peine

Avec une part de marché de 51,86 %, les marques tricolores (70 047 immatriculations) ne sont pas loin de faire jeu égal avec les marques étrangères ! Que ce soit le groupe PSA Peugeot Citroën (- 8,9 %) ou le groupe Renault (- 5 %), la diminution de nombre de commandes est assez marquée.

Le plus à plaindre est Citroën qui affiche – 16,3 % par rapport à novembre 2013. Sur les onze premiers mois de l’année 2014, les Chevrons baissent très légèrement (- 0,9 %), alors que toutes les autres marques françaises progressent et plus particulièrement Dacia (+ 18,2 % !). Ce dernier est d’ailleurs le seul à être dans le vert pour novembre avec + 2,3 %. Peugeot et Renault accusant respectivement sur la même période une chute de – 2,8 % et – 7,1 %.

Les marques étrangères proches des 50 % de PDM

Parmi les groupes étrangers, le constat est bien meilleur, puisque qu’au global les immatriculations (65 023) progressent de 3,6 % par rapport à novembre 2013. Dans le vert, on retrouve le groupe Volkswagen qui se fait remarquer avec Seat pouvant se targuer d’afficher une progression à deux chiffres (+ 17,2 %). Le groupe Toyota fait du surplace à + 0,8 %.  Les groupes Nissan, BMW et Mercedes cartonnent avec respectivement + 29,5 %, + 20 % et + 17,1 % ! A noter que seul Smart peine à – 38 %.

Pour ce mois-ci, les mauvais élèves sont encore les groupes Ford et Hyundai. L’Allemand décline de 7,6 %, tandis que le Coréen recule de 11,7 % à cause de la chute de la marque Kia (- 23,5 %) que la marque Hyundai (+ 8,6 %) ne parvient pas à compenser. Le résultat de janvier à novembre n’est pas bon pour les distributeurs français du groupe coréen (- 23,7 %).

Le top 100 des ventes en France de janvier à novembre 2014

Le classement demeure inchangé à l’exception de la Peugeot 308 (voir notre essai) qui passe devant la Citroën C3.

top-10-vp-france-janvier-novembre-2014

top-100-vp-france-janvier-novembre-2014

 

Le bilan des constructeurs

immatriculations-voitures-particulieres-novembre-2014

Evolution du marché par mois sur six années

evolution-marche-francais-6-ans-novembre-2014

Source chiffres et images : CCFA. Ventes de voitures particulières neuves. Evolution par rapport à novembre 2013

Adrien Sallé

Adrien Sallé

Intéressé par l'automobile depuis mon plus jeune âge, je suis le fondateur du site Abcmoteur me permettant de continuer à faire vivre ma passion et à la partager avec vous. Ici, tout sujet peut être abordé, du moment qu'il soit en rapport avec la thématique : l'automobile !

Shares