Actualités

Marché automobile : les résultats du mois d’avril 2022

Le marché automobile est perturbé depuis 2019 par la pandémie de la covid-19 entraînant par les confinements des retards et des délais allongés. De plus, la crise des semi-conducteurs provoque le ralentissement la production en réduisant le volume de leur livraison auprès des constructeurs. Si ces deux éléments ne suffisaient pas à rendre malade la production automobile, la guerre d’Ukraine engendre d’autres contraintes comme des fermetures d’usines ou des matières premières plus compliquées à obtenir. Alors, qu’en est-il des ventes sur le marché automobile dans un contexte particulièrement difficile ?

22,58 % de baisse

Quand on compare le mois d’avril 2022, à celui de l’année 2021, on constate une diminution des immatriculations de véhicules particuliers de 22,58%. En effet, en avril 2021 il s’était vendu 140 426 véhicules tandis qu’en 2022 le chiffre tombe à 108 723.

Une autre cause peut être trouvée dans l’élection présidentielle du mois dernier, les Français étant dans le flou du futur chef de l’Etat ainsi que sa politique vis-à-vis de l’automobile ont peut-être décidé de reporter leur achat.

Recul de 18,57% de diminution sur les 4 premiers mois de l’année

Le premier tiers de 2022 est marqué par un recul de 18,57% des immatriculations par rapport aux 4 premiers mois de 2021. Sur cette période il s’est vendu en 2021 582 217 véhicules particuliers contre 474 083 en 2022.

Des résultats inégaux selon les constructeurs

Pour de nombreux grands constructeurs, la tendance est à la baisse. Stellantis enregistre une diminution 29,26% entre les résultats d’avril 2021 et d’avril 2022, Renault chute de 20,96% sur la même comparaison, Volkswagen diminue de 30,23%, BMW – 27,86% et Toyota -21,91%.

D’autres constructeurs s’en sortent mieux pour le mois d’Avril 2022 par rapport au même mois en 2021. Ford améliore ses résultats de 10,88%, Nissan de 47,84%, Mitsubishi de 158%.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares