Economie

Une nouvelle taxe pour les voitures puissantes

L’Assemblée étant actuellement penchée sur le projet de loi de finances 2018, les mauvaises nouvelles se succèdent pour le budget automobile. Après la hausse des taxes sur le gazole et le durcissement du malus, voici la surtaxe carte-grise !

Le nouveau dispositif impacte les véhicules neufs mais aussi ceux d’occasion, dont la puissance fiscale dépasse les 36 CV. Une barre qui est tout de même assez haute et concerne des modèles dont la puissance réelle tourne autour de 500 ch et plus. Par exemple, la nouvelle Audi RS5 dotée d’un V6 de 450 ch évite la taxe avec 34 CV.

Le montant de la surtaxe commencera à 500 € et progressera de 500 € à chaque cheval supplémentaire. Par exemple, pour une Alfa Romeo Giulia avec 40 CV (moteur V6 de 510 ch), la pénalité sera de 2.500 €. Ce nouvel impôt sera plafonné à 8.000 €, soit les véhicules de 51 CV. Pour ceux qui s’offriront un beau jouet, il faudra donc ajouter une sacrée somme qui filera directement dans les caisses de l’Etat, puisque les modèles de plus de 36 CV sont également impactés par le malus maximal, qui sera de 10.500 € en 2018.

Les véhicules de collection épargnés

Si l’Etat met en place cette vignette moderne, c’est en partie pour compenser la suppression de l’ISF, remplacée par un impôt sur les valeurs immobilières afin de favoriser l’investissement dans le pays. Les véhicules de luxe sortent ainsi du calcul, ce qui a suscité quelques contestations, les députés de la majorité s’interrogeant eux-même sur la mesure, estimant que les véhicules de luxe sont des signes extérieurs de richesse dont l’achat ne participe pas vraiment à l’économie française.

Il y a tout de même une bonne nouvelle : les anciennes voitures avec une carte-grise « collection » seront épargnés. Lorsque la mesure avait été évoquée, la Fédération Française des Véhicules d’Epoque était montée au créneau pour défendre les véhicules historiques, principalement des vieilles américaines. Elle a donc été entendue. Il est vrai que des voitures de ce genre ont une puissance fiscale énorme alors que leur puissance réelle peut être modeste. La pénalité pouvait pour certaines être égale à la valeur du véhicule !

UnFlo

UnFlo

J'aime les voitures, j'aime les médias, je fais donc la synthèse des deux en écrivant sur Abcmoteur. J'avoue que je suis quand même le bizarre de la bande, car je préfère prendre le clavier pour partager l'information que prendre le volant. Ce qui arrange bien mes collègues dingues de conduite !

Shares