Tesla Model 3 arrière bord de l'eau
Essais

Tesla Model 3 grande autonomie : Maîtrise technologique

Tesla propose trois configurations pour sa Model 3 :  »Autonomie Standard Plus » à 49 600€, une  »Performance » à 64 890€ et la version  »Grande Autonomie » qui nous intéresse aujourd’hui. Elle est proposée à partir de 59 000€, ce qui la situe entre les deux citées précédemment. Comme son nom l’indique, elle est celle qui propose de parcourir le plus de kilomètres sur une seule charge, avec 560 km annoncés (cycle WLTP). Si Tesla ne communique pas de chiffres techniques concernant ses voitures, l’estimation de la capacité de la batterie de la Model 3  »Grande Autonomie » tourne autour de 75 kWh.

 

Tesla Model 3 bord de l'eau
Tesla Model 3 arrière bord de l'eau

Autonomie conséquente

Autant le dire tout de suite, si atteindre cette autonomie promise ne sera pas aisé, cela reste possible en usant et abusant de  l’éco-conduite et en usage exclusivement urbain. Dans la vie de tous les jours, il est tout à fait envisageable de parcourir prêt de 450 km sans faire particulièrement attention à la consommation en mixant les usages (route, ville). Sur autoroute, le véritable point faible des électriques, leur moteur tournant à plein régime et les phases de freinage pour récupérer de l’énergie se faisant rares, il sera possible de rallier sereinement et sans recharge votre destination à 300 km, voir 350 km suivant les conditions (froid, vent…).

Un habitacle spacieux et épuré

Après tous ces chiffres, passons enfin à bord. Pour seule clé nous possédons une carte au format carte de crédit, ou notre téléphone, via l’application Tesla. cette dernière nous permet en plus de gérer à distance les différents paramètres de la voiture. Les poignées de portes affleurantes sont escamotables et permettent de monter à bord. Nous nous asseyons dans des sièges aussi confortables que dans les Model S et X, c’est un véritable plaisir que d’y prendre place.

Tesla Model 3 habitacle
Sieges Tesla Model 3
toit panoramique Tesla Model 3
Tesla Model 3

On se retrouve alors face à une planche de bord épurée avec pour seuls éléments de mobilier un volant et une tablette tactile de 15 ». Cette dernière n’a pas été intégrée à la planche de bord comme sur les Model S et X mais semble flotter (ou rajoutée à la va vite suivant les avis) au milieu de celle-ci. Elle concentre toutes les informations dont vous pourriez avoir besoin pendant la conduite. Disposée horizontalement, sa partie gauche est occupée par les données utiles au conducteur comme le compteur de vitesse, l’état de charge de la batterie, la modélisation de la Model 3 sur la chaussée etc. Sur tous le bas se trouvent les touches d’accès direct (tactiles elles aussi) donnant un accès direct aux différents menus comme la climatisation, la radio ou encore tous les paramètres de conduite de la Model 3. Ces derniers s’affichent alors sur la droite de la dalle tactile, là où s’expose la plupart du temps et en format XXL, la carte du GPS. Tout étant piloté depuis cette tablette, les boutons sont aux abonnés absent.

Tesla Model 3 volant et tablette
tablette Tesla Model 3

Les seules commandes physiques restantes sont les clignotants, le levier de vitesse au volant, les lève-vitres, le boutons de feux de détresse au plafonnier et deux boutons sur le volant (qui possède un design assez simpliste pour ne pas dire disgracieux) et…c’est à peu près tout. Même l’ouverture de la boite à gants se fait depuis l’écran central ! Si cela peut être déroutant au début, on s’y fait très rapidement, d’autant plus que la commande vocale est très performante pour planifier une nouvelle destination ou choisir d’écouter une musique. Tesla indique en outre que si un bouton a forcément une fonction qui n’évolue pas, le tout tactile permet de mettre à jour ses modèles plus facilement et de faire bénéficier aux propriétaires de nouvelles fonctionnalités, tout comme le font nos smartphones actuels.

