Seat Mo eScooter 12 electrique
Essais

Essai Seat Mo eScooter 125 : le premier scooter électrique de Seat

Après avoir déjà sorti des trottinettes électriques, la marque de micro-mobilité Seat Mo passe à la vitesse supérieure en proposant désormais un scooter branché. Equivalent à un 125 cm³, il offre une autonomie raisonnable et une batterie amovible.

Seat Mo eScooter 12 electrique

Pour commencer, Seat Mo, kézaco ? Il s’agit de la nouvelle marque, entièrement dédiée aux mobilités urbaines et électriques, venant s’ajouter au groupe espagnol, en plus des déjà connues Seat et Cupra. Possédant déjà deux trottinettes à son catalogue elle élargit désormais son offre avec un scooter, lui aussi électrique : le Seat Mo eScooter 125.

Seat Mo eScooter 12 electrique

Alors que l’offre en deux roues électrique se montre riche en équivalent 50 cm³, la catégorie des 125 n’est, pour l’instant, pas très fournie. Seat parie pourtant sur une explosion de ce marché avec un potentiel de 188 000 unités envisagées en Europe en 2025, contre seulement 25 000 exemplaires vendus en 2020.

Style moderne mais déjà vu

Si ce Seat Mo eScooter 125 vous dit quelque chose, ce n’est pas une surprise. Il s’agit en effet d’un clone du S01 du constructeur spécialiste Silence, lui aussi espagnol. Construits sur les mêmes chaînes d’assemblage, ils ne se distinguent que par quelques détails. On trouve logiquement des logos différents mais aussi des coloris spécifiques à chacun, le Seat pouvant se parer de blanc, rouge et gris (ces deux derniers, en option à 75 €).

Seat Mo eScooter 12 electrique

Pour le reste, c’est du pareil au même, du phare rond à LED, aux poignées de maintien pour le passager. Visuellement, l’ensemble est plaisant et fait plutôt qualitatif. L’équipement apparait complet avec un crochet sur le tablier et deux prises USB facilement accessibles. On aurait apprécié un rangement fermé à proximité de ces dernières, afin de pouvoir poser un téléphone en charge par exemple.

Seat Mo eScooter 12 electrique
Seat Mo eScooter 12 electrique
Seat Mo eScooter 12 electrique
Seat Mo eScooter 12 electrique compteur

Stabilité et fermeté

Guidon en mains, on se retrouve assis bien droit sur la large selle suffisamment moelleuse (et capable de loger deux casques jets). Dans la circulation, on se faufile aisément et en silence, avantage de l’électrique. La place ne manque pas mais des repose-pieds seraient les bienvenus afin de pouvoir allonger un peu les jambes. De même, des rétroviseurs plus grands permettraient une meilleure vision vers l’arrière.

Seat Mo eScooter 12 electrique
Seat Mo eScooter 12 electrique

L’amortissement se montre ferme mais pas inconfortable pour le fessier. Les bras en revanche pourront subir quelques remontées sèches si vous circulez comme nous, sur des pavés. Le train arrière ne subit pas de trépidations trop gênantes comme on aurait pu le craindre avec le moteur installé dans la roue arrière. On profite en outre d’une bonne stabilité grâce à la batterie placée au plus bas et au centre du scooter.

Départ canon

Seat Mo eScooter 12 electrique

Question performances, le Seat Mo 125 profite d’un couple instantané de 240 Nm lui permettant notamment de partir en tête au feu ou de doubler sereinement. Le moteur bénéficie d’une puissance de 7 kW (9 kW au maximum) exploitable via trois modes de conduite : Eco, City et Sport.

Seat Mo eScooter 12 electrique

On démarre obligatoirement en mode city, qui se veut un juste milieu entre les deux autres. Eco dégrade les performances mais a le mérite de bien préserver l’autonomie et de favoriser le roulage en roue libre. À contrario, le mode Sport bénéficie d’un freinage régénératif plus puissant. Sans devenir difficile à doser, on notera quelques vibrations dans le levier de frein en fin de course lors du passage du freinage régénératif ou freinage physique, sans que cela ne soit perturbant. Toujours au chapitre du freinage, le eScooter 125 de Seat est dépourvu d’ABS, un équipement de sécurité que l’on retrouve pourtant chez nombre de ses concurrents thermiques.

Une fois sur les grands axes, la stabilité est toujours de mise mais la protection offerte par le petit déflecteur s’avère quasi-inexistante. Il existe cependant une option bulle haute pour ceux souhaitant davantage s’abriter du vent. La vitesse maximale de 95 km/h est atteinte en mode sport (le mode city se contente de 85 km/h).

Batterie amovible

Seat Mo eScooter 12 electrique

Le Seat Mo eScooter 125 annonce une autonomie de 137 km selon le cycle WLTP grâce à sa batterie de 5,6 kWh. Dans les faits, il est possible de parcourir une centaine de kilomètres sereinement avant de penser à recharger. Une valeur tout à fait suffisante au quotidien mais qui dépendra bien entendu de votre utilisation. Si vous possédez un garage ou une place de parking équipé, il est possible de brancher le scooter sur une prise secteur classique (pas de charge rapide disponible). Dans le cas contraire, la batterie est facilement amovible afin de pouvoir la charger chez vous. Elle intègre des roulettes et une poignée de transport afin de la déplacer sans trop d’efforts. Cependant, le poids de 41 kg pourra être pénalisant si vous habitez en étage élevé sans ascenseur. Pour une charge complète, comptez entre 6 et 8h.

Tarifs compétitifs en LOA

Seat Mo eScooter 12 electrique

Le Seat Mo eScooter 125 sera commercialisé à partir de juin 2021. Affiché à 6 700 €, il profite du bonus écologique de 900 € attribué aux deux roues électriques. Cela lui permet de descendre à 5 800 € tant que ce bonus est effectif. Pour se démarquer de la concurrence, Seat propose une offre en LOA à 125 € / mois sur 37 mois et 15 000 km (soit 5 000 km / an pendant 3 ans). L’apport nécessaire de 900 € est absorbé par le bonus.

Vendue dans les concessions Seat, le plus dur sera peut-être de faire venir les clients. En effet, les halls d’exposition auto sont généralement situés en dehors des centres-villes, là où se trouve le marché principal du deux-roues électrique. Pour l’instant, Seat n’a pas prévu de distribuer son scooter chez des revendeurs de deux roues indépendants traditionnels.

Jean-Baptiste TRICHOT

Jean-Baptiste TRICHOT

Passionné le monde de l'automobile depuis tout petit, j'adore échanger et partager avec d'autres amoureux d'auto. Nouvelles ou anciennes, stars des showrooms ou modèles oubliés, elles m’intéressent toutes, surtout si je peux être au volant !

Shares