L’hebdomadaire Auto Plus (n° 1327) signait au début de ce mois de février une enquête intitulée : « Radars hors la loi – Comment les repérer… et les contester ». Sur six pages du magazine, on découvrait une série de clichés illustrant des situations où un radar – mobile notamment – se trouvait dans un emplacement illégal et parfois même dangereux.

gendarme planque derriere balise verte

Ce n’est pas un gag… mais bien la maréchaussée faisant la chasse aux mauvais conducteurs !

Un gendarme en planque derrière une balise verte

Un dossier édifiant que ce gendarme photographié par le groupe Facebook Alerte flic La Rochelle n’a sans doute pas lu ! Son administrateur, à l’origine de ces clichés, m’a expliqué que le vendredi 21 février 2014 vers 16 heures il circulait sur la départementale 137 (limitée à 110 km/h) reliant La Rochelle à Rochefort. A la hauteur de la sortie Les Boucholeurs (voir carte : zoom 1, 2 et 3), quelle n’est pas sa surprise en voyant un homme en bleu caché derrière un plot vert ou plus exactement une balise de musoir (code J14a) !

gendarme situation danger controle radar

Est-ce une pratique courante ? Pas d’autres cas identiques semblent recensés…

A peine croyable, mais bien vrai, ce motocycliste de la Gendarmerie (BMO de Lagord) qui a stationné sa Yamaha FJR sur le bas-côté de la chaussée dans un virage (risque d’accrochage…) est allé se positionner derrière la balise routière en plastique de couleur verte avec son pistolet radar ! Est-ce encore le résultat de la politique des quotas de PV imposée aux forces de l’ordre qui a poussé cet agent à se mettre dans une aussi périlleuse situation ?

controle radar d137

Seuls le casque et le pistolet dépassent… On y est bien installé monsieur l’agent ?

Toujours est-il qu’il est désolant de voir jusqu’où peut mener cette « Sécurité Routière » au service de la sanction automatisée et aveugle… A ce moment-là qui mettait réellement le plus sa vie en danger ? L’automobiliste dépassant la limitation de vitesse de 5 ou 10 km/h ou ce « soldat de la loi » ?