Conduite silencieuse et enjouée

Lorsque vient le moment de mettre le contact, comme pour les autres modèles de la marque, il ne s’agit pas d’appuyer sur un quelconque bouton mais seulement sur la pédale de frein avant d’enclencher le mode Drive du levier de vitesse au volant.

Tesla Model 3

Nous sortons du parking en profitant du silence exceptionnel que procure l’électrique. Ce silence perdure bien évidemment sur route, d’autant plus que les divers bruits pouvant troubler la quiétude sont bien maîtrisés. Quelle que soit l’allure, les bruits d’air ou de roulement ne viennent jamais entraver le calme de l’habitacle permettant de profiter au mieux de la très bonne sono. Sur la route, la Model 3 a de solides arguments à faire valoir. Outre le silence appréciable, les performances sont de tout premier ordre : le 0 à 100 km/h est annoncé en 4,6 secondes ! Et plus que les chiffres, c’est le ressenti qui impressionne. La poussée intervient instantanément et sans temps de réponse pour ne s’essouffler que très tard (vous serez alors à des vitesses largement répréhensibles).

Tesla Model 3

La puissance de cette version  »Grande Autonomie » est estimée à 350 ch pour 527 Nm de couple (tout comme pour la batterie, Tesla ne partagent pas les propriétés de ses groupes motopropulseurs). Et si en ligne droite, la Model 3, laissera sur place une bonne partie de la production automobile, au premier virage venu…et bien ils ne vous rattraperont pas ! La tenue de route s’avère excellente, les batteries logées dans le plancher y participent activement en abaissant le centre de gravité. La transmission intégrale permise par les deux moteurs (un par essieu) de notre version  »Grande Autonomie » autorise une motricité sans faille. Mais le châssis reste assez joueur pour ne pas s’ennuyer à son volant. L’arrière accompagne à merveille l’avant dans les virages les plus serrés pour aider l’auto à tourner. La seule ombre au tableau vient de la direction. Bien que direct à souhait et permettant de placer la voiture où l’on souhaite, elle assure un rendu trop artificiel pour pour bien ressentir la route et être totalement en confiance.

Tesla Model 3

En mode autonome

Sur la route du retour, nous testons l’autopilote de notre Model 3 : il  »permet à votre véhicule de tenir une trajectoire, d’accélérer et de freiner pour vous si d’autres véhicules ou piétons se trouvent dans sa voie » comme il est décrit dans le configurateur Tesla. À l’usage, il fonctionne exactement de la même manière que dans le Model X que nous avons essayé il y a peu (vous pouvez retrouver notre essai en cliquant ici). On retrouve avec bonheur le centrage de la voie efficace ne faisant pas le yoyo entre les bandes droite et gauche comme chez certaines concurrentes. Il nous est paru toutefois moins performant que dans le Model X avec moins d’anticipation dans la lecture du trafic. Des réactions parfois sèches au freinage et à la ré-accélération apparaissent lorsque la circulation devient moins fluide occasionnant quelques à-coups, ressentis notamment par les passagers. Pas de quoi le bouder puisqu’il est la plupart du temps très reposant de se laisser conduire par la Model 3. Comme sur les S et X, la 3 peut être équipée d’un pack optionnel à 6 300€ qui gère les dépassements, ainsi que les insertions et sorties d’autoroute.

Tesla Model 3 quai paris

Le plein d’électricité

Afin de pouvoir se rendre à la concession Tesla pour rendre (à regret) notre Model 3, il faut passer par la case recharge. Nous faisons donc apparaître sur le GPS de la voiture la carte de tous les superchargeurs et choisissons le plus proche de notre position.  Nous lançons le trajet et l’ordinateur de bord, sachant que nous allons recharger, préchauffe les batteries afin de leurs permettre de supporter la puissance maximale de charge sans dommage.

