Guide conso

Tous nos conseils pour repeindre sa voiture ou sa moto

Remettre à neuf la peinture de carrosserie de sa limousine ou de sa carriole bien aimée… On peut avoir l’envie de s’improviser mécanicien ou peintre, le temps d’un week-end, par passion, pour la mécanique auto et les peintures de carrosserie, ou simplement par souci d’économie. Pour une bonne donne de motivation, c’est bien. Mais attention aux déconvenues qui guettent les peintres néophytes… Voici quelques conseils pratiques précieux, administrés par William. P. formateur en peinture auto et moto, pour répondre aux questions fréquentes des débutants :

Comment refaire sa peinture de carrosserie ?

Avant de commencer notre article, commençons par nos deux conseils en or pour réussir soi-même une peinture complète sur carrosserie ou des petites retouches :

  1. Pour achever une peinture automobile avec brio, c’est le soin apporté à la préparation qui paie : Le temps de travail alloué à la peinture doit être 90% pour la préparation, et 10% pour l’application. Au contraire, avec des étapes sautées, et du travail vite fait, il y a 100% de chances que le travail soit à refaire !
  2. La règle de l’art de la peinture pour carrosserie :

On doit s’assurer que le support à peindre doit être sain, sec, sans poussière, sans silicone/ni graisses .

Quelle est la différence entre les apprêts ?

Il existe de nombreux termes comme les accrocheurs, les « primers » et les apprêts, tous indiquent une couche de préparation primaire du support. Ces apprêts ont deux fonctions principales différentes : soit adhérer sur des matériaux difficiles à adhérer, soit remplir / niveler des surfaces peu régulières. Il y a des apprêts universels qui offrent la double fonction. Utilisez donc, si besoin, un primaire adapté ou un primaire spécial, car un apprêt est souvent inutile, lorsqu’on peint sur une ancienne peinture ou vernis poncé.

Comment bien poncer ?

Le ponçage est obligatoire, il sert au lissage et à l’adhésion.

  • Trop gros, il laisse des marques.
  • Trop fin, il ne permet par à la peinture d’accrocher.
  • Poncez les apprêt au 220 / 320, les peintures au 320/500 et les vernis au 400/800.
  • A la main, poncez à l’eau en trempant le papier abrasif dans de l’eau, pour éviter l’échauffement et l’encrassement du papier.

Comment utiliser le dégraissant et les tampons d’essuyage ?

Ces deux étapes sont conseillées.

On peut dégraisser avec un anti-silicone avant peinture et avant passage du vernis. Cela évite par exemple aux résidus gras de créer des défauts.

Avertissement ! Ne permettez jamais au dégraissant de s’évaporer, il est important que vous le retiriez en l’essuyant avec un papier propre, sinon il cause des réactions très fâcheuses en se mélangeant avec la peinture.

Enfin, juste avant de peindre, dépliez le tampon d’essuyage collant, et passer le sans appuyer pour ramasser les poussières, en soufflant avec de l’air sous pression.

Le compresseur et le pistolet

Maintenez les propres en purgeant régulièrement le compresseur de l’eau qu’il emmagasine, et en utilisant un ou deux filtres anti-humidité. Si votre pistolet est régulièrement nettoyé et la peinture bien filtrée, vous ne retrouverez pas de particules dans votre belle peinture.

Peut-on peindre dehors sans cabine ?

Préparer une caisse nue ne pose pas trop de problème. Cependant, pour réussir une peinture ou un vernis de finition, sans qu’un moucheron ou une poussière ne viennent s’y coller, c’est mission impossible.

Voilà deux ou trois astuces pour limiter la casse honorablement :

  • Peindre par temps chaud, sans vent, et mouiller les alentours (sol et murs) pour capter les particules volantes.
  • Faites un lustrage du vernis pour supprimer les poussières.

Quelle température et quelles conditions ?

Évitez à tout prix de peindre ou de faire sécher la peinture par temps humide. La température idéale pour appliquer la peinture est de 15 à 25°C. En dessous de 15, cela sèche trop lentement et donc il y a un risque de coulures. Au contraire, s’il fait trop chaud, deux menaces : la peinture qui « poudre » et le vernis qui fait de la peau d’orange, ou perd sa brillance. « Pot Life » : Indication à respecter ! C’est le temps durant lequel on peut utiliser le mélange. Cela concerne uniquement les peintures auxquelles on a ajouté un durcisseur.

Comment peindre des petites pièces à la bombe ?

Si vous n’avez pas de pistolet ni de compresseur, vous pouvez faire du bon travail avec des bombes de peintures :

  1. Agitez bien les bombes et prévoyez 2 bombes de peintures au moins par mètre carré.
  2. Durant la pulvérisation, essuyez constamment le rebords de l’aérosol, pour éviter la formation et le jet de gouttelettes.

Savoir manier le pistolet à peinture ou l’aérosol

Gardez le poignet toujours souples et « monté sur rotule » , pour que le jet de peinture soit toujours à une distance constante de la surface (15cm) avec un angle de 90°. Peignez toujours de gauche à droite, en aller retour, et garder toujours le pistolet en mouvement, avec une juste vitesse de passage :

  • Un mouvement trop rapide, dépose trop peu de peinture, tandis qu’un mouvement trop lent envoie un excès de peinture (coulure !)
  • Enfin bien sûr, étudiez et respectez les consignes et les fiches techniques, et à vos pistolets !

Si vous voulez compléter la lecture de cet article, nous vous recommandons cette discussion autour de la question « Comment repeindre sa peinture de carrosserie ? »

Abcmoteur

Abcmoteur

L'équipe Abcmoteur regroupe des passionnés et des experts. Nous rédigeons des articles et dossiers à plusieurs afin de vous apporter la meilleure expertise sur le sujet.

Shares