Actualités

Voiture du Président de la Republique: DS7 Crossback Elysée

Au cours d’une semaine chargée, Emmanuel Macron a pu découvrir la nouvelle voiture de l’Élysée, le DS 7 Crossback Elysée. Penchons-nous sur cette version exclusive réservée au Président de la Republique.

Ce jeudi 11 novembre, en parallèle des commémorations de l’armistice de la grande guerre, DS a choisi de présenter le nouveau véhicule présidentiel.

À fonction exceptionnelle, véhicule exceptionnel. Ce DS7 Bleu Encre ne sera pas disponible au catalogue du constructeur. Cette version blindée et allongée de 22cm pour atteindre 4m79 s’offre des airs de limousine. À l’arrière, on ne retrouve plus la banquette mais deux sièges individuels permettant plus de confort. L’aménagement de cet espace de travail est complété par des ports USB, des chargeurs sans fil et un porte-documents ouvert. Pour parfaire la finition de cet écrin, le ciel de toit est tapissé d’alcantara noir et les sièges en cuir Noir Basalte reprennent le motif bracelet de montre illustre à la marque. Les jantes 20 pouces noires sont elles aussi spécifiques. Afin de remplir au mieux sa fonction, ce DS7 a maintenant des badges « RF » sur les portes avant et des drapeaux tricolores sur la face avant et arrière. Des flashs bleu et rouge prennent place derrière la calandre et des porte-fanions amovibles viennent habiller l’avant du SUV.

Dans une logique d’écologie, la motorisation choisie est la E-Tense hybride rechargeable forte de 300 chevaux couplée à une transmission 4×4. Si celle-ci devait permettre motricité et sérénité dans les conditions climatiques les plus compliquées, le surpoids lié au blindage du véhicule ont dû affecter ses performances. Les 50 km d’autonomie électrique de la version disponible au catalogue pourraient être réduits, dans la même logique les accélérations doivent être moins franches. DS ne communique pas sur ces éléments.

 

La DS9 semblait pouvoir être le prochain moyen de transport de l’Élysée mais sa production en Chine ne répond pas à la politique de mise en avant du « Made in France ». Nous ne verrons donc pas le 8 ème président de la V ème République rouler en berline statutaire comme le General Charles de Gaulle avec sa DS ou Jacques Chirac qui se déplaçait à l’arrière d’une C6.

Le président renouvelle sa confiance au DS7, lui qui avait descendu les Champs-Élysées en 2017 avec un DS7 Crossback Présidentiel avant de s’installer à bord d’un Peugeot 5008. La fin de son mandat se fera à bord d’une DS.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes.

Shares