Actualités

Aston Martin DBX707: TGV première classe !

Deux années après le lancement du tout premier SUV d’Aston Martin, la marque lance une version qui se revendique comme le SUV le plus rapide du monde.

Le DBX est proposé avec deux moteurs, un V6 et un V8. Évidemment, c’est ce dernier qui sert de base pour le DBX707.

Un SUV au gros coeur

Ce V8 bi turbos de 4,0 litres a évolué, il est doté de deux nouveaux turbos avec des roulements à billes. Ce moteur a été entièrement recalibrée pour sortir un maximum de puissance. Force est de constater que ce traitement a marché car il revendique 707 chevaux et 900nm, des chiffres qui pourraient presque en faire une locomotive de TGV. C’est un gain important de 157 chevaux et 200nm par rapport à la version V8 du DBX. Cette puissance est transmise aux roues par une boîte multidisques à 9 rapports avec un « embrayage humide » qui encaisse mieux cette force colossale qu’une boîte à convertisseur de couple utilisée sur le DBX conventionnel. Cette transmission qu’Aston Martin annonce comme plus rapide est combinée à 4 roues motrices et permet d’abattre le 0 à 100km/h en seulement 3,3 secondes et d’atteindre 310km/h.

Ce surplus de puissance s’accompagne d’un traitement châssis spécifique au DBX707, il est maintenant stoppé par des freins en carbone céramique à étriers à 6 pistons, le diamètre des disques est de 420 mm à l’avant et de 390 mm à l’arrière. Bien que plus gros, cela permet une réduction de 40,5kg des masses non suspendues. Le refroidissement des freins et la réponse à la pédale ont été également améliorés. Les jantes de série sont déjà de 22 pouces mais des 23 pouces sont proposées en option.

Pour faire passer au mieux la puissance au sol, le DBX a été doté d’un nouveau différentiel arrière électronique (E-Diff) à glissement limité renforcé pour résister aux 900 Nm de couple. Le rapport final est également revu pour être plus court, de 3,27 contre 3,07 (DBX V8). Le but de cette réduction des rapports est d’accroître les capacités d’accélération du véhicule. Le réglage du différentiel serait fait pour donner un maximum d’agilité et de sportivité au DBX707. La suspension est elle aussi retravaillé pour renforcer les qualités dynamiques du SUV.

Chic et sportif

Le physique de ce DBX survitaminé ne joue pas la carte de la surenchère, il reste sobre et élégant. Le DBX707 se distingue par une calandre en chrome satiné, une lame avant en carbone, de nouvelles entrées d’air et de nouveaux feux de jour à LED, les contours de vitres sont en noir chromé satiné. Sur l’aileron de toit, une lèvre a été installée pour augmenter l’appui aérodynamique et la stabilité à haute vitesse, un diffuseur carbone plus grand vient prendre place et un nouveau pare-chocs plus agressif vient asseoir le caractère plus sportif de cette version. Un échappement spécifique vient aussi trahir le surplus de puissance du DBX707, il a été développé pour offrir une sonorité plus sportive.

L’intérieur de ce DBX707 est plus sportif mais reste toujours dans le style Aston Martin, chic, avec en série des sièges sport, avec différentes finitions, cuir et alcantara ou cuir. Ils pourront, en option, être brodés du logo Aston Martin sur l’appui tète. Luxe oblige, ces sièges sont réglables électriquement et chauffants. Dans cette version plus sulfureuse, le bas de la console centrale a été retravaillé afin d’intégrer des boutons permettant de changer plus facilement les modes conduites, de désactiver l’ESP ou encore d’ouvrir l’échappement pour faire gronder le V8.

Aston Martin n’a pas encore annoncé le prix de son SUV TGV mais nous pouvons affirmer sans prendre de risque que pour voyager en première classe le prix du billet devrait largement dépasser les 200 000€.

Paul-Emile

Paul-Emile

Passionné d'automobile au sens large, j'ai une préférence pour tout! J'écris en parallèle de mes études de science politique pour le bonheur de partager. Au plaisir sur les routes et sur mon Instagram.

Shares