Superchargeurs Tesla
Tesla Model 3 branchée

Avec 70 stations donnant accès à 570 bornes de recharge, toutes proches du réseau autoroutier, il ne sera pas difficile de trouver où brancher sa voiture lors de longs trajets. Il est en outre aussi possible de se raccorder aux autres bornes (Ionity, Sodetrel  etc). Tesla possède 600 bornes supplémentaires, moins puissantes, sur différents sites, comme en relais château, auberge etc. Sur les superchargeurs V2 actuels, il suffit d’une quarantaine de minutes maximum pour récupérer jusqu’à 80% de la batterie grâce au débit de 150 kW délivrés. À noter que les premiers chargeurs nouvelle génération V3 commencent à arriver en France et promettent un temps de recharge quasiment divisé par deux. Si pour les Model S et X cette recharge est gratuite sur les superchargeurs de la marque, la Model 3 facture ses passages à la prise. Un plein vous coûtera une douzaine d’euro, une somme raisonnable pour parcourir entre 400 et 500 kilomètres suivant votre utilisation.

Tesla Model 3 en charge

Concernant le fonctionnement des superchargeurs, il faut savoir que ces derniers fonctionnent par paires (1A, 1B, 2A etc). Ainsi, il vaut mieux, lorsque vous arrivez, se brancher sur une paire non occupée pour profiter de la totalité des 150 kW disponibles. Si deux Tesla sont branchées sur la même paire, la priorité est mise sur le premier véhicule arrivé. Le deuxième ne recevant que la puissance non utilisée par le premier. La charge ralentissant au fur et à mesure que la batterie se remplit, afin de la préserver. Dans les faits, cela n’est jamais vraiment dérangeant, le temps n’étant pas allongé de façon dramatique, d’autant plus que les voitures restent rarement branchées longtemps, permettant un turnover rapide.

Telsa Model 3 : Une bonne affaire ?

Pour bénéficier de notre Model 3  »Grande Autonomie », il vous en coûtera donc la modique somme de 59 000 € hors bonus écologique de 3 000€. À savoir que pour ce prix-là, tout est inclus ! Le double toit panoramique, la tablette géante, la caméra de recul, la conduite autonome etc. Tout est de série. Les seules options disponibles sont la peinture, les jantes, notre intérieur blanc, une conduite autonome plus avancée et un crochet d’attelage. D’autant plus que la concurrence la plus proche est affichée à un prix plus élevé pour bénéficier d’une puissance et d’un équipement équivalent. Ainsi la BMW M340i X Drive 374 ch ne s’offre pas à moins de 66 850 €, la Mercedes C 43 AMG de 390 ch en échange de 73 449 € et l’Audi S4 TDI de 347 ch grimpe à 74 500€. Prix auxquelles il faudra encore ajouter le malus écologique. Si l’on ajoute à cela un entretien courant quasi inexistant et des pleins d’électricité nettement moins cher que des passages à la pompe, cette Model 3 a tout pour passer pour la bonne affaire du segment.

 

Tesla Model 3

Si vous pouvez bénéficier d’une solution de recharge à domicile ou sur votre lieu de travail, que vous cherchez une berline agréable à conduire silencieuse, la Tesla Model 3 est une alternative sérieuse à l’inévitable trio germanique. Et si vous avez régulièrement du monde à l’arrière, l’habitabilité saura vous convaincre avec une place impressionnante par rapport à ses concurrentes. D’autant plus qu’aujourd’hui,  les superchargeurs quadrillent efficacement le territoire et leur nombre continue d’augmenter. Cette Tesla Model 3 est résolument un choix à ne pas négliger lors de votre achat.

Tesla Model 3

 

 

 

 

Jean-Baptiste TRICHOT

Jean-Baptiste TRICHOT

Passionné le monde de l'automobile depuis tout petit, j'adore échanger et partager avec d'autres amoureux d'auto. Nouvelles ou anciennes, stars des showrooms ou modèles oubliés, elles m’intéressent toutes, surtout si je peux être au volant !

Shares