Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’y a pas de distinction faite entre les radars mobiles que l’on connait depuis bien longtemps et les radars fixes. L’idée reçue voudrait que les radars automatiques soient plus sévères, ce n’est visiblement pas le cas. Néanmoins, cette marge d’erreur légale est parfois amenée à être modifiée.

Des règles à respecter

un policier controlant la vitesse

Si cette marge d’erreur existe, c’est parce que en fonction de l’emplacement du radar la vitesse évaluée peut être différente. D’où l’importance cruciale que les forces de l’ordre respectent à la lettre le protocole d’installation d’un radar pour un contrôle juste. Les paramètres qui rentrent en compte sont notamment la dénivelée et l’angle de vision.

A partir de quelle vitesse reçoit-t-on un PV ?

Les marges ont été mises en place avec la règle qui suit :

  • 5 km/h de tolérance en-dessous de 100 km/h
  • au-delà ce sont 5 % de tolérance
Vitesse limite Tolérance PV à partir de (vitesse mesurée) Vitesse retenue
50 km/h 5 km/h 56 km/h 51 km/h
60 km/h 5 km/h 66 km/h 61 km/h
70 km/h 5 km/h 76 km/h 71 km/h
80 km/h 5 km/h 86 km/h 81 km/h
90 km/h 5 km/h 96 km/h 91 km/h
100 km/h 5 km/h 106 km/h 101 km/h
110 km/h 6 km/h 117 km/h 111 km/h
120 km/h 6 km/h 127 km/h 121 km/h
130 km/h 7 km/h 138 km/h 131 km/h

Source : radars-auto.com