Essais

Essai exclusif : au volant du prototype de course Cupra Urban Rebel !

C’était si rapide que ça aurait pu être un rêve. Mais aussi courte soit-elle, une opportunité aussi géniale et rare que celle d’essayer un concept car sur circuit ne se refuse pas !

Harnaché, je ne peux plus bouger d’un centimètre dans le profond baquet. On referme la porte en élytre sur moi, je passe la voiture en Drive et je m’élance.

essai cupra urban rebel racing concept 8

Immédiatement, le bruit ambiant m’impressionne. Un sifflement, fort, se fait entendre, et le son de sirène augmente à mesure que le moteur prend ses tours. Voiture de course oblige, il n’y aucun matériau isolant pour me couper du vent, des graviers ou des bouts de gomme sur la piste. L’ambiance à bord est une expérience sensorielle que seule les autos de circuit peuvent procurer, et pourtant je suis dans une voiture 100 % électrique ! Immédiatement, je loue la direction ultra directe et fidèle, qui permet de sentir exactement où en est le grip des pneus. La consistance est parfaite, avec juste ce qu’il faut de résistance sans avoir le côté collant dont font preuve beaucoup de directions à assistance électrique des voitures actuelles.

essai cupra urban rebel racing concept 3

Les freins ? Idéaux, avec du mordant, de la progressivité et une pédale dure qui permet de doser au millimètre la pression à appliquer. Et ce n’est pas dommage tant les pédales d’accélérateurs et de frein sont proches, au point de s’y tromper si l’on n’y prend garde.

Boule de nerfs

essai cupra urban rebel racing concept 4

Alors que j’ai à peine le temps de comprendre le mode de fonctionnement de l’auto, j’arrive déjà à mi-parcours. Aussi je rassemble tout ce qui me reste de concentration pour profiter du reste et jouer un peu avec la Cupra Urban Rebel. Oui, ce concept-car à l’allure démoniaque présenté par Cupra il y a maintenant quelques mois ! Incroyable opportunité que de pouvoir prendre le volant d’un prototype, surtout quand celui-ci est autant abouti. L’empattement relativement court (environ 2,6 m) rend l’auto extrêmement vive sur les changements d’appuis, aussi mieux vaut rester très scolaire et freiner dégressif en ligne droite, puis n’appliquer qu’un léger frein jusqu’au point de corde sous peine de voir l’arrière se dérober immédiatement. C’est d’autant plus vrai que les suspensions disposent de beaucoup de débattement et qu’elles sont assez souples. La raison en est simple, c’est sur une petite piste façon rallycross que j’évolue !

essai cupra urban rebel racing concept 1

Dès lors que j’entre dans la partie gravier, le comportement un peu flou relevé sur asphalte n’est plus qu’un lointain souvenir. La voiture devient alors joueuse mais prévenante et le pied droit donne le rythme, autorisant plus ou moins d’angle en virage suivant la pression exercée sur l’accélérateur. Les quatre roues motrices permettent de ne mettre que peu d’angle au volant, même s’il faut rester très vif et fin pour éviter le tête à queue.

essai cupra urban rebel racing concept 2

Vers un futur électrique amusant ?

Evidemment, c’est dès que je commence à être un peu plus à l’aise et que je ne me débats plus avec la voiture que la session touche déjà à sa fin. Difficile d’être exhaustif avec une prise en main de quelques kilomètres seulement, mais il y a de quoi ressortir avec la banane de cette trop courte expérience.Déjà, parce que c’est la preuve qu’une voiture électrique peut aussi être radicale et exigeante, autant qu’amusante. Et si toutes les électriques de série sont pour l’instant extrêmement lourdes et filtrées (autonomie et normes de sécurité obligent), ce mini tour au volant de l’Urban Rebel me conforte dans l’idée qu’il peut y avoir de la place sur le marché pour un modèle radical faisant fi de toute notion de confort et d’isolation, afin d’impliquer son conducteur autant que réduire le poids au maximum. Ce que feront Alpine ou Lotus avec leur futur gamme à batterie ? Peu probable, même si ce serait l’occasion de convaincre quelques sceptiques qu’il n’y a pas que du mauvais avec la propulsion électrique.

essai cupra urban rebel racing concept

En l’état, ce concept Cupra pèse seulement 1 230 kg à vide pour 435 ch et 510 Nm de couple. Largement suffisant pour s’amuser, même s’il ne faut évidemment pas compter sur une autonomie viable, puisque la petite batterie de 30 kWh se décharge très vite en usage circuit. Cupra s’entête à affirmer que l’Urban Rebel de course n’est pas destinée à atteindre le stade de production, mais la proposition semble si aboutie qu’il serait étonnant de ne pas la voir atterrir dans un championnat de rallycross électrique d’ici quelques années. D’autant que plusieurs exemplaires existent déjà…

De la piste à la série

essai cupra urban rebel racing concept 11

Ce qui est annoncé en tout cas, c’est qu’une version de route de l’Urban Rebel est bien prévue pour 2025. Certes, on peut rêver pour que cette dernière soit aussi sportive que la voiture de course que je viens d’essayer, mais côté look au moins, le deuxième concept amené par Cupra pour l’occasion (fidèle à 98 % à ce que sera le modèle commercialisé, m’a-t-on dit) laisse présager d’une gueule sympathique et nerveuse dans à peine plus de 4 m de long. Techniquement, la version de série reposera sur une version de la plateforme électrique MEB (commue à tout le groupe Volkswagen) encore jamais vue jusqu’à présent, puisqu’elle sera traction, avec un moteur placé sur le train avant.

essai cupra urban rebel racing concept 10
essai cupra urban rebel racing concept 5
essai cupra urban rebel racing concept 13
essai cupra urban rebel racing concept 12

Côté puissance, on peut espérer entre 170 et environ 230 ch selon la version, si l’on se base sur la Cupra Born actuellement disponible au catalogue et dont nous avons fait l’essai sur ABCmoteur. Reste maintenant à voir quelle place cette Urban Rebel de série aura dans la gamme (et quel sera son nom officiel !), mais il ne faut pas aller chercher loin pour comprendre que le futur de la Seat Ibiza passera probablement par là. Le mutisme du constructeur ibérique historique depuis l’ascension de Cupra a de quoi inquiéter, au point que l’on se demande si la marque Seat ne sera pas amenée à disparaître purement et simplement à moyen terme, au profit de Cupra qui a soufflé en 2022 sa quatrième bougie.

essai cupra urban rebel racing concept 7

Crédits photos : Cupra.

Jalil Chaouite

Jalil Chaouite

Tant que ça roule, ça me plait... Ou presque. En tout cas je suis toujours curieux d'essayer tout ce que je peux, pour multiplier les points de comparaison. Je mentirais si je disais que je ne préfère pas une sportive à une banale citadine, mais je mets un point d'honneur à aborder chaque nouvel essai avec la même neutralité. Mes avis sont en général très tranchés, mais je ne suis jamais fermé à la discussion ! Bonne lecture :)

Shares